Accueil du site  /  RÉTIF  /  Répertoire 2000Informations annexes    
 

Glossaire informatique des termes publiés au Journal officiel par la Commission générale de terminologie et de néologie le 22 septembre 2000


Le site RÉTIF a pour ambition de permettre la diffusion et la promotion d'un vocabulaire français pour l'informatique (au sens large, comprenant une partie des réseaux et Internet).

Toutefois, pour en assurer la meilleure diffusion, nous plaçons ici ce document qui reprend in extenso le contenu de l'arrêté de terminologie paru au Journal officiel du 22 septembre 2000 sous le titre « Répertoire terminologique 2000 » et dont le texte était disponible le 5 octobre 2000 sur le serveur de la Délégation générale à la langue française, à l'adresse http://www.Culture.Fr/culture/dglf/terminologie/repertoireJO220900/accueil.htm.
 


Les lettres initiales ci-dessous permettent d'accéder directement à la première entrée correspondante.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z  index  tables d'équivalence


Cette page utilise les abréviations suivantes :
adj.adjectifloc. adj.locution adjectiven.f.nom fémininv.intr.verbe intransitif
adv.adverbeloc. adv.locution adverbialen.m.nom masculinv.tr.verbe transitif
pl.plurielloc.locutionn.nom épicène ou nomsv.verbe
 

Pour recevoir automatiquement un message chaque fois que cette page est mise à jour, il suffit de vous inscrire [NOUVEAU !]. Vous pouvez aussi vous abonner pour plusieurs autres pages à la fois.
Ce service de scrutateur personnel de pages est gracieusement offert par ChangeDetection.com. Il est exclusivement anglophone mais il n'existe pas d'équivalent francophone.

Glossaire

ablatif, -ive, adj.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Matériaux-Thermique.
Définition :  Propre à l'ablation.
Anglais :  ablative.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
ablation, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Matériaux-Thermique.
Définition :  Action d'un flux de matière ou de rayonnement sur la surface d'un corps, entraînant une perte de substance de celui-ci par décomposition chimique, changement d'état ou érosion mécanique.
Note :  L'ablation de matériaux appropriés déposés à la surface d'un corps permet d'en réduire l'échauffement pendant une durée limitée.
Voir aussi :  cône d'ablation, photoablation.
Anglais :  ablation.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
abonné itinérant
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Abonné d'un service mobile en déplacement dans une zone de rattachement autre que celle dans laquelle a été souscrit son abonnement.
Anglais :  roaming subscriber.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
absorbeur-neutralisateur, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Infrastructure.
Définition :  Appareil destiné à absorber et à neutraliser les vapeurs d'ergols toxiques ou corrosives.
Anglais :  scrubber.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
absorption sur trajet au limbe
Domaine :  Physique de l'atmosphère.
Définition :  Absorption d'un rayonnement le long d'un trajet de sondage au limbe.
Voir aussi :  chemin au limbe, trajet de sondage au limbe.
Anglais :  limb path absorption.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
accès direct
Domaine :  Informatique.
Définition :  Mode d'écriture ou de lecture de données se faisant au moyen d'adresses qui repèrent l'emplacement de ces données.
Anglais :  direct access, random access.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
accès séquentiel
Domaine :  Informatique.
Définition :  Mode d'écriture ou de lecture de données, effectuées en suivant un ordre préétabli de rangement.
Anglais :  serial access.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
accord, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Réglage destiné à produire ou à capter des signaux électriques ou acoustiques de fréquences déterminées.
Note :  On parle par exemple de l'accord d'un récepteur, d'un filtre, d'un instrument de musique ou d'une antenne sur une fréquence spécifiée.
Anglais :  tuning.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
accord à taux différé
Abréviation :  ATD.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Contrat par lequel les partenaires concluent qu'une opération sera réalisée sur la base du taux de marché constaté au moment du dénouement de celle-ci, à une date fixée dans le contrat.
Anglais :  delayed rate settlement (DRS).
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
accord à taux futur
Abréviation :  ATF.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Instrument financier de couverture matérialisé par un contrat à terme de gré à gré par lequel les parties se garantissent mutuellement un taux d'intérêt fixe pour un montant donné (emprunt ou dépôt), une période déterminée à venir et à une date future précisée.
Note :  À cette date future, l'une des parties règle à l'autre la différence de rémunération de l'emprunt ou du dépôt correspondant à la différence entre le taux fixé et le taux du marché du moment.
Anglais :  future rate agreement (FRA).
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
accostage, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Opération de rapprochement coordonné et progressif de deux engins spatiaux jusqu'à leur contact.
Voir aussi :  amarrage.
Anglais :  soft docking.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
accroc, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Détérioration localisée d'un support d'enregistrement qui se traduit par une perte de l'information ou l'apparition d'un signal parasite.
Note :  Selon la nature du défaut, on utilise divers termes imagés comme « clic », « crac », « tache », « éclair », « crachement » ou « cerne ».
Anglais :  scratch.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
accroche, n.f.
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Partie d'une annonce publicitaire, généralement le titre, attirant l'attention.
Anglais :  catching.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
accroupissement, n.m.
Domaine :  Transport/Transport maritime.
Définition :  Changement de l'assiette du navire par enfoncement de l'arrière, dû à son déplacement dans l'eau.
Anglais :  squat.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
achat groupé
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Achat d'un ensemble de programmes à un même vendeur.
Anglais :  package.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
acheminement par le chargeur
Domaine :  Transport/Transport maritime.
Définition :  Acheminement intérieur assuré en dehors du contrat de transport maritime.
Anglais :  merchant haulage.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
acheminement par le transporteur
Voir :  acheminement par le transporteur maritime
acheminement par le transporteur maritime
Forme abrégée :  acheminement par le transporteur.
Domaine :  Transport/Transport maritime.
Définition :  Acheminement intérieur assuré par le transporteur maritime en vertu du contrat de transport maritime.
Note :  Le transporteur maritime exécute lui-même cet acheminement ou le sous-traite.
Anglais :  carrier haulage.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
acide désoxyribonucléique
Abréviation :  ADN.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Macromolécule formée de désoxyribonucléotides, qui constitue le matériel génétique de toutes les cellules eucaryotes, des cellules procaryotes et de certains virus.
Note :  Cette macromolécule est le support essentiel de l'hérédité.
Anglais :  desoxyribonucleic acid (DNA).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
acide ribonucléique
Abréviation :  ARN.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Macromolécule formée de ribonucléotides résultant de la transcription de l'ADN, présente dans les cellules eucaryotes, les cellules procaryotes, ainsi que dans certains virus.
Voir aussi :  acide désoxyribonucléique.
Anglais :  ribonucleic acid (RNA).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ACP
Voir :  amplification en chaîne par polymérase
acquisition, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Télécommunications.
Définition :  Réception d'un signal identifiable provenant d'un émetteur artificiel ou naturel.
Note :  L'acquisition marque le terme de la phase de recherche et permet d'amorcer le fonctionnement correct d'une liaison radio-électrique ou d'entamer un processus d'identification ou de poursuite.
Anglais :  acquisition.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
action éclair
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Opération financière ou bancaire menée rapidement et visant à saisir une bonne occasion.
Anglais :  hit-and-run.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
activité nucléaire
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :  Nombre de transitions nucléaires spontanées d'une quantité de nucléides radioactifs par unité de temps.
Notes :
  1. L'unité d'activité est le becquerel, activité d'une quantité de nucléides radioactifs pour laquelle le nombre de transitions nucléaires par seconde est égal à un.
  2. Dans la pratique, on utilise le curie et ses sous-multiples, 1 curie = 3,7 × 1010 Bq.
Anglais :  nuclear activity.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
adaptateur, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Courte séquence nucléotidique capable de réaliser le pontage entre deux fragments d'ADN terminés par des séquences non complémentaires.
Anglais :  adaptor.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
adaptateur de phase
Domaine :  Défense-Électronique.
Définition :  Dispositif couplant les phases de deux courants alternatifs.
Anglais :  phase adapter.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
adaptateur-rédacteur publicitaire ; adaptatrice-rédactrice publicitaire
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Concepteur ou rédacteur chargé d'adapter les messages publicitaires originaux à des environnements culturels, linguistiques et sociaux différents.
Anglais :  copy adapter, adapter, copy adaptor, adaptor.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
adaptation aérodynamique
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Pour des conditions de vol déterminées, le fait d'améliorer au maximum le fonctionnement, le rendement, etc., d'une entrée d'air ou de tout autre élément influant sur les caractéristiques aérodynamiques.
Anglais :  aerodynamic matching.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
adaptation au client
Domaine :  Tous domaines.
Voir :  adaptation à l'usager.
adaptation à l'usager
Domaine :  Tous domaines.
Synonyme :  adaptation au client.
Définition :  Adaptation d'un matériel fabriqué en série aux exigences particulières d'un usager.
Anglais :  customization.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
ADN
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  acide désoxyribonucléique.
ADN chimère
Définition :  ADN recombiné formé de fragments d'origines diverses.
Anglais :  chimeric DNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ADN circulaire
Définition :  ADN formant une molécule circulaire.
Note :  Dans le cas d'ADN circulaire double brin, on distingue les molécules ouvertes, dites relâchées (ou déroulées : un brin est coupé) et les molécules fermées (sans extrémités libres) qui souvent sont superenroulées.
Anglais :  circular DNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ADN complémentaire
Abréviation :  ADNc.
Définition :  ADN simple brin, qui est une copie d'un ARN obtenu par une transcription inverse.
Note :  L'ADNc double brin résulte de la copie du premier brin par une ADN polymérase.
Anglais :  complementary DNA (cDNA).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ADN espaceur
Voir :  espaceur.
ADN hybride
Définition :  Molécule d'ADN composée de deux brins d'origines distinctes.
Anglais :  hybrid DNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ADN non répétitif
Définition :  Séquences d'ADN présentes dans le génome en un petit nombre de copies.
Note :  Cet ADN présente la cinétique de réassociation attendue pour des séquences uniques, et se caractérise par une valeur de Cot élevée.
Anglais :  non repetitive DNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ADN polymérase
Définition :  Enzyme catalysant la polymérisation (5' vers 3') des monocléotides triphosphates qui constituent l'ADN.
Anglais :  DNA polymerase.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ADN recombiné
Définition :  Molécule d'ADN dans laquelle des séquences qui ne sont pas naturellement contiguës sont juxtaposées par manipulation in vitro.
Anglais :  recombinant DNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ADN répétitif
Définition :  Séquences d'ADN identiques ou quasi identiques, qui se répètent un très grand nombre de fois dans le génome.
Anglais :  repetitive DNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ADN satellite
Définition :  Fragment d'ADN contenant des séquences répétées en tandem, et dont la composition en bases est différente de la moyenne de l'ADN génomique de l'organisme considéré.
Note :  L'ADN satellite peut être séparé du reste de l'ADN génomique par centrifugation en gradient de densité.
Anglais :  satellite DNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ADN superenroulé
Synonyme :  ADN superhélicoïdal, ADN surenroulé.
Définition :  ADN ayant une configuration en superhélice.
Anglais :  supercoiled DNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ADN superhélicoïdal
Voir :  ADN superenroulé.
ADN surenroulé
Voir :  ADN superenroulé.
ADN-z
Voir :  ADN en zigzag.
ADN en zigzag
Abréviation :  ADNz.
Définition :  Duplex d'ADN dans lequel la double hélice est enroulée par la gauche au lieu de la droite.
Notes :
  1. L'ADN adopte une configuration en zigzag quand les purines et les pyrimidines alternent sur le même brin.
  2. L'ADN en zigzag existe dans les chromosomes d'eucaryotes, mais sa fonction n'est pas encore connue.
Anglais :  zig-zag DNA (Z-DNA).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ADNc, n.m.
Voir :  ADN complémentaire.
ADNz
Voir :  ADN en zigzag
adobe, n.m.
Domaine :  Bâtiment.
Définition :
  1. Brique durcie au soleil, fabriquée à partir de terre essentiellement argileuse, délayée et mélangée à de la paille ou de l'herbe sèche hachée.
  2. Par extension, matériau constitué par assemblage de briques de ce type.
Note :  En Afrique, on utilise plutôt le terme « banco ».
Voir aussi :  pisé.
Anglais :  adobe brick, adobe.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
adresse, n.f.
Voir :  adresse informatique
adresse informatique
Forme abrégée :  adresse, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Caractère ou groupe de caractères ayant pour fonction de localiser une information dans une mémoire ou d'indiquer le destinataire d'un message.
Anglais :  address.
(Source : arrêté du 27 août 1992)
aérodistorsion, n.f.
Domaine :  Défense-Aérodynamique.
Définition :  Déformation d'une structure sous l'influence des efforts aérodynamiques.
Anglais :  aeroelastic distorsion.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
aéroélasticité, n.f.
Domaine :  Défense-Aérodynamique.
Définition :  Propriété qu'ont certains corps de reprendre, au moins partiellement, leur forme et leur volume primitifs quand la contrainte aérodynamique qui s'exerçait sur eux cesse d'agir.
Anglais :  aero-elasticity.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
aérospatial, adj.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :
  1. Qui a trait aux domaines aéronautique et spatial.
  2. Qui est capable d'évoluer tant dans l'atmosphère terrestre que dans l'espace extra-atmosphérique.
Anglais :  aerospace.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
AF
Voir :  audiofréquence, n.f.
affacturage, n.m.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Opération ou technique de gestion financière par laquelle, dans le cadre d'une convention, une entreprise gère les comptes clients d'entreprises en acquérant leurs créances, en assurant le recouvrement pour son propre compte et en supportant les pertes éventuelles sur des débiteurs insolvables.
Note :  Une variante en est l'affacturage à forfait (appelé en anglais : forfeiting).
Anglais :  factoring.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
affacturage à forfait
Domaine :  Économie et finances.
Voir :  affacturage.
affacturer, v.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Pratiquer l'affacturage.
Anglais :  factor (to).
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
affactureur, n.m.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Entreprise pratiquant l'affacturage.
Anglais :  factor.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
affaiblissement, n.m.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :
  1. Diminution d'une puissance électrique, acoustique ou électromagnétique entre deux points.
  2. Expression quantitative de cette diminution par le rapport, généralement en décibels, de la valeur en deux points d'une puissance ou d'une grandeur qui est liée à la puissance par une relation bien définie.
Notes :
  1. Par extension, le terme « affaiblissement » peut désigner le rapport des puissances dans une situation donnée et dans une situation de référence. Exemple : affaiblissement d'insertion.
  2. Dans certains cas, l'affaiblissement est l'inverse du gain.
  3. Le terme « affaiblissement » est conseillé, mais dans certaines techniques on utilise aussi le terme « atténuation ». En revanche, le terme « perte » est déconseillé dans ce sens, de même que « perte d'insertion » au sens d'« affaiblissement d'insertion ». En anglais, le terme « loss » peut avoir le sens d'« affaiblissement » ou celui de « perte ».
Anglais :  attenuation, loss.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
affichage, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Représentation d'un ensemble de données sur un écran.
Anglais :  display.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
afficher, v.tr.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Représenter des données sur un écran.
Notes :
  1. Exemple : afficher sur un écran, une console de visualisation.
  2. On trouve aussi, dans une acception voisine, « visualiser ».
Anglais :  display (to).
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
agence d'architecture
Domaine :  Architecture.
Définition :  Organisme dans lequel des architectes, ingénieurs, dessinateurs et représentants d'autres disciplines élaborent des projets architecturaux pour le compte de l'État, d'une collectivité territoriale ou du secteur privé.
Anglais :  architectural studio office.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
agenouillement, n.m.
Domaine :  Transport-Automobile.
Voir :  baraquage.
agent intercalant
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Molécule capable de s'insérer entre les plateaux formés par les bases appariées d'un acide nucléique.
Anglais :  intercalating agent.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
agro-industrie, n.f.
Domaine :  Agriculture/Économie agricole.
Définition :  Ensemble des activités industrielles visant à transformer des produits agricoles.
Anglais :  agro-industry, agro-processing industry, agricultural industry, agro-food industry, factory farming.
(Source : arrêté du 20 septembre 1993)
agroéquipement, n.m.
Domaine :  Agriculture/Économie agricole.
Définition :  Bien durable (essentiellement bâtiments et matériels) utilisé pour la production agricole et, éventuellement, la transformation de produits agricoles.
Anglais :  agricultural equipment.
(Source : arrêté du 20 septembre 1993)
aguichage, n.m.
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Procédé publicitaire qui utilise l'aguiche.
Anglais :  teasing.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
aguiche, n.f.
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Phase initiale d'une campagne publicitaire se présentant sous forme d'énigme destinée à inciter et à maintenir l'attention du public.
Anglais :  teaser.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
aide mutuelle
Domaine :  Défense.
Synonyme :  soutien logistique mutuel.
Définition :  Fournitures de matériels ou prestations de services effectuées par un élément d'une armée ou d'une nation à une autre armée ou à une autre nation, éventuellement à titre onéreux.
Anglais :  cross-servicing.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
ailerette, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Aéronautique.
Définition :  Dérive verticale d'un aéronef, située en bout d'aile.
Anglais :  winglet.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
algorithmique, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Étude de la résolution de problèmes par la mise en oeuvre de suites d'opérations élémentaires selon un processus défini aboutissant à une solution.
Anglais :  algorithmics.
(Source : arrêté du 27 juin 1989)
alignement des pales
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Sur un hélicoptère, contrôle et réglage au sol des pales du ou des rotors de manière qu'elles soient toutes contenues dans le plan de rotation.
Anglais :  tracking.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
allègement de régime
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  détarage, n.m. (langage professionnel).
Définition :  Choix des conditions de fonctionnement d'un matériel, largement en deçà des conditions limites, de façon à réduire les contraintes et augmenter ainsi la fiabilité et la durée de vie.
Note :  On parle aussi de « réduction de charge ».
Anglais :  derating.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
allocation conditionnelle
Domaine :  Économie/Marché du travail.
Définition :  Désigne, dans ce domaine, une aide publique fournie sous la condition, d'une part, que le bénéficiaire ait un comportement actif de recherche d'emploi ou, à défaut, suive une formation, et, d'autre part, qu'il ne refuse pas les propositions d'embauche qui lui sont faites.
Anglais :  workfare.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
allotissement, n.m.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Opération qui consiste à entreposer des marchandises, par exemple à leur arrivée sur un aéroport, dans un ordre qui facilite leur reconnaissance par leur propriétaire et leur enlèvement une fois faites les formalités douanières.
Anglais :  allotment.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
amarrage, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Opération réalisée dans l'espace et destinée à rendre mécaniquement solidaires des engins spatiaux.
Note :  L'antonyme d' « amarrage » est « désamarrage ».
Voir aussi :  accostage.
Anglais :  hard docking.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
amorçage aléatoire
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Déclenchement d'une synthèse d'acides nucléiques à l'aide d'amorces constituées d'un mélange d'oligonucléotides de séquences différentes.
Anglais :  random priming.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
amorçage d'une tuyère
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Aérodynamique.
Définition :  Établissement d'une vitesse d'écoulement sonique au col d'une tuyère, correspondant à un régime de fonctionnement stable couramment utilisé.
Voir aussi :  blocage sonique.
Anglais :  nozzle priming, priming.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
amorce, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Oligonucléotide qui, hybridé avec une matrice d'acide nucléique, permet à une polymérase de déclencher la synthèse du brin complémentaire.
Anglais :  primer.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
amortisseur, n.m.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Dispositif mécanique, électrique, hydraulique ou pneumatique destiné à atténuer des chocs, des vibrations, un bruit, etc.
Voir aussi :  amortisseur à fluide.
Anglais :  damper.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
amortisseur à fluide
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Amortisseur fonctionnant par laminage d'un fluide à travers un piston.
Anglais :  dash-pot.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
amortisseur de lacet
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Dispositif de stabilisation automatique atténuant les oscillations d'un aéronef autour de son axe vertical (axe de lacet).
Anglais :  yaw damper.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
amortisseur de tangage
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Dispositif de stabilisation automatique atténuant les oscillations d'un aéronef autour de l'axe de tangage.
Anglais :  pitch damper.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
ampli-syntoniseur, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Élément de chaîne électro-acoustique intégrant simultanément la fonction de syntoniseur et celle d'amplificateur dans la gamme des fréquences audibles (audiofréquences).
Note :  Le terme « ampli-tuner » ne doit pas être employé.
Anglais :  receiver.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
amplificateur, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Séquence d'ADN amplifiant très fortement la transcription d'un ou plusieurs gènes situés en cis.
Note :  L'amplificateur peut agir à de longues distances du gène et dans les deux orientations.
Anglais :  enhancer.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
amplificateur de sonorisation
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Amplificateur de puissance destiné à la sonorisation d'un local ou d'un espace important.
Note :  Le terme « amplificateur de public address » ne doit pas être employé.
Anglais :  public address amplifier.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
amplification en chaîne par polymérase
Abréviation :  ACP.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Procédé d'amplification exponentielle in vitro d'une séquence définie d'ADN, faisant intervenir des cycles successifs d'appariements d'oligonucléotides spécifiques et d'élongation à l'aide d'une polymérase.
Anglais :  polymerase chain reaction (PCR).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
amplification de gène
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Production in vivo de copies supplémentaires d'une séquence d'ADN ou d'une séquence extrachromosomique.
Anglais :  gene amplification.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
analyse d'image numérique
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Technique faisant appel à des méthodes mathématico-statistiques qui permettent de révéler quantitativement des caractères utiles dans une image numérique.
Voir aussi :  classification dirigée, classification non dirigée, classification semi-dirigée, partition d'image, segmentation d'image.
Anglais :  digital image analysis.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
analyse d'objectif
Domaine :  Défense/Armement.
Définition :  Étude simultanée des caractéristiques et des possibilités des systèmes d'armes disponibles, menée en vue d'estimer les dommages pouvant être causés par ces armes à tel ou tel objectif.
Anglais :  target analysis.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
angle de dépression
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Angle défini par l'axe principal du faisceau radar et le plan horizontal de la plate-forme.
Note :  Cet angle est complémentaire de l'angle d'irradiation.
Voir aussi :  angle de dépression à l'horizon, angle d'inclinaison, angle d'irradiation.
Anglais :  angle of depression, depression angle.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
angle de dépression à l'horizon
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Angle que fait la direction de la visée sur l'horizon avec le plan horizontal de la station d'observation.
Anglais :  dip angle.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
angle d'inclinaison
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Angle défini par la verticale de la plate-forme et l'axe principal du capteur.
Note :  Dans le cas du radar, cet axe principal est celui du faisceau radar et le terme « angle d'inclinaison » est synonyme du terme « angle d'irradiation ».
Voir aussi :  angle de dépression.
Anglais :  angle of tilt, tilt angle.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
angle d'irradiation
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Angle défini par la verticale de la plate-forme et l'axe principal du faisceau radar.
Notes :
  1. Cet angle est complémentaire de l'angle de dépression.
  2. Les termes « angle d'éclairage » et « angle de visée », parfois utilisés, sont moins rigoureux.
Voir aussi :  angle de dépression, angle d'inclinaison.
Anglais :  illumination angle.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
angle de prise de vue
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Angle entre la direction géocentrique et la direction du centre de champ dans l'espace-objet d'un capteur.
Anglais :  viewing angle.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
animateur, -trice, n.
Domaine :  Audiovisuel/Radio-Télévision.
Définition :
  1. Personne chargée de préparer, de présenter, d'expliquer et de coordonner les divers éléments constitutifs d'une émission.
  2. Personne qui passe de la musique, notamment de variétés, dans une réunion publique ou privée.
Notes :
  1. On parle d'animateur à propos des émissions de programmes, et de présentateur lorsqu'il s'agit d'informations.
  2. Bien que le terme « disc-jockey », et son abréviation D.J., soient fréquemment utilisés, leur emploi est déconseillé.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
annonceur, -euse, n.
Domaine :  Sport.
Définition :  Personne qui fait les annonces au cours d'une rencontre sportive.
Note :  Il convient d'éviter les mots « speaker » et « speakerine ».
Anglais :  announcer.
(Source : arrêté du 18 février 1988)
annuaire électronique
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Définition :  Service télématique permettant de consulter le fichier de l'annuaire téléphonique ou d'un répertoire analogue.
Anglais :  electronic directory.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
antémémoire, n.f.
Domaine :  Informatique.
Voir :  mémoire d'accès rapide.
anticodon, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Triplet de nucléotides de l'ARNt lui permettant de former des liaisons avec le codon correspondant d'une molécule d'ARNm.
Anglais :  anticodon.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
anticorps monoclonal
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Anticorps homogène produit par un clone de lymphocytes B descendant d'une seule et unique cellule mère et ne détectant généralement qu'un seul déterminant antigénique.
Note :  On produit les anticorps monoclonaux en grand nombre grâce aux hybridomes.
Anglais :  monoclonal antibody.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
antiripage, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Synonyme :  compensation de force centripète.
Définition :  Procédé destiné à compenser la tendance d'un bras de lecture à se rapprocher du centre du disque.
Note :  Ce procédé n'est nécessaire que pour les bras de lecture phonographique non tangentiels.
Anglais :  antiskating.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
antivortex, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Mécanique des fluides.
Définition :  Dispositif utilisé pour éviter l'apparition de vortex ou en limiter les effets dans les réservoirs de liquide.
Anglais :  antivortex.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
aperçu, n.m. (langage professionnel)
Domaine :  Défense/Transmissions.
Définition :  Réaction de l'autorité destinataire signifiant qu'elle a bien reçu et compris un message.
Anglais :  acknowledgment, ACK.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
aphélie, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Voir :  apoastre.
apoapside, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Voir :  apoastre.
apoastre, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Synonyme :  apoapside, n.f., apside supérieure.
Définition :  Point de l'orbite d'un objet céleste gravitant autour d'un astre, pour lequel la distance des deux corps est maximale.
Notes :
  1. L'antonyme d'apoastre est « périastre ».
  2. Dans le cas de la Terre, le terme spécifique est « apogée » ; dans le cas du Soleil, le terme spécifique est « aphélie ».
Voir aussi :  périastre.
Anglais :  apastron, apoapsis.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
apogée, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Voir :  apoastre.
appareil de forage
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Ensemble des installations de forage.
Anglais :  rig.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
appariement de formes
Domaine :  Informatique.
Synonyme :  filtrage, n.m.
Définition :  Mise en correspondance de formes selon un ensemble prédéfini de règles ou de critères.
Anglais :  pattern matching.
(Source : arrêté du 27 juin 1989)
appui gravitationnel
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Définition :  Effet du champ gravitationnel d'un corps céleste sur le vecteur vitesse d'un engin spatial ou d'un autre corps céleste passant à proximité.
Voir aussi :  assistance gravitationnelle.
Anglais :  swing-by.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
apside inférieure
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Voir :  périastre.
apside supérieure
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Voir :  apoastre.
aquaplanage, n.m.
Domaine :  Défense-Transport.
Définition :  Perte d'adhérence des roues d'un véhicule sur une surface mouillée due à la formation d'une pellicule d'eau entre les pneus et cette surface.
Note :  Ce terme ne doit pas être confondu avec « hydroplanage » ou « navigation sur le redan d'un hydravion ».
Anglais :  hydroplaning, aquaplaning.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
aquifère
Domaine :  Hydrologie.
  1. adj.
    Définition :  Qui contient de l'eau en partie mobilisable par gravité.
    Note :  Ce terme ne doit pas être employé dans le sens impropre de « relatif à l'eau ».
    Anglais :  aquifer.
  2. n.m.
    Définition :  Couche ou massif solide, perméable, poreux, comportant une zone saturée, suffisamment conducteur d'eau souterraine pour permettre l'écoulement significatif d'une nappe souterraine et le captage de quantités d'eau appréciables.
    Note :  Ce terme ne doit pas être employé dans le sens impropre d'« eau souterraine ».
    Anglais :  water-bearing layer.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
architecture paysagère
Domaine :  Architecture.
Définition :  Composition architecturale donnée à un ensemble naturel.
Anglais :  landscape architecture.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
archives, n.f.pl.
Voir :  images d'archives
ardoise électronique
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ordinateur portatif sans clavier dans lequel on fait entrer les données par saisie directe sur l'écran.
Anglais :  notepad computer.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
arme à implosion
Domaine :  Défense/Armement.
Définition :  Arme nucléaire dans laquelle un élément de matière fissile à l'état sous-critique diminue brusquement de volume à la suite d'une compression qui l'amène à l'état surcritique, rendant ainsi possible une explosion.
Anglais :  implosion weapon.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
armement, n.m.
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Voir :  ravitaillement.
ARN, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  acide ribonucléique.
ARN antisens
Définition :  ARN complémentaire d'une portion d'un autre ARN et inhibant sa fonction.
Note :  Les ARN antisens peuvent être des éléments naturels de régulation (exemple : les ARN MIC). Ils peuvent être également obtenus par génie génétique.
Voir aussi :  ARN MIC.
Anglais :  antisense RNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ARN messager
Abréviation :  ARNm.
Définition :  Produit de la transcription des gènes de structure des protéines.
Anglais :  messenger RNA, mRNA.
ARN MIC
Définition :  Classe particulière d'ARN antisens, complémentaire de l'extrémité 5 d'un ARNm.
Anglais :  MIC RNA (messenger interfering complementary RNA).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ARN monocistronique
Définition :  ARN ne comportant qu'une seule information génétique.
Anglais :  monocistronic RNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ARN nucléaire de grande taille
Synonyme :  ARN nucléaire hétérogène.
Définition :  ARN nucléaire résultant d'une transcription par la polymérase II.
Note :  Ces ARN sont hétérogènes en taille et peu stables.
Anglais :  heterogenous nuclear RNA, hn RNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ARN nucléaire hétérogène
Voir :  ARN nucléaire de grande taille.
ARN polycistronique
Définition :  ARN comportant plusieurs informations génétiques.
Anglais :  polycistronic RNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ARN polymérase
Définition :  Enzyme catalysant la synthèse d'ARN à partir d'ADN ou d'ARN.
Anglais :  RNA polymerase.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ARN précurseur
Définition :  ARN représentant le produit de transcription primaire d'un gène.
Note :  Les ARN précurseurs transcrits à partir de la plupart des gènes eucaryotes et de certaines archéobactéries contiennent des introns qui seront éliminés lors de la maturation.
Anglais :  precursor RNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ARN prémessager
Définition :  ARN précurseur des ARNm.
Note :  On trouve aussi les termes « pré-ARN messager » et « messager pré-ARN ».
Anglais :  premessenger RNA, pre-mRNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ARN recombinant
Définition :  Molécule d'ARN composée de fragments d'origines distinctes réunis in vitro par une ARN ligase.
Anglais :  recombinant RNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ARN satellite
Définition :  ARN qui peut accompagner certains virus.
Note :  L'ARN satellite, encapsidé, est spécifique de chaque virus, et ne peut se répliquer sans lui.
Anglais :  satellite RNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ARNm
Voir :  ARN messager
ARNm polycistronique
Définition :  ARN messager contenant plusieurs cistrons, et donc codant pour plusieurs chaînes polypeptidiques distinctes.
Anglais :  polycistronic mRNA, polycistronic messenger.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
arrangeur, n.m.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Chef de file d'une facilité d'émission garantie ou d'un échange financier mettant en jeu un syndicat de banques ou d'organismes financiers.
Anglais :  arranger.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
arrêt par épuisement
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Arrêt de la combustion dans un propulseur, dû à l'épuisement d'un ergol.
Anglais :  burn-out.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
arrêt de jeu
Domaine :  Sport.
Définition :  Interruption du jeu, décidée ou constatée par l'arbitre, et dont la durée est reportée à la fin du temps règlementaire de la partie.
Note :  Ce terme s'emploie souvent au pluriel, dans un sens métonymique. Exemple : jouer les arrêts de jeu.
Anglais :  time-out.
(Source : arrêté du 18 février 1988)
arrêt de poussée
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Arrêt effectif, naturel ou provoqué, de la poussée d'un propulseur.
Anglais :  thrust cut-off.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
arrêt d'urgence
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Sûreté.
Définition :  Action d'arrêter rapidement la réaction nucléaire dans un réacteur pour éviter une situation dangereuse ou en réduire les conséquences.
Anglais :  emergency shutdown, scram.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
arrière-pays portuaire
Domaine :  Transport/Transport maritime.
Définition :  Zone d'influence et d'attraction économique d'un port.
Note :  Dans l'usage, l'emploi du terme « arrière-pays » est fréquent.
Allemand :  Hinterland.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
arrière-plan (d'), loc.adj.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Qualifie un traitement informatique non prioritaire qui est exécuté lorsque les ressources ne sont pas affectées à un programme en temps réel ou à des programmes prioritaires.
Anglais :  background.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
arrondi, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Manoeuvre de redressement d'un aéronef précédant généralement l'atterrissage.
Anglais :  flare-out, flare.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
as, n.m.
Domaine :  Sport/Tennis.
Définition :  Balle de service réussie, l'adversaire n'ayant pu la toucher.
Note :  On parle de service gagnant dans le cas où l'adversaire a touché la balle.
Équivalent admis :  ace.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
assainissement agricole
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Évacuation des eaux, regroupées naturellement ou à la suite du drainage, jusqu'au réseau hydrographique naturel.
Note :  Ce terme n'est pas synonyme de « drainage ».
Anglais :  arterial drainage.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
assèchement, n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Thermohydraulique.
Définition :  Disparition, par vaporisation, du film liquide, au contact d'une paroi chauffante refroidie par ce liquide.
Note :  Cette notion de thermique s'applique aux réacteurs nucléaires à fluide caloporteur liquide.
Voir aussi :  caléfaction, caloporteur.
Anglais :  dryout.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
assemblage d'images
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  mosaïque d'images.
assiette, n.f.
  1. Domaine :  Marine.
    Définition :  Angle que fait l'axe longitudinal d'un bâtiment avec le plan horizontal.
  2. Domaine :  Défense-Aéronautique.
    Définition :  Angle que fait avec l'horizontale une ligne de référence longitudinale ou transversale liée à l'aéronef.
    Voir aussi :  compensation, équilibrage.
Anglais :  trim.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
assiette nulle (en)
Domaine :  Transport/Transport maritime.
Voir :  sans différence.
assistance en escale
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Voir :  service d'escale.
assistance gravitationnelle
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Définition :  Utilisation de l'effet du champ gravitationnel d'un corps céleste sur le vecteur vitesse d'un engin spatial, lorsque la trajectoire a été prévue pour en tirer profit.
Voir aussi :  appui gravitationnel.
Anglais :  gravity assistance.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
astromobile, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Véhicule conçu pour se déplacer à la surface d'astres autres que la Terre.
Anglais :  rover.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
astronaute, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  spationaute, n.m.
Définition :  Membre de l'équipage d'un vaisseau spatial.
Note :  On a tendance aujourd'hui à employer plus particulièrement « astronaute » pour désigner une personne qui voyage vers un astre, et « spationaute » ou « cosmonaute » pour désigner une personne qui voyage, travaille dans l'espace.
Anglais :  astronaut, cosmonaut.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
astronautique, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  spationautique, n.f.
Définition :  Science de la navigation dans l'espace.
Note :  Le terme « astronautique » a été introduit en 1927 par Robert Esnault-Pelterie.
Anglais :  astronautics, space navigation.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
astronef, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Appareil conçu pour évoluer dans l'espace.
Anglais :  spacecraft.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
ATD
Voir :  accord à taux différé
ATF
Voir :  accord à taux futur
athermane, adj.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Thermique.
Définition :  Qualifie soit un matériau ou une structure qui ne transmet pas la chaleur dans certaines conditions, soit l'absence de transfert thermique entre un corps et un écoulement lorsqu'il n'y a pas d'échange de chaleur à travers la surface de séparation.
Anglais :  athermanous.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
attaquant, n.m.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Personne physique ou morale qui prend l'initiative d'une offre publique sur les titres d'une société, conduite dans une logique exclusivement financière.
Anglais :  raider.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
attaque à dose totale
Domaine :  Défense.
Définition :  Opérations chimiques n'impliquant pas une limitation de temps pour la mise en oeuvre de la quantité de toxique requise.
Anglais :  total dose attack.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
attelage, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :
  1. Amarrage d'engins spatiaux dont l'un au moins est un véhicule destiné à remorquer les autres.
  2. Dispositif servant à cette opération.
Note :  L'emploi du terme « arrimage » est incorrect dans ce sens.
Anglais :  docking unit, docking.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
attente (en), loc.
Domaine :  Transport/Transport aérien.
  1. Définition :  Placé sur une liste d'attente.
    Note :  Exemple : un passager en attente. L'expression « en stand-by » ne doit pas être utilisée.
    Anglais :  standby.
    (Source : arrêté du 12 août 1976)
  2. Définition :  À qui on n'a pas donné l'autorisation d'entreprendre ou de poursuivre sa manoeuvre.
    Note :  Exemple : un aéronef en attente. Le terme « holding » ne doit pas être utilisé en français.
    Anglais :  holding.
    (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

atténuateur, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Bactériologie.
Définition :  Séquence de l'ADN sur laquelle porte l'atténuation.
Anglais :  attenuator.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
atténuation, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Bactériologie.
Définition :  Système de contrôle de l'expression génique consistant en une interruption prématurée de la transcription d'un opéron de biosynthèse.
Note :  L'atténuation a lieu en un site appelé atténuateur et aboutit à la formation d'ARN messagers incomplets.
Anglais :  attenuation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
atterrir trop long (langage professionnel)
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Voir :  déborder.
atterrissage, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Mécanique du vol.
Définition :  Action de poser un engin aérospatial sur le sol d'un astre.
Anglais :  landing.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
atterrissage sur le ventre
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Atterrissage d'un aéronef, à caractère accidentel ou exceptionnel, le plus souvent dû à une défectuosité du système de sortie du train.
Anglais :  belly landing.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
aubette, n.f.
Domaine :  Transport.
Définition :  Abri aménagé aux points de départ ou d'arrêt d'un moyen de transport en commun.
Anglais :  bus shelter.
(Source : arrêté du 18 juillet 1989)
audioconférence, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Téléconférence dans laquelle les participants sont reliés par des circuits téléphoniques qui permettent la transmission de la parole et éventuellement d'autres signaux tels que ceux de télécopie ou de téléécriture.
Anglais :  audioconference.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
audiofréquence, n.f.
Abréviation :  AF.
Domaine :  Télécommunications.
Synonyme :  fréquence audio.
Définition :  Fréquence appartenant à la partie de la bande des fréquences audibles utilisée pour la transmission ou la reproduction des sons.
Notes :
  1. Les limites de la bande des audiofréquences dépendent du système de transmission ou de reproduction considéré, par exemple 300-3 400 Hz pour la téléphonie usuelle, jusqu'à 40-15 000 Hz pour des transmissions sonores de haute qualité.
  2. Le terme « audiofréquence » ou « audio » qualifie également un organe électrique dont la bande passante est la bande des audiofréquences du système considéré.
  3. Le terme « basse fréquence » et l'abréviation « BF » sont déconseillés dans ce sens.
Anglais :  audiofrequency.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
audition publique
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Réunion de concertation de l'ensemble des personnes concernées par la réalisation d'un projet, afin d'en définir toutes les contraintes et de proposer des solutions pour en réduire les inconvénients et les nuisances.
Anglais :  hearing.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
authentification, n.f.
Domaine :  Défense/Transmissions.
Définition :  Le fait de s'assurer, par une procédure conventionnelle, de la qualité de son correspondant.
Anglais :  authentication.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
autocabrage, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Cabrage spontané d'un avion.
Anglais :  pitch-up.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
autocaravane, n.f.
Domaine :  Tourisme-Automobile.
Définition :  Caravane autotractée ou véhicule automobile dont l'intérieur est équipé pour le séjour.
Note :  Le terme « camping-car » ne doit pas être employé.
Voir aussi :  caravane.
Anglais :  motor-home, camping-car.
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
autocaravane à cellule
Domaine :  Tourisme-Automobile.
Définition :  Autocaravane fabriquée sur la base d'un ensemble châssis-cabine par adjonction d'une cellule habitable.
Anglais :  detachable motor caravan.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
autocaravane intégrale
Domaine :  Tourisme-Automobile.
Définition :  Autocaravane fabriquée sur la base d'un châssis nu entièrement carrossé.
Anglais :  motor caravan.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
autocaravanier, -ère, n.
Domaine :  Tourisme.
Définition :
  1. Utilisateur d'une autocaravane.
  2. Personne pratiquant le tourisme en autocaravane.
Note :  On peut admettre l'usage adjectival du nom « autocaravanier ».
Anglais :  caravaner, caravanner, trailerist.
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
autocariste, n.
Domaine :  Transport/Transport routier.
Définition :  Entrepreneur ou entreprise de transport par autocar.
Anglais :  motorcoach operator, bus operator.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
autoconsommation, n.f.
Domaine :  Agriculture-Économie.
Définition :  Consommation de biens ou de services par celui qui les produit.
Anglais :  self-consuming, home consumption.
(Source : arrêté du 20 septembre 1993)
autodirecteur, adj.
Domaine :  Défense.
Définition :  Se dit d'un dispositif de bord électromagnétique, optique ou acoustique, servant à guider automatiquement un missile ou une torpille vers l'objectif.
Note :  Terme en usage dans les armées.
Anglais :  homing head, seeker head.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
autofourniture, n.f.
Domaine :  Agriculture/Économie agricole.
Définition :  Utilisation dans une exploitation de certains de ses produits comme moyens de production.
(Source : arrêté du 20 septembre 1993)
autonome, adj.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Se dit d'un matériel lorsqu'il fonctionne indépendamment de tout autre.
Anglais :  off line, offline, off-line.
(Source : arrêté du 22 décembre 1983)
autoprotection, n.f.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition :  Protection des régions internes d'un corps résultant de l'absorption des rayonnements dans les régions externes.
Anglais :  self-shielding.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
autorégulation, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Synonyme :  régulation autogène.
Définition :  Système de régulation où le produit d'un gène contrôle sa propre expression.
Anglais :  autogeneous regulation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
autorisation, n.f.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Accord donné par le contrôle de la circulation aérienne à un pilote pour exécuter un vol, une phase de vol ou une manoeuvre au sol dans des conditions déterminées.
Anglais :  clearance.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
autorisation de mouvement
Domaine :  Transport/Transport maritime-Transport aérien.
Voir :  clairance.
autorité des transports maritimes
Domaine :  Défense-Transport.
Définition :  Agence civile de l'OTAN, activée en temps de guerre ou de crise, dont le rôle est de répartir le plus efficacement possible les navires marchands affectés à la flotte alliée de transport maritime dans le but d'assurer le soutien optimal de l'effort commun.
Anglais :  defence shipping authority.
(Source : arrêté du 15 juin 1991)
avance rapide
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Défilement rapide d'un support d'enregistrement dans le sens de la lecture.
Voir aussi :  retour rapide.
Anglais :  fast forward.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
avers de pente en radar
Forme elliptique :  avers de pente radar.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Partie du terrain faisant face au front d'onde.
Voir aussi :  ombre de radar, revers de pente sous radar.
Anglais :  radar foreslope.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
avion à flèche variable
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Avion dont la voilure peut pivoter en vol de façon à en faire varier la flèche dans certaines limites.
Anglais :  variable-geometry aircraft, swing-wing aircraft.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
avion spatial
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Véhicule spatial réutilisable, généralement habité, pouvant regagner la Terre par ses propres moyens dans les conditions d'un aérodyne.
Voir aussi :  véhicule transatmosphérique.
Anglais :  aerospace plane.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
avion de transport régional
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Avion de transport destiné à des liaisons de courte distance.
Anglais :  commuter.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
axénique, adj.
Domaine :  Santé-Médecine.
Définition :  Se dit d'un animal de laboratoire exempt de tous germes saprophytes ou pathogènes.
Anglais :  germ-free.
(Source : arrêté du 2 janvier 1975)
BAB
Voir :  bord à bord, loc.
bactérie lysogène
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Bactérie portant un phage tempéré.
Notes :
  1. L'induction du phage tempéré peut conduire à la lyse de la bactérie lysogène.
  2. Une bactérie lysogène peut produire des phages en dehors de toute nouvelle infection phagique.
Anglais :  lysogenic bacteria, lysogen.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
bactériophage, n.m.
Forme abrégée :  phage, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Virus capable d'infecter une bactérie, de s'y multiplier et généralement de la lyser.
Note :  Le terme « phage » est l'abréviation usuelle de « bactériophage ».
Anglais :  defective phage, lysogenic phage.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
bail à cheptel
Domaine :  Agriculture/Économie agricole.
Définition :  Mode de faire-valoir dans lequel un agriculteur s'associe à une personne qui possède des animaux pour les élever.
Note :  Les produits en résultant sont partagés selon les modalités d'un contrat.
Anglais :  livestock lease.
(Source : arrêté du 20 septembre 1993)
bail à effet de levier
Domaine :  Économie et finances-Transport.
Définition :  Bail financier dont le rapport entre le traitement fiscal de l'amortissement du bien loué et son financement constitue l'effet de levier.
Voir aussi :  bail financier.
Anglais :  leverage lease.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
bail d'exploitation
Domaine :  Économie et finances-Transport.
Définition :  Bail permettant au preneur de disposer, pour son exploitation, de l'objet du bail pendant une période prédéterminée ; le loyer ne couvre pas entièrement l'amortissement et les intérêts financiers, le bien retournant au bailleur à l'issue du bail.
Note :  Contrairement au bail financier, le bail d'exploitation ne comporte pas de clause de rachat.
Anglais :  operating lease.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
bail financier
Domaine :  Économie et finances-Transport.
Définition :  Bail à usage professionnel de durée prédéterminée permettant au bailleur de recouvrer au moyen de loyers le coût de l'objet du bail, ainsi qu'un revenu pour son investissement, et donnant au preneur la possibilité de lever une option d'achat stipulée à son profit, mais dont la valeur n'est pas obligatoirement prévue à l'origine du bail.
Note :  Le bail financier est une forme de crédit-bail tel que défini dans la législation française.
Anglais :  financial lease.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
baladeur, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Appareil portatif de reproduction sonore et éventuellement d'enregistrement, muni d'un casque à écouteurs, que l'on peut utiliser en se déplaçant.
Note :  Le terme « Walkman », qui est une marque déposée, ne doit pas être utilisé.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
baladeur radio
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Récepteur radio portatif muni d'un casque à écouteurs, que l'on peut utiliser en se déplaçant.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
balance, n.f.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Dispositif permettant d'ajuster les niveaux acoustiques de sortie des deux voies d'un ensemble stéréophonique.
Anglais :  balance.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
balayage, n.m.
Domaine :  Défense.
Définition :  En technologie radar, exploration d'une zone à l'aide d'un faisceau électromagnétique.
Anglais :  scanning.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
balayage en ligne
Domaine :  Défense.
Définition :  En technologie radar, exploration linéaire par un faisceau électromagnétique.
Anglais :  line scanning.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
balise, n.f.
  1. Domaine :  Tous domaines.
    Définition :  Tout moyen de marquage d'un point de la surface terrestre.
    Anglais :  marker.
    (Source : arrêté du 12 août 1976)
  2. Domaine :  Transport/Transport routier.
    Définition :  Dispositif radioélectrique placé au sol permettant d'échanger avec des véhicules situés à courte distance des informations relatives au trafic routier.
    Anglais :  beacon.
    (Source : arrêté du 21 septembre 1993)

balise de ralliement
Domaine :  Défense.
Définition :  Radiophare de faible puissance servant à faciliter l'approche au radiocompas.
Anglais :  locator.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
ballon-sonde, n.m.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Ballon libre non habité, utilisé pour faire des mesures locales dans l'atmosphère.
Anglais :  sounding balloon.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
bande d'atterrissage
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Portion de terrain rectangulaire aménagée pour le décollage et l'atterrissage des aéronefs et comprenant parfois une piste en dur.
Anglais :  runway strip, air strip.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
bande de fréquences banalisée
Domaine :  Télécommunications.
Synonyme :  bande de fréquences publique.
Définition :  Bande de fréquences mise à la disposition du public dans des conditions déterminées pour assurer, à titre privé et avec des émetteurs de faible puissance, des communications personnelles.
Note :  Une telle bande ne doit pas être confondue avec celles qui sont utilisées par les radioamateurs.
Anglais :  citizen's band (CB).
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
bande de fréquences publique
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  bande de fréquences banalisée.
bande mère
Domaine :  Audiovisuel/Vidéo.
Définition :  Bande originale de montage.
Anglais :  master.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
bande photographique
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  En aviation de reconnaissance, photographie aérienne d'une portion étroite de terrain.
Anglais :  strip.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
bande transporteuse
Domaine :  Bâtiment-Génie civil.
Définition :  Bande mobile pour le transport des solides sur un chantier.
Anglais :  belt conveyor.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
bande vidéo
Domaine :  Audiovisuel/Télévision-Vidéo.
Définition :  Bande magnétique servant à l'enregistrement des images et du son.
Anglais :  video-tape.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
banque de détail
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Ensemble des opérations bancaires de faible montant unitaire faites essentiellement avec les particuliers, les professions libérales et les petites entreprises.
Anglais :  retail banking.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
banque à domicile
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Ensemble des services bancaires accessibles immédiatement de chez soi sans qu'il soit besoin de se rendre dans une agence bancaire.
Anglais :  home banking.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
banque de données
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ensemble de données relatif à un domaine défini de connaissances et organisé pour être offert aux consultations d'utilisateurs.
Anglais :  data bank.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
banque d'entreprise
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Voir :  service bancaire pour entreprises.
banque de gènes
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  banque génomique, gènes en batterie, génothèque.
Définition :
  1. Banque de génotypes conservés le plus souvent sous forme de gamètes ou d'embryons.
  2. Ensemble de fragments d'ADN clonés représentant le génome entier d'une cellule (banque génomique) ou les ADNc double brin correspondant à ses ARNm (banque d'ADNc).
Notes :
  1. Une banque peut être constituée de plasmides ou de phages recombinants.
  2. Le terme « librairie de gènes », calqué sur l'anglais et formant faux sens, ne doit pas être utilisé en français.
Anglais :  gene library, gene bank.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
banque génomique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  banque de gènes.
banque universelle
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :
  1. Établissement de crédit qui offre tous les services bancaires à l'ensemble de sa clientèle.
  2. Activité de l'établissement.
Anglais :  1.  universal bank, universal banking. 2.  global banking.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
baraquage, n.m.
Domaine :  Transport-Automobile.
Synonyme :  agenouillement, n.m.
Définition :  Dispositif permettant de modifier l'assiette d'un véhicule afin d'en faciliter l'accès.
Note :  Le terme « baraquage » dérive du verbe « baraquer », qui désigne notamment la façon dont les dromadaires et les chameaux s'accroupissent pour faciliter la montée ou la descente des personnes et le chargement ou le déchargement des marchandises.
Anglais :  kneeling.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
barbe, n.f.
Domaine :  Défense-Métallurgie.
Synonyme :  trichite, n.f.
Définition :  Filament monocristallin qui se développe à partir d'une surface métallique et dont la résistance à la rupture est très élevée.
Anglais :  whisker.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
bardage, n.m.
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Partie d'ouvrage sensiblement verticale constituant à elle seule soit la séparation, soit un des éléments de cette séparation, des ambiances extérieure et intérieure.
Note :  On distingue les bardages rapportés, qui sont des écrans disposés devant une paroi continue et les bardages-murs, qui constituent à eux seuls la séparation entre les ambiances extérieure et intérieure.
Anglais :  siding.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
barre de commande
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Définition :  Barre ou ensemble de tiges solidaires mobiles contenant une matière absorbant les neutrons et qui, suivant sa position dans le coeur d'un réacteur nucléaire, influe sur sa réactivité.
Notes :
  1. Elle est ainsi utilisée pour la commande de ce réacteur.
  2. Dans le cas d'un ensemble de tiges solidaires, l'expression « grappe de commande » est aussi utilisée.
  3. Le terme « barre de contrôle » est déconseillé.
Voir aussi :  barre de pilotage.
Anglais :  control rod.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
barre de dopage
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Définition :  Barre de combustible insérée temporairement dans le coeur d'un réacteur nucléaire pour surmonter la baisse de réactivité due à la formation de poisons nucléaires dans le coeur.
Voir aussi :  combustible nucléaire.
Anglais :  booster rod.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
barre de pilotage
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Définition :  Barre de commande utilisée pour les ajustements faibles et précis de la réactivité d'un réacteur nucléaire, ainsi que, parfois, pour agir sur la répartition du flux neutronique dans le coeur de ce réacteur.
Voir aussi :  barre de commande.
Anglais :  fine control rod, regulating rod.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
basculement, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Mécanique du vol.
Définition :  Inclinaison progressive d'un véhicule spatial autour d'un axe quelconque.
Notes :
  1. Le basculement peut être utilisé pour modifier la direction du vecteur de poussée.
  2. Dans le domaine économique, l'équivalent français de turn-over est « rotation ».
Anglais :  turnover, turn-over.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
base de campagne
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Ensemble de réflexions qui permet de passer à la réalisation d'une campagne publicitaire.
Anglais :  copy platform.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
base de connaissances
Domaine :  Informatique.
Définition :  Partie d'un système expert contenant l'ensemble des informations, en particulier des règles et des faits, qui constituent le domaine de compétence du système.
Anglais :  knowledge base.
(Source : arrêté du 27 juin 1989)
base de lancement
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Infrastructure.
Définition :  Lieu où sont réunis un ou plusieurs ensembles de lancement, des moyens logistiques et des installations permettant le suivi des premières phases de vol d'un véhicule aérospatial et la mise en oeuvre des mesures de sauvegarde.
Voir aussi :  ensemble de lancement.
Anglais :  range, launch base.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
bases (de l'économie)
Domaine :  Économie.
Définition :  Conditions générales de la santé d'une économie, définies notamment par référence à l'état de ses grands équilibres macroéconomiques et macrofinanciers.
Note :  Il convient d'éviter le terme « fondamentals » ou « fondamentaux ».
Anglais :  fundamentals.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
batardeau, n.m.
Domaine :  Génie civil.
Définition :  Construction formant une retenue d'eau, afin d'assécher un terrain où l'on doit effectuer des travaux.
Anglais :  cofferdam.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
bathymètre à lidar
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales/Métrologie.
Définition :  Instrument destiné au mesurage de profondeurs sous-marines à l'aide d'un laser.
Anglais :  lidar bathymeter.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
bâtiment industriel monovalent
Domaine :  Architecture-Bâtiment.
Définition :  Bâtiment conçu pour une destination précise, et non susceptible d'une utilisation différente.
Note :  Exemples : centrale nucléaire, raffinerie de pétrole.
Anglais :  single function industrial building.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
bâtiment industriel polyvalent
Domaine :  Architecture-Bâtiment.
Définition :  Bâtiment adaptable à plusieurs utilisations.
Anglais :  multifunctional industrial building.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
batterie de gènes
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Groupe de gènes situés sur un même chromosome et codant pour des protéines ayant des structures voisines.
Anglais :  gene cluster.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
bec basculant
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Système hypersustentateur, implanté au bord d'attaque d'une voilure et qui, par le basculement de la partie avant du profil, permet de créer un effet de cambrure approprié.
Anglais :  drooping leading edge, drooped nose.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
bec à fente
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Système hypersustentateur de bord d'attaque de voilure qui, en position sortie, agit par un double effet de cambrure et de fente.
Anglais :  slot.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
bêche d'ancrage
Domaine :  Défense-Transport.
Définition :  Dispositif permettant, par appui sur le sol, d'augmenter l'adhérence et la stabilité à l'arrêt des véhicules et engins.
Anglais :  recoil-checking spade.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
bénéfice publicitaire
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Contribution évaluable de la publicité à l'amélioration de l'image de marque d'une société ou d'un produit.
Anglais :  brand benefit acceptance.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
bibliothèque de cellules
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Collection de fonctions électroniques prédéfinies, sous forme de base de données informatisées, contenant des données relatives à la représentation graphique, aux résultats de simulation et à la topologie d'un circuit.
Note :  Une bibliothèque de cellules se rapporte à une technologie donnée.
Anglais :  cell library.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
bicylindre à plat (langage professionnel)
Domaine :  Défense-Moteur thermique.
Définition :  Moteur à explosion à deux cylindres opposés et à axes parallèles.
Note :  De même : quadricylindre à plat (en anglais : flat-four), etc.
Anglais :  flat-twin.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
biergol, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Voir :  diergol.
billet à ordre
Domaine :  Économie et finances/Banque-Monnaie.
Définition :  Écrit par lequel un débiteur s'engage à payer, à une date déterminée, une certaine somme au bénéficiaire ou à son ordre.
Note :  Le billet à ordre est négociable.
Anglais :  promissory note.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
billet ouvert
Domaine :  Transport.
Définition :  Billet permettant à un voyageur de fixer librement la date de son voyage.
Anglais :  open ticket.
(Source : arrêté du 18 juillet 1989)
billet de trésorerie
Domaine :  Économie et finances/Banque-Monnaie.
Définition :  Billet au porteur négociable, émis par une entreprise autre qu'un établissement de crédit pour se procurer des capitaux à court terme.
Notes :
  1. Un établissement de crédit émet des certificats de dépôt (en anglais : « certificates of deposit » ou CD'S) dont la définition est identique.
  2. Le terme « billet de trésorerie » ne doit pas être traduit en anglais par « treasury bill » (TB).
Anglais :  commercial paper.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
bit, n.m.
Domaine :  Informatique-Télécommunications.
Voir :  élément binaire.
blanc, n.m.
Domaine :  Défense.
Définition :  Interruption périodique et très brève d'une émission de brouillage afin de contrôler l'émission de l'adversaire pour suivre ses variations de fréquence ou interrompre le brouillage en temps voulu.
Anglais :  look-through.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
blindage, n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition :  Dispositif de protection interposé entre une source de rayonnement et une région déterminée.
Note :  Pour les dispositifs simples, on utilise également le mot « écran ». Pour les dispositifs assurant la protection biologique ou thermique autour du coeur d'un réacteur nucléaire, on utilise le mot « bouclier ».
Voir aussi :  bouclier, écran de protection.
Anglais :  shield, shielding.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
bloc de départ
Domaine :  Sport/Athlétisme.
Synonyme :  cale de départ.
Définition :  Instrument fixé au sol sur lequel le coureur cale ses pieds au départ, et destiné à lui assurer une meilleure propulsion lors de l'élan initial.
Anglais :  starting block.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
bloc d'obturation de puits
Abréviation :  BOP.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Ensemble de vannes placées sur la tête d'un puits en forage, destiné à maîtriser les éruptions.
Anglais :  blowout preventer (BOP).
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
bloc de poudre
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Bloc de propergol solide, coulé dans une enveloppe ou préformé, dont la forme est adaptée à une évolution déterminée de la surface de combustion.
Voir aussi :  chargement.
Anglais :  grain.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
bloc de poudre préformé
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion-Pyrotechnie.
Définition :  Bloc de poudre moulé préalablement au chargement.
Anglais :  formed grain, pressed grain.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
blocage sonique
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Aérodynamique.
Définition :  Régime de fonctionnement stable d'une tuyère, caractérisé par une vitesse d'écoulement au col égale à la vitesse du son.
Voir aussi :  amorçage d'une tuyère.
Anglais :  nozzling.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
BMTN
Voir :  bon à moyen terme négociable
bobine de démarrage
Domaine :  Défense-Moteur thermique.
Synonyme :  survolteur, n.m.
Définition :  Bobine d'induction excitée par la batterie et destinée à fournir un courant de rupture permettant le démarrage d'un moteur à explosion.
Anglais :  booster coil.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
bogue, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Défaut de conception ou de réalisation se manifestant par des anomalies de fonctionnement.
Voir aussi :  déboguer.
Anglais :  bug.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
bois, n.m.
Domaine :  Sport/Golf.
Définition :  Canne à tête arrondie.
Anglais :  wood.
(Source : arrêté du 11 décembre 1992)
boîte aux lettres
Domaine :  Informatique-Télécommunications.
Définition :  Dans une messagerie électronique, espace de mémoire réservé à un abonné, dans lequel sont conservés les messages qui lui sont destinés et éventuellement les messages qu'il envoie.
Anglais :  mail box.
(Source : arrêté du 27 août 1992)
bombe guidée
Domaine :  Défense/Armement.
Définition :  Projectile largué d'un avion, non propulsé mais guidé.
Anglais :  smart bomb, guided bomb.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
bombe orbitale
Domaine :  Défense/Armement.
Définition :  Projectile contenant une charge explosive, chimique, etc., qui est satellisé avant d'être dirigé, par l'action de rétrofusées, vers l'objectif qui lui est assigné.
Anglais :  fractional orbit bombardment system (FOBS).
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
bôme double
Domaine :  Sport/Planche à voile.
Définition :  Partie mobile du gréement, à double arceau, qui permet de manoeuvrer la voile.
Anglais :  wish, wishbone.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
bon, n.m.
Voir :  bon d'échange
bon d'échange
Forme abrégée :  bon, n.m.
Domaine :  Tourisme.
Synonyme :  coupon, n.m.
Définition :  Titre permettant d'obtenir des prestations ou des services payés d'avance ou non, notamment dans les hôtels et les restaurants (nuitées, hébergement, repas), ainsi que la location d'automobiles.
Anglais :  voucher.
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
bon à moyen terme négociable
Abréviation :  BMTN.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Catégorie de titre de créance négociable d'une durée initiale supérieure à un an pouvant être émis sur le marché, sous réserve de certaines conditions règlementaires, par les établissements de crédit, les entreprises, les institutions de la CEE et les organisations internationales.
Anglais :  medium term note (MTN).
(Source : arrêté du 11 février 1993)
BOP
Voir :  bloc d'obturation de puits
bord (à), loc.
Domaine :  Économie/Commerce international.
Définition :  Se dit d'une marchandise prise en charge à bord du navire au port de déchargement.
Note :  Le reste de la phrase précise le lieu de la prise en charge. Exemple : à bord Marseille.
Anglais :  ex ship.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
bord à bord, loc.
Abréviation :  BAB.
Domaine :  Économie/Commerce international.
Définition :  Se dit du prix entendu pour une marchandise mise à bord du navire et également reprise à bord, aux frais et aux risques des chargeurs ou des réceptionnaires.
Note :  Une cotation donnée pour une ligne maritime sur la base BAB indique que toutes les manutentions sont à payer et à assurer en plus.
Anglais :  free in and out (FIO).
(Source : arrêté du 18 février 1987)
bouchon de vapeur
Domaine :  Défense-Moteur thermique.
Définition :  Vapeur de carburant dont la présence dans une canalisation d'alimentation d'un moteur provoque l'arrêt ou la diminution du débit.
Anglais :  vapor lock, air lock.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
boucle, n.f.
  1. Domaine :  Défense-Aéronautique.
    Définition :  Figure de voltige aérienne dans laquelle l'avion décrit une boucle fermée dans un plan vertical.
    Note :  On dit aussi « looping ».
    Anglais :  loop.
    (Source : arrêté du 12 août 1976)
  2. Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
    Définition :  Dispositif permettant de faire circuler un fluide suivant un trajet fermé.
    Voir aussi :  boucle en pile, réacteur à n boucles.
    Anglais :  loop.
    (Source : arrêté du 30 novembre 1989)
  3. Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
    Définition :
    1. Séquence simple brin, repliée en épingle à cheveu, à l'extrémité d'un acide nucléique, par exemple dans un ARNt.
    2. Lors de l'hybridation de deux brins issus de deux molécules différentes, séquence simple brin correspondant à une séquence non homologue.
    Anglais :  loop.
    (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

boucle D
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Boucle d'ADN simple brin au sein d'une chaîne d'ADN en double brin.
Note :  D est l'initiale de « désoxyribonucléique ».
Anglais :  D loop.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
boucle en épingle à cheveux
Forme abrégée :  épingle à cheveux.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  structure en épingle à cheveux.
Définition :  Structure formée par l'appariement de deux régions complémentaires d'un même brin d'acide nucléique séparées par une courte boucle simple brin.
Anglais :  hairpin loop.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
boucle en pile
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Boucle expérimentale dont la section d'essai est placée dans un réacteur nucléaire.
Voir aussi :  boucle.
Anglais :  in-pile loop.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
boucle R
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Boucle d'ADN simple brin formée d'une hybridation avec un ARN.
Note :  R est l'initiale de « ribonucléique ».
Anglais :  R loop.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
bouclier, n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition :  Blindage entourant le coeur d'un réacteur nucléaire.
Voir aussi :  blindage, bouclier biologique, bouclier thermique.
Anglais :  shield, shielding.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
bouclier biologique
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition :  Bouclier dont l'objet principal est de réduire les rayonnements ionisants à un niveau admissible du point de vue biologique.
Voir aussi :  bouclier.
Anglais :  biological shield, biological shielding.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
bouclier thermique
  1. Domaine :  Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
    Définition :  Bouclier destiné à assurer la protection thermique des régions externes au coeur par réduction du flux de rayonnements ionisants et du transfert de chaleur vers ces régions.
    Voir aussi :  bouclier.
    Anglais :  thermal shield, thermal shielding.
    (Source : arrêté du 30 novembre 1989)
  2. Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Thermique.
    Définition :  Dispositif destiné à protéger une partie d'un engin spatial contre l'échauffement cinétique.
    Note :  Un bouclier thermique est constitué par un matériau isolant, un matériau ablatif ou la combinaison des deux.
    Voir aussi :  écran thermique, protection thermique, cône d'ablation.
    Anglais :  heat shield.
    (Source : arrêté du 20 février 1995)

bouffée de neutrons
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Neutronique.
Définition :  En cinétique des réacteurs, émission intense et brève de neutrons due, le plus souvent, à la divergence rapide d'un milieu multiplicateur de neutrons.
Note :  On trouve aussi, dans une acception voisine, « salve de neutrons ».
Anglais :  neutron burst.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
boule de commande
Domaine :  Informatique.
Définition :  Boule qui, par rotation dans son logement, permet de déplacer sur un écran et d'en relever à volonté les coordonnées.
Anglais :  trackball, rolling ball.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
bourdonnement, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Vibrations aéroélastiques de faible amplitude affectant la cellule d'un avion.
Anglais :  buzz.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
bourse professionnelle
Domaine :  Tourisme.
Synonyme :  rencontre interprofessionnelle.
Définition :  Manifestation permettant un échange d'informations ou des négociations entre professionnels d'un ou de plusieurs secteurs d'activité sur les problèmes les concernant.
Anglais :  workshop.
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
boutique hors taxes
Domaine :  Transport-Économie.
Définition :  Boutique où sont proposées à la vente des marchandises qui ne sont pas soumises au paiement de taxes.
Anglais :  duty free shop.
(Source : arrêté du 18 juillet 1989)
braquage de tuyère
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Opération consistant à orienter une tuyère de moteur-fusée afin d'agir sur la direction du vecteur poussée.
Voir aussi :  tuyère orientable.
Anglais :  nozzle gimbaling.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
bras tangentiel
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Bras de lecture d'un tourne-disque qui se déplace sans pivotement, de façon à maintenir le plan symétrique du lecteur tangent à l'axe du sillon.
Anglais :  tangential arm.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
brèche, n.f.
  1. Domaine :  Génétique moléculaire.
    Synonyme :  espace vide.
    Définition :  Absence d'un ou plusieurs nucléotides dans un des deux brins de l'ADN.
    Anglais :  gap.
    (Source : arrêté du 14 septembre 1990)
  2. Domaine :  Sport/Tennis.
    Définition :  Écart de deux jeux d'avance.
    Note :  Les expressions « faire la brèche » ou « créer la rupture » sont proposées en équivalent de « faire le break ». On peut aussi parler d'une balle de brèche, ou d'une balle de rupture.
    Équivalent admis :  break.
    (Source : arrêté du 21 décembre 1990)

brillant universel
Abréviation :  BU.
Domaine :  Économie et finances/Monnaie.
Définition :  Monnaie de collection frappée dans les mêmes conditions que les pièces de monnaie courantes mais avec des matrices neuves.
Note :  N'ayant pas circulé, elle conserve le brillant d'une pièce neuve.
Anglais :  brilliant uncirculated.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
brin antisens
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Brin d'acide nucléique qui sert de matrice à une ARN polymérase pour la synthèse d'un ARN dont la séquence est complémentaire de celle de l'ARN portant l'information génétique.
Note :  Il est préférable d'éviter l'emploi du terme « brin non codant » » qui peut prêter à confusion.
Anglais :  antisense strand, non coding strand.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
brin sens
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Brin d'acide nucléique dont la séquence est semblable à celle de l'ARN formé lors de la transcription, l'uracile de l'ARN correspondant à la thymine de l'ADN.
Note :  Il est préférable d'éviter l'emploi du terme « brin codant » » qui peut prêter à confusion.
Anglais :  sense strand, coding strand.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
brisance, n.f.
Domaine :  Défense/Armement.
Définition :  Aptitude d'un explosif à briser, sans bourrage préalable, tout corps solide mis à son contact.
Anglais :  brisance.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
brouillage, n.m.
  1. Domaine :  Télécommunications.
    Définition :  Trouble apporté à la réception d'un signal utile par des phénomènes indésirables dus à la présence d'autres signaux ou de bruits se superposant à ce signal.
    Notes :
    1. Le terme « interférence » ne doit pas être utilisé dans le sens de « brouillage ».
    2. Un brouillage est dû à une perturbation électromagnétique ou à un signal brouilleur.
    Anglais :  interference.
    (Source : arrêté du 27 avril 1982)
  2. Domaine :  Défense.
    Définition :  Émission, réémission ou réflexion de signaux électromagnétiques perturbant le fonctionnement de moyens de détection ou de radiocommunication.
    Note :  Le brouillage peut être délibéré ou accidentel.
    Anglais :  jam, jamming.
    (Source : arrêté du 12 août 1976)

brouilleur, n.m.
Domaine :  Défense.
Définition :  Émetteur radioélectrique destiné à produire un brouillage.
Voir aussi :  brouillage.
Anglais :  jammer.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
brûleur à double débit
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Brûleur de turbomachine possédant deux orifices d'admission de carburant et un seul orifice de sortie.
Note :  Le terme « brûleur duplex » est déconseillé.
Anglais :  duplex burner.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
BU
Voir :  brillant universel
bureau, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Délégation décentralisée d'une agence de presse, d'un journal ou d'un organisme de radiodiffusion ou de télévision.
Note :  Le terme « desk » ne doit pas être employé en français.
Anglais :  desk.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
bureau des dépêches
Domaine :  Audiovisuel.
Synonyme :  salle des dépêches.
Définition :  Salle des téléscripteurs, du classement des dépêches et parfois de la documentation.
Note :  Le terme « desk » ne doit pas être employé.
Anglais :  desk.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
bureau d'études techniques
Domaine :  Architecture-Bâtiment.
Définition :  Organisme dans lequel des ingénieurs et autres techniciens traitent les problèmes généraux ou spéciaux liés à une réalisation architecturale ou à une réalisation de génie civil.
Anglais :  engineering and design department.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
bureautique, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ensemble des techniques et des moyens tendant à automatiser les activités de bureau et principalement le traitement et la communication de la parole, de l'écrit et de l'image.
Anglais :  bureautics, office automation.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
bus, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Dispositif non bouclé destiné à assurer simultanément les transferts d'information entre différents sous-ensembles d'un système informatique selon des spécifications physiques et logiques communes.
Anglais :  bus-bar, bus bar, bus.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
but, n.m.
Domaine :  Sport/Ballon.
Définition :
  1. Espace délimité par deux poteaux et une barre transversale dans lequel doit pénétrer le ballon.
  2. Point marqué quand le ballon a pénétré dans le but.
Anglais :  goal.
(Source : arrêté du 18 février 1988)
cabestan, n.m.
Domaine :  Sport/Voile.
Définition :  Treuil destiné à étarquer les drisses ou à border les écoutes de voile.
Anglais :  winch.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
cabine individuelle
Domaine :  Transport/Transport maritime.
Voir :  compartiment individuel.
câble coaxial
Domaine :  Défense-Électricité.
Définition :  Câble formé de deux conducteurs concentriques isolés, utilisé notamment pour l'alimentation électrique de certains types d'antennes.
Note :  On dit aussi, substantivement, « un coaxial » (langage professionnel).
Anglais :  feeder.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
câbliste, n.
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Personne chargée de manipuler les câbles d'une caméra lors de ses déplacements dans une prise de vues.
Anglais :  cableperson.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
cabrade, n.f.
Domaine :  Santé-Médecine/Anesthésiologie.
Définition :  Mouvement de redressement qu'esquisse le corps d'un sujet au début d'une anesthésie générale.
Anglais :  bucking.
(Source : arrêté du 2 janvier 1975)
cadeau publicitaire
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Objet de faible valeur distribué gratuitement pour promouvoir un produit ou une entreprise.
Anglais :  giveaway.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
cadre, n.m.
Domaine :  Informatique.
Synonyme :  schéma, n.m.
Définition :  Structure de données permettant de décrire les connaissances relatives à une entité, sous forme d'un ensemble d'attributs et de procédures liées à ces attributs.
Anglais :  frame.
(Source : arrêté du 27 juin 1989)
cadre de lecture
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Ordonnancement des nucléotides en codon.
Note :  Le cadre de lecture définit quel ensemble de trois nucléotides est lu comme codon. Il est déterminé par le codon d'initiation AUG et par le codon de terminaison.
Anglais :  reading frame.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
cadre ouvert de lecture
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Séquence contenant une série de triplets codant pour les acides aminés, non interrompue par un codon de terminaison.
Note :  Cette séquence est potentiellement traduisible en protéines.
Anglais :  open reading frame (ORF).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
cadreur, -euse, n.
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma.
Synonyme :  opérateur, -trice de prises de vues.
Définition :  Responsable de la caméra et du cadrage des images, sous l'autorité du directeur de la photographie.
Anglais :  camera person, camera operator.
(Source : arrêté du 18 février 1983)
cafétéria, n.f.
Domaine :  Tourisme.
Définition :  Lieu où l'on peut boire du café et diverses boissons ou prendre un repas léger.
Anglais :  cafeteria.
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
CAG
Voir :  commande automatique généralisée
caisse mobile
Domaine :  Transport/Transport terrestre.
Définition :  Superstructure amovible d'un véhicule de transport routier ou ferroviaire dont les dimensions et certains dispositifs sont issus des normes routières.
Anglais :  swap body.
(Source : arrêté du 18 juillet 1989)
caisse profonde (langage professionnel)
Domaine :  Marine/Construction navale.
Définition :  Cale spécialement prévue pour le lest d'eau mais pouvant éventuellement recevoir des cargaisons liquides.
Anglais :  deep tank.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
calculette, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Calculatrice électronique de petite dimension.
Anglais :  pocket calculator.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
cale de départ
Domaine :  Sport/Athlétisme.
Voir :  bloc de départ.
caléfaction, n.f.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Thermohydraulique.
Définition :  Processus thermique caractérisé par un mauvais transfert de chaleur entre une paroi et un fluide, et qui résulte de la présence de vapeur.
Anglais :  film boiling.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
calibrage, n.m.
Domaine :  Physique-Métrologie.
Définition :  Détermination de l'appartenance d'une mesure à une classe d'intensité comprise entre deux valeurs limites prédéterminées.
Note :  Le terme « calibration » ne doit pas être employé.
Anglais :  calibration.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
caloporteur
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Thermohydraulique.
  1. adj.
    Définition :  Se dit d'un fluide transportant de l'énergie thermique d'un système à un autre et notamment du fluide circulant dans le coeur d'un réacteur nucléaire pour en évacuer la chaleur.
    Anglais :  coolant.
  2. n.m.
    Définition :  Fluide circulant dans le coeur d'un réacteur nucléaire pour en évacuer la chaleur.
    Note :  Dans cette acception, on dit aussi « réfrigérant ».
    Anglais :  coolant.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
caméscope, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Appareil portatif qui intègre dans le même boîtier une caméra électronique et un magnétoscope.
Note :  Les termes « Camscope » et « Betacam », qui sont des marques déposées, ne doivent pas être employés.
Anglais :  camrecorder, camcorder.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
campagne de combustion en réacteur
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Définition :  Période de temps qui commence avec l'établissement de la criticité et se termine avec l'arrêt du réacteur.
Note :  Le terme « campagne de combustible en réacteur » est utilisé dans le même sens.
Voir aussi :  combustible nucléaire, combustion nucléaire.
Anglais :  operating fuel cycle.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
campagne d'évaluation
Domaine :  Marine/Pêches maritimes.
Définition :  Opération d'évaluation de l'abondance des ressources, mettant en oeuvre des navires de recherche, et faisant appel à des méthodes d'échantillonnage.
Anglais :  survey.
(Source : arrêté du 28 novembre 1985)
CAN
Voir :  convertisseur analogique-numérique
canal, n.m.
Domaine :  Défense-Télécommunications.
Définition :  Bande de fréquences assignée à une émission radioélectrique à plusieurs voies associées.
Anglais :  channel.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
canal banalisé
Abréviation :  CB.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Partie de la bande de fréquences publique utilisée pour une radiocommunication particulière.
Anglais :  citizens' band radio (CB).
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
canal de fréquences
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Partie du spectre des fréquences comprise entre deux fréquences spécifiées et destinée à être utilisée pour une transmission.
Notes :
  1. Un canal peut aussi être caractérisé par sa fréquence centrale et la largeur de bande associée, ou par toute indication équivalente.
  2. Le mot « canal » peut être employé seul quand le contexte est tel qu'aucune confusion ne peut en résulter.
Anglais :  frequency channel, channel.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
canal radioélectrique
Forme abrégée :  canal RF.
Domaine :  Télécommunications.
Synonyme :  radiocanal, canal de radiofréquences.
Définition :  Canal de fréquences destiné à être occupé par une émission radioélectrique.
Note :  Le terme « canal » peut être employé seul quand le contexte est tel qu'aucune confusion ne peut en résulter.
Anglais :  radiofrequency channel, RF channel, channel.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
canal de radiofréquences
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  canal radioélectrique.
canal RF
Voir :  canal radioélectrique
cantonnement, n.m.
Domaine :  Marine/Pêches maritimes.
Définition :  Zone délimitée dans laquelle la capture d'espèces marines est soit interdite, soit limitée dans le temps ou réservée à certains engins, en vue d'une meilleure gestion des ressources halieutiques.
Note :  Ce terme ne doit pas être confondu avec « réserve », qui désigne une zone constamment interdite.
Anglais :  box.
(Source : arrêté du 28 novembre 1985)
capacité d'emport
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Masse maximale de charge utile qu'un lanceur peut placer sur une orbite déterminée.
Voir aussi :  volume sous coiffe.
Anglais :  throw weight.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
capital-risque, n.m.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Investissement à risques assorti de gains potentiels élevés, consistant en prises de participations dans des entreprises oeuvrant en principe dans les techniques de pointe, les idées nouvelles et sur les marchés risqués et réalisé notamment par des sociétés spécialisées, dites sociétés de capital-risque.
Anglais :  venture capital.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
capitaux flottants
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Capitaux en quête de placements permettant la meilleure rentabilité à court terme quels que soient la place financière, la monnaie et le placement.
Note :  On dit aussi, en période de crise, « capitaux fébriles ».
Anglais :  hot money.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
captage, n.m.
Domaine :  Hydrologie.
Définition :  Toute action et tout ouvrage destinés à intercepter et éliminer l'excès d'eau externe provoquant des engorgements localisés.
Notes :
  1. Cet objectif peut se conjuguer avec l'extraction d'eau souterraine à des fins d'utilisation (usage domestique, irrigation).
  2. « Captation », terme vieilli, est à éviter dans ce sens.
Anglais :  catch system, diversion system.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
capteur, n.m.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Instrument qui recueille de l'énergie radiative provenant de la scène visée et délivre un signal électrique correspondant et mesurable.
Notes :
  1. Par assimilation et bien qu'elle ne délivre pas de signal électrique, on considère la chambre photographique comme un capteur.
  2. Le terme « capteur » est parfois utilisé à tort pour désigner le détecteur.
Voir aussi :  détecteur.
Anglais :  sensor, transducer.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
capteur actif
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Capteur auquel est incorporé ou associé un émetteur qui irradie la scène dans la bande spectrale du récepteur.
Note :  Le radar et le lidar sont des exemples de capteurs actifs.
Anglais :  active sensor.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
capteur de luminescence
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Capteur actif dans lequel la réception a lieu dans une bande spectrale distincte de celle de l'émission.
Anglais :  luminescence sensor.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
capteur d'orientation
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Pilotage-Stabilisation.
Définition :  Appareil qui mesure des angles ou des vitesses angulaires de déplacement entre les axes d'un engin spatial et des axes de référence.
Notes :
  1. Selon la nature des grandeurs mesurées, on distingue notamment : les capteurs gyroscopiques, les capteurs optiques tels que les capteurs d'horizon, les capteurs solaires, les capteurs stellaires.
  2. On trouve aussi « capteur d'attitude », qui n'est pas recommandé.
Anglais :  attitude sensor.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
capteur passif
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Capteur qui reçoit une énergie émise sans que lui-même irradie la scène.
Note :  Un appareil photographique sans flash est un capteur passif.
Voir aussi :  scène.
Anglais :  passive sensor.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
capteur en peigne
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Capteur dont le détecteur est constitué par de nombreuses cellules détectrices alignées qui reçoivent simultanément l'énergie radiative en provenance de la scène.
Note :  Le balayage selon une direction orthogonale à l'alignement des cellules détectrices peut être réalisé par le déplacement du vecteur ou, par exemple, dans le cas d'une plate-forme d'observation géostationnaire, être fourni par un séquenceur incorporé au capteur.
Voir aussi :  scène.
Anglais :  push broom sensor.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
capteur solaire
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Dispositif qui reçoit le rayonnement solaire et en transforme l'énergie en chaleur qu'il transmet par l'intermédiaire d'un fluide caloporteur.
Anglais :  solar collector.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
capture, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Définition :  Processus par lequel un corps céleste qui passe au voisinage d'un astre est retenu dans la gravisphère de ce dernier.
Note :  La capture se traduit par la satellisation ou la chute de l'objet céleste sur l'astre.
Anglais :  capture.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
caractérisation, n.f.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Vérification de la conformité d'un produit à ses spécifications au moyen d'un ensemble de tests physiques ou électriques.
Anglais :  characterization.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
caravane, n.f.
Domaine :  Tourisme-Transport.
Définition :  Véhicule ou élément de véhicule qui, équipé pour le séjour ou l'exercice d'une activité, conserve en permanence les moyens de mobilité lui permettant d'être déplacé par simple traction.
Anglais :  caravan (GB), trailer (EU).
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
caravanier, -ère, n.
Domaine :  Tourisme.
Définition :
  1. Utilisateur d'une caravane.
  2. Personne pratiquant le tourisme en caravane.
Note :  On peut admettre l'usage adjectival du terme caravanier.
Anglais :  caravaner (GB), camper (EU).
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
carburéacteur, n.m.
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :  Combustible pour moteur à réaction.
Anglais :  jet fuel.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
cardaner, v.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Construction mécanique.
Définition :  Inclure un cardan dans un dispositif mécanique.
Anglais :  gimbal (to).
(Source : arrêté du 20 février 1995)
cardial, adj.
Domaine :  Santé-Médecine.
Définition :  Qui se rapporte au cardia.
Anglais :  cardiac.
(Source : arrêté du 2 janvier 1975)
carneau, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Infrastructure.
Définition :  Tranchée servant, sur un banc d'essai ou une aire de lancement, à canaliser le jet des gaz brûlés.
Anglais :  flame exhaust, flame trench, flue.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
carte génétique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Représentation graphique de la position des gènes les uns par rapport aux autres sur un génome.
Anglais :  genetic map.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
carte photographique
Forme elliptique :  photocarte, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Iconocarte dont le fond est constitué par une photographie, un assemblage ou une mosaïque de photographies du terrain, aériennes ou spatiales.
Voir aussi :  photoplan.
Anglais :  photomap.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
carte physique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  carte de restriction.
carte de restriction
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  carte physique.
Définition :  Représentation graphique de la localisation des sites de restriction sur une molécule d'ADN.
Anglais :  restriction map, physical map.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
carte satellite
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Carte obtenue à partir de données recueillies par les satellites d'observation de la Terre, combinées éventuellement avec des éléments tirés de cartes au trait existantes.
Note :  Ce terme peut s'appliquer à des cartes d'autres planètes et satellites naturels, obtenues dans les mêmes conditions.
Anglais :  satellite image map, space map.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
carte spectrale
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Carte établie à partir de radiométries, qui représente, en vue d'une exploitation thématique, des propriétés de la scène.
Anglais :  spectral map.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
cartographie de gènes
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Établissement d'une carte génétique.
Anglais :  gene mapping.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
cartographie de restriction
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Établissement d'une carte de restriction.
Anglais :  restriction mapping.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
cartographie S 1
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Cartographie d'un brin d'acide nucléique par hybridation avec un brin complémentaire suivie d'une digestion par la nucléase S 1.
Notes :
  1. Le terme « S 1 mapping » ne doit pas être utilisé en français.
  2. La nucléase S 1 ne coupe que les régions d'acide nucléique monocaténaire.
Anglais :  S 1 mapping.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
carton, n.m.
Voir :  carton publicitaire
carton publicitaire
Forme abrégée :  carton, n.m.
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Matériel publicitaire destiné à la vitrine ou à l'étalage.
Anglais :  display.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
cartouche de référence
Domaine :  Défense/Cartographie.
Définition :  Cadre d'identification d'une carte placé dans la marge et contenant la désignation de série, le numéro de la feuille et le numéro d'édition sous une forme convenue.
Anglais :  reference box.
(Source : arrêté du 15 juin 1991)
cassure d'un brin
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  césure, coupure simple brin.
Définition :  Coupure d'une liaison phosphodiester entre deux nucléotides adjacents sur un des deux brins d'acide nucléique.
Anglais :  nick.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
catergol, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Monergol dont la réaction exothermique exige la présence d'un catalyseur.
Anglais :  catergol.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
CATIF
Voir :  contrat à terme d'instrument financier
cavalier de jonction
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Structures.
Définition :  Élément mécanique en forme de U, qui sert à l'assemblage permanent de deux ensembles ou sous-ensembles d'un engin spatial.
Anglais :  staple.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
CB
Voir :  canal banalisé
CCR
Voir :  coefficient de capitalisation des résultats
CDA
Voir :  couche de demi-atténuation
cébiste, n.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Utilisateur de canaux banalisés dans une bande de fréquences publique.
Notes :
  1. Il ne faut pas confondre « cébiste » et « radioamateur ».
  2. Le terme « cibiste » est déconseillé.
Anglais :  CB user.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
cédérom, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Disque optique numérique à usage principalement informatique.
Anglais :  CD-ROM (Compact Disk-Read Only Memory).
(Source : arrêté du 27 juin 1989)
cellule assistante
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Cellule nécessaire au développement ou à l'expression d'une autre cellule ou d'un virus.
Anglais :  helper cell.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
cellule détectrice
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Cellule destinée à mesurer ou détecter l'énergie venant d'un objet.
Note :  À cette cellule est associée la notion de champ de visée instantanée de l'instrument qui la contient.
Anglais :  detector cell.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
cellule hôte
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Cellule hébergeant un matériel génétique étranger apporté par un virus, un plasmide, un ADN recombiné in vitro, ou une cellule entière.
Anglais :  host cell.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
centrale aérodynamique
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Calculateur de bord qui centralise les données brutes fournies par des capteurs aérodynamiques, par exemple sur les pressions, les températures, et les transforme en informations utilisables directement dans le système de pilotage et de navigation de l'aéronef.
Anglais :  air data computer.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
centrale à inertie
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Guidage.
Voir :  centrale inertielle.
centrale inertielle
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Guidage.
Synonyme :  centrale à inertie.
Définition :  Ensemble de précision comportant des capteurs d'accélération et de vitesse angulaire et calculant en temps réel, à partir des composantes de l'accélération, l'évolution du vecteur vitesse et de la position du véhicule à bord duquel il est installé.
Anglais :  inertial unit, inertial platform, inertial measurement unit (IMU).
(Source : arrêté du 20 février 1995)
centrale inertielle
Voir :  centrale à inertie
centrale d'orientation
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Guidage.
Définition :  Ensemble regroupant les appareils qui servent à déterminer l'orientation d'un engin spatial en vue de la corriger.
Note :  On trouve aussi « centrale d'attitude », qui n'est pas recommandé.
Anglais :  attitude control system.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
centre d'affaires international
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Lieu qui regroupe des prestations de services destinées à faciliter les échanges internationaux.
Anglais :  world trade center.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
centre auto
Voir :  centre automobile
centre automobile
Forme abrégée :  centre auto.
Domaine :  Économie.
Définition :  Magasin qui offre à la vente tout ce qui a rapport à l'automobile.
Note :  Le pluriel de « centre auto » est « centres auto ».
Anglais :  autocenter.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
centre de conception
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Service équipé en matériels et logiciels spécialisés dans la conception de composants.
Note :  Un centre de conception peut proposer une assistance et des conseils à ses utilisateurs, et parfois la formation aux différentes techniques de conception de circuits.
Anglais :  design centre.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
centre de diffusion
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Voir :  unité de fabrication initiale.
centre de lancement
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Infrastructure.
Définition :  Proche de l'aire de lancement, installation en général protégée contre les effets d'une explosion ou d'un impact d'où sont dirigées les opérations propres à un véhicule aérospatial jusqu'à son lancement.
Voir aussi :  ensemble de lancement.
Anglais :  firing room, blockhouse.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
centre de ligne
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Pixel central sur une ligne de l'image.
Note :  Sur une image brute obtenue en visée oblique, le pixel central ne correspond pas au milieu de la ligne observée au sol, notamment à cause de l'effet panoramique et de la courbure de la Terre.
Voir aussi :  pixel, visée oblique.
Anglais :  line center.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
centre de magasins d'usine
Abréviation :  CMU.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Lieu où sont regroupés plusieurs magasins d'usine.
Anglais :  factory outlet center.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
centre de scène
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Tache élémentaire correspondant au centre de la ligne centrale d'une image brute.
Anglais :  scene center.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
cercle roulant
Domaine :  Génétique moléculaire.
Synonyme :  cercle tournant.
Définition :  Modèle proposé pour le mécanisme de réplication de certains acides nucléiques.
Note :  Ce mécanisme implique la formation d'une matrice circulaire de réplication.
Anglais :  rolling circle.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
cercle tournant
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  cercle roulant.
cession-bail
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Technique de financement par laquelle un établissement de crédit spécialisé achète à un utilisateur un bien et le lui remet aussitôt à disposition en vertu d'un contrat de crédit-bail à l'issue duquel l'utilisateur locataire peut, en levant l'option d'achat stipulée à son profit, redevenir propriétaire du bien.
Notes :
  1. Dans certains domaines particuliers, notamment celui des transports, les contrats de cession-bail peuvent ne pas comporter d'option d'achat.
  2. Pluriel : cessions-bail.
Voir aussi :  location avec option d'achat.
Anglais :  lease back.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
césure
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  cassure d'un brin.
chaîne de pilotage
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Pilotage.
Définition :  Ensemble d'équipements qui assure les opérations de pilotage d'un engin aérospatial en vue de lui imposer la trajectoire et l'altitude voulues.
Anglais :  flight control system.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
chaîne pyrotechnique
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Pyrotechnie.
Définition :
  1. Ensemble d'éléments pyrotechniques se commandant les uns les autres.
  2. Par extension, chaîne comportant un ou plusieurs éléments pyrotechniques.
Anglais :  pyrotechnic chain.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
chalandage de firmes d'audit (langage professionnel)
Domaine :  Économie et finances/Comptabilité.
Définition :
  1. Recherche systématique de la firme d'audit susceptible d'être d'accord avec les options comptables souhaitées par la direction d'une société.
  2. Mise en concurrence des firmes sur des critères de ce type.
Anglais :  opinion shopping.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
chalandage fiscal (langage professionnel)
Domaine :  Économie et finances/Fiscalité.
Définition :  Recherche systématique des conventions fiscales internationales offrant les meilleures possibilités de réduire la charge globale d'impôt.
Note :  Cette pratique conduit les groupes à adopter des implantations et des structures juridiques en fonction de cet objectif.
Anglais :  treaty shopping.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
chalenge, n.m.
Domaine :  Sport.
Synonyme :  défi, n.m.
Définition :
  1. Épreuve sportive au cours de laquelle le détenteur d'un titre est l'objet d'un défi.
  2. Par extension, trophée récompensant le vainqueur ou les vainqueurs de certaines épreuves.
Notes :
  1. Ce terme ne doit pas se prononcer à l'anglaise.
  2. L'orthographe de l'ancien français « chalenge » est recommandée en place de celle de l'anglais « challenge ».
Anglais :  challenge.
(Source : arrêté du 18 février 1988)
chalengeur, -euse, n.
Domaine :  Sport.
Synonyme :  défieur, -euse, n.
Définition :  Personne qui lance un défi au tenant d'un titre.
Note :  Ce terme ne doit pas se prononcer à l'anglaise.
Anglais :  challenger.
(Source : arrêté du 18 février 1988)
chambre de combustion
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Enceinte dans laquelle se produit une combustion entre ergols.
Note :  Dans un moteur à propergol solide, la chambre est constituée par le propulseur lui-même.
Voir aussi :  foyer.
Anglais :  combustion chamber.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
chambre de compensation
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Organisme chargé d'assurer la compensation des soldes créditeurs entre banques.
Notes :
  1. Dans la plupart des pays, y compris la France, seuls y participent directement les principaux établissements, les autres établissements s'y faisant représenter par l'un d'eux.
  2. Pour les marchés à terme d'instruments financiers et de marchandises, les organismes de compensation sont chargés d'assurer la correspondance entre les positions débitrices et créditrices des différents intervenants, de compenser les soldes et de s'assurer du versement des appels de dépôts de garantie et de marges.
Anglais :  clearing house.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
chambre multibande
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Chambre photographique qui permet d'enregistrer simultanément l'image d'une scène dans différentes bandes spectrales.
Anglais :  multiband camera, multispectral band.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
chandelle, n.f.
Domaine :  Sport/Rugby.
Définition :  Coup de pied botté à suivre par-dessus la défense adverse.
Anglais :  up-and-under.
(Source : arrêté du 18 février 1988)
chapeau, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  coiffe.
charge hydraulique
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Quantité d'énergie d'un liquide.
Note :  Ce terme ne doit pas être confondu avec « hauteur piézométrique ».
Voir aussi :  gradient hydraulique.
Anglais :  hydraulic head, total head.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
charge offerte
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Charge maximale qu'un aéronef peut transporter sur une distance déterminée.
Anglais :  allowable load.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
charge sous élingue
Domaine :  Défense/Logistique-Opérations.
Définition :  En héliportage, toute charge suspendue sous le fuselage d'un hélicoptère.
Anglais :  underslung load.
(Source : arrêté du 15 juin 1991)
charge utile
  1. Domaine :  Défense-Transport.
    Définition :  Masse pour le transport de laquelle a été spécialement conçu un véhicule.
    Anglais :  payload.
    (Source : arrêté du 5 octobre 1984)
  2. Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Équipements-Véhicules spatiaux.
    Définition :  Élément ou ensemble d'éléments que transporte un véhicule aérospatial ou spatial tel qu'un lanceur ou un satellite, et qui est destiné à remplir une mission déterminée.
    Anglais :  payload.
    (Source : arrêté du 20 février 1995)

chargement, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion-Pyrotechnie.
Définition :
  1. Opération qui consiste à remplir de propergol une enveloppe de propulseur à poudre.
  2. Propergol contenu dans l'enveloppe d'un propulseur à poudre.
Voir aussi :  bloc de poudre.
Anglais :  loading, filling.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
chargement par coulée
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion-Pyrotechnie.
Définition :  Moulage d'un propergol solide dans l'enveloppe d'un propulseur.
Anglais :  casting.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
chargeuse, n.f.
Domaine :  Bâtiment-Génie civil/Engins.
Définition :  Engin automoteur équipé à l'avant d'un godet relevable et servant à soulever, à déplacer des matériaux.
Anglais :  loader.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
chargeuse-pelleteuse, n.f.
Domaine :  Bâtiment-Génie civil/Engins.
Définition :  Engin automoteur comportant à l'avant un équipement de chargeuse, et à l'arrière un équipement de pelle.
Note :  Le terme « back-hoe » ne doit pas être utilisé en français.
Anglais :  back-hoe loader.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
chariot, n.m.
Domaine :  Sport/Golf.
Définition :  Support mobile destiné à transporter le sac d'un joueur.
Anglais :  trolley.
(Source : arrêté du 11 décembre 1992)
châssis-support, n.m.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Bâti destiné à recevoir un matériel, de transmission par exemple.
Anglais :  mounting.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
chatoiement, n.m.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Ensemble de petites taches rapidement fluctuantes qui apparaissent dans la texturation instantanée d'une image, dû soit à l'observation à l'aide d'un faisceau cohérent d'une cible présentant des irrégularités à l'échelle de la longueur d'onde, soit à la propagation d'un faisceau cohérent dans une atmosphère caractérisée par des variations aléatoires d'indice de réfraction.
Note :  Pour les sources ponctuelles (par exemple des étoiles), le terme « tavelure » est acceptable pour décrire l'aspect des images obtenues en instantané.
Voir aussi :  fouillis de mer.
Anglais :  speckle.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
chaud, adj.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition :  Se dit d'un local ou d'une installation contenant ou pouvant contenir des matières fortement radioactives.
Anglais :  hot.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
chaudière nucléaire
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Chaudière dans laquelle la source de chaleur est un réacteur nucléaire.
Note :  L'ensemble des systèmes compris dans la chaudière est à préciser cas pas cas, en tant que de besoin.
Voir aussi :  chaufferie nucléaire embarquée.
Anglais :  nuclear steam supply system (NSSS).
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
chaufferie nucléaire embarquée
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Nom donné aux chaudières nucléaires montées sur des bâtiments de la marine.
Voir aussi :  chaudière nucléaire.
Anglais :  nuclear steam supply system (NSSS).
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
chaussette, n.f.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Tube étanche fermé à une extrémité permettant d'introduire un objet dans un milieu, sans contact direct.
Voir aussi :  doigt de gant.
Anglais :  thimble.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
chemin au limbe
Domaine :  Physique de l'atmosphère-Optique.
Définition :  Chemin optique associé à un trajet de sondage au limbe.
Voir aussi :  méthode des pelures d'oignon, sondeur au limbe, trajet de sondage au limbe.
Anglais :  limb path.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
chromosome minuscule double
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Fragment d'ADN extrachromosomique instable dépourvu de centromère.
Notes :
  1. Les chromosomes minuscules doubles n'ont été décrits que chez les eucaryotes.
  2. Les termes « double minute chromosome » et « chromosome double minute » ne doivent pas être utilisés en français.
Anglais :  double minute chromosome.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
chronologie de lancement
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Succession minutée des opérations et évènements d'un lancement.
Note :  La chronologie de lancement comprend le compte à rebours et le compte positif.
Anglais :  launch timetable.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
ciné-parc, n.m.
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma.
Définition :  Cinéma de plein air où le spectateur assiste à la projection assis dans sa voiture.
Anglais :  drive-in cinema.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
circuit d'alimentation
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Ensemble des tuyauteries, vannes et dispositifs de sécurité assurant l'alimentation d'un moteur.
Voir aussi :  gaz de chasse.
Anglais :  feed system, fuel system.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
circuit intégré à application spécifique
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Voir :  circuit intégré spécifique.
circuit intégré à la demande
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Voir :  circuit intégré sur mesure.
circuit intégré précaractérisé
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Circuit intégré dont la conception est fondée sur l'utilisation d'une bibliothèque de cellules dont les éléments ont été préalablement caractérisés.
Note :  Les termes « circuit précaractérisé » ou « caractérisé » sont, dans l'usage, les formes abrégées de « circuit intégré précaractérisé ».
Anglais :  cell based circuit, cell based, standard cell.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
circuit intégré prédiffusé
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Circuit intégré dont la conception est fondée sur l'utilisation de réseaux de cellules dont les éléments ont été préalablement diffusés et dont seule l'interconnexion reste à réaliser.
Notes :
  1. Le terme « circuit prédiffusé » ou « prédiffusé » sont, dans l'usage, les formes abrégées de « circuit intégré prédiffusé ».
  2. En anglais, le terme « gate array » désigne les seuls circuits prédiffusés numériques.
Anglais :  diffusion cell array, gate array.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
circuit intégré prédiffusé programmable
Forme abrégée :  prédiffusé programmable.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Réseau logique programmable électriquement chez le client final.
Anglais :  field programmable gate array (FPGA).
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
circuit intégré semi-personnalisé
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Circuit intégré dont la conception est fondée sur l'utilisation de blocs prédéfinis ou préconstruits.
Notes :
  1. La notion de « circuit semi-personnalisé » peut s'appliquer à un circuit précaractérisé ou à un circuit prédiffusé.
  2. Les termes « circuit semi-personnalisé » ou « semi-personnalisé » sont, dans l'usage, les formes abrégées de « circuit intégré semi-personnalisé ».
  3. Le terme « circuit semi-custom » est à éviter en français.
Anglais :  semi-custom circuit.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
circuit intégré spécifique
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Circuit intégré conçu et réalisé pour exécuter les fonctions contenues dans un cahier des charges défini pour une application donnée.
Notes :
  1. Le terme « circuit intégré spécifique » est une forme abrégée de « circuit intégré à application spécifique ».
  2. On peut parler dans l'usage de « circuit spécifique ».
Anglais :  application specific integrated circuit (ASIC).
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
circuit intégré spécifique à un client
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Circuit intégré spécifique conçu et réalisé pour un client.
Note :  Dans l'usage, on trouve aussi les formes elliptiques « circuit intégré client » ou « circuit client ».
Anglais :  user specific integrated circuit (USIC), customer specific IC.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
circuit intégré sur mesure
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Synonyme :  circuit intégré à la demande.
Définition :  Circuit intégré dont l'ensemble des caractéristiques est conçu pour répondre à une demande déterminée.
Notes :
  1. Dans l'usage, on parle souvent de « circuit à la demande ».
  2. Le terme « circuit full custom » est à éviter en français.
Anglais :  full custom circuit.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
circuit semi-personnalisé
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Voir :  circuit intégré semi-personnalisé.
circuit tampon
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Circuit intermédiaire réalisant une adaptation d'impédance.
Anglais :  buffer circuit.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
circuit de télécommunication
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Ensemble de deux voies de transmission associées pour assurer, entre deux points, une transmission dans les deux sens.
Notes :
  1. Un circuit de télécommunication peut être qualifié en fonction de la nature ou des caractéristiques des signaux échangés. Exemples : circuit téléphonique, circuit télégraphique, circuit de données, circuit numérique.
  2. Si la nature de la télécommunication est unilatérale, par exemple pour la transmission de la télévision à grande distance, on utilise parfois le terme « circuit » pour désigner la voie de transmission unique employée, mais cet usage est déconseillé.
  3. En téléphonie, le terme « circuit téléphonique » désigne en général d'une façon restrictive un circuit de télécommunication reliant deux centres de commutation sans commutation intermédiaire.
  4. Le terme « circuit » peut être employé seul quand le contexte est tel qu'aucune confusion ne peut en résulter, par exemple avec le terme circuit électrique.
Anglais :  telecommunication circuit, circuit.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
circuit virtuel
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Dans un réseau de données exploité en commutation de paquets, se dit des moyens fournis par le réseau, qui assurent un transfert de données entre stations de données équivalant à celui qui serait assuré par commutation de circuits.
Anglais :  virtual circuit.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
circuit virtuel commuté
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Circuit virtuel établi et libéré à l'initiative d'un des correspondants.
Anglais :  switched virtual circuit.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
circuit virtuel permanent
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Circuit virtuel établi d'une manière fixe entre deux terminaux et assurant donc un service analogue à une liaison spécialisée.
Voir aussi :  liaison spécialisée.
Anglais :  permanent virtual circuit.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
cistron, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Région du génome qui ne porte qu'une seule information génétique transcrite en ARN.
Notes :
  1. Il existe des ARN mono- ou polycistroniques.
  2. Ce terme vient de l'emploi du test cis-trans utilisé, en génétique classique, pour mettre les cistrons en évidence chez les bactéries.
  3. Pour un ARNm, un cistron correspond à un seul polypeptide.
Anglais :  cistron.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
CIV
Voir :  conditions internationales de vente
clair de Terre
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Géophysique.
Définition :  Éclairement de la lune ou d'un objet dans l'espace par la lumière solaire renvoyée par la Terre.
Note :  Par analogie avec « clair de lune », on écrit aussi « clair de terre ».
Anglais :  earthshine, earthlight.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
clairance, n.f.
  1. Domaine :  Santé-Médecine.
    Définition :  Coefficient d'épuration plasmatique brute d'un corps, par voie extra-rénale aussi bien que rénale.
    Anglais :  clearance.
    (Source : arrêté du 2 janvier 1975)
  2. Domaine :  Transport/Transport maritime-Transport aérien.
    Synonyme :  autorisation de mouvement.
    Définition :  Autorisation donnée à un navire ou un aéronef de faire mouvement.
    Note :  En ce qui concerne la circulation aérienne, cette autorisation est délivrée par les autorités chargées du contrôle.
    Anglais :  clearance.
    (Source : arrêté du 18 juillet 1989)

clameau, n.m.
Domaine :  Défense-Bâtiment.
Définition :  Pièce servant à réunir rapidement de grosses pièces de bois.
Anglais :  cramp (iron), dog (timber).
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
claquade, n.f.
Domaine :  Santé-Médecine.
Définition :  Technique de massage comportant la percussion répétée de masses musculaires avec le plat de la main.
Anglais :  clapping.
(Source : arrêté du 2 janvier 1975)
classification dirigée
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement de données.
Définition :  Méthode déterministe destinée à obtenir des classes de pixels ou des catégories thématiques par un traitement interactif des données en fonction de la réalité de terrain.
Note :  L'emploi du calque lexical « classification supervisée » pour désigner une classification dirigée est déconseillé.
Voir aussi :  classification non dirigée, classification semi-dirigée, réalité de terrain.
Anglais :  supervised classification.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
classification non dirigée
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement de données.
Définition :  Méthode probabiliste d'analyse d'un fichier de données, destinée à créer des classes de pixels, par des traitements mathématiques.
Note :  L'emploi du calque lexical « classification non supervisée » pour désigner une classification non dirigée est déconseillé.
Voir aussi :  classification dirigée, classification semi-dirigée.
Anglais :  unsupervised classification.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
classification semi-dirigée
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement de données.
Définition :  Méthode partiellement probabiliste destinée à obtenir des classes de pixels par un traitement des données fondé sur des propriétés physiques connues a priori.
Note :  L'emploi du calque lexical « classification semi-supervisée » pour désigner une classification semi-dirigée est déconseillé.
Voir aussi :  classification dirigée, classification non dirigée.
Anglais :  semi-supervised classification.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
cliché radar
Domaine :  Télédétection spatiale.
Voir :  radargraphie.
clicher, v.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Recopier le contenu, à un instant déterminé, de tout ou partie d'une mémoire sur un autre support.
Note :  Par extension, le nom correspondant pourrait être « cliché » ou « cliché-mémoire ».
Anglais :  dump (to).
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
cloison de décrochage
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Lame parallèle à l'axe d'un avion guidant l'écoulement de l'air sur sa voilure.
Note :  Peut être abrégé en « cloison » s'il n'y a pas ambiguïté.
Anglais :  fence, stall fence, wing fence.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
clonage, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Méthode de multiplication cellulaire in vitro par reproduction asexuée aboutissant à la formation de clones.
Note :  Cette notion est souvent étendue à l'isolement et à l'amplification de fragments d'ADN dans un clone cellulaire. Par extension, on parle alors de clonage de gènes ou de clonage moléculaire.
Anglais :  cloning.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
clonage à l'aveugle
Forme elliptique :  clonage aveugle.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Clonage de fragments d'ADN générés de manière aléatoire.
Anglais :  shotgun cloning.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
CMG
Voir :  compensation monétaire de groupe
CMH
Voir :  complexe majeur d'histocompatibilité
CMU
Voir :  centre de magasins d'usine
coche, n.m.
Voir :  coche de plaisance
coche de plaisance
Forme abrégée :  coche, n.m.
Domaine :  Transport/Transport fluvial.
Définition :  Petit bateau habitable de tourisme fluvial.
Notes :
  1. Dans la règlementation française, le coche de plaisance a pour dimensions minimales et maximales cinq et quinze mètres, et ne peut accueillir plus de quatorze personnes.
  2. Le terme « coche de plaisance » a été formé à l'image des anciennes expressions « coche d'eau » et « coche de rivière ».
Anglais :  house-boat.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
cocuisson, n.f.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Opération de cuisson permettant de réaliser un substrat comprenant plusieurs couches par fusion d'un liant.
Anglais :  cofiring.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
cocuit, adj.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Qualifie un produit obtenu par cocuisson.
Anglais :  cofired.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
code temporel
Domaine :  Audiovisuel/Télévision-Vidéo.
Définition :  Code électronique permettant de founir ou d'obtenir des indications de temps sur une bande vidéo.
Anglais :  time-code.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
codet, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Groupe d'éléments représentant, selon un code, une donnée élémentaire.
Note :  Le terme « codet » est destiné à remplacer des expressions telles que « combinaison de code » ou « mot de code ». Le terme « code » désigne en effet l'ensemble des règles de représentation des données élémentaires par des codets. Par exemple, selon le code Morse, les caractères et différentes fonctions sont représentés par des codets qui sont des groupes de points et de traits.
Anglais :  code element.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
codon d'arrêt
Domaine :  Génétique moléculaire.
Synonyme :  codon de terminaison, codon non sens.
Définition :  Triplet qui signale la fin d'un message génétique sur un ARNm.
Notes :
  1. Les codons d'arrêt ne correspondent à aucun acide aminé, la traduction de l'ARNm en protéine cesse donc à partir du codon d'arrêt.
  2. Les codons d'arrêt sont le plus souvent UAA, UAG, UGA.
Anglais :  stop codon, nonsense codon, nonsense triplet.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
codon d'initiation
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Triplet qui signale le début du message génétique sur un ARNm.
Notes :
  1. La traduction de l'ARNm en protéine commence au codon d'initiation.
  2. Le codon d'initiation est le plus souvent AUG, qui code pour une méthionine.
Anglais :  start codon, initiation codon.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
codon non sens
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  codon d'arrêt.
codon de terminaison
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  codon d'arrêt.
coefficient de capitalisation des résultats
Abréviation :  CCR.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Coefficient par lequel il convient de multiplier le bénéfice net par action pour retrouver le cours coté.
Anglais :  price-earning ratio, PER.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
coefficient d'égalisation
Voir :  coefficients d'égalisation entre détecteurs
coefficient d'infiltration efficace
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Fraction du volume des précipitations alimentant une nappe.
Note :  En drainage, il convient de bien distinguer le coefficient de restitution et le coefficient d'infiltration efficace.
Voir aussi :  infiltration efficace.
Anglais :  effective infiltration coefficient.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
coefficient de production
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Voir :  taux de charge.
coefficient de restitution
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Rapport du volume d'eau évacué par les drains, pendant un épisode de drainage, au volume des précipitations générant cet épisode.
Anglais :  outflow yield, drainage efficiency.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
coefficients d'égalisation entre détecteurs
Forme abrégée :  coefficient d'égalisation.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Pour une bande spectrale déterminée, ensemble de rapports utilisés pour normaliser les réponses des détecteurs.
Note :  On trouve aussi « coefficients d'égalisation interdétecteurs ».
Anglais :  normalization coefficients.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
coentreprise, n.f.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Projet économique élaboré par une association d'entreprises constituée selon des modalités diverses et permettant en général de bénéficier des synergies des entreprises associées.
Anglais :  joint venture.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
cofrittage, n.m.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Opération de cuisson permettant de réaliser un substrat comprenant plusieurs couches par agglomération des matériaux utilisés.
Anglais :  cofiring.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
cofritté, -e, adj.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Se dit d'un produit obtenu par cofrittage.
Anglais :  cofired.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
coiffe, n.f.
  1. Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Structures.
    Définition :  Extrémité antérieure, à profil aérodynamique, d'un lanceur ou d'une fusée-sonde destinée à assurer la protection de la charge utile, au début de la séquence de vol.
    Anglais :  nose fairing, shroud, nosecone.
    (Source : arrêté du 20 février 1995)
  2. Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
    Synonyme :  chapeau, n.m.
    Définition :  Courte séquence nucléotidique ajoutée, par modification post-transcriptionnelle, à l'extrémité 5' de l'ARN messager chez les eucaryotes.
    Note :  Le terme « cap » ne doit pas être utilisé en français.
    Anglais :  cap.
    (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

coïntégrat, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Molécule résultant de la fusion de deux réplicons en un seul.
Anglais :  cointegrate.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
coïntégration, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Fusion de deux réplicons, par exemple deux plasmides, en une seule structure appelée coïntégrat.
Notes :
  1. Cette fusion peut être due à la présence d'un transposon sur l'un des réplicons.
  2. Si l'un des plasmides est un facteur de conjugaison, elle aboutit au transfert du coïntégrat ou des deux plasmides.
Anglais :  cointegration.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
col d'une tuyère
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Partie rétrécie d'une tuyère, raccordant le convergent et le divergent.
Anglais :  throat.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
collecteur, n.m.
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Conduite ou fossé destiné à recevoir les écoulements captés dans les parcelles par plusieurs types d'ouvrages et à les acheminer jusqu'à l'exutoire.
Note :  On utilise souvent le terme « collecteur » pour « collecteur enterré ».
Anglais :  main drain, carrier drain.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
collimateur de pilotage
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Dispositif de visualisation présentant les indications d'un groupe d'instruments de vol dans le champ de vision normal du pilote.
Anglais :  head-up display.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
colonie cellulaire
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Amas de cellules issues d'une seule ou d'un petit nombre de cellules.
Note :  Une colonie issue d'une seule cellule constitue un clone.
Anglais :  cell colony.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
colonne en charge
Domaine :  Bâtiment.
Synonyme :  colonne humide.
Définition :  Tuyauterie verticale installée à demeure dans une construction, alimentée en eau sous pression et à l'usage des sapeurs-pompiers.
Anglais :  wet standpipe.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
colonne humide
Domaine :  Bâtiment.
Voir :  colonne en charge.
colonne de production
Domaine :  Pétrole/Production.
Définition :  Colonne d'acier utilisée pour l'équipement d'un puits producteur et servant à acheminer les fluides exploités.
Anglais :  tubing.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
combiné, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Giravion possédant une voilure tournante d'hélicoptère pour le vol vertical ou stationnaire en plus d'une voilure fixe et d'un propulseur d'avion pour le vol en translation.
Anglais :  compound helicopter, compound.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
combustible mox
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Définition :  Combustible nucléaire à base d'un mélange d'oxyde d'uranium et d'oxyde de plutonium.
Notes :
  1. Ce terme est utilisé essentiellement pour des combustibles de réacteurs à neutrons thermiques.
  2. « Mox » est l'acronyme de « mélange d'oxydes » (en anglais : mixed oxide).
  3. Les variantes « combustible MOX » et « Mox » sont également utilisées.
Voir aussi :  combustible nucléaire.
Anglais :  mixed oxide fuel (MOX).
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
combustible nucléaire
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs-Cycle du combustible.
Définition :  Matière contenant des nucléides dont la consommation par fission dans un réacteur nucléaire permet d'y entretenir une réaction en chaîne.
Anglais :  nuclear fuel.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
combustion, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Thermique.
Définition :  Réaction chimique exothermique entre un corps réducteur et l'oxygène ou un autre corps oxydant.
Anglais :  burning, combustion.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
combustion en cigarette
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Voir :  combustion longitudinale.
combustion érosive
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Combustion d'un bloc de propergol dans le cas où l'écoulement des gaz de combustion provoque une érosion du bloc.
Anglais :  erosive burning.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
combustion longitudinale
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Synonyme :  combustion en cigarette.
Définition :  Combustion d'un bloc de propergol, caractérisée par une surface plane de combustion progressant dans la direction longitudinale, vers l'avant ou vers l'arrière.
Anglais :  cigarette burning, end burning.
(Source : Arrêté du 20 février 1995)
combustion massique
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Voir :  épuisement spécifique.
combustion nucléaire
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition :  Transformation d'atomes provoquée par le fonctionnement d'un réacteur.
Notes :
  1. Ce terme peut être appliqué au combustible ou à d'autres matières susceptibles de se transformer par réactions nucléaires.
  2. La combustion nucléaire est un phénomène physique que l'on caractérise par deux grandeurs mesurables qui sont l'épuisement spécifique et le taux de combustion.
Voir aussi :  combustible nucléaire, épuisement spécifique, taux de combustion.
Anglais :  burn-up.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
combustion transversale extérieure
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Combustion d'un bloc de propergol caractérisée par une surface de combustion s'étendant longitudinalement et progressant de l'extérieur vers l'intérieur.
Anglais :  external burning.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
combustion transversale intérieure
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Combustion d'un bloc de propergol qui s'effectue de l'intérieur vers l'extérieur à partir d'un canal central.
Anglais :  internal burning.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
comité de restructuration
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Dans le cadre particulier de la restructuration de la dette de certains pays, comité réunissant les banques chefs de file des crédits à ces pays pour organiser, administrer le financement additionnel et négocier la procédure de rééchelonnement de la dette.
Anglais :  steering committee, advisory committee.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
commande automatique généralisée
Abréviation :  CAG.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Système de commande d'un aéronef, basé sur l'emploi de gouvernes commandées par calculateur, afin d'assurer notamment l'autostabilisation, l'atténuation des effets de la turbulence, la limitation des charges de manoeuvre et l'élimination du flottement.
Anglais :  control configured vehicle (CCV).
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
commande de déviation de poussée
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion-Pilotage.
Définition :
  1. Action de modifier la direction de la poussée d'un moteur.
  2. Dispositif permettant cette action.
Anglais :  thrust deviation control.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
commande directe de portance
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Sur un aéronef à commande automatique généralisée, chaîne de commande agissant directement sur des gouvernes spéciales comme les volets, les plans canard, les déporteurs, en conjugaison avec des gouvernes classiques, pour accroître ou diminuer rapidement la portance et modifier ainsi la trajectoire de vol dans le plan de symétrie, sans créer de moment aérodynamique.
Anglais :  direct lift control.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
commande du vecteur de poussée
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion-Pilotage.
Définition :
  1. Action de modifier la poussée d'un moteur en direction ou en intensité.
  2. Dispositif permettant cette action.
Anglais :  thrust vector control (TVC).
(Source : arrêté du 20 février 1995)
commande latérale directe
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Sur un aéronef à commande automatique généralisée, chaîne de commande agissant directement sur une ou des gouvernes spéciales comme les plans canard, en conjugaison avec les gouvernes classiques, pour modifier la trajectoire de vol perpendiculairement au plan de symétrie sans créer de moment aérodynamique.
Anglais :  direct sideforce control.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
commande d'orientation
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Pilotage.
Définition :
  1. Action d'imposer l'orientation voulue à un engin spatial.
  2. Dispositif permettant cette action.
Note :  On trouve aussi « commande d'attitude », qui n'est pas recommandé.
Anglais :  attitude control.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
commande de poussée
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion-Pilotage.
Définition :
  1. Action de modifier l'intensité de la poussée d'un moteur.
  2. Dispositif permettant cette action.
Anglais :  thrust control.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
commande de vol électrique
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Système de pilotage dans lequel la timonerie mécanique entre pilote et vérins de commande est remplacée intégralement, sans commande de secours mécanique, par une transmission électrique avec interposition d'un calculateur analogique ou numérique.
Anglais :  fly-by-wire.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
commandement de zone
Domaine :  Défense.
Définition :  Commandement qui comprend des éléments organisés appartenant à une ou plusieurs forces ou armées destinées à opérer dans une zone géographique déterminée, et qui sont aux ordres d'un même chef.
Anglais :  area command.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
commission d'engagement
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Commission perçue par un syndicat bancaire rémunérant la partie non utilisée d'un crédit que le syndicat s'est engagé à mettre à la disposition d'un emprunteur.
Anglais :  commitment fee.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
commission de garantie
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Commission payée par un emprunteur à un syndicat d'établissements de crédit ou d'institutions financières en rémunération de la garantie de bonne fin de l'opération.
Anglais :  underwriting fee.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
commission de gestion
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Commission perçue en rémunération de la gestion de titres ou de capitaux confiée par un tiers.
Anglais :  agency fee.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
commission immédiate
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Commission payée en totalité lors de la signature du contrat de crédit ou d'emprunt par l'emprunteur aux établissements de crédit participant au tour de table.
Anglais :  flat fee.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
commission de placement
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Commission payée par un émetteur à un syndicat d'établissements de crédit ou d'institutions financières en rémunération de la diffusion et du placement de ses titres.
Anglais :  underwriting fee.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
commodités, n.f.pl.
Domaine :  Urbanisme.
Définition :  Équipements qui apportent à une habitation, un immeuble, un quartier, le confort en rapport avec les modes de vie convenant à notre époque.
Note :  Exemples : voirie, eau potable, électricité, évacuation des eaux usées, gaz notamment.
Anglais :  utilities.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
commutation analogique
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Commutation appliquée à des signaux analogiques.
Anglais :  analogue switching.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
commutation de circuits
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Mise en relation, à la demande, de terminaux, voies de transmission ou circuits de télécommunication, de façon à constituer une chaîne de connexion à usage exclusif pendant toute la durée d'une communication.
Anglais :  circuit switching.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
commutation de messages
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Mode d'acheminement de messages complets dans un réseau de télécommunication comprenant dans certains noeuds du réseau une réception, une mise en mémoire et une retransmission des messages vers la ou les destinations voulues.
Anglais :  message switching, store-and-forward switching.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
commutation numérique
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Commutation appliquée à des signaux numériques.
Anglais :  digital switching.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
commutation de paquets
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Mode d'acheminement de messages dans un réseau de télécommunication, où les messages sont préalablement découpés en paquets munis d'une adresse ; dans les noeuds du réseau, ces paquets sont reçus, mis en mémoire et retransmis sur la ou les voies de transmission appropriées ; à l'arrivée, le message est reconstitué à partir des paquets reçus.
Note :  Un paquet n'occupe une voie que pendant sa durée de transmission, la voie étant ensuite disponible pour la transmission d'autres paquets appartenant soit au même message, soit à d'autres messages.
Anglais :  packet switching.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
commutation spatiale
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Commutation permettant de mettre en relation des terminaux, voies de transmission ou circuits de télécommunication, à l'aide de supports matériels distincts, affectés à cet usage exclusif pendant toute la durée d'une communication.
Notes :
  1. La commutation spatiale peut s'appliquer à des signaux analogiques ou à des signaux numériques.
  2. Lorsque les signaux commutés sont multiplexés dans le temps, des étages de commutation spatiale peuvent être constitués par des portes électroniques multiplexées dans le temps. Un tel étage utilisant la commutation spatiale multiplexée est un élément d'un autocommutateur temporel et est appelé étage S.
  3. Le terme « commutation spatiale » ne doit pas être utilisé pour désigner une commutation quelconque à bord d'un satellite de télécommunication.
Anglais :  space-division switching.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
commutation spatiale multiplexée
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Commutation entre voies de multiplex temporels distincts, utilisant la commutation spatiale exclusivement, sans permutation ni démultiplexage des créneaux temporels de voie.
Anglais :  time-multiplex switching.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
commutation temporelle
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Commutation permettant de mettre en relation des terminaux, voies de transmissions ou circuits de télécommunication en opérant sur des signaux multiplexés dans le temps, soit exclusivement au sein d'un même multiplex, soit en association avec la commutation spatiale multiplexée s'il s'agit de multiplex distincts.
Notes :
  1. La communication temporelle peut s'appliquer à des signaux numériques ou à d'autres signaux discrets dans le temps, par exemple des signaux à modulation d'impulsions en amplitude.
  2. Un autocommutateur temporel comprend au moins un étage de commutation purement temporel, en abrégé étage T, qui permute les créneaux temporels de voie au sein d'un même multiplex et peut comprendre aussi des étages de commutation spatiale multiplexée.
Anglais :  time-division switching.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
compartiment, n.m.
Voir :  compartiment coupe-feu
compartiment coupe-feu
Forme abrégée :  compartiment, n.m.
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Volume protégé par des parois coupe-feu.
Anglais :  box.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
compartiment individuel
Domaine :  Transport/Transport ferroviaire.
Définition :  Compartiment de voitures-lits aménagé pour une seule personne.
Notes :
  1. En transport maritime, on utilise le terme « cabine individuelle ».
  2. Le terme « single » ne doit pas être utilisé en français.
Anglais :  single.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
compatibilité, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Capacité de deux plasmides à coexister de façon stable à l'intérieur d'un hôte commun.
Anglais :  compatibility.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
compatibilité électromagnétique
Domaine :  Défense/Matériels.
Définition :  Propriété d'un système, d'un équipement ou d'un dispositif, qui lui permet de fonctionner à plein rendement en présence d'un rayonnement électromagnétique donné, avec une marge de sécurité donnée, sans qu'il y ait perte de performance imputable au rayonnement reçu, ou perte inacceptable de performance d'un matériel attribuable au rayonnement émis.
Anglais :  electromagnetic compatibility.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
compensateur, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Volet auxiliaire monté au bord de fuite d'une gouverne en vue de réaliser une compensation aérodynamique.
Note :  Il peut être fixe, commandé ou automatique.
Voir aussi :  compensation.
Anglais :  tab, flettner.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
compensateur à ressort
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Volet compensateur d'une gouverne muni d'un ressort.
Anglais :  spring tab.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
compensation, n.f.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Correction de l'effet des réactions aérodynamiques sur les gouvernes d'un avion en vue de réduire les efforts sur les commandes de vol généralement obtenue à l'aide de surfaces auxiliaires appelées compensateurs.
Voir aussi :  équilibrage, assiette, compensateur.
Anglais :  trim.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
compensation de force centripète
Domaine :  Audiovisuel.
Voir :  antiripage.
compensation monétaire de groupe
Abréviation :  CMG.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Technique d'optimisation de la trésorerie d'un groupe, principalement à l'égard du risque de change, et consistant à compenser les dettes et créances, par devises, à l'intérieur du groupe.
Anglais :  netting.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
compétence génétique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  État d'une cellule qui permet la pénétration d'un acide nucléique étranger.
Note :  Cet état peut exister naturellement ou être obtenu expérimentalement.
Anglais :  genetic competence.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
complexe majeur d'histocompatibilité
Abréviation :  CMH.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Région du génome des animaux supérieurs, qui regroupe l'essentiel de l'information génétique codant pour des protéines cellulaires de surfaces spécifiques de chaque individu.
Anglais :  major histocompatibility complex (MHC).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
composant, n.m.
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Produit fabriqué comme unité distincte pour une ou plusieurs fonctions spécifiques, destiné à être intégré dans une construction.
Anglais :  component.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
composante au sol
Forme elliptique :  composante sol.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Infrastructure.
Définition :  Ensemble des installations sur Terre participant au fonctionnement d'un système spatial, telles que station terrienne, réseau de télécommunication, centre de traitement de l'information, centre de contrôle, centre de mission.
Notes :
  1. Le terme « composante au sol » utilisé seul désigne toujours des installations sur Terre mais il peut être qualifié pour désigner aussi des installations de la composante spatiale situées sur le sol d'un autre astre ; on dira alors composante au sol lunaire, composante au sol martienne.
  2. On dit aussi, dans la même acception, « composante terrestre ».
  3. En radiocommunication, on utilise le terme « secteur terrien » (en angloaméricain : « earth segment »).
  4. L'expression « secteur sol » est déconseillée dans ce sens ; l'emploi du terme « segment » à la place du terme « composante » est à éviter.
Voir aussi :  composante spatiale.
Anglais :  ground segment.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
composante spatiale
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Ensemble des engins spatiaux et des installations situées dans l'espace et participant au fonctionnement d'un système spatial.
Notes :
  1. Par exemple, une composante spatiale martienne peut comprendre, à la fois, une composante au sol sur Mars et une composante en orbite martienne.
  2. En radiocommunication on utilise le terme « secteur spatial ».
  3. L'emploi du terme « segment » à la place du terme « composante » est à éviter.
Voir aussi :  composante au sol.
Anglais :  space segment.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
composante terrestre
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Infrastructure.
Voir :  composante au sol.
composition colorée
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Image dont l'interprétation est facilitée par une ou plusieurs combinaisons de couleurs significatives.
Note :  Une image en équidensité colorée est un exemple de composition colorée.
Anglais :  colour composite, color composite.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
comptant, adj.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Se dit d'un paiement immédiat quel que soit le moyen de paiement utilisé dès lors que ce moyen de paiement ne prévoit pas de délai.
Notes :
  1. Ne s'emploie qu'au masculin, mais l'accord en nombre est possible.
  2. S'emploie aussi comme adverbe. Exemple : payer comptant (en anglais : « pay in cash » [to].
Voir aussi :  espèces.
Anglais :  cash.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
compte positif
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Partie de la chronologie de lancement qui suit un ordre de mise à feu déterminé ou le décollage et qui s'étend à toute la séquence de vol.
Anglais :  count-up.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
concatémère, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Longue molécule d'ADN constituée d'un même monomère répété et formant un multimère linéaire.
Notes :
  1. Une telle structure se rencontre au cours du cycle de réplication d'un phage tel que le phage lambda.
  2. Des concatémères se forment également lorsque des séquences d'ADN sont introduites artificiellement dans une cellule hôte.
Anglais :  concatemer.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
conception, n.f.
  1. Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
    Définition :  Ensemble des études préliminaires à la fabrication d'un produit.
    Anglais :  design.
    (Source : arrêté du 29 avril 1992)
  2. Domaine :  Communication/Publicité.
    Voir :  stylisme.

conditionnement, n.m.
Domaine :  Économie-Communication.
Définition :
  1. Action de conditionner.
  2. Emballage destiné à assurer la protection, la conservation et le transport d'un produit, ou encore servant à le mettre en valeur.
Anglais :  packaging, package.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
conditionnement d'un puits
Domaine :  Pétrole/Production.
Définition :  Ensemble des opérations qui permettent de mettre un puits en production.
Anglais :  completion.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
conditions internationales de vente
Abréviation :  CIV.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Règles internationales d'interprétation résumées en sigles, acronymes et abréviations, des expressions commerciales concernant les modalités de la répartition entre l'acheteur et le vendeur des responsabilités liées à un contrat international de vente.
Notes :
  1. En 1990, la Chambre de commerce internationale a défini en anglais et en français treize conditions internationales de vente, mais avec leur seul sigle anglais.
  2. Les conditions internationales de vente doivent être assorties en français de leurs sigles, acronymes ou abréviations français. Exemple : franco à bord (FAB) et non franco à bord (FOB).
Anglais :  International Commercial Terms (INCOTERMS).
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
conditions privilégiées
Domaine :  Économie et finances/Banque.
Définition :  Conditions financières avantageuses par rapport à celles considérées comme normales.
Note :  Il convient d'éviter le terme « concessionnel ».
Anglais :  concessional terms.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
conducteur, n.m.
Domaine :  Audiovisuel/Télévision-Vidéo.
Définition :  Liste écrite ou informatisée donnant l'ordre chronologique des séquences d'un programme audiovisuel.
Anglais :  cue sheet.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
conductivité hydraulique
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Paramètre quantifiant l'intensité d'un écoulement dans un milieu poreux sous l'influence d'un gradient hydraulique.
Notes :
  1. En milieu poreux saturé, la loi de Darcy exprime la proportionnalité de la vitesse de filtration et du gradient hydraulique : cette constante de proportionnalité est la conductivité hydraulique. Une conductivité hydraulique en milieu poreux non saturé peut également être définie, par généralisation de la loi de Darcy. Sa valeur dépend alors, notamment, de la teneur en eau.
  2. La conductivité hydraulique saturée d'un fluide en mouvement isotherme dans un milieu poreux saturé est proportionnelle au rapport du poids volumique du fluide à la viscosité dynamique de ce fluide. Le facteur de proportionnalité est la perméabilité intrinsèque, appelée souvent perméabilité, du milieu poreux.
Voir aussi :  vitesse de filtration.
Anglais :  hydraulic conductivity, permeability.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
conduit collecteur
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Gaine d'évacuation des fumées ou de ventilation constituant un tronçon commun sur lequel viennent se brancher les raccordements individuels de hauteur d'étage.
Voir aussi :  conduit collectif.
Anglais :  shunt.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
conduit collectif
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Gaine d'évacuation des fumées ou de ventilation, constituée d'un conduit collecteur sur toute la hauteur du bâtiment et de raccordements à chaque étage, cheminant parallèlement au collecteur et débouchant dans celui-ci.
Voir aussi :  conduit collecteur.
Anglais :  shunt.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
conduite, n.f.
Voir :  conduite d'un réacteur
conduite d'un réacteur
Forme abrégée :  conduite, n.f.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Synonyme :  pilotage d'un réacteur.
Définition :  Ensemble des opérations de commande et de contrôle d'un réacteur nucléaire.
Voir aussi :  contrôle d'un réacteur.
Anglais :  reactor operation.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
cône d'ablation
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Thermique.
Définition :  Bouclier thermique en forme de cône, dont l'ablation participe à la protection d'un engin spatial contre l'échauffement cinétique.
Notes :
  1. Le synonyme « cône érodable » est désuet.
  2. Le terme « pointe érodable » est déconseillé.
Anglais :  ablating cone, ablating nosecone.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
conférence à distance
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  téléconférence.
conférence vidéo
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  visioconférence.
confinement, n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Sûreté.
Définition :
  1. Maintien de matières radioactives à l'intérieur d'un espace déterminé grâce à un ensemble de dispositions visant à empêcher leur dispersion en quantités inacceptables au-delà de cet espace.
  2. Par extension, ensemble des dispositions prises pour assurer ce maintien.
Anglais :  containment.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
conjugaison, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Transfert naturel d'ADN plasmidique ou chromosomique d'une cellule bactérienne à une autre par l'intermédiaire d'un pont cytoplasmique.
Anglais :  conjugation, mating.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
connaissement abrégé
Domaine :  Marine/Transport maritime.
Définition :  Version simplifiée de connaissement qui ne comporte que les conditions particulières et renvoie aux conditions générales du transporteur maritime.
Anglais :  short form.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
connaissement complet
Domaine :  Marine/Transport maritime.
Définition :  Connaissement sur lequel figure, outre les conditions particulières du transport considéré, la totalité des conditions générales de transport de la compagnie.
Anglais :  long form.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
conservation internationale
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Activité de conservation, pour le compte de clients (banques, sociétés de bourse, maisons de titres, sociétés de gestion..), de l'ensemble de leurs valeurs étrangères détenues sur les places étrangères.
Note :  Cette activité de conservation s'accompagne notamment du suivi et de l'exécution de toutes les opérations sur titres, dites OST.
Anglais :  global custody.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
conservation nationale
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Activité de conservation sur une place donnée, pour le compte de clients étrangers et nationaux (banques, maisons de titres, sociétés de gestion..), de l'ensemble des valeurs de la nationalité de cette place qu'ils détiennent.
Note :  Cette activité de conservation s'accompagne notamment du suivi et de l'exécution de toutes les opérations sur titres, dites OST.
Anglais :  local custody, subcustody.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
constriction, n.f.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Dans un générateur de vapeur, phénomène d'étranglement des tubes au niveau des orifices de passage dans les plaques entretoises, résultant d'une corrosion accélérée du métal de ces plaques.
Anglais :  denting.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
contingent, n.m.
Domaine :  Tourisme.
Définition :  Capacité d'hébergement ou de transport attribuée par un prestataire à un tiers.
Note :  Le terme « allotement » ne doit pas être employé.
Anglais :  allotment.
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
contrat d'assurance vie universelle
Forme elliptique :  vie universelle.
Domaine :  Économie et finances/Assurance.
Définition :  Contrat d'assurance vie dans lequel le souscripteur peut, dans certaines limites, modifier à sa guise l'importance relative de l'épargne et des garanties en cas de décès.
Anglais :  universal futures.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
contrat à terme d'instrument financier
Abréviation :  CATIF.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Engagement ferme moyennant dépôt de garantie d'acheter ou de vendre à une date fixée, à un prix convenu, une certaine quantité d'un instrument financier.
Note :  Le terme « contrat » désigne l'unité de transaction. Les contrats sont normalisés afin d'assurer la fongibilité, permettant ainsi l'établissement d'un véritable marché.
Anglais :  financial futures.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
contregyrer v. (langage professionnel)
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Mettre un dispositif en rotation dans le sens inverse de celui du corps qui le supporte, et autour du même axe, de façon à assurer à ce dispositif une orientation donnée.
Voir aussi :  dégyrer, gyrer, surgyrer.
Anglais :  despin (to).
(Source : arrêté du 20 février 1995)
contrôle en cis
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Régulation de l'expression génétique par les séquences d'ADN au voisinage d'un gène situé sur le même chromosome.
Anglais :  cis control.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
contrôle d'un réacteur
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Définition :  Ensemble des opérations ayant pour but de connaître l'état de fonctionnement d'un réacteur et d'en permettre la commande.
Voir aussi :  conduite d'un réacteur.
Anglais :  control.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
contrôle en trans
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Régulation de l'expression génétique qui s'exerce par l'intermédiaire d'un facteur diffusible.
Anglais :  trans control.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
convergent, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Partie amont d'une tuyère destinée à augmenter la vitesse du gaz.
Note :  Dans le convergent d'une tuyère à blocage sonique, la vitesse croît jusqu'à atteindre, au col, la valeur de la vitesse du son.
Anglais :  convergent.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
conversion de dettes en actifs
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Voir :  échange de créances contre des actifs.
convertisseur, n.m.
Domaine :  Défense-Électricité.
Définition :  Machine électrique destinée à changer les caractéristiques d'un courant électrique.
Voir aussi :  onduleur.
Anglais :  converter, inverter.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
convertisseur A/N
Voir :  convertisseur analogique-numérique
convertisseur analogique-numérique
Abréviation :  CAN.
Forme abrégée :  convertisseur A/N.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Dispositif électronique qui permet de convertir un signal analogique en un signal numérique.
Anglais :  analogue-to-digital converter (ADC).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
convivialité, n.f.
Domaine :  Communication.
Définition :  Qualité d'un système de traitement de l'information qui comporte des éléments destinés à rendre aisé et vivant le dialogue avec l'utilisateur.
Anglais :  user-friendliness.
(Source : arrêté du 27 août 1992)
copie d'antenne (langage professionnel)
Domaine :  Audiovisuel/Télévision.
Synonyme :  copie pour antenne.
Définition :  Copie d'un enregistrement sur film ou sur bande magnétique, spécifiquement destinée à la diffusion par un émetteur de radiodiffusion sonore ou de télévision.
Anglais :  air print, release print.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
copie de diffusion
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Copie d'un enregistrement sur film ou sur bande magnétique, spécifiquement destinée à la diffusion quel qu'en soit le moyen.
Anglais :  dose rate, dosage rate.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
copie pour antenne
Domaine :  Audiovisuel/Télévision.
Voir :  copie d'antenne.
corbeillage, n.m.
Domaine :  Santé-Médecine.
Définition :  Aspect des vaisseaux d'un viscère qui, écartés par le développement d'une tumeur, se disposent en corbeille.
(Source : arrêté du 2 janvier 1975)
corépresseur, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Molécule qui déclenche la répression de la transcription de gènes spécifiques en se fixant au répresseur.
Anglais :  corepressor.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
corps de propulseur
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Enveloppe d'un propulseur à poudre.
Note :  Le corps de propulseur est dit « nu », avant la préparation pour le chargement de poudre ; « chargé », quand la poudre y a été introduite sous forme de bloc.
Anglais :  engine body, motor body, jet body.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
corps de rentrée
Domaine :  Défense/Techniques aérospatiales.
Définition :  Partie d'un missile balistique ou d'un spationef qui effectue une rentrée dans l'atmosphère, constituée du bouclier thermique, de la charge utile, et du dispositif de stabilisation.
Anglais :  reentry vehicle.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
correction physiologique
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Sur un amplificateur de haute fidélité, dispositif permettant de relever le niveau sonore d'une bande de fréquences, des graves aux aiguës.
Notes :
  1. La correction physiologique se fonde sur un spectre préétabli adapté à la physiologie de l'oreille humaine.
  2. Le synonyme « contour » est aujourd'hui désuet.
Anglais :  loudness.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
correspondant en valeurs du Trésor
Abréviation :  CVT.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Établissement ayant obtenu un statut particulier relatif à l'émission, au placement et au marché secondaire des valeurs du Trésor.
Notes :
  1. Les correspondants en valeurs du Trésor sont sélectionnés par l'État pour l'importance de leurs souscriptions aux émissions de titres de la dette publique, pour leur capacité à les placer en France et à l'étranger.
  2. Ils s'engagent à soumissionner régulièrement aux adjudications, à contribuer en permanence à la liquidité du marché secondaire et à effectuer progressivement la tenue du marché des titres de la dette publique.
  3. Les correspondants en valeurs du Trésor ont naturellement vocation à obtenir le statut de spécialistes en valeurs du Trésor.
Anglais :  reporting dealer.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
cosmide, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Plasmide possédant le site COS du bactériophage lambda nécessaire à l'encapsidation.
Note :  Un cosmide ne permet de cloner que des fragments d'ADN de grande taille.
Voir aussi :  site COS.
Anglais :  cosmid.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
cosmonaute, n.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Voir :  astronaute.
Cot
Voir :  courbe de Cot
couche de demi-atténuation
Abréviation :  CDA.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique nucléaire.
Synonyme :  épaisseur de demi-atténuation.
Définition :  Épaisseur d'une substance déterminée qui, interposée sur le trajet d'un faisceau de rayonnement donné, provoque, dans des conditions de bonne géométrie, une atténuation réduisant l'effet du faisceau à 50 % de sa valeur.
Note :  Elle est parfois exprimée en termes de masse par unité de surface.
Anglais :  half-value layer (HVL), half-value thickness (HVT).
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
couche imperméable
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Niveau imperméable ou relativement imperméable dans le profil d'un sol, au-dessus duquel se produit une accumulation de l'eau.
Anglais :  impervious layer, impervious floor.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
couloir exploré
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  fauchée.
coup de pied de coin
Domaine :  Sport/Football.
Définition :  Remise en jeu effectuée au bénéfice de l'équipe attaquante, à partir d'un des angles de la surface du terrain.
Notes :
  1. Le terme « coup de pied de coin » est notamment utilisé dans les règles de la Fédération française de football.
  2. Les abréviations « coup de pied » et « coup » sont également employées lorsque le contexte ne permet aucune ambiguïté.
Équivalent admis :  corner.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
coup sûr
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Opération consistant à lancer une production en étant assuré de son succès.
Anglais :  one-shot.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
coup unique
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Opération à caractère exceptionnel éventuellement assortie d'un certain risque.
Anglais :  one-shot.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
couper sec (langage professionnel)
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Faire une coupure brusque et nette du plan sonore ou visuel.
Anglais :  cut.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
couplage, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Liaison univoque entre deux ou plusieurs entrées d'un même système.
Note :  Pour les commandes en vol d'un avion, il y a par exemple couplage entre les braquages de deux ou plusieurs gouvernes.
Anglais :  coupling.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
coupon, n.m. (langage professionnel)
Domaine :  Tourisme.
Voir :  bon d'échange.
couponnage, n.m. (langage professionnel)
  1. Domaine :  Communication/Publicité.
    Définition :  Opération qui consiste à promouvoir un produit ou un service à l'aide d'un coupon-réponse.
    Anglais :  couponing.
    (Source : arrêté du 10 octobre 1985)
  2. Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
    Définition :  Distribution de coupons permettant d'obtenir un avantage sur l'achat d'un produit.
    Anglais :  couponing.
    (Source : arrêté du 30 septembre 1991)

coupure simple brin
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  cassure d'un brin.
courant d'altitude
Domaine :  Défense-Aérodynamique.
Définition :  Courant atmosphérique horizontal rapide, de forme tubulaire aplatie, qui existe dans ou au-dessus de la tropopause.
Anglais :  jet stream.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
courbe de Cot
Forme abrégée :  Cot.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Courbe obtenue lors d'une réassociation de plusieurs ADN monocaténaires complémentaires.
Note :  Les points de la courbe représentent la concentration en ADN double brin en fonction du produit de la concentration totale en ADN (Co) par le temps d'incubation (t) dans des conditions déterminées.
Anglais :  Cot curve, Cot.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
courbe équipotentielle
Domaine :  Hydraulique.
Voir :  ligne de charge constante.
courbe isodébit
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :  Ligne reliant des points situés à un mètre au-dessus du sol et ayant le même débit de dose à un instant donné, généralement une heure après une explosion nucléaire.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
cours (dans le), loc.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Dans le cadre des options négociables, qualifie une option dont la valeur intrinsèque est positive, son prix d'exercice étant inférieur au cours du titre support pour une option d'achat, et supérieur pour une option de vente.
Anglais :  in the money.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
coussin gonflable
Domaine :  Transport-Automobile.
Voir :  sac gonflable.
coussin de sécurité
Domaine :  Transport-Automobile.
Voir :  sac gonflable.
coûts salariaux indirects
Domaine :  Économie.
Définition :  Charges annexes au salaire brut, obligatoires ou non, constituées essentiellement des cotisations sociales versées par les employeurs.
Note :  Il convient d'éviter de parler dans ce cas des coûts de main-d'oeuvre non salariaux.
Anglais :  non-wage labour costs.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
couverture, n.f.
  1. Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
    Définition :  Matériau à irradier placé à la périphérie du coeur d'un réacteur à fission.
    Anglais :  blanket.
    (Source : arrêté du 30 novembre 1989)
  2. Domaine :  Télédétection spatiale/Photogrammétrie.
    Définition :
    1. Prise de données sur une zone déterminée afin d'en obtenir une représentation.
    2. L'ensemble des données obtenues, ou leur représentation sous forme d'images brutes ou prétraitées.
    Anglais :  1.  surveying. 2.  coverage.
    (Source : arrêté du 10 janvier 1986)
  3. Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
    Définition :  Opération ou suite d'opérations de marché ayant pour but de couvrir, ou de compenser, totalement ou partiellement, un risque de variation d'un élément d'actif ou de passif, ce risque provenant d'une fluctuation des cours des titres, des devises ou des taux d'intérêt (ou des prix des matières premières pour les marchandises).
    Note :  Les opérations de couverture s'effectuent sur des marchés à terme organisés (marché à terme d'instruments financiers --- MATIF, marché des options négociables de Paris --- MONEP, marché à terme des marchandises), ou sur des marchés de gré à gré.
    Anglais :  hedging.
    (Source : arrêté du 6 janvier 1989)

couverture fertile
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Couverture constituée d'un matériau fertile.
Notes :
  1. Par extension, l'ensemble des régions fertiles éventuellement réparties dans le coeur a pu être appelé couverture interne. Cette extension est déconseillée.
  2. L'emploi du terme « couverture interne » est déconseillé.
Voir aussi :  fertile.
Anglais :  blanket.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
covoiturage, n.m.
Domaine :  Transport/Transport routier.
Définition :  Utilisation en commun d'une voiture particulière.
Anglais :  car pool.
(Source : arrêté du 18 juillet 1989)
crantage, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Essais.
Définition :  Dans les essais en vibration, atténuation d'une excitation au voisinage d'une fréquence donnée.
Anglais :  notching.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
craquage, n.m.
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :  Procédé thermique ou catalytique visant à accroître la proportion relative des composants légers d'une huile par modification de la structure chimique de ses constituants.
Anglais :  cracking.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
craquage catalytique
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :  Opération de craquage durant laquelle la réaction se réalise en présence d'un catalyseur.
Anglais :  catalytic cracking, cat cracking.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
crédit additionnel
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Crédit nouveau consenti par un syndicat de banques ou organismes financiers dans le cadre d'accords de restructuration de la dette de certains pays.
Note :  Le crédit additionnel ne doit pas être confondu avec le crédit de restructuration (en anglais : « new money »).
Anglais :  fresh money.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
crédit-bail, n.m.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Technique de crédit dans laquelle le prêteur offre à l'emprunteur la location d'un bien, assortie d'une promesse unilatérale de vente, qui peut se dénouer par le transfert de la propriété à l'emprunteur.
Notes :
  1. Cette technique fait, en France, l'objet d'une règlementation législative explicite.
  2. Pluriel : crédits-bail.
Voir aussi :  cession-bail, location avec option d'achat.
Anglais :  leasing.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
crédit croisé
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Échange temporaire entre banques centrales d'un certain montant de leurs monnaies respectives afin de soutenir le cours de change de l'une d'elles.
Note :  Le crédit croisé correspond à une catégorie d'échange financier.
Anglais :  cross currency swap.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
crédit permanent
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Technique selon laquelle un établissement prêteur ouvre à un client un crédit dans la limite d'un montant maximal qui, pendant la durée du contrat, peut être utilisé en totalité ou en partie aux dates et au choix du client ; les remboursements librement effectués dans le cadre du contrat reconstituent le crédit à concurrence du capital remboursé, permettant ainsi au client de nouvelles utilisations.
Anglais :  revolving credit.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
crédit ponctuel
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Crédit à court terme dont le montant et les conditions sont négociés au coup par coup.
Note :  Le taux est déterminé en fonction du marché du moment.
Anglais :  spot credit.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
crédit de restructuration
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Dans le cadre particulier de la restructuration de la dette de certains pays, financement additionnel à moyen terme réparti entre les banques au prorata de leurs encours sur le pays considéré et associé à un rééchelonnement.
Note :  Le crédit de restructuration se fait dans le cadre d'une procédure administrée par les banques elles-mêmes.
Anglais :  new money (ne pas confondre avec « fresh money »).
(Source : arrêté du 18 février 1987)
crédit de sécurité
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Dans le cadre des facilités de crédit internationales, ligne de crédit relais adossée à une émission de billets à court terme, permettant à l'émetteur des tirages de très courte durée (rarement plus de dix jours) entre le remboursement d'une émission arrivée à échéance et son renouvellement, dans le cas de conditions du marché moins favorables à une nouvelle émission.
Anglais :  swing line.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
crédit à taux révisable
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Crédit généralement à moyen terme pour lequel les échéances d'intérêt sont effectuées à taux renouvelable à des intervalles déterminés (en général trois ou six mois).
Note :  Le crédit à taux révisable ne doit pas être confondu avec le crédit permanent (en anglais : revolving credit).
Anglais :  rollover credit.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
crémaillère (parité à)
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Régime dans lequel les parités de change sont susceptibles d'être révisées par une succession de modifications de faible amplitude.
Anglais :  crawling peg, crawling peg system.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
créneau de lancement
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Période comprenant une ou plusieurs fenêtres de lancement, pendant laquelle le lancement peut être effectué pour réaliser une mission déterminée.
Anglais :  firing window, launching window.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
créneau temporel
Domaine :  Télécommunications/Techniques de télécommunication.
Définition :  Tout intervalle de temps à occurrence cyclique, qu'il est possible de reconnaître et de définir sans ambiguïté.
Notes :
  1. Un créneau temporel doit être qualifié par sa nature ou sa fonction, par exemple : créneau élémentaire, contenant un élément de signal numérique ; créneau de voie ; créneau de signalisation ; créneau de verrouillage de trame.
  2. L'expression « intervalle de temps » est à éviter dans ce sens car elle prête à confusion, dans un même contexte, avec le sens usuel de cette expression (en anglais : « time interval »).
Anglais :  time-slot.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
criblage, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Opération d'identification et de tri de clones.
Note :  Les termes « screening », « screener », « screenage » ne doivent pas être utilisés en français.
Anglais :  screening.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
criticité, n.f.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Neutronique.
Définition :  État d'un milieu dans lequel s'entretient à niveau constant une réaction nucléaire en chaîne.
Note :  Le terme « criticalité » ne doit pas être utilisé.
Anglais :  criticality.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
crosse d'arrêt
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Bras escamotable muni d'un croc de forme appropriée, situé à la partie inférieure d'un avion, et qui, en position sortie, permet, lors d'un atterrissage ou d'un appontage, d'accrocher les brins d'arrêt disposés en travers d'une piste ou d'un pont de porte-avions.
Anglais :  arrester hook.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
cuisinette, n.f.
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Petite partie d'une pièce aménagée à usage de cuisine.
Notes :
  1. Les dispositions adoptées sont très diverses, notamment alcôve, placard, renfoncement le long d'une cloison.
  2. Le terme « kitchenette » ne doit pas être employé.
Anglais :  kitchenette.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
culbutage, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Pilotage.
Définition :  Mouvement désordonné d'un véhicule spatial autour de son centre de gravité.
Note :  Il convient de ne pas confondre « culbutage » et « basculement ».
Voir aussi :  basculement.
Anglais :  tumbling.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
culot d'ergol
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Masse d'ergol encore utilisable pour la propulsion au moment d'une extinction programmée d'un moteur-fusée.
Notes :
  1. Le culot d'ergol peut être soit perdu, soit utilisé, par exemple en cas de réallumage.
  2. Le culot d'ergol fait parties des imbrûlés.
Voir aussi :  ergols imbrûlés.
Anglais :  bottom, base.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
culot d'ergol
Voir :  ergols imbrûlés
culture vivrière
Domaine :  Agriculture/Économie agricole.
Définition :  Dans le tiers monde, culture pratiquée principalement en vue de la consommation alimentaire dans le pays même.
Note :  On donne parfois à ce terme le sens de culture pratiquée pour la consommation sur place, sans commercialisation. Il vaut mieux employer alors le terme « culture de case ».
Anglais :  subsistence crop.
(Source : arrêté du 20 septembre 1993)
cuvelage, n.m.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Tube ou ensemble de tubes d'acier que l'on descend dans les puits de pétrole pour en consolider les parois.
Anglais :  casing.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
CVT
Voir :  correspondant en valeurs du Trésor
cybride, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Hybride cytoplasmique obtenu par fusion de protoplastes.
Note :  Un cybride contient l'information génétique cytoplasmique et nucléaire des deux cellules parentales.
Anglais :  cybrid.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
cycle du combustible
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Définition :  Ensemble des opérations industrielles auquel est soumis le combustible nucléaire.
Note :  Ces opérations comprennent notamment : l'extraction et le traitement du minerai, la conversion, l'enrichissement, la fabrication du combustible, le retraitement, le recyclage des matières fissiles récupérées et la gestion des déchets.
Voir aussi :  combustible nucléaire, retraitement.
Anglais :  fuel cycle.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
date butoir
Domaine :  Économie et finances/Banque.
Définition :  Date avant laquelle un crédit doit avoir été accordé pour que les échéances de remboursement correspondantes puissent être consolidées dans les accords de restructuration.
Anglais :  cut-off date.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
débit caractéristique
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Débit pour lequel est conçu ou projeté un aménagement hydraulique.
Anglais :  drainage design rate.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
débit de dose
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :  Quantité de rayonnements ionisants qui, à irradiation d'intensité constante, est absorbée dans un élément de matière par unité de temps.
Note :  Le débit de dose s'exprime en rad par heure (rd/h).
Anglais :  dose rate.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
débit d'une nappe
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Volume d'eau traversant, par unité de temps, une section définie d'un aquifère, sous l'effet d'un gradient hydraulique donné.
Anglais :  seepage flow.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
débit de pointe
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Débit élevé observable à la sortie d'un réseau de drainage pendant et juste après une pluie.
Anglais :  peak flow.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
débit spécifique
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Débit rapporté à l'unité de superficie du bassin versant.
Anglais :  specific discharge.
(Source : arrêté du du 7 avril 1987)
débit de tarissement
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Débit du réseau de drainage au cours du rabattement de la nappe dans la masse du sol, en l'absence de réalimentation par infiltration.
Anglais :  recession discharge.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
débit unitaire
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Flux d'eau à travers un milieu aquifère saturé, par unité de surface perpendiculaire à la direction de l'écoulement.
Anglais :  unit discharge.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
débogage, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Action d'éliminer les bogues.
Voir aussi :  déboguer.
Anglais :  debugging.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
déboguer, v.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Éliminer les bogues.
Voir aussi :  débogage.
Anglais :  debug (to).
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
débogueur, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Programme d'aide à l'élimination des bogues.
Anglais :  debugger.
(Source : arrêté du 19 décembre 1983)
débordement, n.m.
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Partie de la diffusion publicitaire dont la zone de couverture déborde du territoire prévu par le plan de campagne.
Anglais :  overlap.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
déborder, v.tr.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Synonyme :  dépasser, v.tr., atterrir trop long (langage professionnel).
Définition :  Effectuer un débordement par rapport à un point ou à un axe de référence au cours des évolutions d'un aéronef.
Note :  Le terme « overshoot » ne doit pas être employé en français.
Anglais :  overshoot (to).
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
débris spatial
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Objet résiduaire d'une mission spatiale, se trouvant sur orbite.
Anglais :  space debris.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
débrumage, n.m.
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement de données.
Définition :  Traitement destiné à éliminer ou à sélectionner un effet de diffusion volumique, dans les données d'une image.
Note :  Cet effet de diffusion volumique provient d'aérosols ou de particules solides dispersés dans l'atmosphère.
Voir aussi :  prétraitement d'image.
Anglais :  de-hazing.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
décalage du cadre de lecture
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  mutation du cadre de lecture.
Définition :  Mutation provoquée par des délétions ou des insertions qui ne sont pas des multiples de trois paires de bases, ce qui change le cadre de lecture.
Anglais :  reading frameshift, frameshift mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
décalage du cadre de lecture
Voir :  mutation du cadre de lecture
déchéance du terme (de la créance)
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Exigence anticipée d'une créance, quand, par exemple, le débiteur n'a pas respecté ses obligations contractuelles.
Anglais :  event of default.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
déclaration des ordres
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Déclaration, par un établissement, des transactions qu'il a réalisées sur les marchés règlementés ou non règlementés.
Note :  Cette déclaration est adressée, d'une part, aux autorités de contrôle et de tutelle de marché, d'autre part, aux instances de contrôle de l'établissement.
Anglais :  reporting.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
décodeur, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Dispositif destiné à extraire et à reconstituer un ou plusieurs signaux utiles à partir d'un signal codé.
Anglais :  decoder.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
décodeur stéréophonique
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Circuit permettant de séparer les signaux des voies gauche et droite, transmis sous forme d'une émission stéréophonique.
Anglais :  stereophonic decoder.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
décollage, n.m.
Domaine :  Économie.
Définition :  Phase de développement d'une économie au cours de laquelle l'évolution des mentalités, des évènements politiques, des progrès techniques et des qualifications provoque l'apparition d'une croissance auto-entretenue.
Anglais :  take-off.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
déconnexion, n.f.
Domaine :  Santé-Médecine/Anesthésiologie.
Définition :  Rupture provoquée des liaisons entre les différentes fonctions du système nerveux végétatif.
Anglais :  deconnection.
(Source : arrêté du 2 janvier 1975)
décontamination, n.f.
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :  Réduction ou élimination des matières radioactives ou chimiques déposées sur une installation, un espace découvert, un matériel ou du personnel.
Anglais :  decontamination.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
décoration urbaine
Domaine :  Urbanisme.
Définition :  Art de la conception et de l'aménagement du mobilier urbain et de la signalétique des espaces collectifs.
Note :  Le terme « design urbain » ne doit pas être employé.
Anglais :  urban design.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
défaillance, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Cessation de l'aptitude d'une unité fonctionnelle à accomplir une fonction requise.
Notes :
  1. Une défaillance est un passage d'un état à un autre, par opposition à une panne qui est un état.
  2. On entend par « unité fonctionnelle » soit un système complet, soit l'un quelconque de ses éléments (logiciel ou matériel).
Anglais :  failure.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
défaillant, -e, adj.
Domaine :  Transport/Transport aérien-Transport ferroviaire.
Définition :  Se dit d'un voyageur qui n'utilise pas la réservation effectuée en sa faveur.
Anglais :  no show.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
défaut croisé
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Clause établissant une relation entre un crédit et toute autre obligation de l'emprunteur concernant d'autres crédits ou emprunts, de telle manière qu'une défaillance de sa part, dans l'une quelconque de ses obligations, entraîne la déchéance du terme et donc l'exigibilité anticipée dudit crédit.
Anglais :  cross default.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
défectif, -ve, adj.
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Se dit d'un bactériophage ou d'un virus qui, par suite d'une ou plusieurs mutations, est incapable d'accomplir seul son cycle infectieux.
Anglais :  defective.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
défense aérienne active
Domaine :  Défense.
Définition :  Action défensive visant à supprimer ou réduire l'efficacité d'une action aérienne ennemie.
Note :  Elle inclut l'emploi d'aéronefs, de systèmes d'armes antiaériens, d'armes dont la capacité première n'est pas la défense aérienne, et l'usage de la guerre électronique.
Anglais :  active air defence.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
défense aérienne passive
Domaine :  Défense.
Définition :  Ensemble des mesures autres que celles de défense aérienne active, prises pour réduire le plus possible l'efficacité de l'action aérienne ennemie.
Note :  Elle comporte notamment la détection, la dispersion et l'utilisation d'abris.
Anglais :  passive air defence.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
défense biologique
Domaine :  Défense.
Définition :  Méthodes, plans, procédures et moyens destinés à la lutte contre les attaques par agents infectieux et toxines.
Note :  Elle comporte notamment la détection, la dispersion et l'utilisation d'abris.
Anglais :  biological defense, biological defence.
(Source : arrêté du 15 juin 1991)
défi, n.m.
Domaine :  Sport.
Voir :  chalenge.
défieur, -euse, n.
Domaine :  Sport.
Voir :  chalengeur, chalengeuse.
définition, n.f.
Domaine :  Informatique-Télécommunications.
Définition :  Nombre fixé de lignes, formées de pixels, qui constituent l'image sur un écran.
Note :  En télévision, les définitions normalisées sont de 625 et de 819 lignes ; la télévision à haute définition (TVHD) commence à 1125 lignes.
Anglais :  scrolling.
(Source : arrêté du 27 août 1992)
déflecteur, n.m.
Domaine :  Transport.
Définition :  Dispositif aérodynamique modifiant l'écoulement de l'air autour d'un véhicule.
Note :  « Déflecteur » est un terme générique qui désigne, selon les cas, un becquet, une jupe, une bavette, un aileron, un volet, etc.
Anglais :  spoiler.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
déflecteur de volet
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Élément profilé fixé en avant du bord d'attaque d'un volet de courbure et permettant, grâce à un effet de fente supplémentaire, d'assurer un meilleur guidage de l'écoulement entre l'intrados et l'extrados, lorsque le volet est braqué.
Anglais :  vane.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
dégagement, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Manoeuvre soudaine effectuée par un aéronef pour modifier sa ligne de vol, par exemple avant l'atterrissage ou en combat.
Anglais :  break.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
dégazement, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Libération spontanée de gaz d'un matériau, résultant d'une modification des conditions d'environnement (par exemple : affaiblissement de la pression, élévation de la température, etc) ou de vieillissement naturel.
Note :  L'emploi du terme « dégazage » (extraction du gaz contenu dans un solide, un liquide, ou répandu dans un espace) est à éviter dans cette acception.
Anglais :  offgassing, outgassing.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
dégyration, n.f. (langage professionnel)
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Action de réduire ou d'annuler la vitesse de rotation d'un corps.
Voir aussi :  surgyration.
Anglais :  spin-down.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
dégyrer, v. (langage professionnel)
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Réduire ou annuler la vitesse de rotation d'un corps.
Voir aussi :  contregyrer, gyrer, surgyrer.
Anglais :  spin down (to).
(Source : arrêté du 20 février 1995)
dehors, adv.
Domaine :  Sport.
Définition :  Hors des limites.
Anglais :  out.
(Source : arrêté du 18 février 1988)
DEL
Voir :  diode électroluminescente
délai d'allumage
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion-Pyrotechnie.
Définition :  Intervalle de temps entre l'apparition d'un signal délivré par la mise à feu et le moment où la pression devient supérieure à une valeur définie de manière conventionnelle.
Note :  Il convient de ne pas confondre « délai d'allumage » et « délai d'inflammation ».
Anglais :  ignition delay.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
délai d'inflammation
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion-Pyrotechnie.
Définition :  Temps qui s'écoule entre l'apparition d'ergols dans la chambre de combustion et leur inflammation.
Notes :
  1. Cet intervalle est déterminé dans la pratique par la mesure photométrique.
  2. Il convient de ne pas confondre « délai d'allumage » et « délai d'inflammation ».
Anglais :  ignition delay.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
délestage, n.m.
Domaine :  Transport.
Définition :
  1. En transport aérien, suspension momentanée d'un ou plusieurs vols réguliers.
  2. En transport routier, déviation sélective d'un flux de circulation, destinée à résorber des encombrements.
Anglais :  1.  jettisoning. 2.  diversion.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
délétion, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Perte d'une partie du matériel génétique pouvant aller d'un seul nucléotide à plusieurs gènes.
Anglais :  deletion.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
délignage, n.m.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Prétraitement d'image qui consiste à éliminer les défauts en stries dus au mode d'acquisition des données par un capteur à balayage ou à détecteurs multiples.
Notes :
  1. Lorsque les caractéristiques du capteur sont connues, ce type de traitement est généralement automatisable.
  2. Lorsque ces défauts en stries proviennent, pour des raisons diverses, d'une mauvaise restitution, ce prétraitement relève d'un délignage esthétique (en anglais : « cosmetic removal of scan line noise ») et met en oeuvre une correction de type statistique.
Voir aussi :  égalisation, ligne de l'image, retouchage, retouche.
Anglais :  destriping.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
délignage esthétique
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  délignage.
démarchage téléphonique
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Technique de prospection, de vente et d'enquêtes commerciales fondée sur des appels téléphoniques en nombre et ciblés.
Anglais :  phoning.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
démarreur, n.m.
Domaine :  Transport.
Définition :  Appareil servant à mettre en marche un propulseur ou un moteur.
Anglais :  starter.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
démembrement, n.m.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Technique consistant à scinder un titre en plusieurs titres.
Notes :
  1. Par exemple : démembrement d'une action ; démembrement d'une obligation.
  2. Chaque titre ainsi créé par démembrement peut être cédé et coté séparément. Actuellement dans la pratique, en ce qui concerne les actions, seuls sont cédés et cotés séparément les certificats d'investissement.
Anglais :  stripping.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
dénaturation d'acide nucléique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Conversion d'un acide nucléique de l'état double brin à l'état simple brin.
Note :  La séparation des brins est obtenue très fréquemment par la chaleur ou par alcalinisation.
Anglais :  nucleic acid denaturation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
densité de flux thermique critique
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Thermohydraulique.
Définition :  Valeur de la densité du flux thermique à travers une paroi chauffante mouillée, correspondant soit à la caléfaction, soit à l'assèchement de cette paroi.
Notes :
  1. L'apparition du flux critique peut provoquer la crise d'ébullition.
  2. L'abréviation « flux critique » est la dénomination courante, utilisée lorsqu'il ne peut y avoir de doute sur la nature du flux considéré.
Voir aussi :  assèchement, caléfaction.
Anglais :  stripping.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
dépanneuse lourde
Domaine :  Défense-Transport.
Définition :  Engin mécanique automoteur destiné à la récupération sur le terrain des véhicules accidentés.
Anglais :  wrecker.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
départ arrière
Domaine :  Sport/Golf.
Définition :  Zone de départ la plus éloignée du trou, utilisée par les meilleurs joueurs.
Anglais :  back tree.
(Source : arrêté du 11 décembre 1992)
départage, n.m.
Voir :  tour final
dépasser, v.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Voir :  déborder.
déplétion, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Définition :  Hétérogénéité d'un astre, qui se traduit par une diminution locale de son champ de gravitation.
Note :  L'antonyme de « déplétion » est « réplétion ».
Anglais :  negative mascon.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
dépôt de garantie
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Fraction du prix d'une marchandise, d'un service ou d'un actif financier achetés à terme, versée au moment de la conclusion du contrat.
Note :  L'achat à terme dans une bourse de commerce donne lieu au dépôt, à titre de garantie, auprès de la chambre de compensation, d'une somme comprise le plus souvent entre 5 et 25 % de la valeur de la marchandise.
Anglais :  deposit (GB), initial margin (EU).
(Source : arrêté du 18 février 1987)
dépotage, n.m.
Domaine :  Transport.
Définition :
  1. Déchargement de marchandises pulvérulentes, liquides ou gazeuses, d'un véhicule de transport.
  2. Déchargement des marchandises d'un conteneur ou d'une caisse mobile.
Anglais :  stripping.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
dépoter, v.tr.
Domaine :  Transport.
Définition :
  1. Décharger des marchandises pulvérulentes, liquides ou gazeuses, d'un véhicule de transport.
  2. Décharger des marchandises d'un conteneur ou d'une caisse mobile.
Anglais :  strip (to).
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
DEPS
Voir :  dernier entré, premier sorti
dérapeur, n.m.
Domaine :  Transport-Automobile.
Définition :  Dispositif fixé sous un véhicule d'essai afin de provoquer artificiellement un dérapage.
Anglais :  skid-car.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
dérépression, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Phénomène de levée des mécanismes qui répriment la transcription d'un gène ou d'un groupe de gènes.
Anglais :  derepression.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
dérive salariale
Domaine :  Économie/Marché du travail.
Définition :  Évolution des salaires jugée excessive par rapport aux performances de l'économie ou de l'entreprise.
Note :  La dérive peut également s'observer par rapport aux accords salariaux de l'entreprise.
Anglais :  wage drift.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
dernier entré, premier sorti
Abréviation :  DEPS.
Domaine :  Économie et finances/Comptabilité.
Définition :  Système dans lequel la comptabilisation d'un élément de stock se fait sur la base du prix du dernier élément entré en stock.
Anglais :  last in, first out (LIFO).
(Source : arrêté du 18 février 1987)
descripteur, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Mot ou locution destiné à caractériser les informations contenues dans un document pour faciliter les recherches documentaires.
Note :  Les descripteurs renvoient le plus souvent à des références et des codifications.
Anglais :  descriptor.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
désorbitation, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Mécanique spatiale.
Définition :  Manoeuvre consistant à faire quitter à tout ou partie d'un engin spatial l'orbite qu'il décrit autour d'un astre, en vue de le diriger vers un point donné de la surface de celui-ci, ou de provoquer sa chute.
Anglais :  de-orbiting.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
désorbiter, v.tr.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Mécanique spatiale.
Définition :  Faire quitter à tout ou partie d'un engin spatial l'orbite qu'il décrit autour d'un astre en vue de le diriger vers un point donné de la surface de celui-ci ou de provoquer sa chute.
Anglais :  de-orbite (to).
(Source : arrêté du 20 février 1995)
desservable, adj.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Qualifie une station orbitale ou un engin spatial conçu pour être relié périodiquement à la Terre par un véhicule de desserte.
Anglais :  serviceable.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
dessin de façade
Domaine :  Architecture.
Voir :  élévation.
désynchronisation ponctuelle
Domaine :  Audiovisuel/Vidéo.
Définition :  Décalage du son par rapport à l'image en un point de montage.
Anglais :  audio-video-split.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
détachage, n.m.
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement d'image.
Définition :  Prétraitement d'image utilisé pour corriger un défaut de capacité de réponse des dispositifs à transfert de charge (DTC) qui se manifeste lorsqu'une cible est soumise à un éclairement excessif, et qui se traduit par une tache sur un ensemble de pixels correspondant à cette cible.
Voir aussi :  délignage, détecteur, effet de traîne, pixel, prétraitement d'image, retouchage.
Anglais :  smearing correction.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
détail d'exécution
Domaine :  Architecture.
Définition :  Document graphique représentant, généralement en vraie ou demi-grandeur, une fraction d'un ouvrage complexe.
Anglais :  execution detail.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
détarage, n.m. (langage professionnel)
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Voir :  allègement de régime.
détecteur, n.m.
  1. Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
    Définition :  Dispositif destiné à déceler la présence d'un phénomène et éventuellement à le caractériser.
    Anglais :  sensor, detector.
    (Source : arrêté du 20 février 1995)
  2. Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Radiocommunication.
    Définition :  Dispositif effectuant une transformation non linéaire d'un signal électrique en vue d'extraire une information portée par ce signal.
    Anglais :  detector.
    (Source : arrêté du 20 février 1995)

détection et télémétrie par la lumière
Domaine :  Télédétection spatiale-Optique.
Voir :  lidar.
développement durable
Domaine :  Économie.
Définition :  Situation où les perspectives de développement n'appellent pas de mesures correctives à court terme.
Note :  L'antonyme est « développement non durable ».
Anglais :  sustainable developement.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
développement non durable
Domaine :  Économie.
Définition :  Situation où les perspectives de développement sont bloquées par suite de déséquilibres fondamentaux provoqués par l'endettement excessif des agents économiques concernés, État, entreprises ou collectivités locales.
Note :  L'antonyme est « développement durable ».
Anglais :  unsustainable development.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
déverminage, n.m. (langage professionnel)
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Séquences de contraintes thermiques, ou climatiques, ou électriques, ou mécaniques ayant pour but d'éliminer les défauts de jeunesse dans une production donnée de composants électroniques.
Anglais :  burn-in.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
dévideur, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Dérouleur de bande magnétique destiné à la sauvegarde des informations contenues dans un disque.
Anglais :  streamer.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
diagnostic génétique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Détection de gènes d'un organisme par hybridation de son génome avec des sondes moléculaires spécifiques.
Note :  Cette méthode est utilisée par exemple pour le diagnostic prénatal de certaines maladies héréditaires ou pour la détermination parentale.
Anglais :  genetic diagnosis.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
diergol, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Synonyme :  biergol, n.m.
Définition :  Propergol composé de deux ergols liquides stockés séparément.
Anglais :  bipropellant, dual-fuel.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
diffusion, n.f.
  1. Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
    Définition :  Processus dans lequel un changement de direction et d'énergie d'une particule incidente ou d'un rayonnement incident est provoqué par une collision avec une autre particule ou un système de particules.
    Note :  Ce processus joue un rôle très important dans le fonctionnement des réacteurs nucléaires et est, en particulier, volontairement utilisé pour le ralentissement des neutrons dans les réacteurs dits « à neutrons lents ».
    Voir aussi :  ralentissement des neutrons.
    Anglais :  scattering.
    (Source : arrêté du 30 novembre 1989)
  2. Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
    Définition :  Opération qui consiste à doper un semi-conducteur positivement ou négativement par exposition des tranches du semi-conducteur à des gaz dopants à température élevée.
    Anglais :  diffusion.
    (Source : arrêté du 29 avril 1992)

dimensionnement, n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Sûreté.
Définition :  Détermination des caractéristiques d'une installation lors de sa conception pour satisfaire à des critères préétablis et à la pratique règlementaire.
Anglais :  design basis, basis.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
diode électroluminescente
Abréviation :  DEL.
Domaine :  Audiovisuel/Radio.
Définition :  Diode semi-conductrice à jonction qui émet une lumière colorée lorsqu'elle est traversée par un courant électrique.
Note :  L'emploi en français de l'abréviation anglaise « LED » ou de l'expression « diode LED » est déconseillé.
Anglais :  light-emitting diode (LED).
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
direction de visée
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Direction de la droite qui joint le capteur à un élément quelconque de la ligne de balayage en cours d'exploration.
Anglais :  look direction.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
discompte, n.m.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Système de commercialisation permettant d'offrir au client des produits à prix réduit.
Note :  « Discompte » est un synonyme ancien d'« escompte ».
Anglais :  discount.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
discompter, v.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Pratiquer le discompte.
Anglais :  discount (to).
(Source : arrêté du 11 février 1993)
discompteur, n.m.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Spécialiste du discompte.
Anglais :  discounter.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
disque optique
Domaine :  Informatique.
Définition :  Disque sur lequel sont enregistrées des données lisibles par un procédé optique.
Anglais :  optical disk.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
dissuasion, n.f.
Domaine :  Défense.
Définition :  Action visant à empêcher un adversaire ou un ennemi potentiel d'accomplir une action hostile, par crainte des conséquences, en particulier de représailles par arme nucléaire.
Anglais :  deterrence.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
distance franchissable
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Distance que peut parcourir un avion pour une configuration de décollage et dans des conditions atmosphériques données.
Anglais :  range.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
distance génétique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Évaluation du degré de dissemblance génétique entre deux génomes.
Anglais :  genetic distance.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
distance proximale au sol
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Distance instantanée qui sépare le point nadiral de l'émetteur du point de portée proximale, déduite des distances-temps entre ces deux points.
Voir aussi :  distance-temps, portée distale, portée proximale.
Anglais :  delay ground distance, delay ground range.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
distance de sécurité (à)
Domaine :  Défense.
Définition :  Se dit d'une arme dont le lancement peut être effectué par un moyen de combat qui se trouve hors de portée des moyens de défense adverse.
Anglais :  safe distance, stand-off distance, standoff range.
(Source : arrêté du 9 novembre 1976)
distance-temps, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale/Technologie des hyperfréquences.
Définition :  Distance parcourue par l'onde électromagnétique entre le capteur actif et la cible, et obtenue par la mesure du temps de parcours.
Voir aussi :  distance-temps au sol.
Anglais :  slant range.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
distance-temps au sol
Domaine :  Télédétection spatiale/Technologie des hyperfréquences.
Définition :  Distance entre la projection de la verticale du capteur actif et l'intersection du front d'onde, sur la surface de référence au sol.
Voir aussi :  distance-temps.
Anglais :  ground range.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
distillation atmosphérique
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :
  1. Distillation du pétrole brut, effectuée à la pression atmosphérique, en vue d'obtenir l'essence, le kérosène, le gazole et les produits les plus lourds.
  2. Installation dans laquelle se réalise la distillation atmosphérique.
Anglais :  1.  crude distillation, 2.  crude distillation unit.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
distribution, n.f.
Domaine :  Audiovisuel-Communication.
Définition :
  1. Recherche des artistes et attribution des rôles.
  2. Ensemble des interprètes d'une oeuvre.
Anglais :  1.  casting, 2.  cast.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
distribution automatique
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Vente utilisant des distributeurs automatiques.
Anglais :  vending.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
distribution à programme variable
Domaine :  Transport-Automobile.
Définition :  Mode de distribution des gaz permettant de faire varier l'instant d'ouverture et de fermeture des différentes soupapes.
Anglais :  variable valve timing.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
divers en vrac
Domaine :  Transport.
Définition :  Cargaison composée de colis divers non constitués en unités de charge.
Note :  On trouve aussi, elliptiquement, « divers-vrac » (langage professionnel).
Anglais :  break bulk.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
division, n.f.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Fractionnement d'une action par division de son nominal.
Note :  Cette procédure a également pour conséquence le fractionnement de son cours de bourse dans les mêmes proportions. Elle permet ainsi une diffusion plus large du titre.
Anglais :  splitting.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
divot, n.m.
Domaine :  Sport/Golf.
Définition :  Motte de terre enlevée par la tête de la canne au moment de l'impact.
Notes :
  1. Le « t » ne se fait pas entendre.
  2. On dit aussi, familièrement, « escalope ».
Anglais :  divot.
(Source : arrêté du 11 décembre 1992)
document, n.m.
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Réalisation définitive avant reproduction.
Anglais :  artwork.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
doigt de gant
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Tube de petit diamètre fermé à une extrémité et permettant d'effectuer certains échanges entre des milieux physiques séparés.
Voir aussi :  chaussette.
Anglais :  thimble.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
donnée, n.f.
Domaine :  Informatique-Télécommunications.
Définition :  Représentation d'une information sous une forme conventionnelle destinée à faciliter son traitement.
Anglais :  data.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
donnée d'apprentissage
Domaine :  Télédétection spatiale.
Définition :  Donnée de terrain recueillie sur zone-témoin, dont on se sert comme référence pour instruire un algorithme de traitement dirigé ou interactif.
Note :  Les données d'initialisation sont utilisées pour mettre en oeuvre un apprentissage sur zone.
Voir aussi :  classification dirigée, réalité de terrain.
Anglais :  training data.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
donnée contrapolaire
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  donnée en polarisations croisées.
Définition :  Donnée obtenue à partir d'un signal dont le plan de polarisation est orthogonal au plan de polarisation du signal émis.
Voir aussi :  donnée copolaire.
Anglais :  cross polarization data.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
donnée copolaire
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  donnée en polarisations parallèles.
Définition :  Donnée obtenue à partir d'un signal dont le plan de polarisation est le même que celui du signal émis.
Voir aussi :  donnée contrapolaire.
Anglais :  like polarization data.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
donnée géocodée
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Donnée restituée par application d'un géocodage.
Voir aussi :  image géocodée.
Anglais :  geocoded data.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
donnée en hyperespace spectral
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Données issues d'un ou de plusieurs capteurs dont le nombre de bandes spectrales est supérieur à trois : ces données ne sont donc représentables que dans un hyperespace.
Note :  En vue de leur représentation en deux ou trois dimensions, ces données sont traitées par différentes méthodes de réduction de données telles que l'analyse en composantes principales, l'analyse de Fourier, le recours à des néocanaux.
Voir aussi :  capteur, néocanal.
Anglais :  hyperspectral data.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
donnée en polarisations croisées
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  donnée contrapolaire.
donnée en polarisations parallèles
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  donnée copolaire.
donnée satellitaire
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  donnée par satellite, donnée satellite.
Définition :  Donnée obtenue à partir des instruments faisant partie de la charge utile d'un satellite.
Voir aussi :  image satellitaire.
Anglais :  satellite data, satellite based-data.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
donnée par satellite
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  donnée satellitaire.
donnée satellite
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  donnée satellitaire.
donnée de trame
Domaine :  Télédétection spatiale.
Définition :  L'une des données d'une image matricielle.
Anglais :  raster data.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
données de terrain
Domaine :  Télédétection spatiale.
Définition :  Ensemble des données disponibles se rapportant à une scène et obtenu au sol par des moyens appropriés.
Voir aussi :  réalité de terrain.
Anglais :  ground data.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
données par visées multiples
Forme elliptique :  données multivisées.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Ensemble des données obtenues par des visées d'une scène sous différents angles.
Voir aussi :  angle d'irradiation, scène.
Anglais :  multi-angle data, multi-look data.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
DORIS
Voir :  système DORIS
dose létale
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :  Dose nucléaire ou chimique mortelle.
Anglais :  lethal dose.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
dose létale moyenne
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :
  1. Quantité d'irradiation nucléaire absorbée par l'ensemble du corps et qui, après un temps d'examen, provoque la mort pour 50 % des personnes exposées.
  2. Dose d'un agent chimique toxique qui provoque la mort pour 50 % des personnes exposées.
Anglais :  mean lethal dose.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
dose limite
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :  Dose maximale fixée par le commandement pour une mission donnée.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
dose maximale admissible
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :  Dose extrême pouvant être absorbée pendant une durée déterminée.
Anglais :  maximum permissible dose.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
drainage-taupe (langage professionnel)
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Technique associée au drainage, consistant en la création de galeries moulées dans un sol plastique suffisamment stable et débouchant dans un fossé ou une tranchée drainante très perméable.
Anglais :  mole drainage.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
droit d'antenne
Domaine :  Audiovisuel/Radio-Télévision.
Synonyme :  droit de diffusion.
Définition :  Droit protégeant la transmission d'une émission.
Anglais :  broadcasting right.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
droit de diffusion
Domaine :  Audiovisuel/Radio-Télévision.
Voir :  droit d'antenne.
droit de jeu
Domaine :  Sport/Golf.
Définition :  Somme que le joueur doit acquitter pour utiliser un parcours dans un club dont il n'est pas membre.
Équivalent admis :  green fee.
(Source : arrêté du 11 décembre 1992)
drone, n.m.
Domaine :  Défense/Techniques aérospatiales.
Définition :  Aérodyne sans équipage, télépiloté ou programmé, utilisé pour des missions diverses.
Anglais :  drone.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
duc-d'Albe, n.m.
Domaine :  Génie civil.
Définition :  Pieu ou faisceau de pieux émergeant et destiné à l'amarrage ou à l'évitement des bateaux.
Anglais :  dolphin.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
duplex (en mode)
Forme elliptique :  duplex (en), loc.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Se dit d'une liaison ou d'une transmission qui fonctionne entre deux points.
Note :  Exemple : une communication en mode duplex ; une communication en duplex.
Anglais :  link-up.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
duplex, n.m.
  1. Domaine :  Bâtiment.
    Définition :  Logement s'étendant sur deux niveaux à l'intérieur d'un bâtiment collectif.
    Anglais :  maisonnette.
    (Source : arrêté du 17 février 1986)
  2. Domaine :  Audiovisuel.
    Définition :  Liaison ou transmission qui fonctionne entre deux points.
    Anglais :  duplex, two-way.
    (Source : arrêté du 10 octobre 1985)

eau capillaire
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Eau maintenue dans un milieu poreux, généralement au-dessus d'une surface libre, sous l'effet des forces capillaires, et soumise à une pression inférieure à la pression atmosphérique.
Anglais :  capillary moisture, capillary water.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
eau libre
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Eau du sol sur laquelle l'action de la gravité est prépondérante et qui est mobilisable par gravité.
Note :  Le terme « eau gravitaire » est à éviter.
Anglais :  free water.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
eau de rétention
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Toute eau maintenue par des liaisons physiques dans les vides du milieu poreux, saturé ou non, et non mobilisable par les seules forces de gravité.
Anglais :  bound water.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
ébullition franche
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Thermohydraulique.
Définition :  Ébullition nucléée qui se produit lorsque le fluide caloporteur se trouve aux conditions de saturation.
Voir aussi :  caloporteur, ébullition nucléée.
Anglais :  satured boiling.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
ébullition nucléée
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Thermohydraulique.
Définition :  Ébullition caractérisée par la formation de minuscules gouttes de vapeur.
Anglais :  nucleate boiling.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
écart, n.m.
  1. Domaine :  Économie.
    Définition :  Se dit, dans divers contextes, d'une différence, d'un retard, d'un intervalle, etc.
    Notes :
    1. Le terme « différentiel » ne doit pas être utilisé.
    2. Le terme anglais « gap » ne peut pas toujours être traduit par « écart ». Exemple : déficit commercial (trade gap) ; pénurie de dollars (dollar gap).
    (Source : arrêté du 6 janvier 1989)
  2. Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
    Définition :  Sur un marché d'instruments financiers, écart mesuré en taux d'intérêt entre les conditions qu'obtiendraient pour des opérations similaires des émetteurs différents.
    Anglais :  spread.
    (Source : arrêté du 7 juillet 1994)

écart d'inflation
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Différence entre le taux de hausse des prix d'un pays et celui d'un de ses partenaires économiques, ou de l'ensemble, ou d'un sous-ensemble de ceux-ci.
Note :  Le terme « différentiel d'inflation », parfois employé, doit être écarté au bénéfice d'« écart d'inflation ».
Anglais :  inflation rate differential, inflation differential.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
échange, n.m.
Voir :  échange financier
échange cambiste
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Échange, entre banques ou organismes financiers, de créances à court terme libellées en monnaies différentes.
Anglais :  treasury swap.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
échange de créances
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Échange, entre deux banques ou organismes financiers, de créances privées ou publiques, essentiellement sur des pays différents, pour rééquilibrer géographiquement leurs portefeuilles de créances.
Anglais :  debt swap.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
échange de créances contre des actifs
Voir :  conversion de dettes en actifs
échange de créances contre des actifs
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Cession de créances bancaires détenues sur des agents d'un pays, qui se fait en monnaie nationale et dont le produit sert obligatoirement à l'achat d'actifs dans ce même pays.
Note :  L'expression « échange de créances contre des actifs » est à employer de préférence à « conversion de dettes en actifs ».
Anglais :  debt equity swap.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
échange décisif
Domaine :  Sport/Volley-ball.
Définition :  Échange qui conclut une manche, destiné en cas d'égalité à seize points partout à départager les équipes.
Note :  Le synonyme « bris d'égalité » (utilisé au Canada) est également conseillé.
Anglais :  tie-break.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
échange de devises
Voir :  échange de devises dues
échange de devises dues
Forme abrégée :  échange de devises.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Échange du service de dette en monnaies différentes entre deux entités selon un cours de change initialement défini.
Note :  L'échange de devises dues implique obligatoirement l'échange du taux d'intérêt spécifique à chacune des monnaies, mais pas forcément l'échange du principal.
Voir aussi :  crédit croisé.
Anglais :  currency swap.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
échange financier
Forme abrégée :  échange, n.m.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Opération par laquelle deux ou plusieurs entités échangent des éléments de leurs créances ou de leurs dettes, celles-ci pouvant être libellées dans la même monnaie ou dans des monnaies différentes.
Notes :
  1. Il convient par ailleurs de proscrire formellement le terme « swaper ».
  2. Au Québec, on emploie le terme « troc ».
Anglais :  swap.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
échange renouvelable
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Échange, entre banques ou organismes financiers, d'intérêts, de monnaies, d'instruments financiers, renouvelable de période contractuelle en période contractuelle, en principe, selon les mêmes caractéristiques et les mêmes modalités.
Anglais :  roller swap.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
échange syndiqué
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Échange, entre banques ou organismes financiers, d'intérêts, de monnaies, ou d'instruments financiers, pris en charge, en terme d'engagement, par plusieurs établissements bancaires.
Anglais :  syndicated swap.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
échange de taux d'intérêt
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Opération par laquelle deux entités ayant contracté des emprunts selon des modalités de taux d'intérêt différentes (par exemple taux fixe et taux variable) s'échangent les services de leur dette en compensant périodiquement le montant des intérêts dont elles deviennent ainsi mutuellement redevables.
Note :  Ces modalités s'appliquent en général à des durées et des montants identiques.
Anglais :  interest swap, interest rate swap.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
échange à terme
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Engagement pris entre deux parties de réaliser un échange d'intérêts, de monnaies ou d'instruments financiers à une date ultérieure et à des conditions fixées au moment de la conclusion de l'engagement.
Anglais :  forward swap.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
échangeur thermique intermédiaire
Abréviation :  ETI.
Domaine :  Transport-Automobile.
Synonyme :  refroidisseur, n.m.
Définition :  Radiateur situé entre le système de suralimentation et le moteur, destiné à diminuer la température de l'air qui entre dans le moteur.
Anglais :  intercooler.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
écho fantôme
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Écho supplémentaire provoqué par une réflexion parasite sur une cible, qui fait percevoir l'image virtuelle (ou image fantôme) d'une autre cible.
Anglais :  ghost echo.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
écho mirage
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Écho d'objets non visibles ou non identifiés, provoqué par certaines conditions atmosphériques.
Voir aussi :  trajet multiple, écho fantôme.
Anglais :  angel echo.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
écorage, n.m.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Technique d'évaluation qualitative d'un client emprunteur - particulier ou entreprise - principalement sous l'angle de sa solvabilité.
Note :  Le terme « scorage », que l'on rencontre aussi, est moins bon.
Anglais :  scorage.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
écorer, v.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  évaluer par écorage.
Note :  Le terme « scorer », que l'on rencontre aussi, est moins bon.
Anglais :  score (to).
(Source : arrêté du 18 février 1987)
écoulement laminaire
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Mouvement d'un fluide dont la vitesse réelle est suffisamment faible pour que le phénomène de turbulence soit négligeable.
Notes :
  1. La perte de charge hydraulique est directement proportionnelle au débit.
  2. « Écoulement laminaire » est l'antonyme d'« écoulement turbulent ».
Anglais :  laminar flow.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
écoulement non uniforme
Domaine :  Hydraulique.
Voir :  écoulement varié.
écoulement permanent
Domaine :  Hydraulique.
Synonyme :  écoulement en régime d'équilibre, écoulement stationnaire.
Définition :  Écoulement à flux constant sous des conditions de potentiel invariable dans le temps.
Anglais :  steady flow.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
écoulement en régime d'équilibre
Domaine :  Hydraulique.
Voir :  écoulement permanent.
écoulement stationnaire
Domaine :  Hydraulique.
Voir :  écoulement permanent.
écoulement torrentiel
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Écoulement à surface libre dont le tirant d'eau est inférieur au tirant d'eau critique.
Note :  Le terme « écoulement turbulent » ne doit pas être utilisé dans ce sens.
Anglais :  super critical flow.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
écoulement transitoire
Domaine :  Hydraulique.
Synonyme :  écoulement variable.
Définition :  Écoulement dont les caractéristiques hydrauliques sont sujettes à une variation dans le temps.
Anglais :  transient flow.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
écoulement turbulent
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Mouvement d'un fluide dont la vitesse réelle est supérieure à la vitesse limite pour des conditions déterminées.
Notes :
  1. La perte de charge hydraulique n'est pas directement proportionnelle au débit.
  2. « Écoulement turbulent » est l'antonyme d'« écoulement laminaire ».
Anglais :  turbulent flow.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
écoulement de type fluvial
Forme elliptique :  écoulement fluvial.
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Écoulement à surface libre dont le tirant d'eau est supérieur au tirant d'eau critique.
Voir aussi :  écoulement torrentiel.
Anglais :  sub-critical flow.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
écoulement uniforme
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Écoulement permanent à section mouillée constante, tel qu'il serait réalisé dans un canal de section droite, de pente et de rugosité uniformes, et de longueur infinie.
Voir aussi :  écoulement varié.
Anglais :  uniform flow.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
écoulement variable
Domaine :  Hydraulique.
Voir :  écoulement transitoire.
écoulement varié
Domaine :  Hydraulique.
Synonyme :  écoulement non uniforme.
Définition :  Écoulement permanent de type non uniforme, c'est-à-dire dont les caractéristiques varient d'une section à l'autre.
Voir aussi :  écoulement uniforme.
Anglais :  non uniform flow, varied flow.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
écran, n.m.
Voir :  écran de protection
écran acoustique
Domaine :  Audiovisuel-Acoustique.
Définition :  Surface destinée à limiter la propagation d'une onde acoustique.
Anglais :  baffle.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
écran antibruit
Domaine :  Transport.
Définition :  Dispositif de protection contre les nuisances sonores, destiné à diminuer la gêne des riverains.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
écran antiéblouissement
Domaine :  Transport/Transport routier.
Définition :  Dispositif placé au sol et destiné à éviter l'éblouissement dû aux projecteurs des véhicules circulant en sens inverse.
Note :  Pour désigner un dispositif modifiant la lumière émise par des projecteurs, on emploie comme substantif, le terme « antiéblouissant ».
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
écran de contrôle
Domaine :  Audiovisuel-Informatique.
Voir :  moniteur.
écran de protection
Forme abrégée :  écran, n.m.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Dispositif simple de protection interposé entre une source de rayonnement et une région déterminée.
Voir aussi :  blindage.
Anglais :  shield, shielding.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
écran tactile
Domaine :  Informatique.
Définition :  Écran muni d'un dispositif qui permet de sélectionner certaines de ses zones par contact.
Anglais :  touch screen.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
écran témoin
Domaine :  Audiovisuel-Informatique.
Voir :  moniteur.
écran thermique
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Thermique.
Définition :  Dispositif destiné à isoler thermiquement une partie d'un engin spatial.
Voir aussi :  bouclier thermique.
Anglais :  thermal screen, heat screen.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
écrasement, n.m.
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Le fait de s'écraser.
Voir aussi :  écraser (s').
Anglais :  crash.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
écraser (s'), v.
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Pour un aéronef, entrer en contact brutalement avec le sol lors d'un atterrissage, d'un amerrissage non maîtrisé ou d'un décollage interrompu.
Notes :
  1. S'écraser au sol ; s'écraser en mer. Exemple : À la suite d'une collision, les deux avions se sont écrasés en mer.
  2. L'expression « se crasher » ne doit pas être utilisé en français.
Anglais :  crash (to).
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
écriture directe
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Opération qui consiste, à partir des données fournies par les outils de conception, à tracer directement le dessin du circuit sur une tranche de matériau semi-conducteur avec, par exemple, un faisceau d'électrons ou un laser.
Anglais :  direct writing.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
éditeur, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Programme qui permet, à partir d'un écran, d'introduire des données textuelles ou graphiques ou d'en modifier la disposition.
Anglais :  editor.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
effaceur total
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Dispositif destiné à effacer le contenu d'une bande magnétique sans procéder à son déroulement.
Anglais :  bulk eraser.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
effet de position
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Effet que peut avoir sur l'expression d'un gène son changement de position dans le génome.
Anglais :  position effect.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
effet de rapprochement
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Pour un radar à visée latérale, déplacement apparent de certaines parties de la cible écartées du plan horizontal de référence au sol.
Note :  Cet effet de rapprochement résulte de l'inclinaison du front d'onde sur ces parties de cible.
Voir aussi :  angle de dépression.
Anglais :  radar foreshortening.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
effet de traîne
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :
  1. Artefact dû à la réponse imparfaite des détecteurs, qui se manifeste par une traînée sur l'image dans la direction du balayage.
  2. Éblouissement momentané d'un capteur dû à la présence de cibles particulières rencontrées lors d'un balayage en ligne.
Anglais :  banding effect.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
efflorescence, n.f.
Domaine :  Marine/Pêches maritimes.
Définition :  Prolifération dans le milieu marin de microorganismes végétaux dans des conditions hydroclimatiques favorables.
Anglais :  bloom.
(Source : arrêté du 28 novembre 1988)
égalisation, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement de données.
Définition :  Type de prétraitement destiné à supprimer les défauts en stries dans le sens de la trace du satellite, résultant de légères variations des propriétés individuelles des détecteurs.
Voir aussi :  délignage.
Anglais :  equalization.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
égaliseur, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Ensemble électronique possédant un grand nombre de réglages de tonalité permettant de modeler, au gré de l'utilisateur, la courbe de réponse d'un amplificateur.
Anglais :  equalizer.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
égalité, n.f.
Domaine :  Sport/Tennis.
Définition :  Le fait, pour deux joueurs ou deux équipes, d'être à égalité à quarante dans un jeu.
Anglais :  deuce.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
électroporation, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Technique permettant de faire pénétrer l'ADN dans des cellules, fondée sur l'utilisation d'impulsions électriques qui augmentent la perméabilité membranaire.
Anglais :  electroporation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
élément binaire
Domaine :  Informatique-Télécommunications.
Synonyme :  bit, n.m.
Définition :  Information représentée par un symbole à deux valeurs, généralement notées 0 et 1, associées aux deux états d'un dispositif.
Notes :
  1. Le terme « bit » résulte de la contraction de « binary digit ».
  2. Le terme « digit » est à proscrire.
Anglais :  binary digit, binary character, bit.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
élément instable
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Fragment d'ADN susceptible de se déplacer d'un endroit du génome dans un autre.
Notes :
  1. Les éléments instables sont composés de deux courtes séquences répétées inverses encadrant les gènes codant pour leurs fonctions de mobilité.
  2. Les éléments instables bactériens portent souvent des gènes codant pour des protéines qui confèrent une résistance à un agent toxique.
  3. On dit aussi « élément transposable », « élément mobile », « transposon ».
Anglais :  transposon, mobile element, jumping gene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
élément mobile
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  élément instable.
élément transposable
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  élément instable.
élévation, n.f.
Domaine :  Architecture.
Synonyme :  dessin de façade.
Définition :  Projection orthogonale sur un plan vertical parallèle à une face des parties extérieures d'un ouvrage ou d'une partie d'ouvrage.
Anglais :  elevation.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
élevon, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Gouverne d'avion utilisée soit comme gouverne de profondeur (débattement symétrique), soit comme gouverne de roulis (débattement antisymétrique).
Anglais :  elevon (contraction d'elevator-aileron).
(Source : arrêté du 12 août 1976)
élingue de retenue
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Éprouvette tarée qui relie, par l'intermédiaire d'un câble, un point d'accrochage situé à la partie inférieure arrière d'un avion embarqué à un point d'ancrage situé sur le pont d'un porte-avions, et qui permet de maintenir l'appareil à l'arrêt avant le catapultage, tant que la poussée des réacteurs ne dépasse pas une valeur bien définie.
Anglais :  hold back.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
emballage extérieur (de matières radioactives)
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Transport de matières radioactives.
Définition :  Dispositif placé à l'extérieur d'un emballage et comportant des matériaux assurant une protection supplémentaire pendant le transport.
Note :  Le terme anciennement utilisé, « coque de transport », est à éviter dans ce sens.
Voir aussi :  emballage (de matières radioactives), suremballage.
Anglais :  outer packaging.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
emballage (de matières radioactives)
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Transport de matières radioactives.
Définition :  Ensemble des composants nécessaires pour confiner et permettre de transporter de façon sûre une matière radioactive.
Anglais :  packaging.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
embargo, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Le fait d'imposer un délai avant de diffuser une information ou un programme.
Anglais :  release, embargo.
(Source : arrêté du 24 janvier 1985)
émission à bande latérale unique
Forme abrégée :  émission BLU.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Production d'une onde électromagnétique modulée en amplitude dans laquelle on ne conserve qu'une seule bande latérale, en vue de réduire la largeur de bande occupée.
Anglais :  single-sideband transmission, SSB transmission.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
émission BLU
Voir :  émission à bande latérale unique
empilage, n.m.
Domaine :  Transport/Transport ferroviaire.
Voir :  gerbage.
empiler, v.
Domaine :  Transport/Transport ferroviaire.
Voir :  gerber.
empotage, n.m.
Domaine :  Transport.
Définition :
  1. Chargement de marchandises pulvérulentes, liquides ou gazeuses, dans un véhicule de transport.
  2. Chargement de marchandises dans un conteneur, une caisse mobile ou une citerne.
Anglais :  strip.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
empoter, v.tr.
Domaine :  Transport.
Définition :
  1. Charger des marchandises pulvérulentes, liquides ou gazeuses, dans un véhicule de transport.
  2. Charger des marchandises dans un conteneur, une caisse mobile ou une citerne.
Anglais :  strip (to).
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
empreinte génétique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  trace génétique.
Définition :  Caractéristique structurale fine d'une région spécifique de l'ADN permettant d'identifier une cellule et sa filiation.
Anglais :  genetic footprint.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
empreinte à la nucléase
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Visualisation d'une région de l'ADN spécifiquement liée à une protéine qui la protège contre l'action d'une nucléase.
Anglais :  nuclease footprinting.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
encapsidation, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Empaquetage de matériel génétique à l'intérieur d'une capside virale.
Anglais :  packaging.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
encapsulation, n.f.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Voir :  mise en boîtier.
enceinte, n.f.
Voir :  enceinte acoustique, n.f.
enceinte acoustique, n.f.
Forme abrégée :  enceinte, n.f.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Coffret qui renferme un ou plusieurs haut-parleurs montés sur un écran acoustique.
Note :  Le terme « baffle » ne doit pas être employé en français.
Anglais :  speaker system.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
enceinte de confinement
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Sûreté.
Définition :
  1. Bâtiment spécifique, dans lequel est enfermé un réacteur ou une installation nucléaire, destiné à assurer le confinement des matières radioactives, notamment en cas d'accident ou de situations accidentelles.
  2. Partie d'un emballage de transport de matières radioactives visant à assurer le confinement de ces matières.
Voir aussi :  confinement, emballage (de matières radioactives).
Anglais :  1.  containment building. 2.  containment system.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
engorgement, n.m.
Voir :  engorgement d'un sol
engorgement d'un sol
Forme abrégée :  engorgement, n.m.
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Saturation temporaire ou permanente d'un sol par l'eau, du fait d'un drainage naturel déficient.
Note :  Ce terme ne doit pas être confondu avec le terme « hydromorphie ».
Anglais :  waterlogging.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
enjambement, n.m.
Domaine :  Biologie-Génétique.
Définition :  Entrecroisement des chromosomes avec échange de segments, et recombinaison des gènes portés par ces segments.
Anglais :  crossing over.
(Source : arrêté du 2 janvier 1975)
enregistrement fractionné
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Procédé de prise de son dans lequel les différentes parties de l'enregistrement sont effectuées séparément sur des pistes distinctes.
Anglais :  multiplay.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
enregistreur d'accident
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Appareil enregistreur destiné à déterminer après coup l'origine et les circonstances d'un accident aérien.
Voir aussi :  enregistreur de vol.
Anglais :  crash recorder.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
enregistreur de maintenance
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Dispositif qui, en vol, enregistre et compare automatiquement les paramètres de fonctionnement de l'aéronef, des moteurs et des principaux équipements de façon à déterminer les opérations de maintenance à effectuer au sol.
Anglais :  aircraft integrated data system (AIDS).
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
enregistreur de vol
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Appareil enregistrant automatiquement certains paramètres du vol d'un aéronef.
Voir aussi :  enregistreur d'accident.
Anglais :  flight recorder.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
enrobage, n.m.
Voir :  filtre d'enrobage
ensemble de lancement
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Infrastructure.
Définition :  Partie d'une base de lancement comprenant les installations spécifiques destinées à la préparation, aux essais et au lancement d'un véhicule aérospatial.
Note :  Un ensemble de lancement comporte généralement : une aire de lancement, une aire de stockage, un centre de lancement ; une halle d'assemblage.
Voir aussi :  base de lancement.
Anglais :  launching complex, launch site.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
entaille (de bord d'attaque)
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Saignée pratiquée dans le bord d'attaque d'une voilure, en vue d'en améliorer les caractéristiques aérodynamiques par une modification locale de l'écoulement.
Anglais :  notch.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
entrée d'air variable
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Prise d'air utilisée sur les avions supersoniques et possédant des parois internes ou externes mobiles de manière à adapter le fonctionnement du réacteur aux différentes vitesses de vol de l'avion.
Note :  L'emploi du terme « entrée d'air à géométrie variable » est déconseillé.
Voir aussi :  prise d'air variable.
Anglais :  variable geometry inlet, variable geometry intake.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
épaisseur de demi-atténuation
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique nucléaire.
Voir :  couche de demi-atténuation.
épaisseur réduite de la totalité de l'ozone
Domaine :  Géophysique-Physique de l'atmosphère.
Définition :  Épaisseur qu'occuperait tout l'ozone contenu dans une colonne d'atmosphère verticale, cylindrique, de hauteur infinie, si on le ramenait idéalement à l'état pur, au niveau du sol et dans les conditions dites normales de température et de pression.
Note :  L'épaisseur réduite de la totalité de l'ozone s'exprime, le plus souvent, en unités « Dobson » équivalentes à un centième de millimètre.
Anglais :  total ozone.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
épandeuse, n.f.
Domaine :  Génie civil/Engins.
Définition :  Engin automoteur ou dispositif adaptable qui, en se déplaçant, répand et répartit régulièrement des matériaux solides, liquides ou pâteux.
Anglais :  spreader.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
épingle à cheveux
Voir :  boucle en épingle à cheveux
épisode de drainage
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Période pendant laquelle s'effectue la réponse complète d'un réseau à une pluie ou un série de pluies.
Note :  Un épisode de drainage comporte deux phases successives, le régime influencé et le régime non influencé par les pluies.
Anglais :  drainage hydrograph.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
épisome, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Molécule circulaire d'ADN qui peut soit se répliquer de façon autonome (forme libre), soit être intégrée dans un chromosome cellulaire (forme intégrée).
Anglais :  episome.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
épisome F
Domaine :  Génétique moléculaire/Bactériologie.
Voir :  facteur de fertilité.
épissage, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Processus englobant l'excision des introns et la réunion des exons dans l'ARN.
Anglais :  splicing.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
épitaxie, n.f.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Opération qui consiste à faire croître une couche de matériau semi-conducteur sur un substrat, cette couche ayant la même orientation cristalline que le substrat.
Anglais :  epitaxy.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
épreuve, n.f.
  1. Domaine :  Économie et finances/Monnaie.
    Définition :  Monnaie de collection frappée sur un flan qui a subi un polissage poussé au moyen de matrices dont les parties les plus hautes sont polies.
    Notes :
    1. Les reliefs de la pièce sont rendus mats par le sablage des creux de la matrice.
    2. Ces pièces sont soumises unité par unité à un contrôle visuel.
    Anglais :  proof.
    (Source : arrêté du 18 février 1987)
  2. Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
    Définition :  Film brut après développement et avant montage.
    Anglais :  rush.
    (Source : arrêté du 10 octobre 1985)

épreuve minute
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement d'image.
Définition :  Épreuve rapidement produite de tout ou partie d'une scène, qui ne restitue pas nécessairement toutes les qualités de l'enregistrement.
Note :  Avant de classer l'enregistrement d'une scène ou d'acquérir les documents correspondants, on examine des épreuves minutes afin d'apprécier quelques caractéristiques essentielles telles que, par exemple, la localisation et les limites de la scène, la présence de nuages, des indications sur le contraste et sur le potentiel d'information radiométrique de l'enregistrement.
Voir aussi :  sous-image repérée.
Anglais :  quick look.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
épreuve de tirs au but
Domaine :  Sport/Ballon.
Voir :  tirs au but.
épuisement, n.m.
Voir :  épuisement spécifique
épuisement spécifique
Forme abrégée :  épuisement, n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Synonyme :  combustion massique.
Définition :  Énergie totale libérée par unité de masse d'un combustible nucléaire, qui est communément exprimée en mégawatts-jours par tonne (MWj/t ou MWd/t).
Voir aussi :  combustible nucléaire.
Anglais :  specific burn-up, burn-up.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
équilibrage, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Réglage de l'assiette d'un avion en vol rectiligne horizontal de façon qu'il atteigne une position d'équilibre convenable.
Note :  L'équilibrage est généralement obtenu par une action sur les compensateurs.
Voir aussi :  compensation, assiette.
Anglais :  trim.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
équilibrage radiométrique
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement d'image.
Définition :  Ensemble d'opérations qui tend à améliorer les radiométries d'une image.
Note :  L'équilibrage radiométrique peut, par exemple, consister en une compensation, un ajustement, une égalisation pratiquée vers le signal ou les données brutes.
Voir aussi :  mosaïquage, prétraitement d'image.
Anglais :  radiometric balancing.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
équilibreur, n.m.
Voir :  équilibreur avant-arrière
équilibreur avant-arrière
Forme abrégée :  équilibreur, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Dans un système de reproduction sonore, par exemple un autoradio, dispositif de réglage permettant de doser le niveau acoustique entre les haut-parleurs avant et arrière.
Note :  Un équilibreur (en anglais : « balance ») est aussi utilisé en stéréophonie.
Anglais :  fader.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
équipe mobile de réparation
Domaine :  Défense.
Définition :  Détachement du service du matériel, envoyé à la demande ou sur ordre, dans un corps ou une unité pour procéder à des réparations dans un domaine déterminé (auto, armement, optique, etc).
Anglais :  contact party.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
équipement de survie
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Matériel de secours destiné à permettre à un spationaute de rester en vie en cas d'accident.
Anglais :  survival kit.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
équipement de vie
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Matériel permettant d'assurer dans l'espace des conditions acceptables de vie.
Anglais :  life support equipment, life support system.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
équipements intégrés
Domaine :  Architecture-Urbanisme.
Définition :  Regroupement spatial d'équipements divers avec une gestion coordonnée, une recherche de polyvalence des locaux, et une tentative d'intégration fonctionnelle et architecturale.
Anglais :  integrated services, integrated systems.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
ergol, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Énergétique.
Définition :  Substance homogène employée, seule ou en association avec d'autres substances et destinée à fournir de l'énergie.
Voir aussi :  propergol.
Anglais :  propellant, fuel.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
ergolier, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Moyens de lancement.
Définition :  Technicien chargé de la manutention et de la surveillance des ergols.
Anglais :  fuel man.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
ergols imbrûlés
Forme abrégée :  imbrûlés, n.m.pl.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Synonyme :  ergols résiduels.
Définition :  Résidus d'ergols subsistant après extinction d'un moteur-fusée.
Voir aussi :  culot d'ergol.
Anglais :  residual propellant.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
ergols résiduels
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Voir :  ergols imbrûlés.
erreur de piste
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Écart angulaire entre le plan de symétrie d'un lecteur de disque et l'axe du sillon.
Note :  Pour ne pas subir de distorsions, il convient de supprimer l'erreur de piste d'un bras tangentiel ou de la réduire par un bras pivotant convenablement allongé et un phonolecteur correctement orienté.
Anglais :  track error, tracking error.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
éruption, n.f.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Jaillissement soudain et violent d'un puits en cours de forage.
Anglais :  blowout.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
escalateur, n.m.
Domaine :  Bâtiment-Génie civil.
Voir :  escalier mécanique.
escalier mécanique
Domaine :  Bâtiment-Génie civil.
Synonyme :  escalier roulant, escalateur, n.m.
Définition :  Installation comprenant une chaîne de marches entraînée mécaniquement, destinée au transport des personnes dans une direction ascendante ou descendante.
Anglais :  escalator.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
escalier roulant
Domaine :  Bâtiment-Génie civil.
Voir :  escalier mécanique.
espace des indices
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement de données.
Voir :  espace indiciel.
espace indiciel
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement de données.
Synonyme :  espace des indices.
Définition :  Espace normé dont les coordonnées suivant les axes sont des indices.
Notes :
  1. L'espace de Kauth-Thomas par exemple est un espace indiciel orthonormé à quatre indices : l'indice de verdure (en angloaméricain : « Greenness Vegetation Index » (GVI), « Greenness Index »), l'indice de luminance du sol (en angloaméricain : « Soil Brightness Index », SBI), l'indice de jaunissement (en angloaméricain : « Yellowness Vegetation Index », YVI), et l'indice inaffecté.
  2. Cet espace permet de rendre compte d'un modèle de couvert végétal dit modèle de canopée (en anglais : tasseled cap model) au point que les deux expressions sont parfois prises comme synonymes.
Anglais :  n-space indices.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
espace vide
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  brèche.
espaceur, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Synonyme :  ADN espaceur.
Définition :  Séquence d'ADN non transcrit, séparant les gènes à l'intérieur des unités répétées.
Anglais :  spacer, spacer DNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
espèces, n.f.pl.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Se dit d'un moyen de paiement en monnaie fiduciaire ou divisionnaire (billet de banque et monnaie métallique).
Notes :
  1. Exemple : payer en espèces (en anglais : « pay in cash (to) »).
  2. L'expression « payer cash » est déconseillée.
Voir aussi :  comptant.
Anglais :  cash.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
esquichage, n.m.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Action consistant à pratiquer l'esquiche.
Anglais :  squeeze job.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
esquiche, n.f.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Injection forcée de liquides ou de laitiers de ciment dans un sondage.
Anglais :  squeeze.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
esquicher, v.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Pratiquer l'esquiche.
Anglais :  squeeze (to).
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
essai de choc
Domaine :  Transport-Automobile.
Définition :  Essai consistant à réaliser, dans une configuration donnée, un choc de véhicule(s) pour en apprécier le comportement global ou partiel, notamment du point de vue de la sécurité.
Anglais :  crash test.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
essai de pompage
Domaine :  Hydraulique.
Voir :  pompage d'essai.
essai par pompage
Domaine :  Hydraulique.
Voir :  pompage d'essai.
essaimage, n.m.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Pratique par laquelle une entreprise incite ses salariés à créer leur propre entreprise.
Anglais :  spin-off.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
étage vernier
Domaine :  Défense/Techniques aérospatiales.
Définition :  Étage additionnel, ne faisant pas partie du lanceur, d'un missile balistique multicharge destiné à faire d'infimes corrections de trajectoire ou à injecter les différents corps de rentrée sur des trajectoires aboutissant aux objectifs qui leur sont assignés.
Anglais :  post boost vehicle (PBV).
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
étagiste, n.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Firme industrielle chargée de l'intégration d'un étage de lanceur.
Anglais :  stage integrator.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
étanchement, n.m.
Domaine :  Défense/Matériels.
Définition :  Ensemble d'opérations visant à réaliser l'étanchéité d'un matériel, par exemple avant un franchissement en submersion.
Anglais :  sealing up.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
ETI
Voir :  échangeur thermique intermédiaire
étiquetage génétique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Insertion d'un marqueur génétique dans ou au voisinage d'un gène.
Anglais :  gene tagging.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
éveinage, n.m.
Domaine :  Santé-Médecine.
Définition :  Opération chirurgicale comportant l'ablation de segments plus ou moins importants d'une ou plusieurs veines.
Anglais :  stripping.
(Source : arrêté du 2 janvier 1975)
excédent de pertes (en)
Domaine :  Économie et finances/Assurance.
Définition :  Se dit d'un traité de réassurance aux termes duquel le réassureur prend en charge l'excédent éventuel, par rapport à une franchise, de la charge annuelle des sinistres d'un assureur.
Anglais :  stop loss.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
excédent de sinistre (en)
Domaine :  Économie et finances/Assurance.
Définition :  Se dit d'un traité de réassurance aux termes duquel le réassureur prend en charge la partie de chaque sinistre qui dépasse une franchise dont le montant est appelé priorité.
Anglais :  excess of loss.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
exclusivité, n.f.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Information importante ou à sensation donnée en exclusivité.
Anglais :  scoop.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
exploitant, n.m.
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Voir :  opérateur de télécommunication.
expomarché, n.m.
Domaine :  Économie/Commerce international.
Définition :  Bâtiment d'exposition permanente destiné aux acheteurs professionnels où des fabriquants, importateurs, grossistes et distributeurs de certains produits peuvent louer pour plusieurs années une aire de présentation.
Anglais :  trade mart.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
expression transitoire
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Expression d'un gène nouvellement introduit dans une cellule et non intégré dans le génome.
Anglais :  transient expression.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
extension homopolymérique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Addition d'un petit nombre de nucléotides identiques sur l'un des brins d'un fragment d'ADN.
Anglais :  tailing.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
extensomètre, n.m.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Appareil permettant de mesurer les déformations d'une pièce soumise à des contraintes au moyen des variations de résistance électrique d'un fil fixé à sa surface.
Anglais :  strain gauge, strain gage.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
extraterritorial, adj.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Qualifie les activités bancaires et financières domiciliées dans les places étrangères.
Note :  Dans le domaine du pétrole, les équivalents français utilisés sont « en mer » ou « hauturier ».
Anglais :  offshore, off-shore.
extrémités cohésives
Domaine :  Génétique moléculaire.
Synonyme :  extrémités collantes.
Définition :  Extrémités simple brin complémentaires appartenant à un acide nucléique double brin.
Note :  Les extrémités cohésives peuvent s'apparier et être ressoudées par une ligase.
Anglais :  cohesive ends, sticky ends.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
extrémités collantes
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  extrémités cohésives.
extrémités franches
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Extrémités de fragments d'acides nucléiques en double brin ne portant pas de prolongements simple brin.
Anglais :  blunt ends.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
exutoire, n.m.
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :
  1. Toute issue par laquelle l'eau d'un cours d'eau, d'un lac, d'une nappe, s'écoule par gravité.
  2. En drainage particulièrement, ouvrage recevant l'eau du collecteur.
Anglais :  outlet.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
facilité d'émission garantie
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Engagement bancaire qui garantit à un émetteur des ressources à long terme provenant d'émissions successives de titres à court terme.
Notes :
  1. La garantie se matérialise par une ligne d'engagement, également à long terme, venant, le cas échéant, se substituer à l'émission des titres.
  2. Cette opération porte différents noms selon les banques chefs de file (arrangeurs).
Voir aussi :  arrangeur.
Anglais :  issuance facility.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
facteur d'antiterminaison
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Signal moléculaire spécifique qui permet à l'ARN polymérase de poursuivre la transcription au-delà des sites normaux de terminaison.
Anglais :  antitermination factor.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
facteur antitrappe
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique nucléaire.
Définition :  Probabilité pour qu'un neutron traverse, dans un processus donné de ralentissement sans fuite, toute la gamme des énergies de résonance, ou une partie spécifiée de celle-ci, sans être absorbé.
Note :  Cette appellation est motivée par le fait que la probabilité de capture d'un neutron par un noyau donné augmente considérablement lorsque l'énergie cinétique du neutron passe, au cours de son ralentissement, par certaines valeurs, appelées énergies de résonance, qui constituent de ce fait des pièges ou trappes d'absorption.
Anglais :  resonance escape probability.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
facteur d'atténuation
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :  Rapport de la quantité de rayonnements ionisants incidents à la quantité de rayonnements ionisants ayant traversé un écran protecteur.
Note :  L'inverse du facteur d'atténuation est le facteur de transmission de dose.
Voir aussi :  facteur de transmission de dose.
Anglais :  attenuation factor.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
facteur de charge
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Voir :  taux de charge.
facteur F
Domaine :  Génétique moléculaire/Bactériologie.
Voir :  facteur de fertilité.
facteur de fertilité
Domaine :  Génétique moléculaire/Bactériologie.
Synonyme :  épisome F, facteur F.
Définition :  Épisome capable d'effectuer son propre transfert par conjugaison vers une bactérie receveuse.
Notes :
  1. Intégré au chromosome bactérien, le facteur de fertilité est capable d'en promouvoir le transfert.
  2. Découvert chez le colibacille, le facteur de fertilité est fonctionnel chez d'autres entérobactéries.
Anglais :  F factor, F plasmid, F episome, F agent, F element, fertility factor.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
facteur R
Domaine :  Génétique moléculaire/Bactériologie.
Voir :  facteur de résistance.
facteur de résistance
Domaine :  Génétique moléculaire/Bactériologie.
Synonyme :  facteur R, plasmide de résistance, plasmide R.
Définition :  Plasmide qui code, pour un ou des enzymes inactivants, un ou plusieurs antibiotiques ou agents toxiques.
Anglais :  R factor, resistance plasmid, R plasmid.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
facteur sigma
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Sous-unité de l'ARN polymérase bactérienne nécessaire à l'initiation de la transcription et jouant un rôle déterminant dans la sélection des sites de fixation de l'enzyme.
Anglais :  sigma factor, sigma subunit.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
facteur de terminaison
Domaine :  Génétique moléculaire/Bactériologie.
Définition :  Séquence d'ADN favorisant l'arrêt de la transcription.
Anglais :  terminator.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
facteur de transmission de dose
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :  Rapport de la quantité de rayonnements ionisants ayant traversé un écran protecteur à la quantité de rayonnements ionisants incidents.
Note :  L'inverse du facteur de transmission de dose est le facteur d'atténuation.
Voir aussi :  facteur d'atténuation.
Anglais :  dose transmission factor.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
faisceau (en), loc.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Se dit de la disposition de divers matériels en groupe ou assemblage allongé.
Anglais :  cluster.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
faisceau inverse
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Faisceau électromagnétique reçu par un aéronef s'éloignant de la station émettrice.
Anglais :  back beam.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
famille de gènes
Domaine :  Génétique moléculaire.
Synonyme :  famille multigénique.
Définition :  Ensemble de gènes ayant de grandes ressemblances fonctionnelles et structurelles.
Anglais :  gene family, multiple genes.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
famille multigénique
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  famille de gènes.
fauchée, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  couloir exploré.
Définition :  Bande de terrain observée dont l'axe est parallèle à la trace du véhicule spatial ou aérien.
Voir aussi :  largeur de fauchée.
Anglais :  scan swath.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
fausse couleur
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement d'image.
Définition :  Couleur volontairement modifiée pour donner à l'observateur humain une perception colorée d'une scène, différente de celle qu'il en aurait naturellement.
Notes :
  1. Ce terme a été introduit par l'invention de l'émulsion couleur incluant une couche sensible au proche infrarouge (appelé IRC ou infrarouge couleur) qui est l'exemple le plus répandu de fausse couleur. « Fausse couleur » reste généralement employé pour dénommer les émulsions photographiques qui réalisent un déplacement spectral.
  2. Par extension, désigne aussi toute association de bandes spectrales colorées.
Anglais :  false color, false colour.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
fax, n.m.
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Voir :  télécopie.
fenêtre de lancement
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Intervalle de temps pendant lequel un lancement permettant de réaliser une mission donnée peut être effectué à tout instant.
Voir aussi :  créneau de lancement.
Anglais :  launch window.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
fermeture en fondu
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Voir :  fondu fermé.
fertile, adj.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition :  Se dit d'un nucléide susceptible d'être transformé, directement ou indirectement, en un nucléide fissile par capture de neutrons.
Voir aussi :  fissile.
Anglais :  fertile.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
festonnement, n.m.
Domaine :  Santé-Médecine.
Définition :  Aspect radiologique de certains viscères, caractérisé par des contours onduleux en forme de festons.
Anglais :  scalopping.
(Source : arrêté du 2 janvier 1975)
fiabilisation, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Qualité.
Définition :  Action de fiabiliser.
Anglais :  reliabilization.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
fiabiliser, v.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Qualité.
Définition :  Accroître la fiabilité ou prendre des dispositions permettant d'atteindre un objectif de fiabilité.
Anglais :  reliabilize (to).
(Source : arrêté du 20 février 1995)
fiduciaire, n.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Personne physique ou morale à laquelle est temporairement transférée la propriété de biens ou droits, qui constituent une masse séparée dans son patrimoine, à charge pour elle d'agir dans l'intérêt du constituant ou d'autres bénéficiaires ou dans un but déterminé.
Anglais :  trustee.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
fiducie, n.f.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Contrat par lequel un constituant transfère temporairement la propriété de biens ou de droits à un fiduciaire, à charge pour ce dernier d'agir dans l'intérêt du constituant ou d'autres bénéficiaires ou dans un but déterminé.
Anglais :  trust.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
filet !, interj.
Domaine :  Sport/Tennis.
Définition :  Annonce qui indique qu'une balle d'engagement, tombée dans la surface règlementaire après avoir touché le filet, est à rejouer.
Note :  On ne doit employer ni l'interjection « let ! » ni, par confusion, « net ! ».
Anglais :  let.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
filiforage, n.m. (langage professionnel)
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Forage exécuté en petit diamètre.
Anglais :  slim hole.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
filtrage, n.m.
Domaine :  Informatique.
Voir :  appariement de formes.
filtrage numérique (d'image)
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Mise en oeuvre d'un algorithme de convolution appliqué aux données d'une image matérielle dans une ou plusieurs bandes spectrales, en vue d'améliorer la qualité visuelle de cette image.
Note :  Parmi les algorithmes les plus utilisés, on peut citer, par exemple, les filtres de Sobel, de Kirsch, de Wallis qui servent à mettre en évidence des aspects structurels (linéaires, punctiformes, circulaires, par exemple) et l'appariement de formes.
Voir aussi :  image filtrée.
Anglais :  digital filtering.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
filtration, n.f.
  1. Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
    Définition :  Mouvement d'un fluide, notamment de l'eau, dans un milieu poreux saturé.
    Anglais :  seepage.
    (Source : arrêté du 7 avril 1987)
  2. Domaine :  Hydrologie.
    Définition :  Action de passage d'un fluide, notamment de l'eau, à travers un filtre, corps poreux à la traversée duquel le fluide est débarrassé des particules solides qui s'y trouvent en suspension.
    Anglais :  filtration.
    (Source : arrêté du 7 avril 1987)

filtre de déchatoiement
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Filtre destiné à éliminer le chatoiement d'une image.
Voir aussi :  chatoiement, prétraitement d'image.
Anglais :  despeckling filter, speckle filter.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
filtre d'enrobage
Forme abrégée :  enrobage, n.m.
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Matériau filtrant disposé autour du drain en vue de prévenir certains types de colmatage et d'améliorer les conditions d'accès de l'eau au drain.
Anglais :  enveloppe.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
fines, n.f.pl.
Domaine :  Bâtiment-Génie civil/Matériaux de construction.
Définition :  Granulat composé d'éléments de très petites dimensions utilisé soit comme charge de remplissage pour augmenter la compacité notamment d'un béton, d'un sol, soit comme constituant de certains liants hydrauliques.
Note :  Dans le second cas, le terme « fillers » est également utilisé.
Anglais :  filler.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
finisseur, n.m.
Domaine :  Bâtiment-Génie civil/Engins.
Définition :  Engin routier qui, recevant les matériaux prêts à l'emploi, les répand, les nivelle, les dame et les lisse, livrant après son passage un revêtement fini.
Anglais :  finisher.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
fioul, n.m.
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :  Distillat lourd, résidu ou mélange utilisé comme combustible pour la production de chaleur.
Note :  On trouve aussi, dans certains cas, la forme « fuel ».
Anglais :  fuel-oil.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
fissile, adj.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition :  Se dit d'un nucléide dont les noyaux sont susceptibles de subir une fission sous l'effet de neutrons de toutes énergies, aussi faibles soient-elles.
Notes :
  1. Exemples, l'uranium 233, l'uranium 235, le plutonium 239.
  2. L'adjectif « fissile » n'est pas applicable aux nucléides qui se prêtent à la fission pour des neutrons dont l'énergie est supérieure à une certaine valeur appelée « seuil de fission » (ex. : thorium 232, uranium 238, plutonium 240).
Voir aussi :  fertile.
Anglais :  fissile.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
fixage, n.m.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Procédure de cotation par laquelle est fixé le cours d'une valeur telle que valeur mobilière, or ou devise.
Notes :
  1. Cette procédure consiste à fixer périodiquement le cours d'une valeur à partir de la confrontation, à un moment donné, des offres et des demandes de telle manière que le maximum d'offres et de demandes puisse être satisfait à ce cours. D'autres procédures de cotation sont : la cotation continue ; la cotation par prix offert, prix demandé.
  2. Par extension, ce terme recouvre parfois également le cours lui-même résultant de la procédure. Dans ce sens, il est préférable d'employer le terme « cours ».
Anglais :  fixing.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
fixage de puce
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Opération de soudage ou de collage de puces sur un substrat.
Note :  Dans cette acception, on dit aussi « report de puce ».
Anglais :  die bond, die bonding.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
fixeur de prix
Domaine :  Économie.
Définition :  Agent économique (entreprise ou groupe d'entreprises) qui détient une position suffisamment dominante pour être en mesure de fixer les prix dans son secteur.
Anglais :  price maker.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
flottant, adj.
  1. Domaine :  Économie et finances/Banque.
    Définition :  Se dit d'une quantité de titres de sociétés cotées considérée comme susceptible d'être présentée à tout moment à la vente sur le marché.
    Anglais :  floating.
    (Source : arrêté du 18 février 1987)
  2. Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
    Définition :  Se dit du montant des chèques ou des effets déjà débités d'un compte et non encore crédités sur un autre compte.
    Anglais :  floating.
    (Source : arrêté du 18 février 1987)

flottement, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Vibrations aéroélastiques de haute fréquence, entretenues et parfois divergentes, affectant la cellule d'un avion.
Anglais :  flutter.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
fluctuations de vitesse
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Variations de la vitesse relative entre un support d'enregistrement et la tête d'enregistrement ou de lecture, se traduisant par une modulation de fréquence parasite du signal enregistré.
Voir aussi :  pleurage, scintillement.
Anglais :  wow and flutter.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
fluence, n.f.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Neutronique.
Définition :
  1. Intégrale d'une densité de flux de particules sur un intervalle de temps donné.
  2. Quotient, en un point donné, du nombre de particules qui pénètrent, en un intervalle de temps donné, dans une petite sphère centrée en ce point, par l'aire du grand cercle de cette sphère.
Anglais :  fluence.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
fluide caloporteur
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Fluide en mouvement qui reçoit de la chaleur en un point de son circuit et en cède en un autre point.
Anglais :  coolant, heat transfer fluid.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
fluorescence excitée par laser
Domaine :  Télédétection spatiale.
Voir :  fluorodétecteur à laser.
fluorodétecteur à laser
Domaine :  Télédétection spatiale.
Définition :  Capteur actif destiné à détecter et, au besoin, localiser certaines cibles d'après leur fluorescence excitée par un faisceau laser.
Note :  Le terme « fluorescence excitée par laser » (en anglais : « laser-induced fluorescence », LID) désigne le phénomène physique détecté.
Anglais :  laser fluorosensor.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
fluorodétecteur en raies de Fraunhofer
Domaine :  Télédétection spatiale.
Définition :  Capteur passif destiné à détecter dans les raies de Fraunhofer la fluorescence de certaines cibles, excitée par le rayonnement solaire.
Anglais :  Fraunhofer line discriminator (FLD).
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
flûte, n.f.
Voir :  flûte marine
flûte marine
Forme abrégée :  flûte, n.f.
Domaine :  Pétrole-Géophysique.
Définition :  En sismique marine, câble à géophones à pression incorporés, destiné à l'enregistrement continu.
Anglais :  streamer.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
flux critique
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Thermohydraulique.
Voir :  densité de flux thermique critique.
fonderie de silicium
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Entreprise qui fabrique des circuits intégrés généralement à base de silicium, à partir de masques établis par des concepteurs.
Anglais :  silicon foundry.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
fondeur de silicium
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Fabricant de circuits intégrés généralement à base de silicium, qui met ses lignes de production à la disposition des utilisateurs.
Anglais :  silicon founder.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
fonds commercial
Domaine :  Économie et finances/Comptabilité.
Définition :  Éléments incorporels qui ne font pas l'objet d'une évaluation et d'une comptabilisation séparées au bilan et qui concourent au maintien et au développement du potentiel d'activité de l'entreprise.
Note :  Le fonds commercial ne doit pas être confondu avec le fonds de commerce.
Voir aussi :  survaleur.
Anglais :  goodwill.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
fondu, n.m.
  1. Domaine :  Audiovisuel.
    Définition :  Abaissement volontaire et progressif du niveau du signal son jusqu'à l'annulation.
    Anglais :  shunt.
    (Source : arrêté du 24 janvier 1983)
  2. Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
    Définition :  Apparition ou disparition progressive de l'image obtenue par une variation de l'exposition.
    Anglais :  fade.
    (Source : arrêté du 24 janvier 1983)

fondu enchaîné
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Combinaison simultanée d'un fondu et d'une ouverture en fondu.
Anglais :  cross fading.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
fondu fermé
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Synonyme :  fondu au noir, fermeture en fondu.
Définition :  Disparition progressive de l'image qui s'évanouit dans le noir complet.
Anglais :  dissolve.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
fondu au noir
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Voir :  fondu fermé.
fondu ouvert
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Synonyme :  ouverture en fondu.
Définition :  Apparition progressive de l'image qui semble émerger du noir complet.
Anglais :  fade in.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
forage d'exploration
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Forage de reconnaissance sur une structure ou dans une région non encore forée.
Anglais :  wildcat.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
force centripète
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Couple de rappel du bras vers le centre du disque, consécutif à la correction de l'erreur de piste d'un bras pivotant.
Anglais :  stylus drag, drag, side thrust.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
forfait, n.m.
Domaine :  Sport.
Définition :  Élimination de la compétition pour cause d'absence ou de retard.
Note :  On dit, par exemple, « être forfait », « battu par forfait ».
Anglais :  walk-over.
(Source : arrêté du 18 février 1988)
format, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :
  1. Agencement structuré d'un support de données.
  2. Disposition des données elles-mêmes.
Anglais :  format.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
formatage (d'une disquette)
Domaine :  Informatique.
Définition :  Action de formater une disquette.
Anglais :  diskette formatting.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
formater, v.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Structurer un support de données ou des données selon un format.
Anglais :  format (to).
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
forme, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ensemble de caractéristiques retenues pour représenter une entité en fonction du problème à résoudre.
Note :  Cette entité peut être une figure géométrique, une image, un son, un signal, un texte, etc.
Anglais :  pattern.
(Source : arrêté du 27 juin 1989)
fouillis, n.m.
Voir :  fouillis d'échos (langage professionnel)
fouillis d'échos (langage professionnel)
Forme abrégée :  fouillis, n.m.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Grand nombre d'échos parasites d'origine scénique qui apparaissent simultanément sur un écran radar ou une image radar.
Anglais :  clutter.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
fouillis de mer (langage professionnel)
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Ensemble de phénomènes de rétrodiffusion liés à l'état de surface de la mer, de périodicités différentes, qui se manifeste par une multitude de luminances sur l'image obtenue.
Note :  Un effet semblable peut apparaître également sur les grandes étendues continentales d'eau.
Anglais :  sea clutter.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
fourche de réplication
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Région où les deux brins de l'ADN parental se séparent pour former une fourche, permettant ainsi leur réplication.
Anglais :  replication fork.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
foyer, n.m.
  1. Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
    Définition :  À l'intérieur de la chambre de combustion, zone où les ergols entrent en réaction.
    Anglais :  combustion area.
    (Source : arrêté du 20 février 1995)
  2. Domaine :  Sport.
    Définition :  Bâtiment destiné à recevoir les membres d'un club sportif ou leurs invités.
    Équivalent admis :  club house.
    (Source : arrêté du 18 février 1988)

fragment de restriction
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Polynucléotide produit par digestion d'un ADN à l'aide d'une enzyme de restriction.
Anglais :  restriction fragment.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
franchisage, n.m.
Domaine :  Économie/Commerce international.
Définition :  Le fait pour une entreprise de concéder à des entreprises indépendantes, en contrepartie d'une redevance, le droit de se présenter sous sa raison sociale et sa marque pour vendre des produits ou services.
Note :  Ce contrat s'accompagne généralement d'une assistance technique.
Anglais :  franchising.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
franco camion, loc.
Domaine :  Économie/Commerce international.
Définition :  Condition internationale de vente signifiant que le prix est entendu pour une marchandise chargée sur camion, tous frais et risques étant, à partir de ce moment, supportés par l'acheteur.
Note :  Cette condition internationale de vente est suivie du nom du point de départ de la marchandise : si le point de prise en charge convenu est, par exemple Garonor, l'expression devient : « franco camion Garonor ».
Anglais :  free on truck (FOT).
(Source : arrêté du 18 février 1987)
franco wagon, loc.
Domaine :  Économie/Commerce international.
Définition :  Condition internationale de vente signifiant que le prix est entendu pour une marchandise chargée sur wagon ou remise aux chemins de fer s'il s'agit d'un chargement inférieur à un wagon complet ou au poids nécessaire pour bénéficier des tarifs applicables aux charges par wagon, tous frais et risques étant, à partir de ce moment, supportés par l'acheteur.
Note :  Cette condition internationale de vente est suivie du nom du point de départ de la marchandise : si le point de prise en charge convenu est par exemple la gare du Nord, l'expression devient « franco wagon gare du Nord ».
Anglais :  free on rail (FOR).
(Source : arrêté du 18 février 1987)
frange capillaire
Domaine :  Hydraulique-Physique du sol.
Synonyme :  zone d'ascension capillaire.
Définition :  Zone saturée ou quasi saturée au-dessus de la surface libre d'une nappe d'un milieu poreux et en équilibre de potentiel hydrique total avec elle, dans laquelle la pression de l'eau est inférieure à la pression atmosphérique.
Anglais :  capillary fringe.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
fréquence audio
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  audiofréquence.
fréquence vidéo
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  vidéofréquence.
frontal, n.m. (langage professionnel)
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Surface visible, face au client, utilisée sur un rayonnage pour la présentation d'un produit.
Note :  La forme féminine « frontale » est également admise.
Anglais :  facing.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
furet, n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Ensemble comprenant un tube convoyeur reliant un laboratoire à une source d'irradiation, dans lequel est propulsée une navette contenant des échantillons à irradier à des fins expérimentales.
Note :  Le furet permet des irradiations de courte durée et surtout des temps de transit réduits entre la source d'irradiation et le laboratoire.
Anglais :  rabbit, shuttle.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
furtivité, n.f.
Domaine :  Défense/Armement.
Définition :  Qualité d'un aéronef dont la signature est faible ou qui est difficile à détecter.
Anglais :  stealth.
(Source : arrêté du 15 juin 1991)
fuseau, n.m.
  1. Domaine :  Défense-Aéronautique.
    Définition :  Élément fuselé généralement placé à l'extérieur d'un avion et pouvant loger un moteur (fuseau-moteur), un réacteur (fuseau-réacteur), des équipements, etc.
    Note :  On trouve aussi, dans une acception voisine, « nacelle ».
    Anglais :  pod.
    (Source : arrêté du 12 août 1976)
  2. Domaine :  Défense/Armement.
    Définition :  Découpage du terrain autour des pénétrantes.
    Note :  Exemples : fuseaux d'itinéraires ou fuseaux d'obstacles.
    (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

fusée éclairante
Domaine :  Défense.
Définition :  Artifice lumineux lancé du sol, d'un navire ou d'un aéronef en vue d'illuminer une zone.
Voir aussi :  fusée de signalisation.
Anglais :  flare.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
fusée de signalisation
Domaine :  Défense.
Définition :  Artifice lumineux lancé d'un navire ou d'un aéronef en vue de repérer ou d'identifier une position, signaler une opération, etc.
Voir aussi :  fusée éclairante.
Anglais :  flare.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
fusée-sonde, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Fusée non habitée décrivant une trajectoire suborbitale permettant d'effectuer des mesures et des expériences.
Anglais :  sounding rocket.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
fuséologie, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Science et technique des fusées.
Anglais :  rocketry.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
fusion de gènes
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Association de fragments de gènes conduisant à la formation d'un gène chimère.
Anglais :  gene fusion.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
fusion traductionnelle
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Fusion de gènes effectuée dans leur partie codante et respectant les cadres de lecture.
Note :  Le produit du gène est alors une protéine chimère.
Anglais :  translational fusion.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
fusion transcriptionnelle
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Fusion de gènes intervenant dans la région transcrite mais non traduite.
Anglais :  transcriptional fusion.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
fusionner, v.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Réunir en un seul ensemble les éléments de plusieurs ensembles rangés suivant les mêmes critères.
Anglais :  merge (to).
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
gaine, n.f.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Emballage souple ou rigide servant au parachutage du matériel.
Anglais :  container.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
gaine de jambe
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Sac fixé à la jambe du parachutiste et qui contient divers équipements.
Note :  Après l'ouverture du parachute, ce sac est libéré et reste suspendu à une corde qui lui permet de prendre contact avec le sol avant le parachutiste.
Anglais :  leg bag.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
gaz de chasse (langage professionnel)
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Gaz utilisé pour expulser des solides ou des liquides à l'extérieur d'une enceinte.
Anglais :  exhaust gas.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
gaz de pressurisation
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Gaz utilisé dans les réservoirs pour refouler les ergols dans les canalisations d'alimentation.
Voir aussi :  ergol.
Anglais :  pressuring gas.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
gazole, n.m.
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :  Carburant pour moteur Diesel.
Anglais :  gas oil.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
GDM
Voir :  générateur de dessin de masques, gravure directe sur métal
gène artificiel
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  gène de synthèse, gène synthétique.
Définition :  Gène créé par assemblage d'oligonucléotides, résultant d'une synthèse chimique in vitro.
Anglais :  synthetic gene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
gène chimère
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  gène hybride.
Définition :  Gène formé de fragments d'ADN d'origines diverses.
Anglais :  chimaera gene, chimeric gene, hybrid gene, gene construct.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
gène constitutif
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Gène exprimé sans régulation particulière.
Anglais :  constitutive gene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
gène continu
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Gène dépourvu d'introns.
Anglais :  continuous gene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
gène de contrôle
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  gène de régulation.
gène domestique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Gène qui assure les fonctions indispensables à la vie de tous les types de cellules.
Anglais :  housekeeping gene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
gène extrachromosomique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Gène qui n'est pas localisé dans un chromosome, mais sur un réplicon indépendant.
Note :  Chez les eucaryotes, les gènes extrachromosomiques peuvent être nucléaires ou cytoplasmiques (dans les chloroplastes ou les mitochondries).
Anglais :  extrachromosomal gene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
gène fragmenté
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Gène pourvu d'un ou plusieurs introns.
Note :  Les introns de l'ARN sont éliminés au cours de l'épissage.
Anglais :  discontinuous gene, split gene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
gène hybride
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  gène chimère.
gène précoce
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Gène viral transcrit au début de l'infection cellulaire.
Anglais :  early gene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
gène régulateur
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  gène de régulation.
gène de régulation
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  gène de contrôle.
Définition :  Gène dont la fonction essentielle est de contrôler le taux d'expression d'un ou de plusieurs autres gènes.
Anglais :  regulatory gene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
gène silencieux
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  pseudogène.
Définition :  Gène dont la séquence est voisine des gènes de structure fonctionnels, mais qui ne s'exprime pas.
Anglais :  pseudogene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
gène de structure
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Gène dont le produit est, selon les cas, un ARN, un ARNm ou une protéine.
Anglais :  structural gene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
gène suppresseur
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Gène dont l'expression peut supprimer l'effet phénotypique d'un certain nombre de mutations présentes dans d'autres gènes.
Anglais :  suppressor gene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
gène de synthèse
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  gène artificiel.
gène synthétique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  gène artificiel.
gène tardif
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Gène viral transcrit à la fin de l'infection cellulaire.
Anglais :  late gene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
générateur auxiliaire de bord
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Installation autonome fournissant des énergies de servitude utilisée en particulier pour le démarrage et le conditionnement d'air avant le décollage d'un avion.
Anglais :  auxiliary power unit (APU).
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
générateur de dessin de masques
Abréviation :  GDM.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Équipement qui permet d'exposer une résine photosensible sur une plaque de verre afin de réaliser des masques.
Anglais :  mask pattern generator.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
générateur de tourbillons
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Obstacle placé à la surface d'une voilure pour créer des tourbillons aérodynamiques.
Anglais :  vortex generator.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
génération de séquences de test
Abréviation :  GST.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Opération automatisée qui consiste à créer les séquences de tests permettant de vérifier le bon fonctionnement d'un circuit.
Note :  En général, les générateurs de séquences de test vérifient que chacun des noeuds du circuit sera observable en vue de mettre au point une séquence de tests dont le cheminement à travers le circuit active tous ses noeuds et permet de propager les fautes jusqu'aux broches de sortie du composant.
Voir aussi :  séquence de test, vecteur.
Anglais :  test pattern generation (TPG).
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
gènes en batterie
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  batterie de gènes.
génie informatique
Domaine :  Informatique.
Définition :  Conception, réalisation et validation des systèmes informatiques.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
génie logiciel
Domaine :  Informatique.
Définition :  Application systématique des connaissances, des méthodes et des acquis scientifiques et techniques pour la conception, le développement, le test et la documentation de logiciels, afin d'en rationaliser la production, le suivi et la qualité.
Anglais :  software engineering.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
génothèque, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  banque de gènes.
genouillère, n.f.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Joint articulé.
Anglais :  knuckle joint.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
géomatique, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Ensemble de techniques de traitement informatique des données géographiques dont certaines peuvent provenir de la télédétection aérospatiale.
Notes :
  1. Ces techniques incluent celles d'acquisition et de restitution sous forme de cartes, d'images ou de fichiers de données dont certaines proviennent éventuellement de la télédétection aérospatiale.
  2. L'angloaméricain « geomatics » est la traduction du terme « géomatique » employé pour la première fois dans une circulaire du ministère français de l'équipement et du logement en date du 1er juin 1971, qui créait une commission permanente de la géomatique au sein du Comité central des travaux géographiques.
Voir aussi :  iconomatique, iconométrie, télédétection spatiale.
Anglais :  geomatics.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
gerbage, n.m.
  1. Domaine :  Transport/Transport ferroviaire.
    Synonyme :  empilage, n.m.
    Définition :
    1. Opération consistant à superposer des conteneurs sur des wagons construits à cet effet en vue de leur transport sur des lignes où le gabarit en hauteur est suffisamment dégagé.
    2. Résultat de cette opération.
    Notes :
    1. Les termes « double empilage » et « double gerbage » sont à éviter.
    2. Dans l'usage, on parlera plutôt de « gerbage de palettes » et d'« empilage de conteneurs ».
    Anglais :  racking.
    (Source : arrêté du 21 septembre 1993)
  2. Domaine :  Pétrole/Forage.
    Définition :
    1. Stockage des tiges dans une tour de forage.
    2. Mise en gerbe des tiges.
    Anglais :  racking, stacking.
    (Source : arrêté du 12 janvier 1973)

gerber, v.tr.
Domaine :  Transport/Transport ferroviaire.
Synonyme :  empiler, v.
Définition :  Superposer des conteneurs sur des wagons construits à cet effet en vue de leur transport sur des lignes où le gabarit en hauteur est suffisamment dégagé.
Anglais :  stack (to).
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
gestion de risques
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :
  1. Action de détection et d'évaluation visant à mesurer précisément l'étendue du risque de crédit ou de marché.
  2. En techniques commerciales, action de détection et d'évaluation visant à apprécier au mieux les risques à prendre.
Anglais :  risk management.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
gestion de taux
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Opération tendant à structurer les engagements et les actifs inscrits au bilan et hors bilan, de façon optimale au regard de la situation et des perspectives de taux d'intérêt.
Anglais :  yield management.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
gestion de trésorerie
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Ensemble de techniques permettant d'obtenir du trésorier d'un groupe d'entreprises la meilleure gestion possible des flux monétaires et financiers.
Anglais :  cash management.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
gestionnaire de risques
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :
  1. Spécialiste de la détection et de l'évaluation de l'étendue du risque de crédit ou de marché.
  2. En techniques commerciales, spécialiste de la détection et de l'évaluation visant à apprécier au mieux les risques à prendre.
Anglais :  risk manager.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
gicleur, n.m.
Voir :  gicleur d'incendie
gicleur d'incendie
Forme abrégée :  gicleur, n.m.
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Dispositif fixe, généralement sensible à la chaleur, conçu pour réagir à une température prédéterminée en libérant un flux d'eau réparti uniformément au niveau du sol.
Note :  D'autres facteurs de détection, tels que la teneur en CO2, sont aussi utilisés.
Anglais :  sprinkler head, sprinkler.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
gouverner à un cap
Domaine :  Marine.
Définition :  Action d'orienter une embarcation ou un navire dans une direction donnée selon les indications d'un compas.
Anglais :  steer (to).
(Source : arrêté du 12 août 1976)
gradient de charge
Domaine :  Hydraulique.
Voir :  gradient hydraulique.
gradient hydraulique
Domaine :  Hydraulique.
Synonyme :  gradient de charge, gradient de potentiel, gradient hydrodynamique.
Définition :  Quotient de la différence de charge hydraulique entre deux points d'un milieu poreux saturé, sur une même ligne de courant, par la distance les séparant sur cette ligne de courant.
Voir aussi :  charge hydraulique.
Anglais :  hydraulic gradient.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
gradient hydrodynamique
Domaine :  Hydraulique.
Voir :  gradient hydraulique.
gradient de potentiel
Domaine :  Hydraulique.
Voir :  gradient hydraulique.
grapheur, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Logiciel qui permet de représenter des données sous forme de graphiques.
Voir aussi :  tableur.
Anglais :  graphics software.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
gravillonneuse, n.f.
Domaine :  Génie civil/Engins.
Définition :  Épandeuse destinée à distribuer les gravillons sur les chantiers.
Anglais :  grit spreader.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
gravure, n.f.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Opération qui consiste à enlever, selon un dessin donné, une couche de matériau sur un substrat.
Note :  La gravure peut être faite par voie chimique (gravure humide, en anglais : « wet etching »), électronique (gravure sèche, en anglais : « dry etching »), ou électrochimique.
Anglais :  etching.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
gravure directe sur métal
Abréviation :  GDM.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Procédé de gravure analogique directe sur support métallique.
Note :  Le terme anglais est une marque déposée.
Anglais :  direct metal mastering (DMM).
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
grenaillage, n.m.
Domaine :  Défense-Métallurgie.
Définition :  Technique de nettoyage ou d'écrouissage d'une surface métallique consistant en une projection de grenaille à grande vitesse sur cette surface.
Anglais :  shot peening.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
gros plan
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :
  1. Plan isolant un détail du corps.
  2. Par extension, toute prise de vue rapprochée d'un objet.
Notes :
  1. Lorsque le plan cadre une partie du visage (oeil, bouche), on parle de très gros plan (en anglais : « extreme close-up »).
  2. Lorsque le gros plan cadre un détail d'objet, on parle d'un plan de détail.
Voir aussi :  plan rapproché.
Anglais :  close-up.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
gros-porteur, n.m.
Domaine :  Aéronautique-Transport.
Définition :  Avion de grande capacité.
Anglais :  jumbo jet, heavy jet, wide body aircraft.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
groupage, n.m.
Domaine :  Transport.
Définition :  Action consistant à réunir les envois de marchandises en provenance de plusieurs expéditeurs ou à l'adresse de plusieurs destinataires, et à organiser et faire exécuter l'acheminement du lot ainsi constitué par un transporteur.
Anglais :  consolidation.
(Source : arrêté du 18 juillet 1989)
groupe de liaison
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Ensemble de gènes dont les locus sont situés sur un même chromosome.
Anglais :  linkage group.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
groupe de saut
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Équipe de parachutistes devant sauter par la même porte d'un aéronef au cours d'un même passage sur la zone de saut.
Anglais :  stick.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
groupiste, n.
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Personne responsable du fonctionnement d'un groupe électrogène.
Note :  Le terme « groupman » ne doit pas être employé.
Anglais :  generating set operator, power generator electrician.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
GST
Voir :  génération de séquences de test
gyrer, v. (langage professionnel)
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Mettre un corps en rotation.
Voir aussi :  contregyrer, dégyrer, surgyrer.
Anglais :  spin (to).
(Source : arrêté du 20 février 1995)
habitacle, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Synonyme :  poste de pilotage.
Définition :  Compartiment d'un avion logeant l'équipage et tous les équipements de pilotage et de contrôle du vol.
Note :  On dit aussi, dans le langage courant, « cockpit ».
(Source : arrêté du 12 août 1976)
hacheur, n.m.
Domaine :  Physique.
Définition :  Obturateur à fréquence de récurrence déterminée, mécanique ou optoélectronique destiné à échantillonner périodiquement un faisceau ou un signal analogique.
Notes :
  1. On réserve en général le terme « hacheur » aux obturateurs mécaniques découpant en impulsions un faisceau lumineux et le terme « modulateur » aux obturateurs optoélectroniques.
  2. Ce type d'obturateur est en général couplé à une détection synchrone.
Anglais :  chopper.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
hall d'assemblage
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Voir :  halle d'assemblage.
halle d'assemblage
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  hall d'assemblage.
Définition :  Bâtiment destiné à la préparation, à l'assemblage et à certaines vérifications des différents étages d'un lanceur, ou d'une fusée-sonde, avant leur transport sur l'aire de lancement.
Anglais :  assembly building.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
haut-parleur d'aigus
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Haut-parleur spécialement conçu pour assurer la reproduction des fréquences élevées du spectre audible.
Anglais :  tweeter.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
haut-parleur de graves
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Haut-parleur spécialement conçu pour assurer la reproduction des fréquences basses du spectre audible.
Anglais :  woofer, boomer.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
hauteur angulaire du satellite
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Angle complémentaire de l'angle d'incidence relatif au centre de scène.
Anglais :  satellite angular elevation.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
hauteur piézométrique
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Hauteur mesurée à partir d'un plan de référence, de la colonne liquide statique qui s'établit dans un tube installé en sol saturé, dont la partie inférieure est en communication avec un point de ce sol.
Anglais :  piezometric head.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
hélice carénée
Domaine :  Défense-Marine.
Définition :  Hélice de navire ou d'aéroglisseur placée à l'intérieur d'un carénage annulaire destiné à en améliorer le rendement.
Anglais :  ducted propeller, shrouded propeller.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
héligare, n.f.
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Gare destinée aux passagers d'hélicoptères.
Anglais :  helicopter station, heliport.
(Source : arrêté du 18 juillet 1989)
hélisurface, n.f.
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Emplacement utilisé par des hélicoptères à titre temporaire pour atterrir et décoller.
Anglais :  helicopter airstrip.
(Source : arrêté du 18 juillet 1989)
hétéroduplex, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Acide nucléique bicaténaire dans lequel les deux brins ne possèdent pas uniquement des séquences rigoureusement complémentaires.
Voir aussi :  homoduplex.
Anglais :  heteroduplex.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
heuristique, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Méthode de résolution de problèmes non fondée sur un modèle formel et qui n'aboutit pas nécessairement à une solution.
Anglais :  heuristics.
(Source : arrêté du 27 juin 1989)
histone, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Protéine basique, constituant majeur du nucléosome.
Anglais :  histone.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
hiver nucléaire
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :  Refroidissement considérable de l'atmosphère, dû aux nuages de poussière et de fumées consécutifs à une guerre thermonucléaire.
Anglais :  nuclear winter.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
homoduplex, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Acide nucléique bicaténaire dont toutes les bases sont appariées.
Voir aussi :  hétéroduplex.
Anglais :  homoduplex.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
hors cotes, loc.adj.
Domaine :  Transport.
Voir :  hors normes.
hors du cours, loc.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Dans le cadre des options négociables, qualifie une option dont la valeur intrinsèque est nulle car son prix d'exercice est supérieur au cours du titre support pour une option d'achat, et inférieur pour une option de vente.
Anglais :  out of the money.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
hors faute, loc.
Domaine :  Économie et finances/Assurance.
Définition :  Qualifie un régime juridique de réparation de dommages où la responsabilité peut être mise en cause en l'absence de faute.
Note :  On peut également parler de « responsabilité sans faute », expression à laquelle fait référence la directive européenne du 25 juillet 1985 relative au rapprochement des règlementations en matière de responsabilité du fait des produits défectueux.
Anglais :  no fault.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
hors normes, loc.adj.
Domaine :  Transport.
Définition :  Se dit d'un conteneur dont les dimensions extérieures dépassent les normes internationales.
Note :  On dit aussi « hors cotes ».
Anglais :  high cube.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
huile de schiste
Domaine :  Pétrole.
Définition :  Huile tirée du schiste.
Anglais :  shale oil.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
hybridation in situ
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Hybridation d'une sonde d'ADN ou d'ARN spécifique marquée avec l'ADN ou l'ARN cellulaire, sur une coupe de tissu ou des cellules fixées.
Anglais :  in situ hybridization.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
hybridation moléculaire
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Association de chaînes d'acides nucléiques simple brin pour former des doubles brins.
Note :  La formation de régions doubles brins est l'indication d'une complémentarité de séquences.
Anglais :  nucleic acid hybridization.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
hybridation sur colonie
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Hybridation in situ permettant d'identifier les bactéries possédant une séquence d'ADN particulière.
Note :  Cette hybridation se fait à l'aide d'une sonde d'acide nucléique complémentaire.
Anglais :  colony hybridization, Grunstein-Hogness procedure.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
hybridation sur filtre
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Hybridation d'une préparation d'acide nucléique dénaturée et immobilisée sur un filtre avec une solution d'ADN ou d'ARN dénaturé et marqué.
Note :  Cette hybridation est réalisée par incubation dans des conditions renaturantes.
Anglais :  filter hybridization.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
hybridation sur plages
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Hybridation in situ permettant d'identifier les phages porteurs d'un ADN particulier.
Voir aussi :  transfert de plages.
Anglais :  plaque hybridization.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
hybride ADN-ARN
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Molécule double brin formée par une chaîne d'ADN et une chaîne d'ARN complémentaires.
Anglais :  DNA RNA hybrid.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
hybridome, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Cellule qui provient de l'hybridation entre des cellules lymphoïdes normales de mammifères et des cellules myélomateuses de tumeurs malignes du système immunitaire.
Note :  Les hybridomes donnent des lignées immortalisées stables productrices d'anticorps.
Anglais :  hybridoma.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
hydrocraquage, n.m.
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :  Craquage en présence d'hydrogène.
Anglais :  hydrocracking.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
hydrocraqueur, n.m.
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :  Installation où se réalise l'hydrocraquage.
Anglais :  hydrocracker.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
hydrodynamique
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
  1. n.f.
    Définition :  Discipline constituant une partie de l'hydraulique souterraine, qui étudie les mouvements de l'eau dans le sol.
    Anglais :  hydrodynamics.
  2. adj.
    Définition :  Qualifie des concepts utilisés en hydraulique souterraine.
    Anglais :  hydrodynamic.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
hydrogramme, n.m.
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Courbe représentant un débit en fonction du temps.
Anglais :  hydrograph.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
hydrojet, n.m.
Domaine :  Défense-Hydraulique.
Définition :  Dispositif de propulsion fonctionnant par jet d'eau vers l'arrière.
Anglais :  hydrojet.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
hydromorphie, n.f.
Domaine :  Pédologie.
Définition :
  1. Résultat visible de l'engorgement antérieur d'un sol.
  2. Processus de formation ou d'évolution d'une classe de sols en présence d'un excès d'eau prolongé.
Note :  Ce terme ne doit pas être confondu avec le terme « engorgement d'un sol ».
Anglais :  hydromorphy.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
hydroptère, n.m.
Domaine :  Transport/Transport maritime.
Définition :  Navire rapide dont la coque est munie d'ailes à surface portante hydrodynamique lui permettant de se soulever au-dessus de l'eau, au-delà d'une certaine vitesse.
Anglais :  hydrofoil.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
hydrorésistant, adj.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Caractérise un composant ou un élément dont les propriétés en présence d'eau ne s'altèrent que progressivement et selon des conditions déterminées.
Anglais :  water resistant.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
hyperfréquence, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Radiofréquence suffisamment élevée pour permettre l'emploi de techniques telles que celles des guides d'ondes et des cavités ; les fréquences les plus basses correspondantes sont de l'ordre du gigahertz.
Note :  Les ondes radioélectriques correspondant aux hyperfréquences sont parfois appelées micro-ondes.
Anglais :  microwave frequency.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
hypersustentateur, adj.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Qualifie les dispositifs, généralement implantés au bord d'attaque et au bord de fuite d'une voilure qui, par combinaison de différents effets, permettent à une incidence donnée d'augmenter le coefficient de portance de l'avion.
Anglais :  high lift device.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
iconocarte, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Carte dont le fond est constitué soit par une image, soit par un assemblage ou une mosaïque d'images du terrain, aériennes ou spatiales, numériques ou analogiques.
Note :  On citera, par exemple, la carte sur fond d'images multibandes de satellite ou la carte sur fond d'image radar.
Voir aussi :  carte photographique, mosaïque photographique.
Anglais :  image map.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
iconomatique
Domaine :  Télédétection spatiale-Informatique.
  1. n.f.
    Définition :  Ensemble des techniques de traitements d'image par l'informatique.
  2. adj.
    Définition :  Qualifie une image issue de cette technique.
Voir aussi :  géomatique, iconocarte, iconométrie, traitement d'image numérique.
Anglais :  iconomatics.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
iconométrie, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Informatique.
Définition :  Ensemble des techniques de mesurage sur des images.
Note :  Ce terme a été créé par Aimé Laussedat en 1850. Par la suite, il a été délaissé au profit du terme « photogrammétrie », calqué sur l'allemand « photogrammetrie » proposé par A. Meydenbauer en 1893.  La multiplication des types d'images rend nécessaire aujourd'hui la reprise du terme « iconométrie », plus générique que « photogrammétrie ».
Voir aussi :  géomatique, iconomatique, traitement d'image numérique.
Anglais :  iconometry.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
image de basse fréquence
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  image filtrée passe-bas (langage professionnel).
Définition :  Image dont on ne conserve que les termes de basse fréquence d'une transformée de Fourier bidimensionnelle.
Voir aussi :  image de haute fréquence.
Anglais :  low frequency image.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
image binaire
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Image traitée de telle sorte qu'elle ne comporte que deux niveaux de radiométrie.
Anglais :  binary image.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
image chronoséquentielle
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Image résultant d'un traitement de données télédétectées saisies sur la même scène à plusieurs moments du cycle nycthéméral avec le même ou les mêmes capteurs.
Voir aussi :  scène.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
image en couleur composée
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Image en couleur qui résulte de la combinaison d'images monochromes d'une même scène.
Note :  Le terme « image composite couleurs », parfois employé pour le terme « image en couleur composée », est déconseillé pour désigner la notion d'image en couleur.
Anglais :  composite colo(u)r image.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
image diachronique
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  image multidate.
image d'écran
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Image temporaire qui ne peut être séparée de l'écran de visualisation.
Notes :
  1. Une donnée affichée sur un écran de visualisation constitue un exemple d'image d'écran.
  2. Familièrement, image vidéo.
Anglais :  soft copy.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
image en équidensité colorée
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Image dont le codage se fait à l'aide de couleurs conventionnellement choisies et appliquées sur des plages de même densité photographique.
Anglais :  colo(u)r composite, colo(u)r density slicing.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
image filtrée
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Image qui résulte d'une convolution entre la fonction signal représentée par les données de l'image matricielle et une fonction de filtrage.
Note :  Cette opération est généralement effectuée en vue de faciliter l'analyse visuelle d'une image.
Anglais :  filtered image.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
image filtrée passe-bas (langage professionnel)
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  image de basse fréquence.
image filtrée passe-haut (langage professionnel)
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  image de haute fréquence.
image géocodée
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Image d'une scène reconstituée à l'aide d'une grille de référence ou d'une représentation plane de la Terre différente de celle de la prise de vue initiale.
Anglais :  geocoded image.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
image-gradient, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Image obtenue lorsqu'un opérateur de dérivée spatiale est appliqué à un signal ou à des données d'image.
Note :  Ce prétraitement permet en général d'améliorer les contours de l'image.
Anglais :  gradient image.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
image de haute fréquence
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  image filtrée passe-haut (langage professionnel).
Définition :  Image dont on ne conserve que les termes de haute fréquence d'une transformée de Fourier bidimensionnelle.
Voir aussi :  image de basse fréquence.
Anglais :  high frequency image.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
image matricielle
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Matrice de pixels carrés traités pour l'obtention d'un format d'image.
Anglais :  raster image.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
image multicapteur (langage professionnel)
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Image obtenue à partir de données d'une même scène provenant de plusieurs capteurs.
Voir aussi :  image multidate, image multisatellite.
Anglais :  multisensor image.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
image multidate
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  image diachronique.
Définition :  Image résultant du traitement des données d'image d'une même scène, à des dates différentes.
Notes :
  1. Les acquisitions ne sont pas obligatoirement effectuées avec les mêmes capteurs.
  2. L'emploi du terme « image multitemporelle » est déconseillé.
Anglais :  multidate image, multitemporal image.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
image multisatellite
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Image synthétique obtenue à partir de données d'une même zone, provenant de plusieurs satellites.
Note :  Une image multisatellite est presque toujours une image diachronique.
Voir aussi :  image multicapteur, image diachronique.
Anglais :  multisatellite image.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
image potentielle
Domaine :  Physique-Optique.
Définition :  Enregistrement de données, analogique ou structuré, qui permet d'obtenir des images.
Anglais :  latent image.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
image radar
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  radargraphie.
image radar multi-écho (langage professionnel)
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  image radar en multivisée.
Définition :  Image radar d'une cible résultant du traitement simultané des signaux en provenance de plusieurs impulsions successives d'un même radar.
Voir aussi :  radargraphie.
Anglais :  radar multi-look image, radar mutiple-look image.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
image radar en multivisée
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  image radar multi-écho.
image satellitaire
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  image par satellite ou, elliptiquement, image satellite.
Définition :  Image issue des données enregistrées par un capteur non photographique à bord d'un satellite.
Anglais :  satellite picture.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
image par satellite
Forme elliptique :  image satellite.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  image satellitaire.
image simple par radar
Forme elliptique :  image radar simple.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Image radar d'une cible obtenue à partir d'une seule impulsion.
Note :  Dans le cas du radar à synthèse d'ouverture, une telle image peut être obtenue par la composition de signaux cohérents reçus par l'antenne synthétique.
Anglais :  radar single-look image.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
image spectrale
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Chacune des images réalisée en mode spectral multibande.
Anglais :  spectral image.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
image topographique ambiguë
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Image obtenue au moyen d'un radar à visée latérale et dans laquelle les distances temps sont restituées comme des distances temps horizontales, introduisant de ce fait une ambiguïté sur la topographie.
Voir aussi :  distance-temps au sol, radar à visée latérale.
Anglais :  slant range image.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
imagerie, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Ensemble des images potentielles ou réelles.
Anglais :  imagery.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
images d'archives
Forme abrégée :  archives, n.f.pl.
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Images d'actualité de cinéma ou de télévision empruntées à des documents d'archives et insérées dans une oeuvre postérieure de reportage ou de fiction.
Anglais :  stock-shot.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
imageur
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
  1. n.m.
    Définition :  Générateur d'images.
  2. adj.
    Définition :  Qualifie un instrument ou un appareillage qui permet d'obtenir une image.
Note :  On citera, par exemple : radar imageur (en angloaméricain : « imaging radar »), radiomètre imageur (en angloaméricain : « imaging radiometer »).
Anglais :  1.  imaging device, imaging system. 2.  imaging.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
imbrûlés, n.m.pl.
Voir :  ergols imbrûlés
impesanteur, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Définition :  État d'un corps tel que l'ensemble des forces gravitationnelles et inertielles auxquelles il est soumis possède une résultante et un moment résultant nuls.
Note :  Le terme « apesanteur » est déconseillé pour éviter, dans le langage parlé, une confusion entre l'apesanteur et la pesanteur.
Voir aussi :  micropesanteur.
Anglais :  weightlessness, zero gravity, zero-g.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
implanter, v.tr.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Installer un logiciel ou un sous-système donné en réalisant les adaptations nécessaires à leur fonctionnement dans un environnement défini.
Anglais :  implement (to).
(Source : arrêté du 27 juin 1989)
impulsion spécifique
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Quotient de deux grandeurs dont l'une est la poussée d'un propulseur et l'autre le produit du débit massique de propergol par la valeur normale de l'accélération de la pesanteur.
Note :  L'impulsion spécifique, homogène à un temps, s'exprime en secondes.
Anglais :  specific impulse.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
impulsion totale
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Produit de la poussée moyenne d'un propulseur pendant un intervalle de temps par la durée de cet intervalle.
Note :  L'intervalle de temps retenu correspond en général à la période utile de fonctionnement du propulseur.
Anglais :  total impulse.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
incompatibilité plasmidique
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Impossibilité pour deux plasmides de coexister dans la même cellule hôte.
Note :  Les plasmides bactériens sont classés en groupes d'incompatibilité : IncA, IncF, IncP, etc.
Anglais :  plasmid incompatibility.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
indicatif, n.m.
Domaine :  Audiovisuel/Radio-Télévision.
Définition :  Signal sonore ou visuel qui permet l'identification d'une société de programme ou d'une émission régulière.
Note :  Le terme « indicatif » est souvent confondu avec « générique ».
Anglais :  jingle.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
indice de minéralisation
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Terme générique qui désigne les indices utilisables pour l'étude thématique de la minéralisation naturelle ou artificielle du terrain.
Notes :
  1. En zone urbanisée, les indices de minéralisation rendent compte de la densité et de l'organisation du domaine bâti, ainsi que de la nature des matériaux.
  2. En milieu naturel, des indices de minéralisation spécifiques sont aussi créés (indice de cuirasse latéritique, par exemple).
Voir aussi :  filtrage numérique (d'image), indice de turbidité, indice de végétation, réponse spectrale.
Anglais :  mineralization index.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
indice de turbidité
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Terme générique qui désigne les indices utilisables pour l'étude thématique de la turbidité de l'eau.
Note :  Selon l'origine de la turbidité, minérale ou organique, les indices de turbidité utilisés font appel aux bandes spectrales significatives pour les éléments en suspension, en tenant compte éventuellement de la nature du fond aquatique.
Voir aussi :  filtrage numérique (d'image), indice de minéralisation.
Anglais :  turbidity index, turbid index.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
indice de végétation
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Valeur caractérisant un type de végétation, déterminée empiriquement à partir des réflectances obtenues dans différentes bandes spectrales.
Note :  L'indice de végétation peut être normalisé, brut ou intégré temporellement. Il existe plusieurs indices utilisables pour l'étude thématique de la végétation ; les plus fréquents sont l'indice de végétation normalisé, l'indice d'activité végétale appelé aussi indice de Tucker (en angloaméricain : « Normalized Difference Vegetation Index », NDVI), l'indice de végétation brut, l'indice différentiel de végétation (en angloaméricain : « Difference Vegetation Index », DVI).
Voir aussi :  espace indiciel, réponse spectrale.
Anglais :  vegetation index.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
inducteur, adj.
Domaine :  Santé-Médecine/Anesthésiologie.
Définition :  Se dit de certains produits chimiques, ou de leurs associations, utilisés pour déclencher une anesthésie générale.
Anglais :  starter.
(Source : arrêté du 2 janvier 1975)
induction, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Ensemble des mécanismes cellulaires et moléculaires, conduisant au déclenchement de l'expression d'un gène spécifique.
Note :  Cette régulation porte le plus souvent sur la transcription.
Anglais :  induction.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
infiltration efficace
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Fraction de la quantité d'eau infiltrée depuis la surface du sol, qui traverse la zone non saturée et parvient à la zone saturée.
Anglais :  effective infiltration.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
insert, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Séquence d'ADN étranger introduite dans une molécule d'ADN donnée.
Anglais :  insert.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
insertion, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Addition d'une séquence d'ADN étranger dans une molécule d'ADN donnée.
Anglais :  insertion.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
instrumentier, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Technologie spatiale.
Définition :  Entreprise chargée de la réalisation d'un instrument.
Anglais :  instrument manufacturer.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
intégration, n.f.
  1. Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
    Définition :  Processus de recombinaison qui insère une molécule d'ADN dans une autre.
    Anglais :  integration.
    (Source : arrêté du 14 septembre 1990)
  2. Domaine :  Défense/Transmissions.
    Définition :  Opération qui consiste à relier temporairement une voie radio à une voie filaire pour permettre l'échange de communications, généralement en alternat, entre un poste radio mobile et un poste radio filaire.
    Anglais :  integration.
    (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

intendant, -e, n.
Voir :  intendant, -e, de terrain
intendant, -e, de terrain
Forme abrégée :  intendant, -e, n.
Domaine :  Sport/Golf.
Définition :  Responsable de l'entretien du parcours.
Équivalent admis :  greenskeeper, greenkeeper.
(Source : arrêté du 11 décembre 1992)
interactif, adj.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Qualifie les matériels, les programmes ou les conditions d'exploitation qui permettent des actions réciproques avec des utilisateurs ou avec des appareils.
Anglais :  interactive.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
interfaçage, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Action d'interfacer.
Anglais :  interfacing.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
interfacer, v.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Prendre les dispositions appropriées pour réaliser l'interface entre deux parties d'un système.
Anglais :  interface (to).
(Source : arrêté du 20 février 1995)
interfaceur, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Dispositif complétant un appareil pour réaliser sa liaison à un autre appareil conformément à une interface prédéterminée.
Anglais :  interface device.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
interférence, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Phénomène résultant de la superposition d'au moins deux oscillations ou ondes cohérentes de même nature et de fréquences égales ou voisines ; ce phénomène se manifeste par une variation dans l'espace ou dans le temps de l'amplitude de la résultante des ondes ou oscillations superposées.
Notes :
  1. Le phénomène d'interférence se manifeste dans l'espace par des franges et dans le temps par des battements.
  2. Le terme « interférence » ne doit pas être utilisé dans le sens de « brouillage ».
Anglais :  wave interference.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
intermodulation, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Perturbation qui apparaît sur une image, résultant d'un couplage parasite entre les détecteurs d'un capteur en peigne.
Anglais :  cross-talk.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
intervalle éclair-son
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :  En un point, temps qui s'écoule entre la perception de l'éclair et l'arrivée du bruit d'une explosion nucléaire.
Anglais :  flash-to-bang time.
(Source : arrêté du 15 juin 1991)
intron, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Partie du gène située entre deux exons.
Note :  L'ARN correspondant aux introns est excisé par épissage de l'ARN précurseur lors de sa maturation.
Voir aussi :  épissage.
Anglais :  intervening sequence, intervening DNA sequence, intervening nucleotide sequence, intron.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
inverseur de poussée
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Dispositif permettant, par interposition d'un obstacle dans le jet de sortie d'un réacteur, de dévier ce jet vers l'avant afin de freiner l'avion au sol.
Voir aussi :  inversion de poussée.
Anglais :  thrust reverser, reverser.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
inversion, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Processus conduisant à un changement d'orientation d'un fragment d'ADN par rapport à son orientation de référence.
Note :  Les inversions peuvent bloquer l'appariement entre chromosomes homologues.
Anglais :  inversion.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
inversion de pas
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Passage d'une hélice au pas négatif (pas inverse) afin de freiner l'aéronef au sol.
Voir aussi :  inversion de poussée.
Anglais :  pitch reverse, pitch reversing.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
inversion de poussée
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Déviation vers l'avant du jet d'un réacteur, obtenue à l'aide d'un inverseur de poussée.
Voir aussi :  inverseur de poussée, inversion de pas.
Anglais :  thrust reverse, thrust reversing.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
invitation à émettre
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Consultation, généralement séquentielle et éventuellement cyclique, des stations d'un réseau de télécommunication par une station centrale, afin que celles qui ont des messages à émettre le fassent immédiatement.
Anglais :  polling.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
invitation à recevoir
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Envoi d'ordres, généralement séquentiel et éventuellement cyclique, par une station centrale à des stations d'un réseau de télécommunication, afin que chacune se prépare à recevoir le message qui lui est destiné.
Anglais :  selecting.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
invite, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Message visuel ou sonore sollicitant, conformément à une disposition programmée, l'avis ou l'action de l'opérateur.
Anglais :  prompt.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
isoschizomère, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Enzyme de restriction reconnaissant la même séquence cible qu'une autre enzyme de restriction.
Anglais :  isoschizomere.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
jardinerie, n.f.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Établissement commercial, souvent de dimension importante, offrant tout ce qui concerne le jardin.
Anglais :  garden-center.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
jerricane, n.f.
Domaine :  Tous domaines.
Voir :  nourrice.
jeu décisif
Domaine :  Sport/Tennis.
Définition :  Jeu de conclusion d'une manche destiné, en cas d'égalité à six jeux partout, à départager les joueurs par un décompte de points particulier.
Voir aussi :  manche décisive.
Anglais :  tie-break.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
kb
Voir :  kilobase, n.f.
kilobase, n.f.
Abréviation :  kb.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :
  1. Unité correspondant à 1 000 bases d'un acide nucléique monocaténaire.
  2. Par extension, unité correspondant à 1 000 paires de bases d'ADN bicaténaire.
Note :  Dans la seconde acception, « kilobase » est un synonyme de « kilopaires de bases » (kbp).
Anglais :  kilobase (kb).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
kiosque, n.m.
Domaine :  Tourisme.
Définition :  Présentoir, à l'origine circulaire, destiné à la restauration en libre-service.
Anglais :  scramble.
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
laboratoire chaud
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition :  Laboratoire équipé pour la manipulation ou le traitement de substances fortement radioactives.
Anglais :  hot laboratory.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
lad
Voir :  laser d'absorption différentielle
langage à objets
Domaine :  Informatique.
Définition :  Langage adapté à la programmation par objets.
Notes :
  1. On entend par « objet » une entité constituée d'un ensemble d'informations et de lois de comportement.
  2. Le terme « langage orienté objets » est déconseillé.
Voir aussi :  programmation par objets.
Anglais :  object-oriented language.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
largage, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Parachutage de personnel ou de matériel.
Anglais :  dispatching, dropping.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
largeur de couloir
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  largeur de fauchée.
largeur de fauchée
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  largeur de couloir.
Définition :  Largeur de la bande de terrain observée dont l'axe est parallèle à la trace du véhicule spatial ou aérien.
Anglais :  swath width.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
largueur, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Spécialiste chargé, à bord d'un aéronef, du parachutage de personnel ou de matériel.
Anglais :  dispatcher.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
laser d'absorption différentielle
Abréviation :  lad.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales/Physique-Optique.
Définition :  Laser utilisé pour procéder au sondage par télédétection par absorption différentielle.
Voir aussi :  sondage par télédétection, absorption sur trajet au limbe.
Anglais :  differential absorption laser (DIAL).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
lasso, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Structure intermédiaire formée lors de l'épissage de certains introns.
Anglais :  lariat.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
liaison spécialisée
Abréviation :  LS.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Liaison de télécommunication entre deux points d'un réseau public, réservée à un usage déterminé.
Notes :
  1. Le terme « liaison spécialisée » (LS) désignait antérieurement une liaison louée (LL) qui a aujourd'hui une acception différente.
  2. Les termes « liaison dédiée » et « ligne dédiée » ne doivent pas être utilisés.
Anglais :  dedicated line.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
lidar, n.m.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Capteur actif utilisant comme source émettrice un laser.
Notes :
  1. Le terme « lidar » est l'acronyme de l'expression angloaméricaine « light detection and ranging », qui se traduit en français par « détection et télémétrie par la lumière ».
  2. Le lidar est utilisé pour la mesure des distances, la détection et, éventuellement, la localisation de constituants des milieux rencontrés.
Anglais :  lidar.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
lidar atmosphérique
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Lidar destiné à la détection et, au besoin, à la localisation de polluants et de certains constituants de l'environnement atmosphérique.
Anglais :  atmospheric lidar.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
lidar à diffusion de Mie
Forme elliptique :  lidar Mie.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Lidar atmosphérique qui utilise la diffusion Mie de son faisceau par les particules en suspension dans le milieu étudié.
Note :  Aussi bien dans la troposphère que dans la stratosphère, les lidars à diffusion de Mie permettent d'étudier les aérosols et les poussières, les nuages dans leur constitution et leur géométrie, et d'établir leur répartition spatio-temporelle.
Voir aussi :  lidar, lidar atmosphérique, lidar à diffusion de Raman, lidar à diffusion de Rayleigh, lidar à effet Doppler.
Anglais :  Mie-lidar.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
lidar à diffusion de Raman
Forme elliptique :  lidar Raman.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Lidar atmosphérique utilisant la diffusion de Raman de son faisceau par certaines molécules du milieu étudié.
Notes :
  1. Le lidar à diffusion de Raman est utilisé pour effectuer notamment des mesurages de la teneur en vapeur d'eau ou en méthane dans la troposphère, de la teneur en ozone dans la stratosphère.
  2. La faible efficacité du processus de Raman impose d'effectuer des corrections du signal de rétrodiffusion de Rayleigh et de Mie.
Voir aussi :  lidar, lidar atmosphérique, lidar à effet Doppler, lidar à diffusion de Mie, lidar à diffusion de Rayleigh.
Anglais :  Raman-lidar.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
lidar à diffusion de Rayleigh
Forme elliptique :  lidar Rayleigh.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Lidar atmosphérique utilisant la diffusion de Rayleigh de son faisceau par les molécules du milieu étudié, pour déterminer les variations de leur densité et de leur température.
Note :
  1. En l'absence de diffusion de Mie, la méthode du lidar à diffusion de Rayleigh est aussi applicable depuis le sol pour effectuer des mesurages entre trente et cent kilomètres d'altitude environ.
  2. Le premier instrument de ce type a été développé à l'observatoire de Haute-Provence dès 1978, par le CNRS. Une version opérationnelle y fonctionne en routine depuis 1981.
Voir aussi :  lidar, lidar atmosphérique, lidar à diffusion de Mie, lidar à diffusion de Raman, lidar à effet Doppler.
Anglais :  Rayleigh-lidar.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
lidar à effet Doppler
Forme elliptique :  lidar Doppler.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Lidar atmosphérique qui mesure l'effet Doppler sur le faisceau rétrodiffusé par des particules (diffusion de Mie) ou des molécules (diffusion de Rayleigh) du milieu, et permet de déduire la vitesse relative (celle du vent en altitude, par exemple).
Voir aussi :  lidar, lidar atmosphérique, lidar à diffusion de Mie, lidar à diffusion de Raman, lidar à diffusion de Rayleigh.
Anglais :  Doppler-lidar.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
lidar imageur
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Capteur actif imageur utilisant comme source émettrice un laser.
Note :  Le terme « radar à laser », parfois employé comme équivalent de l'expression angloaméricaine « laser radar », est à proscrire en raison du caractère contradictoire de ces deux notions.
Anglais :  imaging lidar.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
ligature, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Formation d'une ligature phosphodiester entre deux polynucléotides.
Note :  Cette réaction est catalysée par une ligase.
Anglais :  ligation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ligaturer, v.tr.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Action de former une liaison phosphodiester entre deux polynucléotides.
Note :  Le terme « liguer » ne doit pas être utilisé dans ce sens.
Anglais :  ligate (to).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
ligne (en)
Domaine :  Informatique.
Définition :
  1. Se dit d'un matériel lorsqu'il fonctionne en relation directe avec un autre.
  2. Se dit d'un service accessible par l'intermédiaire d'un réseau.
Anglais :  on-line, online.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
ligne d'alimentation
Domaine :  Défense-Électricité.
Définition :  Ligne de transport d'énergie électrique reliant directement un générateur au réseau de distribution ou un émetteur-récepteur à l'antenne.
Voir aussi :  câble coaxial.
Anglais :  feeder.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
ligne de balayage
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Zone du sol observée lors de la mise en oeuvre successive des détecteurs d'une rangée particulière.
Voir aussi :  période de ligne.
Anglais :  scan line.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
ligne de charge constante
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Ligne de points d'égal potentiel ou d'égale charge hydraulique dans un milieu bidimensionnel ou tridimensionnel.
Note :  On trouve, dans une acception voisine, « ligne équipotentielle » et « courbe équipotentielle ».
Anglais :  equipotential line.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
ligne de courant
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Ligne idéale qui représente la trajectoire théorique d'une particule d'eau en mouvement dans un aquifère lorsque l'écoulement est permanent.
Anglais :  stream line.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
ligne équipotentielle
Domaine :  Hydraulique.
Voir :  ligne de charge constante.
ligne de l'image
Forme elliptique :  ligne-image.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Rangée de pixels en ordre successif présentés sous forme numérique ou leur représentation sous forme analogique.
Voir aussi :  pixel.
Anglais :  image line.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
ligne de substitution
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Engagement, ne constituant pas une caution, accordé par un ou plusieurs établissements de crédit à un émetteur de billets de trésorerie et garantissant à ce dernier qu'un concours lui sera consenti si la situation du marché ne permet pas de procéder au renouvellement de ces billets.
Anglais :  back-up line.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
limite de manoeuvre
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Valeur maximale du facteur de charge normal acceptable pour le pilotage d'un avion en évolution.
Note :  Cette limite peut être déterminée par l'apparition de phénomènes incontrôlables, échappée de roulis, autocabrage, ou par des vibrations trop intenses.
Anglais :  manoeuvre limit.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
limite de résolution
  1. Domaine :  Télédédection spatiale-Sciences et techniques spatiales/Physique.
    Définition :  La plus petite variation perceptible par un système de mesure de la grandeur étudiée.
    Voir aussi :  résolution, pouvoir de résolution.
    Anglais :  resolving limit.
  2. Domaine :  Physique-Optique.
    Définition :  La plus petite distance linéaire ou angulaire mesurée dans l'espace objet, séparant deux points dont le système donne des images distinctement séparables.
    Anglais :  resolving limit.
    (Source : arrêté du 25 septembre 1984)

limite de résolution radiométrique
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Plus petite différence d'intensité entre deux niveaux du signal radiométrique détectée par le capteur utilisé.
Voir aussi :  résolution.
Anglais :  radiometric resolution.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
limite de résolution au sol
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Plus petite distance au sol entre deux points objets de la scène apparaissant distincts sur l'image.
Voir aussi :  résolution.
Anglais :  ground resolution.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
limite de résolution spectrale
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Plus petit écart entre deux longueurs d'onde séparées que permet de distinguer le capteur utilisé.
Voir aussi :  résolution.
Anglais :  spectral resolution.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
liquidation de sinistres
Domaine :  Économie et finances/Assurance.
Définition :  Déroulement des règlements, des recours et des provisionnements concernant un ensemble de sinistres déterminés.
Notes :
  1. On parlera d'un accord de liquidation de sinistres dans le cas où une entreprise d'assurance, qui désire interrompre certaines de ses activités, confie à une autre la gestion jusqu'à leur terme des dettes qu'elle a contractées envers des victimes d'accident.
  2. En assurance ou en réassurance, on parlera de cadence de liquidation pour analyser le rythme de consommation des provisions de sinistres.
Anglais :  run-off.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
lissage, n.m.
Domaine :  Santé-Médecine.
Définition :  Technique chirurgicale destinée à supprimer les rides du visage.
Équivalent admis :  lifting.
(Source : arrêté du 2 janvier 1975)
listage, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :
  1. Action de lister.
  2. Document produit en continu par une imprimante d'ordinateur (dans cette acception, on dira plus simplement « liste »).
Anglais :  listing.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
liste d'interconnexions
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Énumération des connexions entre les différents composants ou blocs fonctionnels d'un circuit.
Anglais :  netlist.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
liste de vérification
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Document écrit servant d'aide-mémoire, indiquant dans l'ordre les différentes opérations ou vérifications à effectuer avant, pendant ou après la mise en oeuvre d'un matériel.
Anglais :  check list.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
lister, v.tr.
Domaine :  Informatique.
Définition :
  1. Produire un document en continu à l'aide d'une imprimante d'ordinateur.
  2. Présenter sous forme de liste des données ou des instructions.
Anglais :  list (to).
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
lithergol, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Synonyme :  propergol hybride.
Définition :  Propergol composé d'un ergol solide et d'un ergol liquide.
Anglais :  lithergol.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
LOA
Voir :  location avec option d'achat
location avec option d'achat
Abréviation :  LOA.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Technique par laquelle un établissement de crédit donne en location à un preneur (pour un usage non professionnel) un bien acheté à cet effet, en vertu d'un contrat à l'issue duquel celui-ci, peut pour un prix convenu, devenir propriétaire de ce bien, en levant l'option d'achat initialement stipulée à son profit.
Notes :
  1. Le preneur peut, dans certains cas, devenir propriétaire au cours du contrat en versant la totalité des loyers non échus, plus une pénalité éventuelle.
  2. L'expression « location avec option d'achat » (LOA) s'est progressivement substituée à l'expression « location avec promesse de vente » (LPV) qui figure encore dans les textes législatifs et règlementaires originels.
  3. Le terme anglais « leasing » recouvre de nombreuses autres techniques regroupées sous le terme générique de « crédit-bail ».
Voir aussi :  crédit-bail, cession-bail.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
logiciel, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ensemble des programmes, procédés et règles, et éventuellement de la documentation, relatifs au fonctionnement d'un ensemble de traitement de données.
Anglais :  software.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
logiciel à contribution
Domaine :  Informatique.
Définition :  Logiciel mis à la disposition du public par son auteur, moyennant le versement d'une contribution en cas d'utilisation effective.
Anglais :  shareware.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
logiciel éducatif
Domaine :  Informatique.
Voir :  logiciel pédagogique.
logiciel de groupe
Voir :  logiciel de groupe de travail
logiciel de groupe de travail
Forme abrégée :  logiciel de groupe
Domaine :  Informatique.
Définition :  Logiciel permettant à un groupe d'utilisateurs de travailler en collaboration sur un même projet sans être nécessairement réunis.
Anglais :  groupware.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
logiciel pédagogique
Domaine :  Informatique.
Synonyme :  logiciel éducatif.
Définition :  Logiciel didactique utilisé pour l'enseignement assisté par ordinateur.
Note :  On trouve parfois « didacticiel », qui n'est pas recommandé.
Anglais :  educational software, teachware, courseware.
(Source : arrêté du 27 août 1992)
logiciel de vérification de schéma
Abréviation :  LVS.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Logiciel permettant de comparer la topologie d'un circuit par rapport au schéma d'origine et de vérifier la continuité électrique.
Anglais :  layout versus schematic (LVS).
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
lot, n.m.
Domaine :  Pétrole.
Définition :  Quantité d'un même produit pétrolier liquide, expédiée séparément dans une canalisation ou un pipeline.
Voir aussi :  pipeline.
Anglais :  batch.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
LS
Voir :  liaison spécialisée
LVS
Voir :  logiciel de vérification de schéma
lysogénie, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  État d'une cellule bactérienne porteuse d'un génome viral sous forme de prophage.
Note :  La bactérie est alors dite lysogène.
Anglais :  lysogenecity.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
macrocellule, n.f.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Cellule regroupant tous les éléments d'une fonction complexe spécifique, tels que mémoire ou microprocesseur.
Anglais :  megacell.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
macroordinateur, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ordinateur central de grande puissance possédant des mémoires de taille importante, et apte à exécuter des opérations mettant en oeuvre de nombreux périphériques.
Note :  Le terme « macroordinateur » recouvre notamment des notions telles que celles de grand système, gros ordinateur, grand serveur, ordinateur hôte, système central, etc.
Anglais :  mainframe.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
magasin de discompte
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Magasin où l'on pratique le discompte.
Anglais :  discount center, discount house, discount store, discount shop.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
magasin d'usine
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Magasin de détail à prix réduit, situé en général dans les locaux d'un fabricant, dont l'assortiment est composé uniquement par les produits de ce dernier.
Note :  Le terme « usine center » ne doit pas être utilisé en français.
Anglais :  factory outlet.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
maille d'échantillonnage
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Surface au sol délimitée par le quadrilatère dont les sommets sont les barycentres de quatre taches élémentaires deux à deux adjacentes.
Anglais :  sampling grid.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
management, n.m.
Domaine :  Économie.
Définition :  Ensemble des techniques d'organisation et de gestion de l'entreprise.
Note :  Ce terme ne doit pas se prononcer à l'anglaise.
Anglais :  management.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
manager, v.tr.
Domaine :  Économie.
Définition :  Assurer le management de.
Note :  Ce terme ne doit pas se prononcer à l'anglaise.
Anglais :  manage (to).
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
manageur, -euse, n.
Domaine :  Économie.
Définition :  Personne qui exerce une fonction relevant du management.
Note :  Dans le domaine des affaires, le terme « dirigeant » est préférable.
Équivalent admis :  manager.
(Source : arrêté du 18 février 1988)
manche, n.m.
Voir :  manche à balai
manche à balai
Forme abrégée :  manche, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Dispositif de commande à plusieurs degrés de liberté servant à déplacer le curseur d'un écran de visualisation.
Note :  On trouve aussi, dans une acception voisine, « poignée ».
Anglais :  joystick.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
manche décisive
Domaine :  Sport/Volley-ball.
Définition :  Manche qui conclut une partie destinée, en cas d'égalité à deux manches partout, à départager les équipes par un décompte de points particulier.
Voir aussi :  jeu décisif.
Anglais :  tie-break.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
maniabilité, n.f.
Domaine :  Bâtiment-Génie civil.
Définition :  Degré de plasticité et de facilité de mise en oeuvre du béton frais.
Note :  Le terme « workabilité » ne doit pas être employé en français.
Anglais :  workability.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
manomètre à écrasement
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Dispositif de mesure des pressions très élevées par écrasement d'un cylindre de cuivre pur.
Anglais :  crusher.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
mappe, n.f.
Domaine :  Informatique-Audiovisuel.
Définition :  Représentation de la localisation d'ensembles de données dans une mémoire d'ordinateur, en vue d'en faciliter l'accès et la visualisation.
Anglais :  map, mapping.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983, arrêté du 10 octobre 1985)
maquette, n.f.
  1. Domaine :  Audiovisuel-Communication.
    Définition :  Projet permettant de donner l'aperçu le plus juste de ce que sera la réalisation.
    Anglais :  advanced lay-out.
    (Source : Arrêté du 24 janvier 1983).
  2. Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
    Définition :  Réalisation sous forme de montage expérimental d'un circuit électronique destiné à l'intégration.
    Anglais :  breadboard.
    (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

marché baissier
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Marché dont la tendance est foncièrement orientée à la baisse.
Anglais :  bearish market.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
marché au comptant
Domaine :  Économie et finances/Marchés.
Définition :  Marché sur lequel les transactions donnent lieu à paiement et livraison non différés d'actifs financiers ou de marchandises.
Note :  S'agissant de marchandises, ces marchés portant généralement sur des quantités marginales, les opérateurs n'y interviennent que de manière ponctuelle.
Anglais :  spot market.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
marché de contrats à terme
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Marché à terme où s'échangent des contrats normalisés portant sur des instruments financiers ou des marchandises, utilisés à des fins de couverture de positions au comptant, d'arbitrage ou de spéculation.
Anglais :  futures market, futures.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
marché gris
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Ensemble des transactions - aussi bien entre intermédiaires financiers qu'entre les intermédiaires et leurs clients - portant sur des valeurs mobilières en cours d'émission et intervenant avant leur cotation officielle.
Note :  Le marché gris peut ainsi s'analyser comme un marché secondaire limité à la période de souscription. Les souscriptions elles-mêmes constituent le marché primaire.
Anglais :  grey market.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
marché haussier
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Marché dont la tendance est foncièrement orientée à la hausse.
Anglais :  bullish market.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
marché à terme
Domaine :  Économie et finances/Marchés.
Définition :  Marché sur lequel des transactions donnent lieu à paiement et livraison des actifs financiers ou des marchandises à une échéance ultérieure.
Note :  À la bourse des valeurs en France, le marché s'appelle règlement mensuel (RM).
Anglais :  forward market.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
marché à terme d'instruments financiers
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Marché à terme sur lequel se négocient uniquement les instruments financiers représentatifs d'actifs financiers ou monétaires par multiple de contrats normalisés.
Anglais :  financial futures market.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
marge de manoeuvre
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Valeur maximale du facteur de charge normal qu'il est possible de maintenir en virage stabilisé, à une altitude, un nombre de Mach et une température extérieure bien définis.
Anglais :  manoeuvre margin.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
marge de sécurité
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Différence entre la valeur de marché d'un titre et sa valeur en tant que gage.
Note :  La marge de sécurité vise à protéger un prêteur de fonds ou de titres en cas de pertes éventuelles dues à la baisse de la valeur du gage.
Anglais :  haircut.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
marquage, n.m.
  1. Domaine :  Informatique.
    Définition :  Action de faire ressortir un élément graphique ou une partie de texte par modification de ses attributs visuels.
    Anglais :  highlighting.
    (Source : Arrêté du 30 mars 1987).
  2. Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
    Définition :  Introduction de nucléotides modifiés, ou modification chimique de certains nucléotides d'un acide nucléique afin de pouvoir le repérer.
    Notes :
    1. Le marquage peut être radioactif (32P, 35S).
    2. Il peut servir à réaliser des sondes.
    Anglais :  labelling.
    (Source : arrêté du 14 septembre 1990)
  3. Domaine :  Défense-Marine.
    Définition :  En opérations navales, tâche qui est confiée à une unité navale et qui consiste à suivre les mouvements d'un mobile désigné.
    Anglais :  marking.
    (Source : arrêté du 15 juin 1991)

marque, n.f.
Domaine :  Sport.
Définition :  Décompte des points, buts ou autres procédés destinés à situer les concurrents les uns par rapport aux autres au cours d'une rencontre ou à la fin de celle-ci.
Anglais :  score.
(Source : arrêté du 18 février 1988)
marqueur génétique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Séquence d'ADN repérable spécifiquement.
Note :  La détection d'un marqueur génétique peut s'effectuer par hybridation avec une sonde complémentaire, ou par son expression phénotypique.
Anglais :  genetic marker.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
marsouinage, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :
  1. Oscillations longitudinales, régulières et de basse fréquence d'un aéronef en vol.
  2. Dans le cas d'un hydravion, tangage spontané provoqué par son instabilité pendant l'hydroplanage.
Anglais :  porpoising.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
masque, n.m.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Plaque de verre ou de métal permettant d'imprimer un motif sur un substrat.
Note :  Le masque de verre permet d'insoler un matériau photosensible avant une phase de gravure. Le masque de métal permet de déposer un métal par évaporation.
Anglais :  mask.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
matériau alvéolaire
Domaine :  Bâtiment-Génie civil.
Synonyme :  mousse, n.f.
Définition :  Matériau dont la matière solide renferme un grand nombre de cavités de petites dimensions et régulièrement réparties.
Note :  Ces matériaux sont en général de bons isolants thermiques.
Anglais :  foam material.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
matériau fibreux
Domaine :  Bâtiment-Génie civil.
Définition :  Matériau dont la matière solide est constituée de fibres plus ou moins enchevêtrées les unes aux autres par un liant.
Note :  Ces matériaux sont en général de bons isolants thermiques.
Anglais :  fiber-like material.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
matériel, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ensemble des éléments physiques employés pour le traitement de données.
Anglais :  hardware.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
matrice, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Brin d'acide nucléique copié lors de la réplication ou de la transcription par les polymérases adéquates.
Anglais :  template.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
maturase, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Enzyme intervenant dans la maturation du pré-ARNm.
Notes :
  1. La première maturase a été découverte dans les mitochondries de levures.
  2. Elle est en partie codée par un intron.
Anglais :  maturase.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
maturation moléculaire
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Ensemble des évènements biochimiques qui permettent de passer d'un précurseur à une molécule active finale.
Note :  Par exemple, épissage d'un ARN précurseur ou clivage du peptide signal d'une protéine.
Anglais :  processing.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
MAV
Voir :  mercatique après-vente
MCV
Voir :  miroir à changement de visée
mécanique spatiale
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Science qui a trait à l'étude des mouvements des objets spatiaux.
Anglais :  astrodynamics.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
mécénat, n.m.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Soutien matériel apporté, sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une oeuvre ou à une personne pour l'exercice d'activités présentant un intérêt général.
Voir aussi :  parrainage, patronage.
Anglais :  patronage, sponsorship, sponsoring.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
mécène, n.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Personne physique ou morale qui apporte un soutien matériel, sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une oeuvre ou à une personne pour l'exercice d'activités présentant un intérêt général.
Voir aussi :  parraineur.
Anglais :  patron, sponsor.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
mémoire, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Dispositif qui permet d'enregistrer, de conserver et de restituer des données.
Anglais :  storage memory.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
mémoire d'accès rapide
Domaine :  Informatique.
Synonyme :  antémémoire, n.f.
Définition :  Mémoire très rapide destinée à accélérer l'accès aux données les plus fréquemment utilisées.
Note :  Cette mémoire est placée devant une autre mémoire moins rapide.
Anglais :  cache memory, cache storage.
(Source : arrêté du 10 mars 1987)
mémoire magnétique
Domaine :  Informatique.
Définition :  Support magnétique, susceptible d'être modifié ou effacé, constituant une mémoire d'information permanente.
Anglais :  magnetic storage.
(Source : arrêté du 27 août 1992)
mémoire morte
Domaine :  Informatique.
Définition :  Mémoire dont le contenu ne peut être modifié en usage normal.
Anglais :  Read-Only Memory (ROM).
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
mémoire tampon
Forme abrégée :  tampon, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Mémoire ou partie de mémoire permettant le stockage temporaire de données entre deux organes ayant des caractéristiques différentes.
Anglais :  buffer.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
mémoire vive
Domaine :  Informatique.
Définition :  Mémoire dont le contenu peut être modifié en usage normal.
Anglais :  Random-Access Memory (RAM).
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
mer de portes
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Synonyme :  mer de silicium.
Définition :  Réseau prédiffusé dans lequel les portes élémentaires sont réparties sur toute la surface de la puce sans utilisation de canaux de routage spécifiques.
Note :  On trouve également dans l'usage le terme « océan de portes ».
Voir aussi :  réseau prédiffusé.
Anglais :  sea of gates.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
mer de silicium
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Voir :  mer de portes.
mercaticien, -ienne, n.
Domaine :  Économie/Commerce.
Définition :  Spécialiste de la mercatique.
Anglais :  marketer.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
mercatique
Domaine :  Économie/Commerce.
  1. n.f.
    Définition :  Ensemble des actions destinées à détecter les besoins et à adapter en conséquence et de façon continue la production et la commercialisation.
    Note :  De façon plus développée, la mercatique est conçue comme l'ensemble des actions qui ont pour objectif de prévoir ou de constater - et, le cas échéant, de stimuler, susciter ou renouveler - les besoins du consommateur dans une catégorie de produits ou de services et de réaliser l'adaptation continue de l'appareil productif et de l'appareil commercial d'une entreprise aux besoins ainsi déterminés.
    Équivalent admis :  marketing.
    (Source : arrêté du 18 février 1987)
  2. adj.
    Définition :  Qui se rapporte à la mercatique.
    Équivalent admis :  marketing.
    (Source : arrêté du 18 février 1987)

mercatique après-vente
Abréviation :  MAV.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Force d'après-vente spécialisée dans la collecte d'informations sur les inadaptations du produit aux besoins.
Anglais :  reporting.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
mercatique associée
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Association mercatique entre producteurs et distributeurs.
Anglais :  trade marketing.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
mercatique téléphonique
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Utilisation du téléphone au service de la mercatique.
Note :  Le terme « marketing téléphonique » ne doit pas être utilisé.
Anglais :  phone marketing, phoning.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
mésappariement, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Non-appariement d'une zone à l'intérieur d'un fragment d'acide nucléique double brin.
Anglais :  mismatch.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
message, n.m.
Voir :  message publicitaire
message publicitaire
Forme abrégée :  message, n.m.
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Annonce publicitaire ou promotionnelle de courte durée diffusée sur un support audiovisuel.
Équivalent admis :  spot.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
message publiposté
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Message publicitaire destiné au publipostage.
Voir aussi :  publipostage.
Anglais :  direct mail.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
messager pré-ARN
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  ARN précurseur des ARNm.
Note :  On trouve aussi dans l'usage les termes « ARN prémessager » et « pré-ARN messager ».
Anglais :  premessenger RNA, pre-mRNA.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
messagerie, n.f.
Voir :  messagerie interpersonnelle
messagerie interpersonnelle
Forme abrégée :  messagerie, n.f.
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Définition :  Service de télécommunication mettant en oeuvre des techniques de mise en mémoire et de retransmission ou consultation ultérieure pour permettre aux usagers d'envoyer un message à un ou plusieurs destinataires ou de recevoir des messages.
Anglais :  message handling service, interpersonal messaging service.
(Source : arrêté du 30 mars 1987, arrêté du 30 décembre 1988)
messagerie vocale
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Définition :  Service de télécommunication interpersonnelle permettant, généralement à partir d'un poste téléphonique, l'enregistrement et le stockage de messages sonores, leur écoute, leur expédition éventuelle vers un ou plusieurs destinataires.
Note :  Des exemples de messagerie vocale sont le répondeur enregistreur, la remise d'un message par appel téléphonique, l'expédition de messages d'une boîte de stockage vers d'autres, un service de petites annonces vocales.
Voir aussi :  messagerie interpersonnelle.
Anglais :  voice mail, voice messaging.
(Source : arrêté du 2 mars 1994)
métallisation, n.f.
  1. Domaine :  Défense-Aéronautique.
    Définition :  Liaison électrique entre les éléments métalliques d'un aéronef réalisée en vue d'obtenir une répartition sûre des charges et intensités.
    Anglais :  electric bonding, bonding.
    (Source : arrêté du 12 août 1976)
  2. Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
    Définition :  Opération qui consiste à déposer une couche métallique sur une tranche de semi-conducteur afin de réaliser des interconnexions.
    Anglais :  metallization.
    (Source : arrêté du 29 avril 1992)

méthode des pelures d'oignon
Domaine :  Géophysique-Physique de l'atmosphère.
Définition :  Procédure qui consiste à étudier, par voie spectrale, les propriétés physicochimiques d'une atmosphère, en l'analysant par couches successives, des régions les plus hautes aux régions les plus basses.
Voir aussi :  sondage au limbe.
Anglais :  onion peeling method.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
MF
Voir :  modulation de fréquence
MIA
Voir :  modulation d'impulsions en amplitude
MIC
Voir :  modulation par impulsions et codage
microcontrôleur, n.m.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Circuit intégré comprenant essentiellement un microprocesseur, ses mémoires, et des éléments personnalisés selon l'application.
Note :  Les microcontrôleurs sont d'usage courant, par exemple dans les périphériques d'ordinateurs, les missiles, l'automobile, la conduite des processus industriels, les appareils domestiques.
Anglais :  microcontroller.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
microgravité, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Définition :  Se dit de la résultante de l'ensemble des forces d'origine gravitationnelle auxquelles est soumis un corps, lorsqu'elle est très faible par rapport à la pesanteur à la surface de la Terre.
Note :  Une microgravité ne peut pas exister au voisinage de la Terre mais peut exister en d'autres lieux du système solaire où les forces gravitationnelles s'équilibrent, par exemple aux points de Lagrange situés entre le Soleil et la Terre.
Voir aussi :  micropesanteur.
Anglais :  microgravity.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
microordinateur, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ordinateur de dimension réduite dont l'unité centrale est constituée d'un ou plusieurs microprocesseurs.
Anglais :  micro-computer.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
micropesanteur, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Définition :  Se dit de la résultante de l'ensemble des forces d'origine gravitationnelle et inertielles auxquelles est soumis un corps, lorsqu'elle est très faible par rapport à la pesanteur à la surface de la Terre.
Notes :
  1. Dans un satellite en orbite stabilisé suivant les trois axes règne pratiquement une micropesanteur.
  2. On utilise parfois le terme « microgravité » pour « micropesanteur ».
Voir aussi :  microgravité.
Anglais :  microgravity.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
microphone baladeur
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Microphone utilisé notamment lors d'enregistrements publics pour se rendre d'un point à un autre d'une salle et recueillir les remarques du public.
Anglais :  wandering microphone, moving microphone, mobile microphone.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
microphone sans fil
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Microphone portatif associé à un émetteur radioélectrique de faible puissance destiné à remplacer un câble de liaison.
Note :  L'expression « microphone HF » est déconseillée.
Anglais :  wireless microphone.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
microplaquette, n.f.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Voir :  puce.
microsoudeuse de fils
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Voir :  ponteuse.
microsoudeuse de puces
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Machine de soudage de puces sur substrat.
Anglais :  die bonder.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
microstation, n.f.
Voir :  microstation terrienne
microstation terrienne
Forme abrégée :  microstation, n.f.
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Définition :  Station terrienne comportant une antenne de petite dimension.
Note :  Un réseau de microstations terriennes comprend généralement une station pivot, ou station maîtresse, et des stations terriennes dépendantes.
Voir aussi :  station pivot, station terrienne dépendante.
Anglais :  Very Small Aperture Terminal (VSAT).
(Source : arrêté du 2 mars 1994)
MID
Voir :  modulation d'impulsions en durée
MIL
Voir :  modulation d'impulsions en largeur
minicellule, n.f.
Domaine :  Agriculture-Génétique moléculaire.
Définition :  Cellule bactérienne de taille réduite ayant perdu son ADN chromosomique.
Anglais :  minicell.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
minichromosome, n.m.
Domaine :  Agriculture-Génétique moléculaire.
Définition :  Chromosome de petite taille qui se réplique en suivant le cycle mitotique.
Note :  Un minichromosome n'est généralement présent qu'en une seule copie.
Anglais :  minichromosome.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
minigène, n.m.
Domaine :  Agriculture-Génétique moléculaire.
Définition :  Gène reconstruit à des fins expérimentales à partir de ses séquences régulatrices et de l'ADNc double brin de l'ARNm correspondant.
Note :  Un minigène code donc directement pour la forme mature de l'ARNm.
Anglais :  minigene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
miniphage, n.m.
Domaine :  Agriculture-Génétique moléculaire.
Définition :  Phage reconstruit à des fins expérimentales, n'ayant gardé qu'une partie de ses fonctions.
Note :  On peut citer comme exemple les phages minimu.
Anglais :  miniphage.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
miniplasmide, n.m.
Domaine :  Agriculture-Génétique moléculaire.
Définition :  Plasmide reconstruit à des fins expérimentales, n'ayant gardé qu'une partie de ses fonctions.
Note :  Par exemple, un miniplasmide Ti possède la région d'ADN transférable aux cellules végétales, mais ce transfert nécessite l'expression des fonctions de virulence portées par un plasmide assistant.
Anglais :  miniplasmid.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
MIP
Voir :  modulation d'impulsions en position
miroir à changement de visée
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Abréviation :  MCV.
Définition :  Miroir situé à l'entrée d'un instrument optique d'observation et qui permet de faire varier l'angle de prise de vues, dans une certaine plage par pas discrets.
Anglais :  strip selection mirror (SSM).
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
mise en boîtier
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Synonyme :  encapsulation, n.f.
Définition :  Opération qui consiste à enfermer une ou plusieurs puces dans un boîtier.
Anglais :  packaging, encapsulation.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
mise à niveau
Domaine :  Informatique.
Définition :  Actualisation d'un logiciel ou d'un matériel.
Anglais :  upgrade.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
mise en pression
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Rétablissement de la pression de l'air à un niveau normal dans la cabine d'un aéronef volant à haute altitude.
Anglais :  pressurization.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
missile aérodynamique
Domaine :  Défense/Armement.
Définition :  Missile dont la sustentation ou la manoeuvrabilité est obtenue principalement par des forces aérodynamiques et qui, de ce fait, ne peut voler qu'à l'intérieur d'une atmosphère suffisamment dense.
Anglais :  aerodynamic missile.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
missile balistique
Domaine :  Défense/Armement.
Définition :  Missile qui, en dehors des phases de vol propulsé, initiale et éventuellement terminale, décrit une trajectoire régie en première approximation par les seules forces de gravitation.
Anglais :  ballistic missile.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
missile de croisière
Domaine :  Défense/Armement.
Définition :  Missile aérodynamique, effectuant la plus grande partie de son parcours en vol de croisière tout en étant propulsé avec un guidage autonome.
Anglais :  cruise missile.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
mitraillage au sol
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Tir sur objectifs de surface effectué d'un aéronef au moyen de ses armes de bord.
Anglais :  strafing.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
mode dialogué
Domaine :  Informatique.
Synonyme :  mode interactif.
Définition :  Mode de traitement de données permettant un échange entre un système informatique et un utilisateur.
Anglais :  conversational mode.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
mode interactif
Domaine :  Informatique.
Voir :  mode dialogué.
modérateur, n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Matériau destiné à ralentir les neutrons issus de la fission.
Note :  On emploie souvent le terme « modérer » pour désigner l'action d'un modérateur.
Voir aussi :  fissile, neutrons thermiques, ralentissement des neutrons, réacteur à neutrons thermiques.
Anglais :  moderator.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
modulation d'amplitude
Domaine :  Audiovisuel/Radio.
Définition :  Procédé de modulation consistant à faire varier l'amplitude d'une onde porteuse selon le signal à transmettre.
Anglais :  amplitude modulation (AM).
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
modulation de fréquence
Abréviation :  MF.
Domaine :  Audiovisuel/Radio.
Définition :  Procédé de modulation consistant à faire varier la fréquence d'une onde porteuse au rythme du signal utile à transmettre.
Note :  On dit aussi « fréquence modulée ».
Anglais :  frequency modulation.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
modulation d'impulsions en amplitude
Domaine :  Télécommunications/Techniques de télécommunication.
Abréviation :  MIA.
Définition :  Modulation d'une suite d'impulsions périodiques dans laquelle le signal modulant agit sur l'amplitude des impulsions.
Anglais :  pulse amplitude modulation (PAM).
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
modulation par impulsions et codage
Abréviation :  MIC.
Domaine :  Télécommunications/Techniques de télécommunication.
Définition :  Processus selon lequel un signal analogique est converti en un signal numérique par échantillonnage, quantification et codage.
Notes :
  1. L'échantillonnage consiste à prélever à des instants définis la valeur du signal analogique ; la quantification consiste à remplacer la valeur exacte de chaque échantillon par une valeur approchée prise dans un ensemble fini de valeurs prédéterminées ; le codage consiste à représenter chacune de ces valeurs par un signal numérique.
  2. Le terme « modulation par impulsions codées » est déconseillé.
Anglais :  pulse code modulation (PCM).
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
modulation d'impulsions en durée
Abréviation :  MID.
Domaine :  Télécommunications/Techniques de télécommunication.
Synonyme :  modulation d'impulsions en largeur.
Définition :  Modulation d'une suite d'impulsions périodiques dans laquelle le signal modulant agit sur la durée des impulsions.
Anglais :  pulse with modulation (PWM).
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
modulation d'impulsions en largeur
Abréviation :  MIL.
Domaine :  Télécommunications/Techniques de télécommunication.
Voir :  modulation d'impulsions en durée.
modulation d'impulsions en position
Abréviation :  MIP.
Domaine :  Télécommunications/Techniques de télécommunication.
Définition :  Modulation d'une suite d'impulsions périodiques dans laquelle le signal modulant agit sur la position des impulsions dans le temps.
Anglais :  pulse position modulation (PPM).
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
moniteur, n.m.
  1. Domaine :  Santé-Médecine.
    Définition :  Appareil électronique utilisé à des fins médicales, et réalisant certaines opérations à la place de l'homme.
    Note :  Certains moniteurs assurent la surveillance des fonctions d'un sujet et en corrigent éventuellement les troubles, d'autres réalisent des opérations de laboratoire, etc.
    Anglais :  monitor.
    (Source : arrêté du 2 janvier 1975)
  2. Domaine :  Audiovisuel-Informatique.
    Synonyme :  écran témoin, écran de contrôle.
    Définition :  Dispositif permettant de visionner des images vidéo notamment à des fins de contrôle.
    Anglais :  monitor.
    (Source : arrêté du 24 janvier 1983)

monitorage, n.m.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Technique de surveillance d'un sujet, utilisant un moniteur.
Anglais :  monitoring.
(Source : arrêté du 2 janvier 1975)
monocistronique, adj.
Domaine :  Agriculture-Génétique moléculaire.
Définition :  Se dit d'un ARNm ne possédant qu'un seul cistron et qui donc code pour une seule chaîne polypeptidique.
Anglais :  monocistronic.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
monospace, n.m.
Domaine :  Transport-Automobile.
Définition :  Voiture, généralement monocorps, dont l'espace utile commun aux passagers et aux bagages est modulable.
Note :  Le terme « monospace » est la contraction de « mono-espace ».
Anglais :  multi purpose vehicle (MPV), people carrier, minivan.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
montage sur copie
Domaine :  Audiovisuel/Vidéo.
Définition :  Montage effectué à partir d'une bande vidéo copiée notamment sur une cassette.
Note :  L'expression « montage off line » ne doit pas être employée.
Anglais :  off-line editing.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
montage sur original
Domaine :  Audiovisuel/Vidéo.
Définition :  Montage effectué à partir d'une bande vidéo originale.
Note :  L'expression « montage on line » ne doit pas être employée.
Anglais :  on-line editing.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
monter sec (langage professionnel)
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Faire un montage de plans sonores ou visuels coupés de manière brusque et nette.
Anglais :  tight-editing.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
monter serré (langage professionnel)
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision-Son.
Définition :  Obtenir un rythme vif et soutenu par une succession de plans sonores ou visuels.
Anglais :  dynamic cutting.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
mosaïquage, n.m.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Action consistant à réaliser une mosaïque d'images.
Note :  Le mosaïquage comprend habituellement des opérations de mise à échelle moyenne (en anglais : « scale matching »), de compensation radiométrique (en anglais : « colo(u)r balancing »), de mise en place et d'assemblage des images composantes prétraitées.
Voir aussi :  assemblage d'images, mosaïque photographique, prétraitement d'image.
Anglais :  mosaicking.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
mosaïque, n.f.
Voir :  mosaïque d'images
mosaïque d'images
Forme abrégée :  mosaïque, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Document résultant d'un montage d'images de scènes, ou de parties de scènes, contiguës, issues d'une même famille de capteurs, et prétraitées pour être raccordables.
Note :  On distingue la mosaïque d'images de l'assemblage d'images, lequel n'implique pas de prétraitements.
Voir aussi :  mosaïque photographique.
Anglais :  mosaic.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
mosaïque photographique
Domaine :  Télédétection spatiale.
Synonyme :  photomosaïque, n.f.
Définition :  Mosaïque établie à partir de photographies amenées à une même échelle approximative par l'utilisation d'un canevas planimétrique.
Voir aussi :  mosaïquage.
Anglais :  semi-controlled mosaic.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
moteur à allumage par étincelles
Forme elliptique :  moteur à étincelles.
Domaine :  Transport-Moteur thermique.
Définition :  Moteur à allumage commandé fonctionnant suivant le cycle de Beau de Rochas.
Note :  Il s'agit d'un terme générique pour désigner, par opposition au moteur Diesel, des moteurs fonctionnant à l'essence, à l'alcool, aux gaz de pétrole liquéfiés, etc.
Anglais :  Otto-Motor, spark ignition engine.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
moteur de croisière
Domaine :  Défense.
Définition :  Propulseur principal d'une durée de fonctionnement relativement longue et d'une poussée telle qu'elle maintient approximativement constante la vitesse d'un missile.
Anglais :  sustainer.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
moteur d'inférence
Domaine :  Informatique.
Définition :  Partie d'un système expert qui effectue la sélection et l'application des règles en vue de la résolution d'un problème donné.
Anglais :  inference engine.
(Source : arrêté du 27 juin 1989)
motif caractéristique
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Ensemble structuré de traits propres à une catégorie d'objets mis en évidence sur une image par des traitements de reconnaissance de formes, généralement des filtrages.
Anglais :  feature pattern.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
motobasculeur, n.m.
Domaine :  Bâtiment-Génie civil/Engins.
Définition :  Benne basculante automotrice de petite capacité.
Anglais :  dumper.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
mouillère, n.f.
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Zone de faible étendue affectée par un apport d'eau extérieur et de durée variable selon son origine.
Anglais :  spring.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
mousse, n.f.
Domaine :  Bâtiment-Génie civil.
Voir :  matériau alvéolaire.
multidevise, adj.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Se dit d'une opération ou d'un contrat dont les clauses financières peuvent mettre en jeu plusieurs devises.
Anglais :  multicurrency.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
multiplex
Domaine :  Télécommunications-Audiovisuel.
  1. n.m.
    Définition :  Liaison ou transmission qui fonctionne simultanément entre plusieurs points.
  2. adj.
    Définition :  Qualifie cette liaison ou cette transmission.
Note :  S'emploie aussi dans la locution adjective et adverbiale « en multiplex ».
Anglais :  multiplex.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
multipostage, n.m.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Regroupement des offres de produits de plusieurs entreprises dans un même publipostage.
Voir aussi :  publipostage.
Anglais :  bus-mailing.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
multitraitement, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Mode de fonctionnement d'un ordinateur selon lequel plusieurs processeurs ayant accès à des mémoires communes peuvent opérer en parallèle sur des programmes différents.
Anglais :  multiprocessing.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
munition à agents multiples
Domaine :  Défense/Armement.
Définition :  Munition capable de disperser deux ou plusieurs agents chimiques, biologiques ou combinés.
Anglais :  multi-agent munition.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
munition chimique binaire
Domaine :  Défense/Armement.
Définition :  Munition dans laquelle deux substances chimiques placées dans des conteneurs séparés, réagissent, une fois mélangées par le tir, le lancement ou un quelconque système d'amorçage, pour donner un agent chimique ou toxique.
Anglais :  binary chemical munition.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
munition à fragmentation
Domaine :  Défense/Armement.
Définition :  Munition comportant une enveloppe préfragmentée en vue d'obtenir, au moment de l'explosion de la charge, la projection d'éclats d'un calibre donné.
Anglais :  fragmentation charge.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
musoir, n.m.
Domaine :  Transport/Transport routier.
Définition :  Pointe extrême située à la séparation de deux voies de circulation de même sens.
Note :  Le musoir ne doit pas être confondu avec sa balise de signalisation.
Anglais :  bull-nose, nose-approach, nose of island.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
mutagénèse dirigée
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Introduction d'une mutation précise dans un fragment d'ADN cloné, suivie de la réinsertion de la séquence mutée dans le gène original en remplacement de l'ADN sauvage correspondant.
Note :  On trouve aussi « mutagenèse dirigée ».
Anglais :  site specific mutagenesis, site directed mutagenesis.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutagénèse par insertion
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Introduction de mutations dans une séquence d'ADN clonée ou non, par insertion d'un fragment étranger d'ADN.
Note :  Cette introduction est le plus souvent effectuée in vivo par insertion d'un élément transposable qui permet le repérage du gène ainsi muté.
Anglais :  insertion mutagenesis.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutagénèse localisée
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Introduction de mutations au hasard dans un fragment d'ADN cloné, suivie de la réinsertion de la séquence mutée dans le gène original en remplacement de l'ADN sauvage correspondant.
Note :  On trouve aussi « mutagenèse localisée ».
Anglais :  localized mutagenesis.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutation, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :
  1. Modification spontanée ou provoquée, le plus souvent héréditaire, du génome d'une cellule, d'un tissu ou d'un organisme.
  2. Résultat de cette modification.
Anglais :  mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutation conditionnelle
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Mutation ne s'exprimant que sous certaines conditions.
Note :  Les mutations létales ne peuvent exister à l'état homozygote dans une cellule que sous forme conditionnelle, par exemple, si elles ne s'expriment qu'à certaines températures.
Anglais :  conditional mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutation constitutive
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Mutation qui abolit la régulation normale d'un gène, rendant son expression indépendante des conditions environnantes.
Anglais :  constitutive mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutation du cadre de lecture
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  décalage du cadre de lecture.
mutation à effet polaire
Forme elliptique :  mutation polaire.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Mutation non-sens localisée dans un des premiers cistrons d'un opéron et provoquant un arrêt ou une diminution de la transcription.
Note :  L'effet est dit polaire car les cistrons situés en aval ne sont plus exprimés.
Anglais :  polar mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutation faux-sens
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Mutation qui remplace un codon spécifiant un acide aminé par un codon qui en spécifie un autre.
Anglais :  missense mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutation inapparente
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Mutation qui ne provoque aucune modification apparente du produit du gène.
Note :  On trouve aussi « mutation silencieuse ».
Anglais :  silent mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutation inverse
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Mutation qui restaure une fonction annulée par une première mutation.
Note :  La mutation inverse peut résulter d'une réversion vraie ou d'une suppression intragénique ou extragénique.
Anglais :  reverse mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutation non-sens
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Mutation qui remplace un codon spécifiant un acide aminé par un codon d'arrêt.
Voir aussi :  codon d'arrêt.
Anglais :  nonsense mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutation ponctuelle
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Mutation portant sur une seule base (substitution, addition ou délétion).
Notes :
  1. On distingue deux classes de mutations ponctuelles : celles ne modifiant qu'un seul codon et celles modifiant le cadre de lecture.
  2. Ce type de mutation est réversible.
Anglais :  point mutation, single site mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutation de régulation
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Mutation affectant l'expression d'un ou plusieurs gènes, sans en altérer la partie codante.
Anglais :  regulation mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutation silencieuse
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  mutation inapparente.
mutation somatique
Domaine :  Génétique.
Définition :  Mutation survenant dans une cellule non germinale.
Anglais :  somatic mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
mutation suppressive
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Mutation qui, associée à une première mutation, en compense les effets phénotypiques.
Anglais :  suppressor mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
nappe, n.f.
Domaine :  Hydrogéologie.
Définition :  Ensemble des eaux comprises dans la zone saturée d'un horizon du sol ou d'un aquifère.
Note :  Le terme « nappe » s'applique à des zones saturées dont la productivité, lors d'un pompage, est importante.
Anglais :  ground water.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
nappe captive.
Domaine :  Hydrogéologie.
Voir :  nappe en charge.
nappe en charge.
Domaine :  Hydrogéologie.
Synonyme :  nappe captive.
Définition :  Nappe ou partie d'une nappe sans surface libre.
Note :  Une nappe en charge est soumise en tout point à une pression supérieure à la pression atmosphérique et sa surface piézométrique est plus haute que le toit de l'aquifère, qui se trouve alors entièrement en zone saturée.
Anglais :  confined water.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
nappe libre
Domaine :  Hydrogéologie.
Définition :  Nappe à surface libre, comprise dans un aquifère comprenant une zone non saturée surmontant la zone saturée caractérisant la nappe.
Note :  L'emploi du synonyme « nappe phréatique », terme imprécis, est à éviter.
Anglais :  unconfined water.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
navire-citerne, n.m.
Domaine :  Pétrole-Transport.
Définition :  Navire servant au transport en vrac des liquides.
Voir aussi :  pétrolier.
Anglais :  tanker.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
navire collecteur
Domaine :  Marine/Transport maritime.
Définition :  Dans une opération associant navires gros porte-conteneurs faisant peu d'escales et navires plus petits desservant d'autres ports de la région, désigne les navires plus petits.
Voir aussi :  navire principal.
Anglais :  feeder ship.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
navire principal
Domaine :  Marine/Transport maritime.
Définition :  Dans une opération associant gros porte-conteneurs faisant peu d'escales et navires plus petits desservant d'autres ports de la région, désigne un gros porte-conteneur.
Voir aussi :  navire collecteur.
Anglais :  mother ship.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
navire quittant
Domaine :  Défense-Marine.
Définition :  Navire marchand qui se sépare d'un convoi pour faire route vers une destination différente et qui devient un navire isolé.
Anglais :  leaver.
(Source : arrêté du 15 juin 1991)
navire ralliant
Domaine :  Défense-Marine.
Définition :  Navire marchand isolé, en route pour rejoindre un convoi.
Anglais :  joiner.
(Source : arrêté du 15 juin 1991)
navire roulier
Domaine :  Marine/Transport maritime.
Voir :  roulier.
navire transbordeur
Domaine :  Marine/Transport maritime.
Voir :  transbordeur.
néocanal, n.m. (langage professionnel)
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Canal spectral créé par une combinaison ou un nouveau filtrage des bandes spectrales d'un ou plusieurs radiomètres.
Voir aussi :  image multicapteur.
Anglais :  neochannel.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
nettoyage aérodynamique
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :
  1. Élimination des excroissances et des discontinuités de raccordement sur les parois d'un avion ou d'un missile.
  2. Résultat de cette action.
Anglais :  aerodynamicclean-up.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
neutronographie, n.f.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Neutronique.
Définition :  Radiographie effectuée à l'aide de neutrons.
Anglais :  neutron radiography.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
neutrons rapides
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition :  Neutrons d'un réacteur nucléaire dont l'énergie cinétique est très supérieure à celle des neutrons thermiques.
Voir aussi :  neutrons thermiques, réacteur à neutrons rapides.
Anglais :  fast neutrons.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
neutrons thermiques
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique des réacteurs.
Définition :  Ensemble des neutrons dont les énergies cinétiques sont en équilibre d'agitation thermique avec celles des noyaux du milieu dans lequel ils se trouvent, ou voisines de cet équilibre.
Voir aussi :  réacteur à neutrons thermiques.
Anglais :  thermal neutrons.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
niveau de nappe
Domaine :  Hydrogéologie.
Voir :  surface d'une nappe.
niveau piézométrique
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  En un point d'un milieu poreux, niveau supérieur de la colonne liquide statique qui équilibre la pression hydrostatique en ce point.
Anglais :  piezometric level.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
niveau de saturation
Domaine :  Hydrogéologie.
Voir :  surface d'une nappe.
noeud concentrateur
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Voir :  station pivot.
nominal, adj.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Qualifie une grandeur, un état ou un processus, conforme à une référence prédéterminée, aux erreurs de mesure près.
Anglais :  nominal.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
notation, n.f.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Évaluation qualitative d'une société ou d'un titre émis par une société, notamment au regard de sa solvabilité, mais ne constituant jamais une recommandation d'achat ou de vente.
Note :  La notation est opérée par des organismes spécialisés.
Anglais :  rating.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
note de réservation
Voir :  note de réservation de fret
note de réservation de fret
Forme abrégée :  note de réservation.
Domaine :  Marine/Transport maritime.
Définition :  Document destiné à réserver un emplacement sur un navire, avant l'établissement du titre de transport.
Anglais :  booking note.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
nourrice, n.f.
Domaine :  Tous domaines.
Synonyme :  jerricane, n.f.
Définition :  Bidon à poignée utilisé pour la manutention et la distribution de liquide.
Anglais :  jerrican, jerrycan.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
noyau, n.m.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :
  1. Dans le vocabulaire du commerce international, liste irréductible de produits contingentés.
    Anglais :  hardcore.
  2. En théorie économique, espace limité d'un ensemble où s'appliquent intégralement et sûrement certaines propriétés.
Note :  Ce concept est apparu à l'occasion des négociations internationales en matière de libération des échanges.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
numérique, adj.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Se dit, par opposition à « analogique », de la représentation discrète de données ou de grandeurs physiques au moyen de caractères (des chiffres généralement) ; se dit aussi des systèmes, dispositifs ou procédés employant ce mode de représentation.
Anglais :  digital, numerical, numeric.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
numériser, v.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Représenter un signal (caractère, image, impulsion, etc) sous forme numérique.
Note :  Termes dérivés : numériseur, numérisation.
Anglais :  digitize (to).
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
numéro d'urgence
Domaine :  Informatique-Télécommunications.
Définition :  Numéro d'appel qui permet le recours immédiat à un service d'assistance spécialisée.
Anglais :  hot line, hotline.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
obligation à haut risque
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Obligation émise par une entreprise privée n'ayant pas demandé de notation ou n'ayant obtenu qu'une mauvaise notation de son émission.
Notes :
  1. Le risque de mauvais service de sa dette par l'émetteur est tel que le taux d'intérêt de ses obligations est parfois très sensiblement plus élevé que celui offert par les grands émetteurs du marché.
  2. On dit, plus familièrement, « obligation pourrie ».
Anglais :  junk bond.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
office, n.m.
Domaine :  Architecture-Bâtiment.
Définition :  Annexe à la cuisine.
Anglais :  pantry.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
ombre de radar
Forme elliptique :  ombre-radar.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Étendue de terrain non éclairée par l'onde radar émise, par suite de l'interception de tout ou partie du faisceau par un obstacle et de l'absence de diffusion atmosphérique.
Note :  En présence d'un obstacle déterminé, la forme et la dimension de l'ombre-radar dépendent en particulier de l'angle de dépression du capteur et de la direction de vol et de plate-forme.
Voir aussi :  avers de pente en radar, effet de rapprochement, revers de pente en radar.
Anglais :  radar shadow.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
oncogène
Domaine :  Génétique moléculaire.
  1. n.m.
    Définition :  Gène qui provoque ou favorise l'apparition de tumeurs.
  2. adj.
    Définition :  Se dit d'un gène qui provoque ou favorise l'apparition de tumeurs.
Note :  Ces gènes peuvent être apportés par des virus cancérigènes (oncogènes viraux, ou « onc-v »), ou préexister dans des génomes cellulaires (oncogènes cellulaires ou « onc-c »).
Anglais :  oncogene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
onduleur, n.m.
Domaine :  Électricité.
Définition :  Machine électrique destinée à transformer un courant continu en courant alternatif.
Voir aussi :  convertisseur.
Anglais :  converter, inverter.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
opérateur, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Site de l'ADN auquel un répresseur se lie, pour empêcher le déclenchement de la transcription au niveau du promoteur adjacent.
Anglais :  operator.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
opérateur, -trice, en couverture
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Opérateur intervenant sur le marché dans le but de couvrir, ou de compenser, totalement ou partiellement, un risque de variation d'un élément financier, ce risque provenant d'une fluctuation des cours des titres, des devises, des taux d'intérêt, ou des prix des matières premières.
Anglais :  hedger.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
opérateur, -trice, de prises de vues, n.
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma.
Voir :  cadreur.
opérateur de télécommunication
Forme abrégée :  opérateur, n.m.
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Synonyme :  exploitant
Définition :  Entreprise publique ou privée, ou administration, qui exploite un réseau de télécommunication ou fournit des services de télécommunication.
Notes :
  1. L'emploi du terme « opérateur » ne doit pas désigner une « personne qui exécute une opération technique déterminée ou fait fonctionner un appareil ».
  2. Il convient aussi de ne pas utiliser « opérer » au sens d'« exploiter » ou de « faire fonctionner », et « opération » au sens d' « exploitation » ou de « fonctionnement ».
Anglais :  operating body, operator.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
opéron, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Unité de transcription constituée par un promoteur, un opérateur et un ou plusieurs gènes de structure.
Note :  Dans le cas où l'unité comporte plusieurs gènes de structure, l'ARN messager ainsi produit est polycistronique.
Anglais :  operon.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
option d'échange
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Contrat permettant à son titulaire, contre paiement immédiat d'une prime au vendeur, d'effectuer, à une date d'échéance fixée, ou à tout moment jusqu'à celle-ci, un échange d'intérêts, de monnaies ou d'instruments financiers, selon des caractéristiques et des modalités convenues dès l'origine, ou d'y renoncer moyennant abandon de la prime.
Anglais :  swap option, swaption.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
option de monnaies
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Dans le cadre d'une émission d'obligations, technique permettant aux porteurs d'obligations de choisir entre deux ou plusieurs monnaies (fixées dans le contrat d'émission), aussi bien à la souscription que pour le paiement des intérêts et le remboursement du capital.
Anglais :  currency option.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
option de sortie
Domaine :  Économie.
Définition :  Possibilité de se soustraire sous certaines conditions à une ou plusieurs clauses d'une convention.
Anglais :  opting-out.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
option sur contrats à terme
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Contrat qui confère, contre paiement immédiat d'une prime, la faculté d'acheter ou de vendre, pendant une période limitée, à un prix défini à l'avance, une certaine quantité d'instruments financiers ou de marchandises cotés sur un marché de contrats normalisés à terme.
Anglais :  futures option.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
optoélectronique, n.f.
Domaine :  Électronique.
Définition :  Technique utilisant simultanément l'optique et l'électronique.
Anglais :  optoelectronics, optronics.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
orbite d'attente
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Mécanique spatiale.
Définition :  Orbite sur laquelle est placé temporairement un véhicule spatial.
Note :  Le terme « orbite de parking » est à proscrire.
Voir aussi :  orbite de transfert.
Anglais :  parking orbit.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
orbite de satellite au rebut
Forme elliptique :  orbite de rebut.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Mécanique spatiale.
Définition :  Orbite sur laquelle est transféré un satellite en fin de vie active.
Anglais :  graveyard orbit, disposal orbit.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
orbite de transfert
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Mécanique spatiale.
Définition :  Orbite sur laquelle est placé temporairement un véhicule spatial entre une orbite initiale, ou la trajectoire de lancement, et une orbite visée.
Anglais :  transfer orbit.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
orbiter, v.intr.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Mécanique spatiale.
Définition :  Décrire une orbite autour d'un corps principal.
Note :  On utilise de préférence le terme « orbiter » pour désigner le mouvement d'un satellite artificiel autour d'un corps céleste et le terme « graviter » pour désigner le mouvement d'un corps céleste autour d'un autre corps céleste.
Anglais :  orbit (to).
(Source : arrêté du 20 février 1995)
orbitographie, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Mécanique spatiale.
Définition :  Détermination et représentation des caractéristiques orbitales d'un satellite artificiel.
Anglais :  orbitography, orbit determination.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
ordinateur, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Équipement informatique de traitement automatique de données comprenant les organes nécessaires à son fonctionnement autonome.
Anglais :  computer.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
ordre lié
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Opération d'achat et de vente d'un même donneur d'ordre portant soit sur le même titre pour un montant donné sur deux échéances différentes, soit sur des titres différents pour un même montant sur la même échéance.
Anglais :  straddle.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
organisateur de voyages
Domaine :  Tourisme.
Synonyme :  voyagiste, n.m.
Définition :  Personne morale ou physique qui conçoit et met en oeuvre des voyages.
Note :  Le terme « tour-opérateur » ne doit pas être employé.
Anglais :  tour operator.
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
orientation, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Pilotage.
Définition :  Direction des axes d'un engin spatial par rapport à un trièdre de référence.
Note :  On trouve également dans l'usage le terme « attitude », qui n'est pas recommandé.
Anglais :  attitude.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
orienteur-marqueur, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Parachutiste sautant en éclaireur pour disposer sur le terrain les instruments qui guideront les aéronefs transportant la troupe aéroportée.
Anglais :  pathfinder.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
ouverture en fondu
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Voir :  fondu ouvert.
pacage marin
Domaine :  Marine/Pêches maritimes.
Définition :  Méthode qui consiste à lâcher dans le milieu naturel, après élevage, des juvéniles d'espèces migratrices ou sédentaires afin de les capturer ultérieurement en des points de concentration naturels ou artificiels proches du lieu de lâcher.
Anglais :  sea ranching.
(Source : arrêté du 28 novembre 1985)
paiement compensatoire
Domaine :  Économie-Agriculture.
Définition :  Méthode de garantie de prix selon laquelle, lorsque le prix de marché d'un produit devient inférieur au prix fixé, l'État prend la différence à sa charge et en verse le montant aux producteurs.
Anglais :  deficiency payment.
(Source : arrêté du 20 septembre 1993)
paillette, n.f.
Domaine :  Défense-Télédétection spatiale.
Définition :  Type de réflecteur léger utilisé en grand nombre pour former des nuages destinés à leurrer les radars et les autodirecteurs de missiles.
Note :  La paillette peut se présenter sous forme d'aiguille, de bandelette ou de ruban métallique ou métallisé.
Anglais :  chaff, rope, window.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
palindrome, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  séquence palindromique.
panne, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  État anormal d'une unité fonctionnelle la mettant dans l'impossibilité d'accomplir une fonction requise.
Note :  Le terme anglais « fault » désigne aussi une anomalie, condition anormale diminuant ou supprimant l'aptitude d'une entité fonctionnelle à accomplir une fonction requise.
Anglais :  fault.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
panneau à message variable
Abréviation :  PMV.
Domaine :  Transport/Transport terrestre-Transport aérien.
Définition :  Panneau de signalisation comportant un dispositif télécommandé permettant d'afficher des messages rapidement modifiables.
Anglais :  variable message sign (VMS).
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
paquet, n.m.
Domaine :  Télécommunications/Techniques de communication.
Définition :  Ensemble de données numériques, constituant un message ou une partie de message, et d'éléments numériques de service, comprenant une adresse, organisés selon une disposition déterminée par le procédé de transmission et acheminés comme un tout.
Anglais :  packet.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
parc de dissuasion
Domaine :  Transport/Transport routier.
Voir :  parc relais.
parc relais
Domaine :  Transport/Transport routier.
Définition :  Lieu aménagé à proximité d'un arrêt de transport public, destiné à inciter un automobiliste à garer son véhicule pour emprunter ensuite un moyen de transport en commun.
Note :
  1. Le terme « parc relais » a été retenu en raison du fait qu'il correspond à l'abréviation d'usage international « P.R. », « PR » ou « P et R ».
  2. On trouve également, dans l'usage, le terme « parc de dissuasion ».
Anglais :  park and ride.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
parcours instrumental
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Zone du sol, ou sa représentation, explorée par un instrument d'observation au cours d'une prise de vues.
Note :  Le parcours instrumental se distingue du segment géographique par le fait qu'il se compose de segments de données et d'intersegments de données.
Anglais :  field walk.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
parenté spectrale
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Analogie de signatures spectrales que présentent des objets de nature différente au cours d'une même saisie de données radiométriques.
Note :  La parenté spectrale d'objets est une source d'erreurs en classification.
Voir aussi :  signature spectrale.
Anglais :  spectral affinity.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
parité (à), loc.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Dans le cadre des options négociables, qualifie une option dont la valeur intrinsèque est nulle ou proche de zéro car son prix d'exercice est proche du cours du titre support, ou lui est égal.
Anglais :  at the money.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
parité des revenus
Domaine :  Agriculture/Économie agricole.
Définition :  Forme d'égalité entre des revenus agricoles et non agricoles.
Anglais :  income parity.
(Source : arrêté du 20 septembre 1993)
parrainage, n.m.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Soutien moral apporté à une manifestation, à une personne, à un produit ou à une organisation en vue d'en retirer un bénéfice direct.
Note :  Les opérations de parrainage sont destinées à promouvoir l'image du parraineur et comportent l'indication de son nom ou de sa marque.
Voir aussi :  mécénat, patronage.
Anglais :  sponsoring, sponsorship.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
parrainer, v.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Apporter un soutien matériel à une manifestation, à une personne, à un produit ou à une organisation en vue d'en retirer un bénéfice direct.
Voir aussi :  parrainage.
Anglais :  sponsor (to).
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
parraineur, n.m.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Personne physique et morale qui apporte un soutien matériel à une manifestation, à une personne, à un produit ou à une organisation en vue d'en retirer un bénéfice direct.
Note :  On trouve aussi « parrain », qui n'est pas recommandé dans ce sens.
Voir aussi :  parrainage.
Anglais :  sponsor.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
partenaire, n.m.
Voir :  partenaire d'entraînement
partenaire d'entraînement
Forme abrégée :  partenaire, n.m.
Domaine :  Sport.
Définition :  Personne tenant le rôle d'un adversaire ou d'un opposant, et permettant à un sportif de s'entraîner dans des conditions voisines de celles de la compétition.
Équivalent admis :  sparring partner.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
partition d'image
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Opération faisant apparaître des plages dans une image en vue de délimiter des zones caractéristiques.
Voir aussi :  segmentation d'image.
Anglais :  image zoning.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
pas d'échantillonage
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Distance qui sépare les barycentres de deux taches élémentaires consécutives.
Voir aussi :  tache élémentaire.
Anglais :  sampling interval.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
passage de lignes
Domaine :  Défense.
Définition :  Opération par laquelle une force se déplace vers l'avant ou vers l'arrière à travers les positions de combat d'une autre force pour engager ou rompre le contact avec l'ennemi.
Anglais :  passage of lines.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
passage de satellite
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Par rapport à une station de réception, portion de la trajectoire du satellite, ou de la trace correspondante, qui se trouve dans le champ de visibilité de cette station.
Anglais :  satellite track.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
passager clandestin
Domaine :  Économie.
Définition :  Agent économique usant d'un bien en général collectif et ne payant pas sa quote-part, qui est alors supportée par les autres usagers.
Anglais :  free rider.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
pastillage, n.m.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Procédé de montage et d'interconnexion d'une puce sur un circuit imprimé.
Anglais :  chip-on-board process (COB).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
patronage, n.m.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Soutien moral explicite apporté à une personne, une manifestation ou une organisation.
Voir aussi :  mécénat, parrainage.
Anglais :  sponsorship.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
payé-emporté
Domaine :  Économie/Commerce.
Définition :  Technique de vente en libre service appliquée à la vente en gros.
Note :  Cette technique de vente vise à une compression des frais généraux par une stricte limitation des services rendus : les acheteurs viennent eux-mêmes enlever la marchandise à l'entrepôt du vendeur, paient comptant et se chargent de l'emballage et de l'acheminement.
Voir aussi :  comptant.
Anglais :  cash-and-carry.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
PEPS
Voir :  premier entré, premier sorti
peptide signal
Domaine :  Génétique moléculaire.
Synonyme :  séquence signal.
Définition :  Segment de 15 à 30 acides aminés présent à la partie N-terminale d'une protéine, et qui indique à la machinerie cellulaire que cette protéine doit être exportée ou sécrétée.
Note :  Ce peptide signal, qui permet le passage de la protéine à travers une membrane, est généralement clivé au cours du processus de sécrétion ou d'exportation par une protéase spécifique. Il n'est donc pas présent dans la protéine mature.
Anglais :  signal peptide, signal sequence.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
perchiste, n.
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Technicien qui manie la perche à son au-dessus de la personne qui parle.
Anglais :  perchman, perchwoman.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
pergélisol, n.m.
Domaine :  Pétrole-Géologie.
Voir :  permagel.
périapside, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Voir :  périastre.
périastre, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Synonyme :  apside inférieure, périapside, n.f.
Définition :  Point de l'orbite d'un objet céleste gravitant autour d'un axe pour lequel la distance des deux corps est minimale.
Notes :
  1. L'antonyme de « périastre » est « apoastre ».
  2. Dans le cas de la Terre le terme spécifique est « périgée », dans le cas du Soleil le terme spécifique est « périhélie ».
Anglais :  periastron, periapsis.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
période de ligne
Forme elliptique :  période-ligne.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Durée au cours de laquelle une rangée de détecteurs est scrutée électroniquement dans le capteur.
Voir aussi :  ligne de balayage, pas d'échantillonage.
Anglais :  scanning line period.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
période d'un nucléide radioactif
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique nucléaire.
Définition :  Temps nécessaire pour la désintégration de la moitié des atomes d'un échantillon du nucléide.
Note :  Le terme « demi-vie », transcription directe de l'anglais, est impropre.
Anglais :  radioactive half-life.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
péritéléphonie, n.f.
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Définition :  Ensemble des techniques utilisant un poste téléphonique en vue d'obtenir des services complémentaires à l'aide d'appareils associés au poste.
Anglais :  peritelephony.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
péritélévision, n.f.
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Définition :  Ensemble des techniques utilisant un récepteur de télévision, en vue d'applications autres que la visualisation directe d'un programme de télévision à l'aide d'appareils associés au récepteur.
Note :  Par exemple, des jeux vidéo, un enregistrement par magnétoscope domestique, une vidéographie.
Anglais :  television environment.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
permagel, n.m.
Domaine :  Pétrole-Géologie.
Synonyme :  pergélisol, n.m.
Définition :  Hauteur de terrain gelé en permanence dans les régions arctiques.
Équivalent admis :  permafrost.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
personnalisation, n.f.
Voir :  réseau prédiffusé
perte de signal
Domaine :  Audiovisuel/Télévision-Vidéo.
Définition :  Affaiblissement brusque du signal sonore ou visuel.
Anglais :  drop-out.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
perturbation électromagnétique
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Phénomène électromagnétique, le plus souvent brusque et aléatoire, parfois à caractère périodique, ne correspondant à aucun signal intentionnel et susceptible de troubler le fonctionnement d'un appareil électromagnétique.
Anglais :  electromagnetic disturbance.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
peson, n.m.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Appareil indiquant le poids au crochet d'un appareil de forage.
Anglais :  weight indicator.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
pétrolier, n.m.
Domaine :  Pétrole-Transport.
Définition :  Navire-citerne affecté au transport de pétrole et des produits pétroliers.
Voir aussi :  navire-citerne.
Anglais :  tanker.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
pétrolier-minéralier
Domaine :  Transport/Transport maritime.
Définition :  Navire pouvant transporter en vrac des hydrocarbures ou du minerai.
Anglais :  oil tanker, ore tanker, oil-bulk-ore carrier, OBO carrier.
(Source : arrêté du 28 novembre 1985)
phage, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  bactériophage.
phage défectif
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Phage muté qui nécessite pour sa multiplication les fonctions d'un phage assistant.
Voir aussi :  bactériophage.
Anglais :  defective phage.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
phage lysogénique
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Voir :  phage tempéré.
phage tempéré
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Synonyme :  phage lysogénique.
Définition :  Phage dont le génome peut s'intégrer dans l'ADN de la cellule hôte et en transformer les propriétés.
Notes :
  1. Lorsqu'il est intégré au génome de la cellule hôte, le phage prend le nom de prophage.
  2. Le phage tempéré est capable de lysogéniser les bactéries qu'il infecte.
Anglais :  temperate phage, lysogenic phage.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
phage transducteur
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  phage de transfert.
Définition :  Phage capable de transmettre une partie du génome d'une cellule hôte à une autre.
Anglais :  transducing phage, transducing particule.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
phage de transfert
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  phage transducteur.
phage virulent
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Phage produisant dans la bactérie une infection conduisant au cycle lytique.
Note :  La bactérie est lysée et les particules virales nouvellement synthétisées sont libérées.
Anglais :  virulent phage.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
phase finale
Domaine :  Sport.
Définition :  Partie terminale d'une compétition sportive destinée à désigner le vainqueur.
Voir aussi :  poule finale, tournoi final.
Anglais :  play-off.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
phasmide, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Plasmide vecteur qui porte l'origine de réplication d'un phage.
Note :  Le phasmide peut être propagé soit sous forme d'ADN double brin phasmidique, soit sous forme d'ADN phagique encapsidé grâce à un phage assistant.
Anglais :  phasmid.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
photo d'arrivée
Domaine :  Sport.
Voir :  photographie d'arrivée.
photo-identification, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Examen visuel d'une image aérienne ou spatiale, photographique ou non, destiné à reconnaître ou à mettre en évidence des objets de l'espace géographique qui la composent.
Anglais :  photoidentification.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
photo-interprétation, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Étude thématique d'une image aérienne ou spatiale, photographique ou non, qui se fait à partir de l'analyse des informations préalablement obtenues par photo-identification.
Voir aussi :  photo-identification, photo-interprète.
Anglais :  photointerpretation.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
photo-interprète, n.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Personne spécialisée dans la photo-interprétation.
Anglais :  photointerpreter.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
photo satellite
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :
  1. Prise de vue photographique effectuée depuis un satellite artificiel.
  2. Document obtenu en appliquant cette technique.
Note :  On doit distinguer la photo satellite de l'image par satellite qui est fournie par un capteur non photographique.
Anglais :  satellite(-borne) photograph(y).
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
photoablation, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Thermique.
Définition :  Ablation due à une irradiation par des photons.
Anglais :  photoablation.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
photocarte, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  carte photographique.
photographie d'arrivée
Forme elliptique :  photo d'arrivée.
Domaine :  Sport.
Définition :  Photographie permettant de départager les concurrents à l'arrivée.
Note :  On trouve aussi « photo finish ».
(Source : arrêté du 18 février 1988)
photomosaïque, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale/Photogrammétrie.
Voir :  mosaïque photographique.
photoplan, n.m.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Assemblage de photographies aériennes mises à une échelle moyenne commune, sur canevas de points connus par leurs positions planimétriques et leurs dénivelés.
Voir aussi :  mosaïque d'images, photomosaïque, point de canevas.
Anglais :  controlled mosaic.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
photoplan orthogonal
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Photoplan obtenu par assemblage d'images photographiques orthogonales, qui est corrigé des déformations dues au relief relevant de la projection conique.
Voir aussi :  photoplan.
Anglais :  orthophotomosaic.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
piège, n.m.
Domaine :  Défense.
Définition :  Dispositif dissimulé ou d'aspect inoffensif destiné à prendre par surprise un adversaire pour le blesser ou le tuer.
Anglais :  booby-trap.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
pile d'attente
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Ensemble des aéronefs évoluant à diverses altitudes sur des trajectoires d'attente dans un espace spécifié par le contrôle de la circulation aérienne.
Anglais :  holding stack, stack.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
pilotage d'un réacteur
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Voir :  conduite d'un réacteur.
pilote de périphérique
Domaine :  Informatique.
Définition :  Programme de gestion des échanges avec un périphérique.
Anglais :  driver.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
pipeline, n.m.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Canalisation pour le transport des fluides.
Note :  Les pipelines spécialisés peuvent être appelés oléoducs, gazoducs, etc.
Anglais :  pipe line.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
pipelinier, n.m.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Transporteur par pipeline ou agent opérant pour le compte d'un transporteur.
Anglais :  pipe-liner.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
pisé, n.m.
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Matériau de construction fabriqué à partir de terre argileuse délayée, à laquelle sont ajoutés des cailloux, de la paille ou d'autres constituants, et mis en place dans des branches servant de coffrage.
Voir aussi :  torchis, adobe.
Anglais :  loam.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
piste d'asservissement
Domaine :  Audiovisuel/Vidéo.
Définition :  Piste sur la bande vidéo contenant des instructions destinées à un magnétoscope.
Anglais :  control track.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
pivot, n.m.
  1. Domaine :  Transport.
    Définition :  Point de concentration ou de rayonnement des marchandises ou des voyageurs, regroupant des compagnies de transport importantes et des entreprises, situé au centre d'un réseau de plates-formes routières, ferroviaires, aéroportuaires ou fluviales.
    Note :  Les termes « plate-forme » et « moyeu » sont également utilisés dans ce sens.
    Anglais :  hub.
    (Source : arrêté du 27 mai 1992)
  2. Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
    Voir :  station pivot.

pixel, n.m.
Domaine :  Télédétection spatiale-Informatique.
Définition :  Le plus petit élément d'une surface de détection, d'une image échantillonnée ou d'une surface de visualisation, auquel on puisse affecter individuellement des caractéristiques visuelles.
Note :  Pixel est la forme abrégée de « picture element » (en angloaméricain : « picture » est souvent abrégé en « pic » ou en « pix »).
Voir aussi :  maille d'échantillonnage.
Anglais :  pixel, picture element (PEL).
(Source : arrêté du 25 septembre 1984, arrêté du 30 mars 1987, arrêté du 27 août 1992)
pixel mixte
Domaine :  Télédétection spatiale-Informatique.
Définition :  Pixel résultant de l'intégration radiométrique de plusieurs objets présents dans la tache élémentaire correspondante.
Voir aussi :  classification dirigée, classification non dirigée, pixel, tache élémentaire.
Anglais :  mixed pixel, mixel.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
place extraterritoriale
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Place sur laquelle des agents économiques, notamment des banques, bénéficient de conditions d'exercice particulières, principalement sur le plan fiscal et du contrôle des changes, de sorte qu'ils domicilient certaines opérations internationales traitées ailleurs et avec des non-résidents.
Anglais :  off-shore place.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
placement, n.m.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Opération de la phase d'étude qui consiste à définir l'emplacement de chaque élément d'un circuit.
Anglais :  placement.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
plage de lyse
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Synonyme :  plaque de lyse.
Définition :  Trou formé dans une couche de bactéries, à la suite d'une infection lytique provoquée par un bactériophage.
Note :  Les caractères des plages (vitesse de formation, dimension, aspect, etc) sont souvent utilisés pour définir un type donné de phage.
Anglais :  lysis plaque, phage plaque.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
plan de masse
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Représentation de l'implantation physique des blocs fonctionnels constituant un circuit.
Anglais :  floorplan.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
plan médias (langage professionnel)
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Recherche d'une combinaison optimale des médias et supports permettant de répondre aux impératifs d'une stratégie de communication.
Anglais :  media planning.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
plan d'options sur titre
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Programme suivant lequel une entreprise offre à ses salariés des options d'achat sur ses propres actions.
Anglais :  stock options plan.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
plan rapproché
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Plan cadrant un personnage au niveau des épaules ou de la poitrine.
Anglais :  medium close-up.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
planification, n.f.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Organisation suivant un plan.
Note :  Selon le contexte, on peut préférer « plan », « programme », « programmation », « calendrier », etc.
Voir aussi :  planigramme.
Anglais :  planning.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
planigramme, n.m.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Matérialisation graphique d'une planification.
Voir aussi :  planification.
Anglais :  planning.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
plaque de lyse
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Voir :  plage de lyse.
plasmide, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Molécule d'ADN extrachromosomique capable de se répliquer indépendamment et portant des caractères génétiques non essentiels à la cellule hôte.
Note :  Certains plasmides sont utilisés comme vecteurs de clonage.
Anglais :  plasmid.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
plasmide amplifiable
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Plasmide qui peut continuer à se répliquer quand la multiplication de la cellule hôte est bloquée.
Anglais :  amplifiable plasmid.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
plasmide autoamplifiable
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Plasmide mutant ayant perdu son mécanisme de contrôle de la réplication.
Note :  Chez certains de ces plasmides, le contrôle de la réplication est thermosensible.
Anglais :  runaway plasmid.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
plasmide hybride
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  plasmide recombiné.
plasmide mobilisable
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Plasmide qui n'est pas autotransférable, mais qui peut être transféré d'une cellule bactérienne à une autre grâce à un plasmide assistant.
Anglais :  mobilisable plasmid.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
plasmide multicopie
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Plasmide présent en de nombreuses copies dans une cellule hôte.
Anglais :  multicopy plasmid.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
plasmide R
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  facteur de résistance.
plasmide recombiné
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  plasmide hybride.
Définition :  Plasmide dans lequel a été inséré un fragment d'ADN étranger.
Note :  Ce terme est le plus souvent employé pour désigner un plasmide créé par recombinaison in vitro.
Anglais :  recombinant plasmid.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
plasmide de résistance
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  facteur de résistance.
pleurage, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Fluctuation de la vitesse relative entre un support d'enregistrement et la tête d'enregistrement ou de lecture, dont la fréquence est comprise entre 0,1 et 10 hertz.
Anglais :  wow.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
plot, n.m.
Voir :  plot de contact
plot de contact
Forme abrégée :  plot, n.m.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Contact en relief à la surface d'une puce, utilisé pour établir une liaison électrique avec des circuits extérieurs.
Anglais :  bump contact.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
PMV
Voir :  panneau à message variable
poignée, n.f.
Domaine :  Informatique.
Voir :  manche à balai.
point, n.m.
Domaine :  Aéronautique-Marine.
Définition :  Position géographique d'un navire ou d'un aéronef déterminée par des observations optiques, radioélectroniques, etc.
Note :  Dans cette acception, on dit aussi « position ».
Anglais :  fix.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
point d'accès
Domaine :  Transport.
Définition :  Lieu où les accords internationaux permettent aux transporteurs étrangers d'embarquer ou de débarquer des voyageurs ou des marchandises.
Anglais :  gate-way, gateway.
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
point d'appui
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Point de canevas utilisé pour effectuer des traitements permettant de corriger les défauts géométriques des images.
Voir aussi :  sous-image repérée, prétraitement d'image.
Anglais :  ground control point.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
point de canevas
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Point de repère connu dans un système de coordonnées tridimensionelles.
Note :  La traduction de « control point » par « point de contrôle » est incorrecte.
Voir aussi :  point d'appui.
Anglais :  (ground, picture) control point.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
point de cheminement
Domaine :  Défense.
Définition :  Dans un système de navigation de zone, point non balisé, prédéterminé par ordinateur, par lequel passe la route à suivre.
Anglais :  way point.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
point de coupure
Domaine :  Audiovisuel-Électronique.
Définition :  Point de repère sur une courbe caractéristique de tube électronique ou de dispositif semi-conducteur, correspondant à l'arrêt du courant dans une électrode donnée.
Anglais :  cut-off.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
point de repère
Domaine :  Télédétection spatiale/Photogrammétrie.
Définition :  Élément ponctuel identifiable sur une image et matérialisé au sol par un détail naturel ou artificiel.
Voir aussi :  point de canevas.
Anglais :  landmark.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
point zéro
Domaine :  Défense.
Définition :  Point obtenu par la projection verticale, sur la surface terrestre, du point d'explosion.
Anglais :  ground zero.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
pointeur, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Donnée permettant de retrouver l'adresse d'un groupe de données.
Anglais :  pointer.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
polarisation, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Décalage de la valeur d'une grandeur par rapport à une valeur de référence, effectué en vue de fixer les conditions de fonctionnement d'un système.
Notes :
  1. Ce terme s'applique par exemple à la tension de polarisation d'un transistor ou un champ de polarisation d'une bande magnétique.
  2. Ne pas confondre avec le terme « polarisation d'une antenne ».
Anglais :  bias, biasing.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
polarisation d'une antenne
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Caractéristique d'une antenne traduisant son adaptation à l'orientation du champ électrique de l'onde reçue.
Note :  En pratique, la polarisation est horizontale, verticale ou circulaire.
Anglais :  polarization.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
polymorphisme de restriction
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Propriété qu'a l'ADN de différents allèles de générer des fragments de restriction de taille variable.
Notes :
  1. Ce polymorphisme reflète directement des variations dans la séquence primaire de l'ADN.
  2. On trouve aussi les termes « polymorphisme de taille des fragments de restriction » et « polymorphisme de longueur des fragments de restriction ».
Anglais :  restriction fragment length polymorphism (RFLP).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
polynucléotide kinase
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Enzyme phosphorylant l'extrémité 5' d'un polynucléotide.
Anglais :  polynucleotide kinase.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
polyribosome, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  polysome.
polysome, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Synonyme :  polyribosome, n.m.
Définition :  Complexe constitué par une molécule d'ARNm et des ribosomes.
Note :  La synthèse protéique a lieu sur ce complexe.
Anglais :  polysome, polyribosome.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
pompage d'essai
Domaine :  Hydraulique.
Synonyme :  essai de pompage, essai par pompage.
Définition :  Pompage avec contrôle de l'évolution du débit.
Anglais :  pumping test.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
pompe auxiliaire
Domaine :  Défense-Moteur thermique.
Définition :  Pompe destinée à suppléer une défaillance de la pompe principale d'un circuit ou à maintenir la pression du fluide dans ce dernier.
Voir aussi :  pompe de suralimentation.
Anglais :  backing pump.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
pompe de suralimentation
Domaine :  Défense-Moteur thermique.
Définition :  Pompe auxiliaire de carburant utilisée pour empêcher le désamorçage de la pompe d'alimentation du moteur.
Voir aussi :  pompe auxiliaire.
Anglais :  booster pump.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
ponteuse, n.f.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Synonyme :  microsoudeuse de fils.
Définition :  Machine de soudage de fils d'interconnexion entre puces et substrat ou entre puces.
Anglais :  wire bonder.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
porosité, n.f.
Domaine :  Physique du sol.
Définition :  Volume des vides du sol exprimé en pourcentage du volume total.
Anglais :  porosity.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
porosité d'aération
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Voir :  porosité de drainage.
porosité de drainage
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Synonyme :  porosité utile, porosité d'aération.
Définition :  Partie de la porosité rendue accessible à l'air par le rabattement d'une nappe.
Anglais :  drainage effective porosity, drainage pore space, storage capacity.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
porosité utile
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Voir :  porosité de drainage.
port d'aéroglisseurs
Domaine :  Marine/Transport maritime.
Définition :  Site aménagé pour la réception des aéroglisseurs.
Anglais :  hoverport.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
porte, n.f.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Unité de base d'une fonction logique combinatoire.
Anglais :  gate.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
portée distale
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Pour un radar à visée latérale, distance-temps au sol qui correspond à la direction de visée dont l'angle avec la verticale du capteur actif est maximal.
Note :  La largeur de couloir est égale à la différence entre les portées distale et proximale.
Anglais :  far range.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
portée proximale
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Pour un radar à visée latérale, distance-temps au sol qui correspond à la direction de visée dont l'angle avec la verticale du capteur actif est minimal.
Anglais :  near range.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
posé-décollé, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Atterrissage d'un aéronef suivi immédiatement d'un décollage.
Anglais :  touch-and-go.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
pose-tubes, n.m.
Domaine :  Génie civil/Engins.
Définition :  Tracteur équipé d'une flèche latérale, et servant à mettre en place les éléments d'une canalisation importante, notamment d'eau, de gaz ou d'hydrocarbures.
Anglais :  pipe layer.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
position identifiée
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Position d'un avion par rapport au sol, déterminée par l'identification d'un point de la surface terrestre.
Anglais :  pinpoint.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
post-combustion, n.f.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Synonyme :  réchauffe.
Définition :  Procédé visant à augmenter la poussée d'un réacteur par injection de carburant en aval de la turbine.
Anglais :  afterburner, reheat.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
poste de pilotage
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Voir :  habitacle.
poste téléphonique sans cordon
Domaine :  Télécommunications.
Synonyme :  téléphone sans cordon.
Définition :  Terminal téléphonique employant une liaison à très courte distance par ondes radioélectriques ou optiques, et non par un cordon, entre une partie fixe et une partie mobile.
Anglais :  cordless telephone.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
potentiel hydrique total
Domaine :  Hydraulique-Physique du sol.
Définition :  État énergétique de l'eau du sol.
Anglais :  total soil water potential.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
poule finale
Domaine :  Sport.
Définition :  Formule appliquée lors de la phase finale d'une compétition, débouchant sur un classement des compétiteurs établi à la suite de rencontres entre tous les participants qualifiés.
Voir aussi :  phase finale, tournoi final.
Anglais :  play-off.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
poulie motrice
Domaine :  Marine/Pêches maritimes.
Définition :  Poulie entraînée par un moteur et permettant de haler des filets.
Anglais :  power-block.
(Source : arrêté du 28 novembre 1985)
pouvoir de rejet
Domaine :  Télédétection spatiale.
Définition :  Aptitude d'un dispositif à éliminer, dans un signal complexe, une partie considérée comme significative (bruit, fouillis, interférence, ...) en vue de discriminer la partie utile du signal.
Note :  Cette propriété s'exprime sous forme de rapport ou de logarithme de rapport.
Voir aussi :  filtrage numérique (d'image).
Anglais :  rejection (of noise, clutter, interference..).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
pouvoir de résolution
Domaine :  Physique-Métrologie.
Définition :  Inverse de la limite de résolution.
Voir aussi :  résolution.
Anglais :  resolution capacity.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
prédiffusé programmable
Voir :  circuit intégré prédiffusé programmable
premier entré, premier sorti
Abréviation :  PEPS.
Domaine :  Économie et finances/Comptabilité.
Définition :  Système dans lequel la comptabilisation d'un élément de stock consommé se fait sur la base du prix du premier élément identique entré en stock.
Anglais :  first in, first out (FIFO).
(Source : arrêté du 18 février 1987)
première sortie
Domaine :  Transport/Transport aérien-Transport ferroviaire.
Définition :  Sortie d'atelier et, éventuellement, présentation publique du prototype ou de la tête de série d'un véhicule de transport.
Note :  Ce genre d'évènement donne souvent lieu à une manifestation médiatique à retentissement commercial.
Anglais :  roll-out.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
preneur de prix
Domaine :  Économie.
Définition :  Agent économique (entreprise ou groupe d'entreprises) qui accepte de pratiquer le prix imposé par le fixeur de prix ou le prix qui apparaît sur le marché concurrentiel.
Voir aussi :  fixeur de prix.
Anglais :  price taker.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
pression, n.f.
  1. Domaine :  Sport.
    Définition :  Harcèlement de l'adversaire réduit à la défensive.
    Anglais :  forcing.
    (Source : arrêté du 18 février 1988)
  2. Domaine :  Sport/Basket-ball-Football.
    Définition :  Marquage serré de l'adversaire en possession du ballon.
    Anglais :  pressing.
    (Source : arrêté du 18 février 1988)

pression de combustion
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Pression des gaz dans la chambre de combustion en cours de fonctionnement.
Anglais :  combustion pressure.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
pressuriseur, n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Dans un réacteur nucléaire à eau sous pression, appareil destiné à établir et maintenir la pression dans le circuit primaire de refroidissement, à une valeur choisie pour empêcher l'ébullition.
Voir aussi :  réacteur à eau sous pression.
Anglais :  pressurizer.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
prêt-à-monter, n.m.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Ensemble présenté en pièces détachées en vue d'être monté par l'utilisateur.
Note :  Pluriel : « prêts-à-monter ».
Anglais :  kit.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
prétraitement d'image
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement d'image.
Définition :  Opération ou ensemble d'opérations consistant à rendre des données brutes aptes à une analyse thématique.
Note :  Ces opérations consistent, essentiellement, à effectuer des formatages, le délignage, des corrections géométriques, radiométriques, des rééchantillonages.
Voir aussi :  rectification d'image.
Anglais :  image preprocessing.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
prime de célérité
Domaine :  Marine/Manutention.
Définition :  Prime accordée pour le temps gagné par rapport au temps prévu par le contrat pour effectuer un chargement ou un déchargement.
Anglais :  dispatch money.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
prise, n.f.
Domaine :  Sport/Golf.
Définition :  Position des mains sur la poignée de la canne.
Anglais :  grip.
(Source : arrêté du 11 décembre 1992)
prise d'air variable
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Prise d'air utilisée sur les avions supersoniques et possédant des parois internes ou externes mobiles de manière à adapter le fonctionnement du réacteur aux différentes vitesses de vol de l'avion.
Note :  Le terme « entrée d'air à géométrie variable » est à éviter.
Voir aussi :  entrée d'air variable.
Anglais :  variable-geometry inlet, variable-geometry intake.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
prisée, n.f.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :
  1. Fixation d'un prix en réponse à une demande sur un marché.
  2. Fixation de la valeur d'un bien ou d'un instrument financier à un moment donné, pour des raisons comptables, que ce soit sur un marché organisé ou un marché de gré à gré.
Anglais :  pricing.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
priser, v.tr.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Fixer un prix en réponse à une demande sur un marché ou la valeur d'un bien ou d'un instrument financier, pour des raisons comptables, que ce soit sur un marché organisé ou un marché de gré à gré.
Anglais :  price (to).
(Source : arrêté du 11 février 1993)
priseur, n.m.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Personne qui fixe un prix en réponse à une demande sur un marché ou la valeur d'un bien ou d'un instrument financier pour des raisons comptables, que ce soit sur un marché organisé ou un marché de gré à gré.
Anglais :  pricer.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
prix demandé
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Prix auquel un titre est demandé à l'achat.
Anglais :  asking price.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
prix de discompte
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Voir :  prix discompté.
prix discompté
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Synonyme :  prix de discompte.
Définition :  Prix auquel est pratiqué un discompte.
Voir aussi :  discompte.
Anglais :  discount price.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
prix d'exercice
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Prix auquel l'acheteur d'une option exerce le droit d'acquérir, dans le cas d'une option d'achat, ou de vendre, dans le cas d'une option de vente, le support du contrat d'option.
Anglais :  striking price.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
prix offert
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Prix auquel un titre est offert à la vente.
Anglais :  bid price.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
prix virtuels
Domaine :  Économie.
Définition :  Prix de référence utilisés dans le calcul économique et s'écartant des prix effectivement pratiqués du fait qu'ils incorporent des coûts issus de contraintes inaperçues du marché et qu'ils excluent des charges de monopole.
Notes :
  1. Les contraintes inaperçues du marché sont notamment macroéconomiques, par exemple les offres d'emploi ou la balance courante.
  2. Des prix virtuels peuvent être également calculés pour des biens et services non marchands.
Anglais :  shadow prices.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
procédures de séparation des exercices
Domaine :  Économie et finances/Comptabilité.
Définition :  Procédures utilisées lors de l'arrêté des comptes et permettant d'affecter de façon fiable et cohérente à chaque exercice les opérations dont l'exécution est proche de la date de clôture.
Anglais :  cut-off procedures.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
processeur, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :
  1. Organe destiné, dans un ordinateur ou dans une autre machine, à interpréter et à exécuter des instructions.
  2. Par analogie, ensemble de programmes permettant d'exécuter sur un ordinateur des programmes écrits dans un certain langage.
Anglais :  processor.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
processeur vectoriel
Domaine :  Informatique.
Définition :  Processeur conçu pour appliquer simultanément le même traitement à des éléments homologues de tableaux de données.
Anglais :  array processor.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
profil hydrique
Domaine :  Hydraulique-Physique du sol.
Définition :  Courbe donnant les teneurs en eau du sol mesurées à un instant donné, en fonction de la profondeur.
Anglais :  moisture content profile.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
progiciel, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ensemble complet et documenté de programmes conçu pour être fourni à plusieurs utilisateurs, en vue d'une même application ou d'une même fonction.
Anglais :  package.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
programmation par objets
Domaine :  Informatique.
Définition :  Mode de programmation dans lequel les données et les procédures qui s'appliquent sont regroupées en entités appelées objets.
Note :  On entend par « objet » une entité constituée d'un ensemble d'informations et de lois de comportement.
Voir aussi :  langage à objets.
Anglais :  object-oriented programming.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
promoteur, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Séquence d'ADN nécessaire à l'initiation de la transcription et le plus souvent située en amont de la partie transcrite des gènes.
Anglais :  promotor.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
propergol, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Définition :  Produit constitué d'un ou plusieurs ergols et apte à fournir par réaction chimique l'énergie de propulsion d'un moteur-fusée.
Anglais :  propellant.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
propergol hybride
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Voir :  lithergol.
prophage défectif
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Prophage qui présente une mutation qui rend impossible l'accomplissement complet du cycle lytique lors de son induction.
Note :  Un prophage défectif ne peut se multiplier sous forme de phage qu'en présence d'un phage assistant.
Anglais :  defective prophage.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
prosome, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Petite particule ribonucléoprotéique associée à un ARN messager libre et réprimée dans le cytoplasme.
Anglais :  prosome.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
protection thermique
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Thermique.
Définition :  Ensemble de dispositifs utilisés pour éviter qu'un corps soit soumis à des variations excessives de température.
Note :  La protection peut être active ou passive.
Voir aussi :  bouclier thermique, écran thermique.
Anglais :  thermal protection.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
proto-oncogène, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Gène existant dans le génome d'une cellule et pouvant devenir oncogène à la suite d'une activation consécutive à une mutation, une translocation ou à l'insertion d'un promoteur viral actif.
Anglais :  protooncogene.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
protocole, n.m.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Ensemble des conventions nécessaires pour faire coopérer des entités généralement distantes, en particulier pour établir et entretenir des échanges d'informations entre ces entités.
Note :  Les entités peuvent être des éléments réels ou virtuels, matériels ou logiciels, d'un réseau de télécommunication ou d'un ensemble de traitement de l'information.
Anglais :  protocol.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
provirus, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Séquence d'ADN double brin située dans un chromosome d'eucaryote et correspondant au génome d'un rétrovirus.
Anglais :  provirus.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
pseudogène, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  gène silencieux.
publipostage, n.m.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Prospection, démarchage ou vente par voie postale.
Anglais :  mailing.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
publipostage direct
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Publipostage identifiant les destinataires par leur qualification ou leur nom.
Anglais :  direct mail.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
puce, n.f.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Composant électronique monolithique non encapsulé.
Note :  Le terme « microplaquette » est également utilisé comme synonyme de « puce ».
Anglais :  chip, die.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
pulvérisateur-mélangeur, n.m.
Domaine :  Génie civil/Engins.
Définition :  Machine automatique servant à incorporer de manière homogène des matériaux dans le sol.
Anglais :  pulvimixer.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
quadricylindre à plat (langage professionnel)
Domaine :  Défense-Moteur thermique.
Voir :  bicylindre à plat.
quasi-mosaïque, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Document résultant d'un montage d'images, prétraitées ou non, sur un canevas de points d'appui insuffisants pour réaliser une mosaïque.
Voir aussi :  mosaïque d'images.
Anglais :  quasi-mosaic.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
queue polyA
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  séquence polyA.
quille, n.f.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Élément profilé de faible allongement fixé à la partie inférieure du fuselage, en vue d'augmenter la stabilité latérale de l'avion ou d'éviter qu'il se mette en vrille.
Anglais :  ventral fin.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
rabattement, n.m.
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Diminution de la charge hydraulique déterminée en un point donné sous l'effet d'un prélèvement d'eau, naturel ou artificiel.
Anglais :  drawdown.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
raboutage, n.m.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Opération de récupération des masses-tiges usées qu'on remet aux dimensions normalisées par coupe des extrémités et apport d'embouts.
Anglais :  stubbing.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
raccordement d'aile
Domaine :  Défense.
Définition :  Carénage placé à la jonction de l'aile et du fuselage pour améliorer l'écoulement de l'air.
Note :  Le terme « karman » est à éviter.
Anglais :  wing fillet.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
raccords, n.m.pl.
Domaine :  Pétrole/Production.
Définition :  Ensemble des accessoires, garnitures, raccords de tuyauteries, agencements présents dans une installation pétrolière.
Anglais :  fittings.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
rachat d'entreprise par ses salariés
Abréviation :  RES.
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Opération permettant à des salariés de racheter leur entreprise, une division de leur entreprise ou une de ses filiales, à l'aide d'emprunts ou d'avantages fiscaux.
Anglais :  leveraged management buy-out (LMBO).
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
radar aéroporté à antenne latérale
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  radar à visée latérale.
radar à antenne synthétique
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  radar à synthèse d'ouverture.
radar à ouverture synthétique
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  radar à synthèse d'ouverture.
radar à synthèse d'ouverture
Abréviation :  RSO.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Synonyme :  radar à antenne synthétique, radar à ouverture synthétique.
Définition :  Radar embarqué à balayage latéral dans lequel on utilise le déplacement du véhicule pour simuler une antenne de grandes dimensions.
Anglais :  synthetic aperture radar (SAR).
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
radar à visée latérale
Abréviation :  RVL.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Radar imageur embarqué qui explore en vol un couloir décalé latéralement par rapport à la trace du véhicule.
Note :  Le terme angloaméricain « side-looking airbone radar » (abrév. SLAR), en français « radar aéroporté à visée latérale », désigne l'appareil en mode opératoire aérien.
Anglais :  side-looking radar (SLR).
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
radargrammétrie, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Techniques d'exploitation des images de radar qui permettent de déterminer les caractéristiques géométriques du terrain et d'en représenter des formes ainsi que des détails.
Voir aussi :  stéréoradargrammétrie.
Anglais :  radargrammetry.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
radargraphie, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :
  1. Technique qui permet d'obtenir des images à partir des signaux recueillis par un radar imageur.
  2. Document obtenu par cette technique.
Note :  Dans la deuxième acception, les termes « image radar » et « cliché radar » sont également recommandés.
Anglais :  radar image.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
radioalignement de descente
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Dans le système d'atterrissage aux instruments ILS, dispositif indiquant l'écart vertical de l'aéronef par rapport à sa trajectoire de descente optimale.
Anglais :  glide path, glide slope.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
radioborne, n.f.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Émetteur de radionavigation qui rayonne un faisceau vertical en vue de fournir à un aéronef une indication de position.
Anglais :  marker beacon.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
radiocanal, n.m.
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  canal radioélectrique.
radiodiffusion de télévision
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  radiodiffusion visuelle.
radiodiffusion visuelle
Domaine :  Télécommunications.
Synonyme :  radiodiffusion de télévision.
Définition :  Radiodiffusion de programmes visuels avec les sons associés.
Notes :
  1. Le mot « télévision » seul est souvent utilisé pour désigner la radiodiffusion visuelle, qui est la principale application de la télévision.
  2. Le mot « télédiffusion », qui a un sens plus général, est souvent utilisé au sens restreint de « radiodiffusion visuelle ».
Anglais :  television broadcasting.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
radiogoniométrie, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Détermination de la direction d'un objet au moyen de la réception d'ondes électromagnétiques émises, réfléchies ou diffusées par cet objet.
Anglais :  radio direction finding, radiogoniometry.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
radioguidage, n.m.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :
  1. Conduite à distance d'un mobile.
  2. Transmission d'informations pour la conduite d'un mobile, au moyen d'ondes électromagnétiques.
Anglais :  radioguidance.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
radiomessagerie bilatérale
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Service de radiocommunication destiné à la transmission de messages numériques ou alphanumériques en provenance ou à destination d'un terminal mobile.
Note :  On trouve aussi « radiomessagerie bidirectionnelle ».
Anglais :  two-way paging, two-way messaging.
(Source : arrêté du 2 mars 1994)
radiomessagerie unilatérale
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Service de radiocommunication destiné à la transmission de messages vers un terminal mobile ou éventuellement un groupe de stations mobiles.
Notes :
  1. Chaque message comporte l'adresse de la station mobile destinataire ou du groupe de stations, suivie éventuellement de données numériques ou alphanumériques.
  2. On trouve aussi « radiomessagerie unidirectionelle ».
Anglais :  display paging.
(Source : arrêté du 2 mars 1994)
radiomètre à balayage
Domaine :  Télédétection spatiale.
Définition :  Radiomètre pourvu d'un dispositif de balayage qui procède à l'exploration séquentielle d'une scène afin d'en obtenir une image.
Note :  Par exemple, le radiomètre en hyperfréquence et le radiomètre multibande.
Anglais :  scanner, scanning radiometer.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
radiomètre imageur
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  imageur.
radiophare, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Émetteur de radionavigation destiné à permettre à un aéronef ou à un navire de déterminer son relèvement ou sa direction par rapport à l'antenne de cet émetteur.
Voir aussi :  radiophare d'alignement.
Anglais :  radio beacon.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
radiophare d'alignement
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Radiophare définissant dans l'espace un ou plusieurs plans verticaux séparant des régions distinctes.
Voir aussi :  radiophare.
Anglais :  radio range, range.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
radioralliement, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Navigation d'un aéronef se dirigeant continuellement vers une station émettrice grâce aux signaux émis par cette station.
Note :  Peut être abrégé en « ralliement » s'il n'y a pas d'ambiguïté.
Anglais :  homing.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
ralentissement, n.m.
Voir :  ralentissement des neutrons
ralentissement des neutrons
Forme abrégée :  ralentissement, n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique nucléaire.
Définition :  Diminution de l'énergie cinétique des neutrons par collisions avec les noyaux des atomes d'un modérateur.
Voir aussi :  diffusion, modérateur, neutrons thermiques.
Anglais :  slowing-down.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
rame, n.f.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Assemblage de tiges de forage.
Anglais :  string.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
rapport d'ébullition critique
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Thermohydraulique.
Voir :  rapport de flux thermique critique.
rapport de flux thermique critique
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Thermohydraulique.
Synonyme :  rapport d'ébullition critique (REC).
Définition :  Rapport entre la valeur du flux thermique conduisant à la crise d'ébullition et la valeur du flux thermique existant.
Note :  Les termes « marge de sécurité par rapport à l'ébullition critique », « marge de sécurité par rapport à la crise d'ébullition », « marge de sécurité par rapport au flux de caléfaction » sont parfois utilisés au sens de « rapport de flux thermique critique » ; leur usage est déconseillé.
Voir aussi :  combustible nucléaire, densité de flux thermique critique.
Anglais :  critical heat flux ratio, CHF ratio, departure from nucleate boiling ratio (DNBR), DNBR margin, DNBR limit, DBN margin.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
rapport d'onde stationnaire
Abréviation :  ROS.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Rapport caractérisant une onde électromagnétique dans un milieu comportant une onde stationnaire.
Notes :
  1. Le rapport d'onde stationnaire est le rapport d'un maximum à un minimum adjacent d'une composante particulière du champ électromagnétique, ou d'une grandeur telle que le courant ou la tension.
  2. Le terme « taux d'onde stationnaire » est à proscrire.
Anglais :  standing wave ratio (SWR), voltage standing wave ratio (VSWR).
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
rapport de tournage
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Feuille qui accompagne la pellicule impressionnée au laboratoire, mentionnant le métrage, les numéros, la longueur des plans et des prises tournées, les indications de tirage, l'effet de lumière souhaité.
Anglais :  camera sheet, dope-sheet.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
rattachement, n.m.
Domaine :  Économie et finances/Comptabilité.
Définition :  En comptabilité, principe stipulant que les charges sont prises dans le compte de résultats sur la base d'une liaison entre les coûts encourus et l'obtention de produits spécifiques.
Notes :
  1. Ce processus implique la prise en compte simultanée ou combinée de produits et de charges qui résultent des mêmes transactions ou évènements.
  2. Le terme « rapprochement » est également utilisé au Canada.
Anglais :  matching.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
ravitaillement, n.m.
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Synonyme :  armement, n.m.
Définition :  Opération d'approvisionnement d'un aéronef couvrant la restauration et les besoins du service en vol.
Note :  Il convient de distinguer « ravitaillement » et « avitaillement ».
Voir aussi :  service d'escale.
Anglais :  catering.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
rayonnement résiduel
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :  Rayonnement qui présente l'aspect d'un rayonnement réfléchi et qui provient, dans le cas de matériaux réfringents, d'un effet lié, à la fois, à un fort indice de réfraction et à un coefficient d'absorption élevé.
Note :  Ce type de rayonnement permet d'obtenir par télédétection des informations sur la composition chimique des matériaux de la surface terrestre.
Allemand :  Reststrahlen.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
réacteur à double flux
Domaine :  Défense.
Définition :  Turboréacteur fondé sur le principe de la dilution, mélange du flux primaire chaud passant par la turbine avec un flux secondaire froid provenant d'une soufflante.
Voir aussi :  soufflante.
Anglais :  fan engine, fan jet, turbofan, by-pass engine.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
réacteur à eau bouillante
Abréviation :  REB.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Réacteur nucléaire modéré et refroidi par de l'eau ordinaire, portée à ébullition dans le coeur dans les conditions normales de fonctionnement.
Voir aussi :  modérateur.
Anglais :  boiling water reactor (BWR).
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
réacteur à eau sous pression
Abréviation :  REP.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Réacteur nucléaire modéré et refroidi par de l'eau ordinaire, maintenue liquide dans le coeur grâce à une pression appropriée dans les conditions normales de fonctionnement.
Voir aussi :  modérateur.
Anglais :  pressurized water reactor (PWR).
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
réacteur à n boucles
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Réacteur nucléaire dans lequel le refroidissement du coeur est assuré par n boucles.
Voir aussi :  boucle.
Anglais :  n-loop reactor.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
réacteur à neutrons rapides
Abréviation :  RNR.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Réacteur nucléaire dans lequel on limite la présence de matières pouvant ralentir les neutrons afin que les fissions soient produites principalement par des neutrons rapides.
Voir aussi :  neutrons rapides, surgénérateur.
Anglais :  fast neutron reactor, fast reactor.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
réacteur à neutrons thermiques
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
Définition :  Réacteur nucléaire dont le coeur comprend un modérateur, de sorte que les fissions sont produites principalement par des neutrons thermiques.
Note :  Le terme « réacteur thermique » est déconseillé.
Voir aussi :  modérateur, neutrons thermiques.
Anglais :  thermal reactor, thermal neutron reactor.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
réalité de terrain
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Caractéristiques connues de la scène étudiée, obtenues à partir d'observations et de mesures (enregistrées ou non) réalisées in situ ou à faible altitude.
Voir aussi :  données de terrain.
Anglais :  ground truth.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
réarrangement génétique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Assemblage réunissant plusieurs morceaux d'ADN initialement non contigus.
Note :  Certains réarrangements conduisent à la formation de gènes fonctionnels (gène des anticorps). D'autres au contraire se traduisent par une inactivation de gènes.
Anglais :  gene rearrangement.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
REB
Voir :  réacteur à eau bouillante
REC
Voir :  rapport de flux thermique critique
récepteur à bande latérale unique
Forme abrégée :  récepteur BLU.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Récepteur capable de recevoir les émissions à bande latérale unique.
Anglais :  single-sidebanded receiver (SSB receiver).
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
récepteur BLU
Voir :  récepteur à bande latérale unique
recharge, n.f.
Domaine :  Hydraulique-Hydrogéologie.
Définition :  Fraction de l'eau ou de la pluviométrie qui parvient, notamment par effet de gravité, à la zone saturée.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
réchauffe, n.f.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Voir :  post-combustion.
recherche de personne
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  service de recherche de personne
recombinaison génétique
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Phénomène conduisant à l'apparition, dans une cellule ou dans un individu, de gènes ou de caractères héréditaires dans une association différente de celle observée chez les cellules ou individus parentaux.
Anglais :  genetic recombination.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
recombiné
Domaine :  Génétique moléculaire.
  1. n.m.
    Définition :  Organisme ou molécule résultant d'une recombinaison génétique naturelle ou expérimentale.
  2. adj.
    Définition :  Qualifie un organisme ou une molécule abritant un gène recombiné.
Note :  On trouve dans l'usage, sous l'influence de l'anglais, le terme « recombinant ». Il est plus rigoureux d'utiliser celui de « recombiné », qui marque que l'élément en cause résulte bel et bien d'une recombinaison.
Anglais :  recombinant, recombined.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
reconditionnement, n.m.
Domaine :  Pétrole/Production.
Définition :  Travaux d'entretien, de réparation ou de rééquipement que l'on effectue au cours de l'exploitation d'un puits.
Anglais :  work-over.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
reconquête, n.f.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Reprise de position commerciale.
Anglais :  winback.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
rectification d'image
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales/Traitement d'image.
Définition :  Application à une image de prétraitements destinés à en réduire les aberrations géométriques, voire radiométriques.
Voir aussi :  prétraitement d'image, restauration d'image.
Anglais :  image rectification.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
reddition de comptes
Domaine :  Économie et finances/Comptabilité.
Définition :  Élaboration et communication, par une entreprise, de ses états comptables.
Anglais :  reporting.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
redevance, n.f.
Domaine :  Économie-Pétrole/Commerce extérieur.
Définition :  Somme versée à échéances périodiques en contrepartie d'un avantage concédé contractuellement.
Équivalent admis :  royalty.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
réducteur de bruit
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Dispositif électronique destiné à améliorer le rapport du signal utile sur un bruit de fond.
Anglais :  noise reducer.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
réducteur de portance
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Dispositif aérodynamique provoquant une diminution de la portance d'une voilure ou de la poussée d'un réacteur ou d'un moteur-fusée.
Anglais :  spoiler.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
réduction de la viscosité
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :  Opération de diminution de la viscosité de certains résidus paraffineux et des fiouls lourds en général par craquage à basse température.
Anglais :  viscosity breaking, visbreaking.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
réémetteur, n.m.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Ensemble formé d'un récepteur et d'un émetteur et destiné à recevoir les émissions d'un émetteur de radiodiffusion sonore ou de télévision et à émettre immédiatement le même programme.
Voir aussi :  répéteur.
Anglais :  rebroadcast station, relay station.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
reformage, n.m.
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :  Procédé thermique ou catalytique de traitement de fractions légères de pétrole en vue d'obtenir une essence ayant une teneur en hydrocarbures aromatiques et un indice d'octane plus élevés que la charge.
Voir aussi :  unité de reformage.
Anglais :  reforming.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
refoulement, n.m.
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Action de déplacer un aéronef vers l'arrière.
Note :  Le refoulement peut être effectué au tracteur ou au moteur.
Anglais :  push back.
(Source : arrêté du 18 juillet 1989)
refouler, v.
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Déplacer un aéronef vers l'arrière.
Note :  Le refoulement peut s'effectuer au tracteur ou au moteur.
Anglais :  push back (to).
(Source : arrêté du 18 juillet 1989)
réfrigérant, adj. et n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Thermohydraulique.
Voir :  caloporteur.
refroidissement par film fluide
Domaine :  Défense.
Définition :  Refroidissement d'une surface commme celle d'une aube de turbine, d'une tête de missile, etc., portée à très haute températurepar projection continue sur cette surface d'une couche mince de fluide réfrigérant.
Anglais :  film cooling.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
refroidisseur, n.m.
Domaine :  Transport-Automobile.
Voir :  échangeur thermique intermédiaire.
régime de tarissement non influencé
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Régime des débits de la nappe sous l'effet du drainage après arrêt des infiltrations dues aux pluies.
Anglais :  tail recession regime.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
région polyA
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  séquence polyA.
régisseur de distribution
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Responsable de la recherche des artistes et de l'attribution des rôles.
Anglais :  casting director.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
régulateur, -trice, n.
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Agent d'une compagnie aérienne ou d'une société d'assistance chargé de l'affectation et du suivi des aéronefs en fonction des programmes d'exploitation.
Note :  Le terme « dispatcher » ne doit pas être utilisé en français.
Voir aussi :  régulation, réguler, répartiteur.
Anglais :  dispatcher.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
régulation, n.f.
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Activité d'affectation et de suivi des aéronefs exercée à la direction d'une compagnie aérienne pour l'ensemble de sa flotte, en fonction des programmes d'exploitation, en matière de contrôle de la circulation aérienne et sur chaque plate-forme aéroportuaire pour les vols qui y arrivent ou en partent.
Notes :
  1. À l'aéroport, la régulation s'exerce en coordination avec le contrôle aérien.
  2. Dans cette acception, on dit aussi « répartition », « ventilation ».
  3. Le terme « dispatching » ne doit pas être utilisé en français.
Voir aussi :  régulateur, réguler.
Anglais :  dispatching.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
régulation autogène
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  autorégulation.
réguler, v.tr.
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Pour une compagnie aérienne ou une autorité aéroportuaire, affecter les aéronefs et assurer le suivi de leur exploitation.
Notes :
  1. Dans cette acception, on dit aussi « répartir », « ventiler ».
  2. Le terme « dispatcher » ne doit pas être utilisé en français.
Voir aussi :  régulation, régulateur.
Anglais :  dispatch (to).
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
relancer, v.tr.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Remettre en marche un système informatique après retour à un état de référence.
Anglais :  restart (to).
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
remblayeuse, n.f.
Domaine :  Bâtiment-Génie civil/Engins.
Définition :  Équipement de terrassement constitué par un godet racleur supporté par une flèche, et servant à remblayer les tranchées.
Anglais :  back filler.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
rembours, n.m.
Domaine :  Économie/Commerce international.
Synonyme :  remboursement de droits et taxes.
Définition :  Régime douanier qui permet, pour des marchandises étrangères réexportées soit en l'état, soit après transformation ou incorporation dans un autre produit, d'accorder le remboursement total ou partiel des droits de douane ou taxes qu'elles ont supportés lors de leur importation.
Anglais :  drawback.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
remboursement de droits et taxes
Domaine :  Économie/Commerce international.
Voir aussi :  rembours.
remboursement in fine
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Remboursement du principal d'un emprunt ou d'un crédit en un seul versement à son échéance.
Anglais :  bullet.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
remodelage, n.m.
Domaine :  Transport-Automobile.
Définition :  Action de modifier un véhicule de façon plus prononcée que lors d'un restylage, mais sans apporter de transformations profondes à sa ligne générale.
Anglais :  restyling, lifting.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
remodeler, v.
Domaine :  Transport-Automobile.
Définition :  Modifier un véhicule de façon plus prononcée que lors d'un restylage, mais sans apporter de transformations profondes à sa ligne générale.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
remontée des eaux froides
Forme abrégée :  remontée d'eau.
Domaine :  Marine-Océanographie.
Définition :  Système de courant ascendant faisant remonter vers la surface des eaux froides inférieures.
Note :  Ce phénomène peut provoquer des modifications de la faune marine.
Anglais :  upwelling.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
remontée d'eau
Voir :  remontée des eaux froides
remplissage, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Opération qui consiste à insérer des nucléotides dans une région simple brin d'un ADN pour la rendre entièrement double brin.
Note :  Cette opération nécessite l'utilisation d'une ADN polymérase I.
Anglais :  filling in.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
remue-méninges, n.m.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Technique de groupe destinée à stimuler l'imagination des participants en vue de leur faire produire le maximum d'idées dans le minimum de temps.
Anglais :  brain-storming.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
renaturation d'acide nucléique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Réassociation, après dénaturation, de simples brins d'ADN ou d'ARN complémentaires.
Anglais :  renaturation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
rencontre interprofessionnelle
Domaine :  Tourisme.
Voir :  bourse professionnelle.
REP
Voir :  réacteur à eau sous pression
réparation de l'ADN
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Ensemble des processus qui permettent la reconstitution d'un duplex normal à partir de structures présentant des anomalies diverses, telles que des interruptions plus ou moins importantes dans la continuité de l'un des brins, la présence de brins surnuméraires ou des défauts de complémentarité.
Anglais :  DNA repair.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
répartir, v.
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Voir :  réguler.
répartiteur, -trice, n.
Domaine :  Pétrole-Transport.
Définition :  Employé responsable du mouvement des produits.
Anglais :  dispatcher.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
répartition, n.f.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Opération portant sur des marchandises ou sur du courrier et consistant à diriger chaque colis ou chaque pli vers son destinataire.
Note :  On dit aussi, dans une acception voisine, « ventilation ».
Anglais :  dispatching.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
repérage, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Lecture rapide d'un support enregistré destiné à localiser un passage déterminé.
Notes :
  1. Selon le sens de défilement, on parle de repérage avant ou de repérage arrière.
  2. Il existe aussi des procédés de repérage automatique.
Anglais :  search, searching.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
répertoire, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Liste d'identificateurs, classés selon des arguments appropriés, permettant l'accès aux informations qu'ils désignent.
Anglais :  directory.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
répéteur, n.m. (langage professionnel)
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Appareil comprenant essentiellement un ou plusieurs amplificateurs ou régénérateurs et des organes associés, destiné à être employé en un point intermédiaire d'un système de transmission de façon à corriger la dégradation de l'information véhiculée.
Note :  Un répéteur peut fonctionner dans un seul sens ou dans les deux sens de transmission.
Voir aussi :  réémetteur.
Anglais :  repeater (sur câble), transponder (sur satellite).
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
répétition terminale longue
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Séquence directement répétée aux deux extrémités d'un ARN ou d'un ADN rétroviral.
Anglais :  long terminal repeat (LTR).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
replacement externe
Domaine :  Économie/Marché du travail.
Définition :  Le fait de donner au salarié d'une entreprise un nouvel emploi dans une autre entreprise.
Anglais :  outplacement.
(Source : arrêté du 7 juillet 194)
replacement interne
Domaine :  Économie/Marché du travail.
Définition :  Le fait de donner à un salarié un nouveau poste dans l'entreprise à laquelle il appartient.
Anglais :  inplacement.
(Source : arrêté du 7 juillet 194)
réplétion, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Définition :  Hétérogénéité d'un astre qui se traduit par une augmentation locale de son champ de gravitation.
Note :  L'antonyme de « réplétion » est « déplétion ».
Anglais :  mascon.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
réplicon, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Unité de réplication formée par une molécule d'ADN pouvant se répliquer de façon autonome dans une cellule.
Anglais :  replicon.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
répondeur, n.m.
Domaine :  Défense-Télécommunications.
Définition :  Émetteur-récepteur qui, recevant un signal d'interrogation approprié, émet automatiquement, en réponse, un signal conventionnel.
Anglais :  transponder.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984, arrêté du 30 décembre 1988)
réponse spectrale
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Résultat de l'interaction, en fonction de la longueur d'onde, d'un rayonnement incident donné et de la cible irradiée qui intervient par ses caractéristiques physiques.
Voir aussi :  serpent spectral, signature spectrale.
Anglais :  spectral response.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
report en arrière de déficit
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Possibilité offerte, sous certaines conditions, aux entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés de reporter un déficit subi pendant un exercice sur les bénéfices non distribués d'exercices précédents en faisant apparaître un excédent d'impôt sur les sociétés et donc une créance d'égal montant sur le Trésor.
Anglais :  loss carry back.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
report de puce
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Voir :  fixage de puce.
répresseur, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Protéine qui se lie aux séquences régulatrices de l'ADN (ou de l'ARN) et qui bloque ainsi respectivement la transcription ou la traduction.
Anglais :  repressor.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
reprise, interj.
Domaine :  Sport.
Définition :  S'emploie pour ordonner aux joueurs de reprendre la partie après une pause.
Note :  Ce terme est particulièrement utilisé en tennis.
Anglais :  time.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
RES
Voir :  rachat d'entreprise par ses salariés
réseau, n.m.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Circuit intégré conçu à partir de microstructures élémentaires organisées le plus souvent en matrice.
Anglais :  array.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
réseau local
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ensemble connexe, à caractère privatif, de moyens de communication établi sur un site restreint, pourvu de règles de gestion du trafic et permettant des échanges internes d'informations de toute nature, notamment sous forme de données, sons, images, etc.
Note :  Le réseau local, ainsi défini en informatique, ne doit pas être confondu avec la notion de réseau local de raccordement, utilisée dans les télécommunications.
Anglais :  local area network (LAN).
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
réseau local de raccordement
Forme abrégée :  réseau local.
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Définition :  Ensemble des moyens de télécommunication destinés à relier les abonnés à un même centre de raccordement qui leur permet l'accès au réseau général.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
réseau logique programmable
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Réseau de portes aux connexions matérialisées par des points d'interconnexion pouvant être ouverts par fusion ou court-circuités par apport de métal.
Anglais :  programmable logic device (PLD), programmable logic array (PLA).
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
réseau partagé
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  réseau radioélectrique à ressources partagées.
réseau de portes
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Voir :  réseau prédiffusé.
réseau prédiffusé
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Réseau ou matrice de portes non interconnectées dont la fabrication a été arrêtée avant métallisation pour permettre la personnalisation du circuit.
Note :  Dans cette acception, on dit aussi « réseau de portes ».
Voir aussi :  personnalisation, métallisation.
Anglais :  gate array.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
réseau radioélectrique à ressources partagées
Forme elliptique :  réseau partagé.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Réseau de radiocommunication avec les mobiles, dans lequel des moyens de transmission sont partagés entre les usagers de plusieurs entreprises ou organismes pour des communications internes, avec attribution de moyens propres aux usagers seulement pendant la durée de chaque communication.
Note :  Le terme « réseau trunk » ne doit pas être employé.
Anglais :  trunked system.
(Source : arrêté du 2 mars 1994)
réseau de télédistribution
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Ensemble de câbles et d'installations permettant d'assurer une télédistribution vers un certain nombre d'emplacements.
Note :  L'expression imprécise « réseau câblé » ne doit être utilisée pour désigner un réseau de télédistribution que si le contexte la rend sans ambiguïté. En effet, elle peut désigner tout autre réseau utilisant des câbles, par exemple le réseau téléphonique ordinaire. Il en est de même de l'expression « ville câblée » dans le sens de « ville équipée pour la distribution » ou « ville avec télédistribution ».
Anglais :  cabled distribution system.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
résolution, n.f.
Voir :  limite de résolution, limite de résolution radiométrique, limite de résolution au sol, limite de résolution spectrale, pouvoir de résolution
résolution d'un coïntégrat
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Mécanisme par lequel un coïntégrat redonne deux réplicons indépendants.
Voir aussi :  coïntégrat.
Anglais :  cointegrate resolution.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
responsabilité sans faute
Domaine :  Économie et finances/Assurance.
Voir :  hors faute.
resserrement de crédit
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Phénomène selon lequel les banques rationnent quantitativement leur offre de crédit, quel que soit le taux auquel l'emprunteur est prêt à prendre le crédit et indépendamment de toute politique officielle d'encadrement.
Anglais :  credit crunch.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
resserrer un montage.
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Accélérer le rythme d'un montage en en raccourcissant ou en supprimant certains plans ou séquences.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
restauration d'image
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales/Traitement d'image.
Définition :  Ensemble de traitements visant à rétablir des caractères fondamentaux d'une image telle que la fournirait un système d'acquisition sans défaut.
Note :  Les caractères fondamentaux de l'image les plus couramment rétablis sont les propriétés géométriques et radiométriques.
Anglais :  image restoration.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
restaurer, v.tr.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Remettre dans un état de référence un système informatique ou une application.
Anglais :  reset (to), restore (to).
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
restriction, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Mécanisme par lequel une cellule dégrade un ADN étranger.
Note :  Ce phénomène fait intervenir une endonucléase spécifique (enzyme de restriction) et une enzyme de modification qui protège l'ADN de l'hôte.
Voir aussi :  carte de restriction, cartographie de restriction, fragment de restriction, site de restriction.
Anglais :  restriction.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
retouchage, n.m.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales/Traitement de données.
Définition :  Prétraitement appliqué aux données brutes consistant à remplacer les pixels absents ou considérés comme aberrants d'une image, par des pixels obtenus par une interpolation effectuée à partir des pixels connexes.
Voir aussi :  délignage.
Anglais :  cosmetic correction.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
retouche, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales/Traitement de données.
Définition :  Résultat d'un retouchage esthétique.
Voir aussi :  retouchage.
Anglais :  cosmetic correction.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
retour en arrière
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Rupture de la continuité chronologique d'une action et évocation d'une période liée à la situation présente.
Anglais :  flash-back.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
retour rapide
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Défilement rapide d'un support d'enregistrement dans le sens inverse de la lecture.
Voir aussi :  avance rapide.
Anglais :  fast rewind.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
retraitement, n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Définition :  Traitement des combustibles usés pour en extraire les matières fissiles et fertiles de façon à permettre leur réutilisation, et pour conditionner les différents déchets sous forme apte au stockage.
Voir aussi :  cycle du combustible, fertile, fissile.
Anglais :  reprocessing.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
rétrodiffusion, n.f.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Physique nucléaire.
Définition :  Déflexion de particules ou de rayonnements due à la diffusion par la matière suivant des angles supérieurs à 90° par rapport à leur direction d'émission.
Voir aussi :  diffusion.
Anglais :  backscattering, back-scattering, backscatter.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
rétrotransposon, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Classe de transposons dont la transposition nécessite la transcription inverse de leur produit de transcription.
Anglais :  retrotransposon.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
rétrovirus, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Classe de virus à ARN spécifique des eucaryotes et dont la propagation nécessite la conversion de l'ARN en ADN double brin qui lui, s'intègre dans le génome de la cellule hôte.
Anglais :  retrovirus.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
revers de pente en radar
Voir :  ombre de radar
revers de pente sous radar
Forme elliptique :  revers de pente radar.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Partie du terrain au revers de celle qui fait face au front d'onde.
Voir aussi :  avers de pente en radar, ombre de radar.
Anglais :  radar backslope.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
révision, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Logiciel comportant des corrections par rapport à l'état précédent.
Anglais :  release.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
richesse isotopique
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Voir :  teneur isotopique.
richesse isotopique pondérale.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Voir :  teneur isotopique pondérale.
ripeur, n.m.
Domaine :  Génie civil/Engins.
Définition :  Équipement, que l'on monte généralement à l'arrière d'un tracteur, constitué par un cadre le plus souvent articulé, muni d'une ou plusieurs dents, et servant à défoncer profondément le sol.
Anglais :  ripper.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
ristourne, n.f.
Domaine :  Tourisme-Économie.
Définition :  Réduction accordée dans le cadre d'une transaction commerciale.
Anglais :  discount.
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
RNR
Voir :  réacteur à neutrons rapides
robotique, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ensemble des études et des techniques de conception et de mise en oeuvre des robots effectuant des tâches déterminées en s'adaptant à leur environnement.
Anglais :  robotics.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
ROS
Voir :  rapport d'onde stationnaire
rotophaseur, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Dispositif électronique simulant l'effet d'un haut-parleur tournant.
Anglais :  phasing.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
roulage, n.m.
Domaine :  Marine/Transport maritime.
Définition :  Technique de chargement ou de déchargement des navires par rampes d'accès qu'empruntent tous engins sur roues, automoteurs, tractés ou poussés.
Anglais :  roll on-roll off (ro-ro).
(Source : arrêté du 28 novembre 1985)
roulier, n.m.
Domaine :  Marine/Transport maritime.
Synonyme :  navire roulier.
Définition :  Navire conçu pour le chargement et le déchargement par roulage.
Anglais :  roll on-roll off (ro-ro).
(Source : arrêté du 28 novembre 1985)
routage, n.m.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Opération qui consiste à définir les interconnexions entre les éléments d'un circuit au niveau de sa topologie.
Voir aussi :  topologie.
Anglais :  routing.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
routeur, n.m.
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Définition :  Dispositif situé en un noeud d'un réseau de données qui détermine, pour chaque trame, paquet ou cellule, la route à suivre dans le réseau.
Voir aussi :  paquet.
Anglais :  router.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
RSO
Voir :  radar à synthèse d'ouverture
rue piétonnière
Domaine :  Urbanisme.
Définition :  Voir réservée en priorité à la circulation des piétons et aménagée en conséquence.
Anglais :  pedestrian thoroughfare.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
rupteur, n.m.
Domaine :  Défense-Électricité.
Définition :  Dans une bobine d'induction, appareil servant à interrompre et rétablir successivement le courant primaire.
Voir aussi :  sectionneur.
Anglais :  breaker.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
RVL
Voir :  radar à visée latérale
sac gonflable
Domaine :  Transport-Automobile.
Synonyme :  coussin gonflable.
Définition :  Dispositif de sécurité constitué par une enveloppe souple qui, en cas de choc, se gonfle instantanément en s'interposant entre l'occupant et les parties agressives de l'habitacle.
Note :  On dit aussi « coussin de sécurité ».
Anglais :  airbag.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
SAE
Voir :  système d'aide à l'exploitation
saignée de drainage
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Résultat physique dans le sol de l'action d'une machine de pose de drains à coutre sous-soleur, appelée draineuse sous-soleuse.
Anglais :  coulter track.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
saisie de schéma
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Opération permettant de définir la fonction d'un circuit au moyen de représentations symboliques affichées à l'écran.
Anglais :  schematic capture.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
saison de drainage
Domaine :  Hydraulique/Drainage agricole.
Définition :  Période de l'année hydrologique sous climat tempéré caractérisée par un coefficient de restitution, pour un réseau de drainage donné.
Voir aussi :  coefficient de restitution.
Anglais :  drainage season.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
salle blanche
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Synonyme :  salle propre.
Définition :  Salle conçue pour maintenir les taux de poussières et éventuellement d'autres agents contaminants, la température et l'hygrométrie à des niveaux spécifiés de façon à pouvoir y réaliser des opérations sensibles à ces facteurs.
Anglais :  clean room.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
salle des dépêches
Domaine :  Audiovisuel.
Voir :  bureau des dépêches.
salle des marchés
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Lieu regroupant les opérateurs chargés de prendre des positions sur les marchés financiers, monétaires et des devises, nationaux et internationaux, pour le compte de l'établissement ou de la clientèle.
Anglais :  trading floors, trading room, front office.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
salle propre
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Voir :  salle blanche.
salve de neutrons
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Neutronique.
Voir :  bouffée de neutrons.
sangle d'ouverture automatique
Abréviation :  SOA.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Sangle dont une extrémité est accrochée avant un saut en parachute à un point fixe de l'aéronef, et qui se délove au début du saut pour provoquer automatiquement l'ouverture du parachute lorsqu'elle est tendue.
Anglais :  static line.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
sangle de sauvetage
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Partie d'un équipement de sauvetage qui, placée autour de la poitrine d'une personne, permet de l'attacher à une ligne de sauvetage ou au câble du treuil d'un hélicoptère.
Anglais :  horse collar, rescue strap, rescue sling.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
sans décision
Domaine :  Sport/Sport de combat.
Définition :  Se dit d'un combat arrêté sans décision.
Note :  L'arrêt d'un tel combat est ordonné par l'arbitre soit en raison d'irrégularités commises par les deux boxeurs, soit en raison de circonstances extérieures défavorables.
Anglais :  no contest.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
sans différence
Domaine :  Marine/Transport maritime.
Définition :  Se dit d'un navire dont le tirant d'eau avant et le tirant d'eau arrière sont égaux.
Note :  On dit aussi « en assiette nulle », notamment dans les conventions internationales.
Anglais :  even keel.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
sans réservation
Abréviation :  SR.
Domaine :  Transport/Transport aérien-Transport ferroviaire.
Définition :  Pour les transports soumis à réservation, se dit d'un voyageur sans réservation, prêt à utiliser une place disponible.
Note :  Le terme « go show » ne doit pas être utilisé.
Anglais :  go show.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
satellisation, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Mécanique spatiale.
Définition :
  1. Action d'imprimer à un engin spatial un mouvement périodique autour d'un astre de masse prépondérante de sorte qu'il en devient un satellite.
  2. Fait de devenir le satellite d'un astre.
Voir aussi :  capture.
Anglais :  orbitation, satellization.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
satelliser, v.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Mécanique spatiale.
Définition :  Imprimer à un engin spatial un mouvement périodique autour d'un astre de masse prépondérante, de sorte qu'il en devient un satellite.
Note :  La forme pronominale « se satelliser » signifie « devenir le satellite d'un astre ».
Anglais :  satellize (to).
(Source : arrêté du 20 février 1995)
satellite captif
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Synonyme :  satellite en laisse.
Définition :  Satellite relié par câble à un satellite-maître de masse plus importante.
Anglais :  tethered satellite.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
satellite en laisse
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Voir :  satellite captif.
sauterelle, n.f.
Domaine :  Bâtiment-Génie civil/Engins.
Définition :  Bande transporteuse inclinable.
Anglais :  apron conveyor.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
scène, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Surface observée correspondant à un lot de données auquel on applique le même prétraitement.
Note :  Les dimensions de la scène dépendent des propriétés des capteurs et des caractéristiques de la prise de vues.
Anglais :  scene.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
schéma, n.m.
Domaine :  Informatique.
Voir :  cadre.
schéma d'opérations
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Représentation graphique du déroulement d'opérations à l'aide de symboles.
Anglais :  flow chart.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
scintillement, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Fluctuation de la vitesse relative entre un support d'enregistrement et la tête d'enregistrement ou de lecture, dont la fréquence est supérieure à 10 hertz.
Anglais :  flutter.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
SCOO
Voir :  système de commande d'orientation et d'orbite
scripte, n.
Domaine :  Audiovisuel-Communication.
Définition :  Responsable de la continuité de la réalisation et de la tenue des documents auprès du réalisateur d'un film ou d'une émission.
Anglais :  script.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
secours (de), loc.adv.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Qualifie les procédures et les matériels destinés à être utilisés dans certains cas d'anomalie de fonctionnement.
Anglais :  back up.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
secours informatique
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ensemble des services permettant d'assurer la surveillance et la continuité des travaux des centres informatiques afin d'en prévenir ou d'en pallier les interruptions accidentelles.
Anglais :  back-up.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
secteur spatial
Domaine :  Télédétection spatiale.
Voir :  composante spatiale.
secteur terrien
Domaine :  Télédétection spatiale.
Voir :  composante terrestre.
section, n.f.
Domaine :  Architecture.
Définition :  Document graphique représentant exclusivement l'intersection du plan de coupe et de la matière de l'élément.
Note :  Il convient de distinguer la section de la coupe.
Anglais :  section.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
section efficace
Domaine :  Ingénierie nucléaire-Physique.
Définition :  Aire équivalente d'interaction qui caractérise la probabilité que se produise une interaction d'un type déterminé entre une particule incidente, ou un rayonnement incident, et une particule cible, et qui permet d'évaluer le nombre d'interactions entre un flux de particules ou de rayonnement et un système de particules cibles.
Notes :
  1. Lorsqu'on évalue le nombre des interactions qu'un flux de neutrons provoque dans un solide ou un liquide, le produit de la section efficace des noyaux par le nombre de ceux-ci dans l'unité de volume s'introduit dans les calculs et il est souvent appelé « section efficace macroscopique » de la substance considérée. Toutefois, ce produit a les dimensions de l'inverse d'une longueur, et non d'une surface.
  2. Pour éviter toute ambiguïté, certains auteurs précisent « section efficace microscopique » pour désigner la section efficace d'une particule, dont la définition est donnée ci-dessus.
Anglais :  cross section.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
sectionneur, n.m.
Domaine :  Défense-Électricité.
Définition :  Appareil qui sert à couper le courant sur une section de ligne pour y permettre des réparations.
Voir aussi :  rupteur.
Anglais :  breaker.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
segment de données
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Série de données obtenues pendant chaque intervalle de temps au cours duquel les modalités de prises de vues du satellite restent les mêmes.
Voir aussi :  scène.
Anglais :  data strip.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
segment géographique
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Zone du sol observée correspondant à un segment de données.
Anglais :  field strip.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
segmentation d'image
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement d'image.
Définition :
  1. Analyse d'image numérique qui consiste à déterminer statistiquement des intervalles dans cette image, sur la base de caractéristiques radiométriques ou topologiques par exemple.
  2. Analyse d'image analogique qui consiste à mettre en évidence des intervalles de densité optique dans cette image.
Note :  La segmentation d'image est généralement suivie d'une partition d'image, ou zonage.
Voir aussi :  classification non dirigée, classification semi-dirigée, composition colorée, partition d'image, seuillage.
Anglais :  image segmentation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
sélection d'hybride
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Sélection d'un acide nucléique monocaténaire après formation d'une molécule hybride avec un brin complémentaire.
Anglais :  hybrid selection.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
sélectionné, adj.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Retenu comme candidat pour un prix ou une distinction.
Notes :
  1. On dit aussi « nommé ».
  2. Le terme « nominé » est à proscrire.
Anglais :  nominated.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
séquençage, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Détermination de l'ordre linéaire des composants d'une macromolécule.
Note :  Par exemple, les acides aminés d'une protéine, les nucléotides d'un acide nucléique, etc.
Anglais :  sequencing.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquence amplifiée
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Séquence d'ADN intra ou extrachromosomique dont le nombre est augmenté par amplification.
Anglais :  amplified sequence.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquence chevauchante
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Séquence d'ADN portant l'information correspondant à plusieurs gènes utilisant un cadre de lecture différent.
Note :  Cette situation se rencontre assez fréquemment dans les génomes viraux.
Anglais :  overlapping sequence.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquence codante
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Partie d'un gène qui définit directement la séquence en acides aminés de la protéine correspondante.
Anglais :  coding sequence.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquence consensus
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  séquence fondamentale.
séquence fondamentale
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Séquence idéalisée d'une région donnée d'un acide nucléique ou d'une protéine dans laquelle chaque position représente la base ou l'acide aminé rencontré le plus fréquemment.
Notes :
  1. On dit aussi « séquence consensus ».
  2. Elle est établie après comparaison de séquences réelles.
Anglais :  consensus sequence.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquence hautement répétée
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Séquence d'ADN présente en un grand nombre de copies dans le génome.
Anglais :  highly repeated sequence.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquence d'insertion
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Élément d'ADN capable de transposition d'une région du génome à une autre.
Note :  Les séquences d'insertion portent uniquement les fonctions nécessaires à leur transposition.
Anglais :  insertion sequence.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquence non codante
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Partie d'un gène qui ne définit pas directement la séquence en acides aminés de la protéine correspondante.
Anglais :  non coding sequence.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquence palindromique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  palindrome, n.m.
Définition :  Séquence d'ADN pouvant se lire de la même façon dans les deux sens par rapport à un point central soit sur le même brin (exemple : ATTGC.CGTTA), soit sur les deux brins (AACGTT et TTGCAA).
Note :  Les séquences complémentaires reconnues par la plupart des enzymes de restriction sont palindromiques.
Anglais :  palindrome, palindromic sequence.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquence polyA
Domaine :  Génétique moléculaire.
Synonyme :  région polyA, queue polyA.
Définition :  Long segment d'adénosines monophosphates polymérisées présent à l'extrémité 3' des ANRm des eucaryotes.
Note :  PolyA est l'abréviation de « polyadénylation ».
Anglais :  poly A tail, polyadenylated end, polyA region.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquence de polyadénylation
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  signal de polyadénylation.
séquence de Shine Dalgarno
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Séquence présente sur l'ARNm des procaryotes, en amont du codon d'initation de la traduction et qui permet l'attachement du ribosome.
Anglais :  Shine Dalgarno sequence.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquence signal
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  peptide signal.
séquence de test
Domaine :  Électronique.
Définition :  Ensemble des vecteurs de test permettant de stimuler un circuit afin de tester son comportement fonctionnel.
Note :  Le terme « pattern de test » est à éviter en français.
Anglais :  test pattern.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
séquence de tête
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Séquence qui se trouve en amont du codon d'initiation de traduction des ARN messagers.
Anglais :  leader, leader sequence, leader region.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquence unique
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Séquence d'ADN qui n'existe qu'en un seul exemplaire dans le génome.
Anglais :  unique sequence.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquences répétées directes
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Séquences identiques ou quasi identiques, présentes en plusieurs copies dans la même molécule d'ADN et ayant la même orientation.
Anglais :  direct repeat.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquences répétées inversées
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  séquences répétées inverses.
séquences répétées inverses
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Séquences identiques ou quasi identiques, présentes en plusieurs copies dans la même molécule d'ADN et ayant une orientation inverse.
Notes :
  1. La répétition inverse, qui implique donc la présence de deux séquences complémentaires sur un même brin d'acide nucléique, permet la formation d'une boucle en épingle à cheveux.
  2. Lorsque les deux séquences sont adjacentes, elles forment un palindrome.
  3. On trouve aussi « séquences répétées inversées ».
Anglais :  inverted repeat.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
séquences répétées en tandem
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Séquences répétées directes adjacentes.
Anglais :  tandem repeat.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
serpent spectral
Domaine :  Télédétection spatiale/Traitement de données.
Définition :  Représentation graphique en forme de serpent des plages de variation de la réflectance spectrale d'un objet relevées pendant une période spécifique.
Note :  Lorsque la variation dans le temps de la réflectance spectrale d'un objet est relativement rapide, comme c'est le cas pour un couvert végétal par exemple, un serpent spectral est établi pour chaque période spécifique (épiaison, floraison, etc).
Voir aussi :  parenté spectrale, réponse spectrale, signature spectrale.
Anglais :  temporal spectral reflectance.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
serpentage, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Oscillations assez rapides d'un aéronef autour de l'axe de lacet.
Anglais :  snaking.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
serveur, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :
  1. Organisme exploitant un système informatique permettant à un demandeur la consultation et l'utilisation directe d'une ou de plusieurs banques de données.
  2. Par extension, le système informatique lui-même.
Anglais :  on-line data service.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981, arrêté du 30 mars 1987)
service bancaire pour entreprises
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Ensemble des services rendus spécifiquement par une banque à sa clientèle d'entreprises.
Note :  On dit aussi « banque d'entreprise ».
Anglais :  corporate banking, corporate bank.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
service des mobiles
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Service de radiocommunication destiné à assurer des liaisons avec des mobiles ou entre mobiles.
Anglais :  mobile service.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
service d'escale
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Synonyme :  assistance en escale
Définition :  Ensemble des opérations à accomplir durant l'escale d'un aéronef comprenant toutes les interventions effectuées sur l'aéronef au sol, son chargement (fret, poste, ravitaillement) et le service aux voyageurs.
Voir aussi :  ravitaillement, société de service d'escale.
Anglais :  ground handling.
(Source : arrêté du 5 ocotbre 1984, arrêté du 21 septembre 1993)
service de libre appel
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Définition :  Service de télécommunication permettant à un abonné de faire imputer à son compte le coût total ou partiel des communications qui lui sont destinées au moyen d'un numéro spécial, au moins pour les appels provenant d'une zone géographique déterminée.
Anglais :  freephone service, toll.
(Source : arrêté du 2 mars 1994)
service de recherche de personne
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Service donnant à chaque usager la possibilité de recevoir personnellement, quel que soit le lieu où il se trouve dans une zone déterminée, un avis qui est en général une invitation à effectuer une action convenue à l'avance telle que l'appel d'un correspondant déterminé.
Anglais :  paging service.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
service support
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Définition :  Service de télécommunication qui assure la transmission de signaux entre des interfaces usager-réseau.
Note :  Le terme anglais « service support » désigne uniquement la logistique de service.
Anglais :  bearer service.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
seuillage, n.m.
Domaine :  Statistique-Informatique.
Définition :  Mise en oeuvre des traitements destinés à seuiller.
Anglais :  thresholding.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
seuiller, v.
Domaine :  Statistique-Informatique.
Définition :  Déterminer ou situer les valeurs limites destinées à séparer des classes.
Note :  Ces valeurs limites sont, le plus souvent, des valeurs radiométriques, ou des fonctions de ces dernières, telles que des ratios.
Voir aussi :  seuillage.
Anglais :  threshold (to).
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
seul en scène
Domaine :  Audiovisuel.
Voir :  spectacle solo.
SGBD
Voir :  système de gestion de base de données
SIAM
Voir :  système inter-agent de marché
signal analogique
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Signal tel que la caractéristique qui représente des informations peut à tout instant prendre toute valeur d'un intervalle continu, par exemple suivre de façon continue les valeurs d'une autre grandeur physique représentant des informations.
Anglais :  analogue signal.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
signal numérique
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Signal au moyen duquel les informations sont représentées par un nombre fini de valeurs discrètes bien déterminées qu'une de ses caractéristiques peut prendre dans le temps.
Note :  En français, l'adjectif « digital » signifie « relatif aux doigts » et ne doit pas être utilisé dans le sens de « numérique ».
Anglais :  digital signal.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
signal de polyadénylation
Domaine :  Génétique moléculaire.
Synonyme :  séquence de polyadénylation.
Définition :  Motif nucléotidique situé en aval de la partie codante d'un gène et qui définit la position où doit s'ajouter la séquence polyA sur l'ARNm.
Anglais :  polyadenylation sequence, polyadenylation signal.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
signal second
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  écho supplémentaire reçu après un délai supérieur à la période de récurrence des impulsions du radar.
Voir aussi :  trajet multiple.
Anglais :  second go around.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
signature spectrale
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Ensemble des caractéristiques du rayonnement électromagnétique réémis, conditionnés par les propriétés de la matière irradiées, nécessaires et suffisantes pour l'identifier.
Notes :
  1. Parmi les caractéristiques les plus employées figurent la réflectance, l'émittance, les effets directionnels et la polarisation.
  2. Les propriétés spectrales des cibles présentes dans la scène n'ont pas l'invariance spatio-temporelle des raies spectrales des éléments chimiques simples du fait, en particulier, de l'influence de l'environnement en un lieu de la scène. De ce fait, la notion de signature spectrale appliquée à ces cibles constitue une simplification abusive.
Anglais :  spectral signature.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
silence radio
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Interruption de toute émission électromagnétique en vue d'éviter de signaler sa position à l'ennemi.
Équivalent admis :  black-out.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
silencieux, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Dispositif électronique qui réduit ou supprime automatiquement le signal de sortie d'un récepteur de radiodiffusion sonore ou d'un syntoniseur, en particulier pendant les réglages d'accord.
Voir aussi :  sourdine.
Anglais :  squelch, muting.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
simulateur analogique
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Outil logiciel servant à simuler la fonction à partir de grandeurs d'entrées ou de sorties analogiques.
Anglais :  analogue simulator.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
simulateur logique
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Outil logiciel permettant de connaître la réponse d'un circuit numérique à des signaux binaires.
Anglais :  logic simulator.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
simulateur de vol
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Installation servant à l'instruction au sol du personnel navigant et capable de reproduire les différentes conditions de vol ainsi que les organes de commande et de contrôle.
Anglais :  link trainer, flight simulator.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
sinistre maximum prévisible
Abréviation :  SMP.
Domaine :  Économie et finances/Assurance.
Définition :  Se dit du montant maximum raisonnablement prévisible d'un sinistre.
Anglais :  maximum foreseeable loss, MFL.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
sinistres inconnus
Domaine :  Économie et finances/Assurance.
Définition :  Sinistres survenus, mais dont l'assureur ou le réassureur n'a pas eu connaissance à une date d'évaluation déterminée.
Anglais :  incurred but not reported losses, IBNR.
(Source : arrêté du 6 janvier 1989)
site COS
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Site correspondant aux extrémités cohésives du génome du phage lambda.
Note :  COS est l'abréviation de « cosmide ».
Voir aussi :  cosmide.
Anglais :  COS site.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
site d'initiation de la transcription
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Point précis où commence la transcription d'un gène.
Anglais :  transcription initiation site.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
site propre
Domaine :  Transport/Transport terrestre.
Définition :  Emprise affectée exclusivement à l'exploitation de lignes de transport.
Anglais :  exclusive lane, exclusive way.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
site de restriction
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Séquence d'ADN, cible d'une enzyme de restriction.
Anglais :  restriction site.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
SMP
Voir :  sinistre maximum prévisible
SOA
Voir :  sangle d'ouverture automatique
société d'assistance en escale
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Voir :  société de service d'escale.
société de conception
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Société spécialisée dont l'activité est celle d'un centre de conception.
Voir aussi :  centre de conception.
Anglais :  design house.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
société de service d'escale
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Synonyme :  société d'assistance en escale.
Définition :  Société de services aéroportuaires ou compagnie assurant tout ou partie des opérations d'assistance en escale.
Note :  Le terme « agent de service d'escale » désigne uniquement le responsable ou employé de cette société.
Voir aussi :  ravitaillement, service d'escale.
Anglais :  ground handling agent.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
sodar, n.m.
Domaine :  Géophysique-Acoustique.
Définition :  Sondeur atmosphérique à impulsions acoustiques, utilisé pour effectuer des télésondages.
Notes :
  1. Le terme « sodar » est l'acronyme anglo-américain de l'expression « sound detection and ranging », traduisible en français par « détection et télémétrie par le son ».
  2. L'utilisation d'un tel capteur nécessite une atmosphère de densité suffisante pour assurer la propagation et la rétrodiffusion d'ondes acoustiques.
Voir aussi :  capteur.
Anglais :  sound detection and ranging (SODAR).
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
sol hydromorphe
Domaine :  Hydrogéologie-Pédologie.
Définition :  Sol présentant des signes d'hydromorphie, et soumis à un excès d'eau.
Voir aussi :  hydromorphie.
Anglais :  hydromorphic soil.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
solo, n.m.
Voir :  spectacle solo
sondage au limbe
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Mesurage, par télédétection aérienne ou spatiale, de propriétés physico-chimiques de l'atmosphère d'un astre, en procédant à une exploration radiométrique locale dans une région déterminée de son limbe.
Voir aussi :  sondeur au limbe, méthode des pelures d'oignon.
Anglais :  limb sounding.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
sondage par télédétection
Domaine :  Physique-Métrologie.
Définition :  Exploration d'un milieu physique par télédétection aérienne ou spatiale afin de mettre en évidence la répartition spatiale de composants ou d'hétérogénéités de ce milieu.
Anglais :  remote sounding.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
sonde nucléique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Séquence d'ADN ou d'ARN marquée (par un composé fluorescent, un radioisotope, ou une enzyme) que l'on utilise pour détecter des séquences homologues (complémentaires) par hybridation in situ ou in vitro.
Anglais :  nucleic probe.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
sondeur de filet
Domaine :  Marine/Pêches maritimes.
Définition :  Appareil fixé sur la partie supérieure d'un chalut, permettant d'évaluer, par ultrasons, l'ouverture verticale du chalut, sa profondeur d'immersion, et de détecter la présence de bancs de poissons dans l'ouverture du filet ou à proximité de celle-ci.
Anglais :  Netzsonde.
(Source : arrêté du 28 novembre 1985)
sondeur au limbe
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Capteur passif approprié au sondage au limbe.
Note :  On citera par exemple le sondeur au limbe en hyperfréquence (en angloaméricain : « Microwave Limb Sounder », MLS) qui est un type de capteur passif approprié au sondage au limbe.
Anglais :  limb sonder.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
sonné, -ée, adj.
Domaine :  Sport.
Définition :  Se dit d'un sportif, en particulier d'un boxeur, qui est étourdi par un coup, un choc.
Équivalent admis :  groggy.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
sonorisation, n.f.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Ensemble des moyens permettant d'assurer la diffusion de la parole et de la musique dans un espace important.
Note :  L'abréviation « PA » de l'anglais « publicaddress » ne doit pas être employée.
Anglais :  public address.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
sortie d'angle
Domaine :  Sport.
Synonyme :  sortie de coin.
Définition :  Sortie de la balle derrière la ligne de but au profit de l'équipe attaquante.
Note :  On dit aussi « sortie en corner ».
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
sortie de coin
Domaine :  Sport.
Voir :  sortie d'angle.
soufflante, n.f. (langage professionnel)
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Roue de compresseur à basse pression d'un réacteur à double flux, généralement utilisée comme premier étage de compression et entraînée par une turbine indépendante.
Voir aussi :  réacteur à double flux.
Anglais :  fan.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
soufflante canalisée (langage professionnel)
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Synonyme :  soufflante carénée (langage professionnel).
Définition :  Soufflante placée à l'intérieur d'un carénage annulaire destiné à en améliorer le rendement.
Anglais :  ducted fan.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
soufflante carénée (langage professionnel)
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Voir :  soufflante canalisée.
sourçage, n.m.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Activité de mise en relation des centrales d'achat, des grossistes, des importateurs avec des fabricants étrangers afin de trouver dans tout pays du monde des produits au meilleur rapport qualité-prix.
Anglais :  sourcing.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
sourceur, -euse, n.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Spécialiste qui met en relation des centrales d'achat, des grossistes, des importateurs avec des fabricants étrangers afin de trouver dans tout pays du monde des produits au meilleur rapport qualité-prix.
Anglais :  sourcing expert.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
sourdine, n.f.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Commande d'un appareil audiovisuel qui permet de réduire ou supprimer le signal sonore, puis de le rétablir.
Voir aussi :  silencieux.
Anglais :  muting.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
souris, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Dispositif de commande tenu à la main, connecté à un ordinateur, et dont le déplacement sur une surface entraîne le déplacement d'un repère sur l'écran.
Note :  Ce dispositif comporte un ou plusieurs boutons-poussoirs qui permettent de déclencher des opérations en fonction de la position du repère.
Anglais :  mouse.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
sous-équipage (en), loc.
Domaine :  Marine/Transport maritime.
Définition :  Se dit d'un navire dont l'équipage est insuffisant en nombre ou en qualification.
Note :  Ce terme ne doit pas être confondu avec l'expression « sous-normes ».
Anglais :  undermanned.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
sous-image repérée
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Partie d'image au voisinage d'un point d'appui ou d'un élément de repérage facilitant le choix des méthodes de traitement à appliquer à l'image.
Anglais :  subimage.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
soutien logistique à la mer
Domaine :  Défense-Marine.
Définition :  Soutien apporté en dehors des limites d'un port et au cours duquel l'approvisionnement des forces navales est assuré en route ou au mouillage.
Anglais :  afloat support.
(Source : arrêté du 15 juin 1991)
soutien logistique mutuel
Domaine :  Défense.
Voir :  aide mutuelle.
spatiologie, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Ensemble des sciences et techniques spatiales.
Anglais :  space science and technology.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
spationaute, n.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Voir :  astronaute.
spationautique, n.f.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Voir :  astronautique.
spationef, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Voir :  astronef.
spécialiste en valeurs du Trésor
Abréviation :  SVT.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  établissement ayant obtenu un statut particulier relatif à l'émission, au placement et au marché secondaire des valeurs du Trésor et ayant l'obligation d'assurer en permanence la liquidité du marché secondaire.
Notes :
  1. Les spécialistes en valeurs du Trésor sont sélectionnés par l'État pour l'importance de leurs souscriptions aux émissions des titres de la dette publique, pour leur capacité à les placer en France et à l'étranger et à effectuer la tenue du marché de ces titres.
  2. Les spécialistes en valeurs du Trésor sont consultés systématiquement par le Trésor sur les conditions d'émission des titres de la dette publique. Ils ont accès à toutes les adjudications et peuvent, en outre, acquérir des quantités supplémentaires au prix moyen de cette adjudication (offres dites non compétitives).
Anglais :  primary dealer.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
spectacle solo
Forme abrégée :  solo, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Synonyme :  seul en scène.
Définition :  Spectacle de variétés assuré par un artiste seul en scène.
Anglais :  one-man show.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
SR
Voir :  sans réservation
station de base
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Station terrestre qui assure des liaisons avec des stations mobiles susceptibles de se déplacer en surface à l'intérieur des limites géographiques d'un pays ou d'un continent.
Anglais :  base station.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
station centrale
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  station pivot.
station maîtresse
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  station pivot.
station mobile
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Appareil ou ensemble d'appareils permettant d'accéder à un service mobile et destiné à fonctionner en mouvement ou pendant des haltes en des points non spécifiés à l'avance.
Note :  Des exemples de stations mobiles pour la téléphonie sont les téléphones mobiles et les téléphones portatifs.
Anglais :  mobile station.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
station orbitale
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Installation spatiale en orbite autour de la Terre ou autour d'un astre, ne disposant pas de moyens de propulsion autonomes ou ne disposant que de moyens de propulsion réduits, et destinée à assurer une ou plusieurs missions déterminées avec une certaine permanence.
Voir aussi :  station spatiale.
Anglais :  orbital station.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
station pivot
Forme abrégée :  pivot, n.m.
Domaine :  Télécommunications.
Synonyme :  station maîtresse.
Définition :  Dans un réseau de télécommunication, station qui assure la coordination d'un groupe de stations ou de sous-réseaux, ainsi que leur accès éventuel à d'autres réseaux.
Notes :
  1. La station pivot d'un réseau de microstations terriennes est une station terrienne.
  2. Dans un réseau de communication de données, la station pivot est aussi appelée « noeud concentrateur ».
Anglais :  hub, hub station.
(Source : arrêté du 2 mars 1994)
station spatiale
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Installation spatiale en orbite ou déposée sur un astre, ne disposant pas de moyens de propulsion autonomes ou ne disposant que de moyens de propulsion réduits, et destinée à assurer une ou plusieurs missions déterminées avec une certaine permanence.
Voir aussi :  station orbitale.
Anglais :  space station.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
station terrestre
Domaine :  Télécommunications/Communication avec les mobiles.
Définition :  Appareil ou ensemble d'appareils qui assure des liaisons avec des stations et qui n'est pas destiné à fonctionner en mouvement.
Anglais :  land station.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
station terrienne dépendante
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Station terrienne, généralement une microstation terrienne, destinée à communiquer avec des stations analogues par l'intermédiaire d'un satellite sous la coordination d'une station maîtresse.
Voir aussi :  microstation terrienne, station pivot.
Anglais :  land station.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
stéréoradargrammétrie, n.f. (langage professionnel)
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Techniques d'exploitation d'un couple d'images radar impliquant la corrélation visuelle ou instrumentale des points homologues de ce couple.
Voir aussi :  radargrammétrie.
Anglais :  stereoradargrammetry.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
stéréoradiométrie, n.f. (langage professionnel)
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Technique qui combine le traitement de données radiométriques provenant d'un enregistrement stéréoscopique de la scène avec la corrélation visuelle ou instrumentale des points homologues de ce couple stéréoscopique.
Voir aussi :  stéréoradargrammétrie.
Anglais :  stereoradiometry.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
stimulateur, n.m.
Domaine :  Santé-Médecine.
Définition :  Appareil électrique implanté dans l'organisme, destiné à suppléer une commande nerveuse déficiente pour le fonctionnement d'un appareil musculaire (le coeur, un sphincter, etc).
Anglais :  pacemaker.
(Source : arrêté du 2 janvier 1975)
stockage thermique
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Ensemble de dispositions permettant d'accumuler de la chaleur et d'en contrôler la restitution ultérieure.
Anglais :  thermal storage, heat storage.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
stratégie de marque
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Stratégie commerciale axée principalement sur la marque.
Anglais :  brand strategy.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
structure en épingle à cheveux
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  boucle en épingle à cheveux.
structure gonflable
Domaine :  Architecture-Bâtiment.
Définition :  Local clos dont les parois souples sont maintenues en place par surpression, et auquel on accède par un sas.
Anglais :  inflated structure, air-supported structure.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
stylisme, n.m.
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Travail sur l'aspect extérieur d'un produit industriel en vue d'un résultat esthétique s'accordant à des impératifs fonctionnels et commerciaux.
Note :  On trouve aussi « conception ».
Anglais :  design.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
styliste, n.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Professionnel chargé du stylisme.
Anglais :  designer.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
substrat, n.m.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Matériau sur lequel ou dans lequel sont fabriqués les éléments d'un dispositif ou d'un circuit électronique.
Note :  Un substrat peut être métallique, isolant ou semiconducteur.
Anglais :  substrate.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
suivi du terrain
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Méthode de navigation à basse altitude, permettant le maintien d'une hauteur constante au-dessus du sol, grâce à la mise en oeuvre d'équipements ou d'une technique de pilotage appropriée.
Anglais :  ground following.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
suivi de marché
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Service situé entre la salle des marchés et le post-marché, dont le rôle, variable selon les établissements, consiste notamment à normer les opérations réalisées pour les rendre gérables par le post-marché, et à vérifier qu'elles sont conformes à la règlementation.
Anglais :  middle office.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
supercarburant, n.m.
Domaine :  Pétrole.
Définition :  Carburant de qualité.
Note :  On dit aussi, familièrement, « super ».
Anglais :  premium grade, premium.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
superdécrochage, n.m. (langage professionnel)
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Régime de vol critique dans lequel l'aéronef se stabilise à une incidence supérieure à l'incidence normale de décrochage de sa voilure.
Anglais :  deep stall.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
supérette, n.f.
Domaine :  Économie/Commerce.
Définition :  Magasin en libre service de 120 m² à 400 m², consacré surtout à l'alimentation.
Note :  Son rayonnement est limité au quartier et sa clientèle le fréquente en général de manière quotidienne.
Anglais :  small supermarket.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
superposition d'images
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Procédé qui consiste à faire coïncider géométriquement plusieurs images représentant la partie commune d'une scène, obtenues soit à des dates distinctes, soit au même instant mais dans des bandes spectrales différentes.
Anglais :  images registration.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
support élastique
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Articulation ou fixation en matériau souple destinée à amortir les vibrations et, accessoirement, le bruit de l'élément supporté.
Anglais :  Silent-Block (marque déposée).
(Source : arrêté du 12 août 1976)
supporteur, -trice, n.
Domaine :  Sport.
Définition :  Personne qui soutient un concurrent ou une équipe.
Note :  Le verbe « supporter » ne doit pas être utilisé dans le sens de « soutenir un concurrent ou une équipe ».
Équivalent admis :  supporter.
(Source : arrêté du 18 février 1988)
suppresseur, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Gène dont la mutation est capable de supprimer les effets de mutations d'autres gènes.
Note :  Un suppresseur extragénique est le plus souvent un gène codant pour un ARNt muté qui apporte un acide aminé compatible avec la fonction de la protéine.
Anglais :  suppressor.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
suppression extragénique
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Récupération d'une fonction perdue grâce à une seconde mutation localisée sur un autre gène que la mutation initiale.
Note :  Dans cette acception, on dit aussi « suppression intergénique ».
Anglais :  intergenic suppression, intergenic mutation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
suppression intergénique
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  suppression extragénique.
suppression intragénique
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Effet d'une mutation de compensation à l'intérieur du gène muté, qui restaure son activité.
Note :  La seconde mutation touche le même gène que la première, mais en un site différent.
Anglais :  intragenic suppression.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
suraccélération, n.f.
Domaine :  Défense.
Définition :  Dérivée troisième de l'espace par rapport au temps.
Anglais :  jerk.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
suramplificateur, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Amplificateur de puissance supplémentaire, notamment pour un véhicule automobile.
Anglais :  booster.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
surbrillance, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Marquage par une luminosité plus grande.
Anglais :  brightening.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
suremballage, n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Transport de matières radioactives.
Définition :  Dispositif, rigide ou non, n'ayant pas à satisfaire aux prescriptions concernant un conteneur de transport, permettant l'expédition, en une seule unité de manutention, de deux colis ou plus afin de faciliter la manutention, l'arrimage et l'acheminement.
Note :  Le suremballage n'est pas un des éléments d'une enveloppe, comme peut l'être un emballage extérieur, assurant à un colis une protection suffisante contre certains risques tels que chocs, incendie.
Voir aussi :  emballage (de matières radioactives), emballage extérieur (de matières radioactives).
Anglais :  overpack.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
surface de charge
Domaine :  Hydrogéologie.
Voir :  surface piézométrique.
surface libre
Domaine :  Hydrogéologie.
Définition :  Lieu des points d'une nappe où la pression de l'eau est égale à la pression atmosphérique.
Anglais :  free surface.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
surface d'une nappe
Domaine :  Hydrogéologie.
Synonyme :  surface de saturation, niveau de nappe, niveau de saturation.
Définition :  Surface de la zone saturée d'un aquifère libre ou toit d'un aquifère captif.
Anglais :  water-table, phreatic surface.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
surface piézométrique
Domaine :  Hydrogéologie.
Synonyme :  surface de charge.
Définition :  Surface idéale qui représente la distribution des charges hydrauliques d'une nappe à écoulement bidimensionnel, ou des charges rapportées à une surface ou une strate déterminée de l'aquifère en cas d'écoulement tridimensionnel.
Anglais :  piezometric surface.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
surface de saturation
Domaine :  Hydrogéologie.
Voir :  surface d'une nappe.
surgénérateur
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Technologie des réacteurs.
  1. adj.
    Définition :  Se dit d'un réacteur nucléaire produisant plus de matière fissile qu'il n'en consomme.
  2. n.m.
    Définition :  Réacteur nucléaire produisant plus de matière fissile qu'il n'en consomme.
Note :  Le terme « surrégénérateur » est tombé en désuétude.
Voir aussi :  fertile, fissile, réacteur à neutrons rapides.
Anglais :  1.  breeder. 2.  breeder reactor.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
surgyration, n.f. (langage professionnel)
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Accroissement de la vitesse de rotation d'un corps.
Voir aussi :  dégyration.
Anglais :  spin-up.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
surgyrer, v. (langage professionnel)
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Accroître la vitesse de rotation d'un corps.
Voir aussi :  contregyrer, dégyrer, gyrer.
Anglais :  spin up (to).
(Source : arrêté du 20 février 1995)
surréservation, n.f.
Domaine :  Transport.
Définition :  Action de réserver des places en nombre plus important que celui des places offertes.
Note :  Le terme « surbooking » ne doit pas être employé.
Anglais :  overbooking.
(Source : arrêté du 18 juillet 1989)
survaleur, n.f.
Domaine :  Économie et finances/Comptabilité.
Définition :  Dans les comptes consolidés se dit d'un écart d'acquisition positif.
Voir aussi :  fonds commercial.
Anglais :  goodwill.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
survol, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Exploration rapide sur écran, sans possibilité de modification, du contenu d'une mémoire.
Anglais :  browsing.
(Source : arrêté du 30 mars 1987)
survolteur, n.m.
Domaine :  Défense-Électricité.
Voir :  bobine de démarrage.
SVT
Voir :  spécialiste en valeurs du Trésor
symétrique, adj.
Domaine :  Défense-Électronique.
Définition :  Se dit d'un montage électronique souvent utilisé dans les amplificateurs et dont les deux éléments fonctionnent constamment en opposition de phase.
Anglais :  push-pull.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
syndicat d'enchères
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Réunion d'apporteurs de capitaux répondant à l'appel d'un émetteur de titres, principalement pour les facilités d'émission garantie et selon différentes modalités d'adjudication.
Anglais :  tender panel.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
syndicat de prise ferme
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Ensemble de banques ou de sociétés financières réunies pour participer à une émission obligataire (emprunt syndiqué), quels que soient l'émetteur, la monnaie et la place, en s'engageant à souscrire une part déterminée de l'emprunt, ce qui garantit l'émetteur de recevoir le produit de son émission, même en cas de placement difficile dans le public.
Note :  Un tel syndicat peut être aussi constitué à l'occasion d'une augmentation de capital, notamment préplacée. Le terme employé est plutôt « syndicat de garantie ».
Voir aussi :  tour de table.
Anglais :  pool, underwriting group.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
synthétiseur d'ADN
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Appareil permettant la synthèse de polydésoxynucléotides par additions successives de désoxynucléotides sur une chaîne en croissance.
Anglais :  DNA synthetizer.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
syntoniseur, n.m.
Domaine :  Audiovisuel.
Définition :  Appareil électronique capable de convertir un signal radiofréquence reçu par une antenne en un signal audiofréquence de faible puissance.
Note :  Le terme « syntonisateur » est employé au Canada.
Anglais :  tuner.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
système d'aide à l'exploitation
Abréviation :  SAE.
Domaine :  Transport/Transport terrestre.
Définition :  Système automatisé permettant le suivi permanent des véhicules d'une flotte de transport.
Anglais :  vehicle scheduling control system, VSCS.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
système antipatinage
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Dispositif permettant, en cours de freinage à l'atterrissage, d'éviter tout blocage des roues d'un avion, et d'assurer ainsi une meilleure efficacité de ses freins.
Anglais :  anti-skid.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
système d'armes
Domaine :  Défense.
Définition :  Ensemble comportant une ou plusieurs armes, ainsi que l'équipement, le matériel, les services, le personnel, les moyens de déplacement et de lancement nécessaires à son automonie.
Anglais :  weapons system.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
système cellulaire
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Système de radiocommunication destiné à assurer un service mobile dans lequel la zone à desservir est divisée en zones élémentaires, appelées cellules, la couverture de chaque cellule étant assurée par une ou plusieurs stations de base.
Note :  La division d'une zone en cellules permet d'utiliser les mêmes ressources radioélectriques dans des cellules différentes en vue d'augmenter la capacité du système.
Anglais :  cellular system.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
système de commande d'orientation et d'orbite
Abréviation :  SCOO.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Ensemble d'équipements et de logiciels de bord qui assure la fonction de pilotage d'un engin spatial en vue de lui imposer l'attitude voulue et d'ajuster son orbite aux exigences de la mission.
Voir aussi :  chaîne de pilotage.
Anglais :  attitude and orbit control system (AOCS).
(Source : arrêté du 20 février 1995)
système DORIS
Forme abrégée :  DORIS.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Système de radiolocalisation par effet Doppler permettant de déterminer la position du satellite sur son orbite par référence à la position de balises terrestres fixes ou, réciproquement, de déterminer la position de balises mobiles par référence à celles desdits satellites.
Notes :
  1. Le système DORIS est utilisé également pour localiser avec une grande précision des phénomènes de surface, notamment tectoniques.
  2. DORIS signifie en français : Détermination Doppler d'orbite et radiolocalisation intégrées par satellite, en angloaméricain : « Doppler Orbitography and Radiopositioning Integrated by Satellite ».
Anglais :  DORIS system.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
système exclusif
Domaine :  Informatique.
Définition :  Système d'exploitation ou architecture conçu pour un matériel ou un ensemble de matériels d'un constructeur donné.
Notes :
  1. On trouve aussi, dans l'usage, le terme « système exclusif constructeur ».
  2. Le terme « système propriétaire » est déconseillé.
Anglais :  proprietary system.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
système expert
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ensemble de logiciels exploitant dans un domaine particulier des connaissances explicites et organisées, pouvant se substituer à un expert humain.
Anglais :  expert system.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
système d'exploitation
Domaine :  Informatique.
Définition :  Logiciel gérant un ordinateur, indépendant des programmes d'application mais indispensable à leur mise en oeuvre.
Anglais :  operating system.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
système de gestion de base de données
Abréviation :  SGBD.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Pour une base de données, logiciel permettant d'introduire les données, de les mettre à jour et d'y accéder.
Anglais :  Data Base Management System (DBMS).
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
système d'information comptable
Domaine :  Économie et finances/Comptabilité.
Définition :  Ensemble finalisé d'états, délais et procédures auquel une entité doit se conformer pour rendre compte aux organes chargés du contrôle ou du suivi des réalisations.
Anglais :  reporting system.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
système inter-agent de marché
Abréviation :  SIAM.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Système de négociation mis en oeuvre par un intermédiaire permettant aux teneurs de marché ou courtiers d'afficher entre eux leurs prix à l'achat et à la vente sur certains titres sans les obliger à révéler leur identité, ce qui améliore la liquidité et la sécurité du marché.
Anglais :  interdealer-broker system (IDBS).
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
système de rentrée
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Sur un missile balistique ou un astronef, ensemble constitué par le ou les corps de rentrée et leur support.
Anglais :  reentry system.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
systémier, n.m.
Domaine :  Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Firme industrielle chargée de l'intégration d'un engin spatial ou de la fourniture d'un système spatial complet.
Anglais :  main system manufacturer.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
tableur, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Logiciel de création et de manipulation interactives de tableaux numériques.
Voir aussi :  grapheur.
Anglais :  spreadsheet, spreadsheet software, spreadsheet programme.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
tache élémentaire
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Élément de surface de la scène se trouvant dans le champ de visée instantané ou élémentaire du capteur.
Anglais :  groundel (ground element), ground patch area.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
tacle, n.m.
Domaine :  Sport/Football.
Définition :  Action de reprendre avec le pied le ballon en possession de l'adversaire.
Note :  Sur « tacle » sont construits : tacler, tacleur, tacleuse.
Anglais :  tackling.
(Source : arrêté du 18 février 1988)
tampon, n.m.
Voir :  mémoire tampon
tarification en temps réel
Abréviation :  TTR.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Adaptation tarifaire en temps réel rendue possible par la connaissance instantanée du marché.
Anglais :  yield management.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
tâte-ferraille, n.m.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Palpeur utilisé à la base d'un train de tiges pour constater la profondeur et la forme du sommet d'un amoncellement de ferraille dans un forage en vue de son repêchage.
Anglais :  junk feeler.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
taupe, n.f.
Domaine :  Génie civil/Engins.
Voir :  tunnelier.
taux de charge
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Définition :  Rapport de l'énergie effectivement fournie, durant un intervalle de temps déterminé, au produit de la puissance nominale en régime continu, par cet intervalle de temps.
Notes :
  1. Ce taux peut se calculer pour une unité de production thermique ou un ensemble d'unités. On peut calculer un taux net ou un taux brut se rapportant à l'énergie nette ou brute produite.
  2. Ce terme n'est pas spécifique à l'industrie nucléaire. Toutefois, il est utilisé dans les comparaisons nationales et internationales des performances des centrales des divers types.
  3. L'équivalent anglais « load factor » est quelquefois utilisé par les Américains dans un sens différent.
  4. Dans cette acception, on dit aussi « facteur de charge », « coefficient de production ».
Anglais :  load factor (GB), capacity factor (EU).
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
taux de combustion
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible-Exploitation des réacteurs.
Définition :  Rapport, habituellement exprimé en pourcentage, du nombre de noyaux atomiques d'un élément ou d'un ensemble d'éléments donnés qui disparaissent par combustion nucléaire, au nombre de noyaux initiaux.
Notes :
  1. Ce rapport, également nommé « taux de combustion de fission », est sensiblement proportionnel à l'épuisement spécifique.
  2. Le terme « taux d'épuisement », moins précis, est aussi employé.
Voir aussi :  combustion nucléaire, épuisement spécifique.
Anglais :  burn-up fraction.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
taux de dilution
Domaine :  Défense/Nucléaire.
Définition :  Dans un réacteur à double flux, rapport du débit du flux secondaire à celui du flux primaire.
Anglais :  by-pass ratio.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
taux de disponibilité en énergie
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Exploitation des réacteurs.
Définition :  Rapport de l'énergie disponible, durant un intervalle de temps déterminé, au produit de la puissance nominale en régime continu, par cet intervalle de temps.
Notes :
  1. Ce taux peut se calculer pour une unité de production thermique ou un ensemble d'unités. On peut calculer un taux net ou un taux brut se rapportant à l'énergie nette ou brute produite.
  2. Le terme « taux de disponibilité en énergie » ne doit pas être confondu avec le terme « taux de disponibilité en temps » (en anglais : « availability factor ») dont l'usage est déconseillé.
  3. Ce terme n'est pas spécifique à l'industrie nucléaire. Toutefois, il est utilisé dans les comparaisons nationales et internationales des performances des centrales des divers types.
  4. Le terme « coefficient de disponibilité en énergie » est à éviter.
Anglais :  energy avaibility factor.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
taux d'épuisement
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible-Exploitation des réacteurs.
Voir :  taux de combustion.
taux de flambage
Domaine :  Économie et finances/Assurance.
Définition :  Dans un traité de réassurance en excédent de sinistres, rapport observé entre le coût des sinistres pris en charge par le réassureur et le montant total des primes encaissées par le cédant dans la catégorie d'affaires faisant l'objet du traité.
Note :  L'usage est d'exprimer cette grandeur sous forme d'un taux, à proportion des primes de l'assureur qui servent d'assiette à la rémunération du réassureur.
Anglais :  burning cost.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
taux interbancaire offert
Abréviation :  TIO.
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Taux d'intérêt que les banques offrent pour leurs prêts à des banques de premier rang, sur une place donnée, dans une monnaie et pour une échéance définies.
Notes :
  1. Il peut y avoir autant de taux interbancaires offerts que de banques.
  2. En anglais, la lettre placée en préfixe de l'acronyme anglais permet de connaître la place d'origine, par exemple LIBOR pour Londres, PIBOR pour Paris.
Anglais :  interbank offered rate, IBOR.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
taux plafond
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Contrat par lequel une entité s'assure, moyennant le paiement d'une prime, un taux d'intérêt maximal fixé pour une période donnée.
Notes :
  1. La formule développée de taux plafond, équivalent de l'anglais « cap », est « garantie de taux plafond ».
  2. Une garantie de taux plafond peut être contractée notamment en cas d'endettement.
Anglais :  cap interest rate, cap.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
taux plancher
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Contrat par lequel une entité s'assure, moyennant le paiement d'une prime, un taux d'intérêt minimal fixé pour une période donnée.
Notes :
  1. La formule développée de « taux plancher », équivalent de l'anglais « floor », est « garantie de taux plancher ».
  2. Une garantie de taux plancher peut être contractée notamment pour un placement.
Anglais :  floor interest rate, floor.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
tavelure, n.f.
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir :  chatoiement.
TDL
Voir :  test du lendemain
technique de Northern
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  transfert d'ARN.
technique de Southern
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  transfert d'ADN.
téléachat, n.m.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Achat à distance utilisant les techniques de télécommunication ou de radiodiffusion.
Anglais :  teleshopping.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
téléborne
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Station de base d'un service télépoint.
Voir aussi :  station de base.
Anglais :  telepoint base station.
(Source : arrêté du 2 mars 1994)
téléconférence, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Synonyme :  conférence à distance.
Définition :  Conférence dans laquelle les interlocuteurs sont répartis dans deux lieux, ou plus, reliés entre eux par des moyens de télécommunication.
Anglais :  teleconferencing.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
télécopie, n.f.
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Synonyme :  fax, n.m.
Définition :  Télécommunication ayant pour objet la reproduction à distance d'un document graphique sous la forme d'un autre document graphique géométriquement semblable à l'original.
Note :  Un document graphique est par exemple un écrit, un imprimé, une image fixe, ou sa représentation dans la mémoire d'un ordinateur.
Anglais :  facsimile, fax, telecopy.
(Source : arrêté du 2 mars 1994)
télécopie contrastée
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Télécopie dans laquelle la reproduction fournit seulement deux niveaux de densité optique.
Anglais :  document facsimile telegraphy.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
télécopie nuancée
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Télécopie dans laquelle la reproduction peut être assurée avec des demi-teintes.
Anglais :  picture facsimile telegraphy.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
télécopier
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Définition :  Transmettre un document par télécopie.
Note :  On trouve aussi « faxer », qui n'est pas recommandé.
Anglais :  fax (to).
(Source : arrêté du 2 mars 1994)
télécopieur, n.m.
Domaine :  Télécommunications/Services et réseaux.
Synonyme :  fax, n.m.
Définition :  Appareil émetteur et récepteur de télécopie.
Anglais :  facsimile equipment, fax machine, fax, telecopier.
(Source : arrêté du 2 mars 1994)
télédémarchage, n.m.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Utilisation de moyens de télécommunication au service de la prospection, de la vente et d'enquêtes commerciales.
Anglais :  tele-canvassing.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
télédétection, n.f.
Domaine :  Physique-Métrologie.
Définition :  Ensemble des connaissances et techniques utilisées pour déterminer des caractéristiques physiques et biologiques d'objets par des mesures effectuées à distance, sans contact matériel avec ceux-ci.
Note :  La télédétection utilise généralement l'interaction du rayonnement électromagnétique avec la matière. Exemple : la télédétection en hyperfréquences.
Anglais :  remote sensing.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
télédétection aérienne
Domaine :  Télédétection spatiale.
Définition :  Télédétection dans laquelle la saisie des données est faite à partir d'instruments embarqués sur des aéronefs.
Voir aussi :  télédétection spatiale.
Anglais :  airborne remotesensing.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
télédétection en hyperfréquence
Domaine :  Télédétection spatiale/Technologie des hyperfréquences.
Définition :  Télédétection active ou passive qui s'opère dans la partie du spectre électromagnétique située au-delà des ondes submillimétriques.
Note :  Parmi les instruments utilisés, on citera les radiomètres en hyperfréquences, imageurs (les radars, par exemple) ou non imageurs (les diffusio-diffractomètres, par exemple).
Voir aussi :  capteur, imageur, télédétection.
Anglais :  microwave remote sensing.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
télédétection spatiale
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Télédétection dans laquelle la saisie des données est faite à partir d'instruments embarqués sur des véhicules spatiaux.
Anglais :  spaceborne remote sensing.
(Source : arrêté du 25 septembre 1984)
téléécriture, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Télécommunication ayant pour objet la transmission d'informations graphiques au fur et à mesure de leur tracé manuscrit et la reproduction de ce tracé sur un écran ou un autre support.
Anglais :  telewriting.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
téléimprimeur, n.m.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Appareil émetteur et récepteur de télégraphie comportant un clavier alphanumérique pour l'émission et assurant à la réception l'impression de caractères.
Notes :
  1. Le terme « Teletype » est une marque de fabrique à proscrire dans le sens général de « téléimprimeur ».
  2. Le mot « téléscripteur », qui a un sens plus général, est parfois utilisé au sens restreint de « téléimprimeur ».
Anglais :  teleprinter, teletypewriter.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
téléinformatique, n.f.
Domaine :  Informatique-Télécommunications.
Définition :  Exploitation automatisée de systèmes informatiques utilisant des réseaux de télécommunication.
Anglais :  telecomputing, remote data processing, teleinformatics.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
télémaintenance, n.f.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Maintenance d'une unité fonctionnelle, assurée par télécommunication directe entre cette unité et un centre spécialisé.
Anglais :  remote maintenance.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
télémarché, n.m.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Méthode de distribution permettant au client de choisir dans une liste de références et de commander à distance en utilisant les techniques de télécommunication.
Anglais :  telemarket.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
télématique, n.f.
  1. Domaine :  Télécommunications.
    Définition :  Ensemble des services, autres que les services télégraphique et téléphonique usuels, qui peuvent être obtenus par les usagers d'un réseau de télécommunication.
    Note :  Les services qui mettent généralement en oeuvre des techniques de téléinformatique permettent d'envoyer ou de recevoir des informations publiques ou privées, ou d'effectuer certaines opérations telles que consultation de fichier, réservation, opérations commerciales ou bancaires.
    Anglais :  telematics.
    (Source : arrêté du 27 avril 1982)
  2. Domaine :  Informatique.
    Définition :  Ensemble des services de nature ou d'origine informatique pouvant être fournis à travers un réseau de télécommunication.
    Anglais :  telematics.
    (Source : arrêté du 22 décembre 1981)

télémercatique, n.f.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Utilisation des techniques et des moyens de télécommunication au service de la mercatique.
Anglais :  telemarketing.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
télémesure, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Élaboration et transmission à distance d'un signal représentant un résultat de mesure.
Note :  Le mot « télémétrie » (mesure de distance) ne doit pas être utilisé dans le sens de « télémesure » (mesure à distance).
Anglais :  telemetering, telemetry, telemeasuring.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
télépéage, n.m.
Domaine :  Transport/Transport routier.
Définition :  Acquittement ou enregistrement du péage par un dispositif automatique, sans arrêt du véhicule.
Anglais :  electronic pricing.
(Source : arrêté du 18 juillet 1989)
téléphone sans cordon
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  poste téléphonique sans cordon.
téléprompteur, n.m.
Domaine :  Audiovisuel/Télévision.
Définition :  Appareil permettant de lire un texte face à la caméra.
Anglais :  teleprompter.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
téléservice, n.m.
Domaine :  Télécommunication/Services et réseaux.
Définition :  Service de télécommunication qui assure tous les aspects de la communication entre usagers, conformément à des protocoles établis par l'entité exploitante ou par accord avec les entités exploitantes.
Anglais :  teleservice.
(Source : arrêté du 30 décembre 1988)
télétraitement, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Mode de traitement selon lequel les données sont émises ou reçues par des terminaux éloignés de l'ordinateur.
Anglais :  teleprocessing.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
télétraitement par lots
Domaine :  Informatique.
Définition :  Télétraitement qui comporte un groupement par lots des programmes à exécuter ou des données à traiter.
Anglais :  remote batch teleprocessing.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
télévendeur, -euse, n.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Personne qui effectue la télévente.
Voir aussi :  télévente.
Anglais :  telephone sales man, telephone sales woman.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
télévente, n.f.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Vente à distance utilisant les techniques de télécommunication ou de radiodiffusion.
Anglais :  distance selling, telephone selling.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
télévision, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  radiodiffusion visuelle.
télévision à accès conditionnel
Domaine :  Télécommunications-Audiovisuel.
Définition :  Télévision dont les programmes sont destinés à certains publics spécialisés (par exemple programmes spéciaux pour le corps médical) et ne peuvent être reçus qu'en utilisant une clé d'accès appropriée.
Anglais :  conditional access television.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984, arrêté du 24 janvier 1983)
télévision payante
Domaine :  Télécommunications-Audiovisuel.
Voir :  télévision à péage.
télévision à péage
Domaine :  Télécommunications-Audiovisuel.
Synonyme :  télévision payante.
Définition :  Télévision pour laquelle un paiement est nécessaire pour recevoir certains programmes.
Note :  Le paiement est indépendant des redevances perçues sur les récepteurs de télévision.
Anglais :  pay television, toll television, subscription television.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984, arrêté du 24 janvier 1983)
télévision à péage
Voir :  télévision payante
témoignage publicitaire
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Technique publicitaire utilisant le témoignage.
Anglais :  testimonial.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
température de fusion
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Température moyenne à laquelle 50 % de l'ADN double brin est dissocié.
Note :  Cette température dépend du pourcentage de GC (guanine, cytosine) et de la composition du milieu.
Voir aussi :  dénaturation d'acide nucléique.
Anglais :  melting temperature.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
temps réel
Domaine :  Informatique.
Définition :  Mode de traitement qui permet l'admission des données à un instant quelconque et l'obtention immédiate des résultats.
Anglais :  real time.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
temps de vol cale à cale
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Temps de vol compris entre le moment où les cales sont retirées avant le départ et le moment où elles sont remises après immobilisation de l'aéronef au sol.
Notes :
  1. Le temps de vol cale à cale comprend également le temps de roulage.
  2. Les termes « temps bloc » et « block-block » sont à éviter.
Voir aussi :  temps de vol réel.
Anglais :  airborne time.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
temps de vol réel
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Temps de vol compris entre le moment où l'aéronef quitte le sol et le moment où il reprend contact avec le sol au point d'atterrissage suivant.
Note :  Le terme « temps airborne » ne doit pas être utilisé en français.
Voir aussi :  temps de vol cale à cale.
Anglais :  block time.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
teneur isotopique
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Synonyme :  richesse isotopique.
Définition :  Rapport du nombre des atomes d'un isotope donné d'un élément au nombre total des atomes de cet élément contenus dans une matière.
Note :  La teneur isotopique est exprimée en pourcentage.
Anglais :  isotopic abundance.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
teneur isotopique pondérale
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Synonyme :  richesse isotopique pondérale.
Définition :  Rapport de la masse d'un isotope donné d'un élément à la masse totale de cet élément contenu dans une matière.
Note :  La teneur isotopique pondérale est exprimée en pourcentage.
Anglais :  isotopic weight abundance, isotopic abundance by weight, weight percent abundance.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
teneur de marché
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Opérateur ou établissement qui intervient sur les marchés financiers pour son propre compte de manière continue en indiquant en permanence les prix d'achat et de vente qu'il propose pour des quantités données, contribuant ainsi à la liquidité du marché.
Notes :
  1. Cet affichage des cours résulte d'un engagement contracté par ces opérateurs pour effectuer la tenue de marché.
  2. Le teneur de marché ne se rémunère pas par un courtage mais par la différence entre ses prix d'achat et de vente.
Anglais :  market maker.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
tenue de marché
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Intervention d'un opérateur ou d'un établissement sur les marchés financiers pour son propre compte de manière continue en indiquant en permanence les prix d'achat et de vente qu'il propose pour des quantités données de valeurs, contribuant ainsi à la liquidité du marché.
Anglais :  market making.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
termaillage, n.m. (langage professionnel)
Domaine :  Économie et finances.
Définition :  Changement dans le rythme des règlements internationaux, caractérisé par un jeu de va-et-vient entre les dates de paiement des créances et de recouvrement des dettes.
Anglais :  leads and lags.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
terme source, n.m.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Sûreté.
Définition :  Dans un modèle mathématique, expression de la nature, de la quantité et la cinétique de rejet des produits radioactifs d'une installation nucléaire soit en conditions normales de fonctionnement, soit au cours d'un accident réel ou supposé.
Note :  Le « terme source » sert à évaluer les conséquences d'un rejet radioactif dans l'environnement.
Anglais :  source term.
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
terminal, n.m.
Domaine :  Informatique.
Définition :  Appareil permettant l'accès à distance à un système informatique.
Anglais :  terminal.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
test en aveugle
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Test de comparaison entre deux ou plusieurs produits anonymement présentés.
Note :  On trouve aussi « test aveugle ».
Anglais :  blind test.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
test du lendemain
Abréviation :  TDL.
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Mesure de l'impact d'un message publicitaire vingt-quatre heures après sa diffusion.
Anglais :  day after recall (DAR).
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
test dynamique
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Test d'un circuit par lequel les vecteurs de test sont appliqués à un rythme suffisamment rapide pour tenir compte des temps de propagation des signaux à l'intérieur du circuit.
Voir aussi :  test statique.
Anglais :  dynamic test.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
test fonctionnel
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Test destiné à vérifier, pour une spécification donnée, le comportement fonctionnel d'un circuit.
Anglais :  functional test.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
test intégré
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Test réalisé au moyen de cellules introduites dans un circuit, permettant l'analyse des noeuds d'interconnexion.
Anglais :  built-in self test.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
test de mémorisation assistée
Abréviation :  TMA.
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Mesure de l'impact d'un message publicitaire à l'aide d'éléments de rappel.
Anglais :  aided recall test.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
test de performance
Domaine :  Informatique.
Définition :  Évaluation des performances d'un système par simulation des conditions réelles d'utilisation, à l'aide de programmes-échantillons.
Anglais :  benchmark.
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
test statique
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Test d'un circuit par lequel les vecteurs de test sont appliqués à un rythme suffisamment lent pour assurer que le circuit a bien atteint un état stable avant l'application du prochain vecteur de test.
Voir aussi :  test dynamique.
Anglais :  static test.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
test structurel
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Test conçu pour vérifier chaque étape du procédé de fabrication d'une tranche de semi-conducteur.
Anglais :  structural test.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
testeur, n.m.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Équipement qui permet d'appliquer une séquence de tests sur les entrées d'un circuit et qui mesure les états de sorties afin de vérifier leur conformité aux spécifications.
Anglais :  tester.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
testeur de prototype
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Voir :  vérificateur de prototype.
tête, n.f.
Domaine :  Sport/Golf.
Définition :  Partie de la canne qui touche la balle.
Anglais :  head.
(Source : arrêté du 11 décembre 1992)
TGP
Voir :  très gros plan
thérapie génique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Opération conduisant à l'addition d'un gène dans des cellules non germinales d'un organisme.
Anglais :  gene therapy.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
tige, n.f.
Domaine :  Sport/Golf.
Définition :  Manche d'une canne.
Anglais :  shaft.
(Source : arrêté du 11 décembre 1992)
TIO
Voir :  taux interbancaire offert
tir, n.m.
Domaine :  Sport/Ballon.
Définition :  Action de frapper le ballon pour l'expédier en direction du but adverse.
Note :  Sur le terme « tir » sont construits : tirer, tireur, tireuse.
Anglais :  kick, shot.
(Source : arrêté du 18 février 1988)
tir de réparation
Domaine :  Sport.
Définition :  Pénalité sanctionnant une faute commise par l'équipe défendante dans la surface de réparation.
Note :  En football, le tir de réparation est également nommé « coup de pied de réparation » ou « onze mètres ».
Voir aussi :  tirs au but.
(Source : arrêté du 11 décembre 1992)
tirage équifractionné
Domaine :  Communication/Publicité.
Définition :  Tirage d'une revue ou d'un journal en deux fractions égales, chacune contenant une annonce différente pour un même produit, de façon à en comparer l'efficacité.
Anglais :  split run.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
tirant d'eau, n.m.
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Profondeur d'un écoulement à surface libre.
Anglais :  flow depth.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
tirant d'eau critique
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Pour un écoulement à surface libre, tirant d'eau pour lequel l'énergie spécifique à débit donné est minimale.
Anglais :  critical flow depth.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
tirefort, n.m.
Domaine :  Défense/Matériels.
Définition :  Appareil de traction par câble conçu pour des emplois mobiles et semi-fixes.
Anglais :  tackle.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
tirs au but
Domaine :  Sport/Football-Handball.
Définition :  Épreuve complémentaire appliquée lors de certaines rencontres pour départager deux équipes restées à égalité à l'issue du temps de jeu imparti.
Note :  Le terme « épreuve de penalties » pour « épreuve de tirs au but » est impropre.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
titre en vapeur
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Thermohydraulique.
Définition :  Dans un écoulement diphasique, liquide et vapeur, rapport entre le débit massique de la phase vapeur et le débit massique total.
Notes :
  1. Le terme « qualité de la vapeur » est déconseillé.
  2. L'équivalent en anglais est « steam quality » dans le cas de l'eau et, dans le cas d'autres fluides, « vapour quality » (GB) ou « vapor quality » (EU).
Anglais :  steam quality, vapour quality (GB), vapor quality (EU).
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
titrisable, adj. (langage professionnel)
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Se dit d'une formule de crédit bancaire susceptible d'être titrisée.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
titrisation, n.f. (langage professionnel)
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Technique substituant à des formules de crédit bancaire des formules de titres négociables ou de contrats portant sur ces titres, émis dans le public soit par création d'instruments financiers (par exemple billets de trésorerie), soit par transformation d'un crédit en emprunt obligataire (par exemple crédit hypothécaire transformé en obligations hypothécaires), soit par transformation en parts d'organismes de placement en valeurs mobilières (OPCVM) créés spécialement à cet effet (fonds commun de créances, FCC).
Anglais :  securitisation, securitization (EU).
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
titriser, v. (langage professionnel)
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Substituer à des formules de crédit bancaire des formules de titres négociables ou de contrats portant sur ces titres, émis dans le public.
Anglais :  securitize (to).
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
TMA
Voir :  test de mémorisation assistée
toiture à redans
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Série de toitures à deux versants, dont l'un, en général exposé au nord dans l'hémisphère boréal, comporte un vitrage et présente une pente plus forte que l'autre versant.
Notes :
  1. Le terme « toiture à sheds » ne doit pas être utilisé.
  2. L'orthographe « toiture à redents » est admise.
Anglais :  sawteeth roof.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
tolérance aux pannes
Domaine :  Informatique.
Définition :  Aptitude d'un système informatique à demeurer fonctionnel malgré certaines pannes de ses constituants.
Anglais :  fault tolerance.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
tolérant aux pannes
Domaine :  Informatique.
Définition :  Se dit d'un système informatique apte à demeurer fonctionnel malgré certaines pannes de ses constituants.
Anglais :  fault tolerant.
(Source : arrêté du 19 février 1993)
topologie, n.f.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Représentation de l'implantation physique d'un circuit obtenue à l'issue des phases de placement et de routage, par opposition à sa fonction électrique définie par un schéma.
Anglais :  layout.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
torchis, n.m.
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Matériau constitué par un mélange de terre grasse argileuse, de chaux et de fibres végétales et éventuellement animales, notamment poils de vache, qui est utilisé pour lier les pierres d'un mur ou pour former le hourdis d'une construction en colombage.
Voir aussi :  pisé.
Anglais :  cob.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
tour, n.f.
Voir :  tour de forage
tour final
Domaine :  Sport/Golf.
Synonyme :  départage, n.m.
Définition :  Prolongation d'une épreuve de golf destinée à départager les ex aequo.
Anglais :  play-off.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
tour de forage
Forme abrégée :  tour, n.f.
Domaine :  Pétrole/Forage.
Définition :  Charpente dressée à l'endroit où l'on veut effectuer un forage, pour l'exécution des manoeuvres de levage et descente des outils.
Anglais :  derrick.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
tour de table
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Réunion de différents apporteurs de capitaux, sans appel public à l'épargne, ayant pour objet la répartition des capitaux apportés.
Notes :
  1. En matière de crédit (en monnaie nationale ou en devises), le tour de table est constitué exclusivement par des banques ou des sociétés financières.
  2. Pour le capital social (constitution, augmentation) d'un organisme, quel qu'il soit, le tour de table peut comprendre des personnes physiques et morales. Lorsque le capital social d'un organisme est détenu intégralement par un même actionnaire, il n'y a pas lieu d'employer l'expression « tour de table ».
Voir aussi :  syndicat de prise ferme.
Anglais :  pool.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
tournoi final
Domaine :  Sport.
Définition :  Formule appliquée lors de la phase finale d'une compétition, débouchant sur la désignation du vainqueur à la suite d'éliminations successives des participants qualifiés.
Voir aussi :  phase finale, poule finale.
Anglais :  play-off.
(Source : arrêté du 21 décembre 1990)
trace génétique
Domaine :  Génétique moléculaire.
Voir :  empreinte génétique.
traducteur de test
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Logiciel qui convertit automatiquement les vecteurs de test définis lors de la conception du circuit en commandes utilisables par le testeur.
Note :  On trouve parfois « post-processeur de test ».
Anglais :  test postprocessor.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
traduction ininterrompue
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Traduction d'un ARNm au-delà du codon normal de terminaison.
Anglais :  translational readthrough, readthrough translation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
traité facultatif obligatoire (langage professionnel)
Domaine :  Économie/Commerce international.
Définition :  Traité de réassurance par lequel le réassureur s'engage à accepter les risques que l'assureur peut, à sa discrétion, lui céder dans le cadre dudit traité.
Notes :
  1. L'opération est donc facultative pour l'assureur et obligatoire pour le réassureur.
  2. On dit aussi, par abréviation et familièrement, « facultatif obligatoire », « facob ».
Anglais :  open-cover.
(Source : arrêté du 29 novembre 1973)
traitement automatique de données
Domaine :  Informatique.
Définition :  Ensemble des opérations réalisées par des moyens automatiques, relatif à la collecte, l'enregistrement, l'élaboration, la modification, la conservation, la destruction, l'édition de données et, d'une façon générale, leur exploitation.
Note :  Dans l'usage courant, l'expression « traitement automatique de l'information » est également employée.
Anglais :  automatic data processing (ADP).
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
traitement d'image numérique
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Mise en oeuvre d'algorithmes de traitement destinés à extraire des informations significatives d'une image numérique prétraitée.
Note :  Le traitement numérique de telles images comporte plusieurs niveaux de traitement.
Voir aussi :  analyse d'image numérique, filtrage numérique (d'image), prétraitement d'image, restauration d'image.
Anglais :  digital image processing.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
traitement par lots
Domaine :  Informatique.
Définition :  Mode de traitement des données suivant lequel les programmes à exécuter ou les données à traiter sont groupés en lots.
Anglais :  batch processing.
(Source : arrêté du 22 décembre 1981)
trajet multiple
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Ensemble des divers chemins empruntés par un même signal entre l'émetteur et le récepteur.
Note :  La multiplicité de ces chemins résulte principalement de l'hétérogénéité de l'atmosphère et des conditions de réflexion sur les obstacles, provoquant une multiplication des échos.
Voir aussi :  écho mirage, signal second.
Anglais :  multiple path.
(Source : arrêté du 31 mars 1987)
trajet de sondage au limbe
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Trajet optique pris en considération dans un sondage au limbe.
Anglais :  limb path.
(Source : arrêté du 26 septembre 1990)
trancheuse, n.f.
Domaine :  Bâtiment-Génie civil/Engins.
Définition :  Engin de terrassement servant à creuser les tranchées.
Anglais :  ditcher.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
transbordeur, n.m.
Domaine :  Transport/Transport maritime.
Synonyme :  navire transbordeur.
Définition :  Navire ayant pour fonction principale de transporter des véhicules routiers ou ferroviaires avec leur chargement et leurs passagers dans les traversées maritimes.
Note :  On dit aussi « ferry ».
Anglais :  car ferry, ferry-boat, train ferry.
(Source : arrêté du 18 juillet 1989)
transcription ininterrompue
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Transcription d'un ADN au-delà d'un facteur de terminaison de transcription.
Voir aussi :  facteur d'antiterminaison.
Anglais :  transcriptional readthrough, readthrough transcription.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
transfection, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :
  1. Introduction de matériel génétique viral dans une cellule.
  2. Par extension, introduction de tout matériel génétique étranger dans la cellule rendue compétente.
Anglais :  transfection.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
transférase terminale
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Enzyme capable d'ajouter un désoxynucléotide dans la partie 3'OH d'un brin d'ADN.
Note :  Le terme « terminale transférase » ne doit pas être utilisé en français.
Anglais :  terminal transferase.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
transfert, n.m.
  1. Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
    Définition :  Opération par laquelle une des parties sort d'un échange financier en transférant ses droits et obligations à une tierce partie.
    Anglais :  assignment.
    (Source : arrêté du 11 février 1993)
  2. Domaine :  Télécommunications.
    Définition :  Dans un système cellulaire de radiocommunication avec les mobiles, commutation des moyens de transmission utilisés par une communication sans interruption de cette dernière.
    Voir aussi :  système cellulaire.
    Anglais :  handover, hand-off.
    (Source : arrêté du 2 mars 1994)

transfert d'ADN
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  transfert de Southern, technique de Southern (Southern).
Définition :  Transfert d'ADN dénaturé, depuis un gel (agarose par exemple) sur une membrane (nitrocellulose par exemple), où il peut être hybridé avec un acide nucléique complémentaire.
Note :  Southern est le nom du chercheur qui a mis au point cette technique.
Anglais :  Southern blotting.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
transfert d'ARN
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  transfert de Northern, technique de Northern (Northern).
Définition :  Transfert d'ARN, depuis un gel (agarose par exemple) sur une membrane (nitrocellulose par exemple), où il peut être hybridé avec un acide nucléique complémentaire.
Note :  Le terme « Northern » a été créé par jeu de mot analogique avec le terme « transfert de Southern ».
Anglais :  Northern blotting.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
transfert de gènes
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Introduction d'ADN étranger dans une cellule.
Voir aussi :  transfection, transgénèse.
Anglais :  gene transfer.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
transfert intercellulaire
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Dans un système cellulaire de radiocommunication avec les mobiles, transfert par commutation d'une station de base à une autre lorsqu'une station mobile change de cellule.
Voir aussi :  station de base, station mobile, système cellulaire.
Anglais :  intercell hand-off, intercell handover.
(Source : arrêté du 2 mars 1994)
transfert interorbital
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Définition :  Opération qui consiste à faire passer un engin spatial d'une orbite de départ à une orbite d'arrivée.
Voir aussi :  orbite de transfert.
Anglais :  interorbital transfer.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
transfert intracellulaire
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Dans un système cellulaire de radiocommunication avec les mobiles, transfert par commutation, à l'intérieur d'une même cellule, d'un canal radioélectrique à un autre ou d'un créneau temporel à un autre sur un même canal, ou encore d'une station de base à une autre.
Voir aussi :  canal radioélectrique, créneau temporel, station de base, système cellulaire, transfert.
Anglais :  intracell hand-off, intracell handover.
(Source : arrêté du 2 mars 1994)
transfert de Northern
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  transfert d'ARN.
transfert de plages
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Transfert de phages présents dans des plages de lyse d'une boîte de Petri sur un filtre avant de procéder à une hybridation moléculaire de leur matériel génétique.
Anglais :  plaque lift.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
transfert de Southern
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  transfert d'ADN.
transformation génétique
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Modification du patrimoine génétique d'une cellule par introduction d'une information génétique étrangère.
Anglais :  genetic transformation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
transformation tumorale
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Acquisition spontanée ou induite de nouvelles caractéristiques de croissance d'une cellule d'eucaryote, lui permettant une prolifération anarchique généralement due à l'expression d'oncogènes.
Anglais :  tumoral transformation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
transformé, adj.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Qualifie un organisme issu d'une transformation génétique.
Anglais :  transformed.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
transgénèse, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Ensemble des opérations qui consistent à obtenir des organismes transgéniques.
Anglais :  transgenesis.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
transgénique, adj.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Qualifie un être vivant issu d'une cellule dans laquelle a été introduit un ADN étranger.
Note :  L'organisme transgénique possède dans la majorité ou dans toutes ses cellules l'ADN étranger introduit. Le gène étranger peut donc se transmettre à la descendance.
Anglais :  transgenic.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
translation de brèche
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  translation de coupure.
translation de cassure
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  translation de coupure.
translation de césure
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  translation de coupure.
translation de coupure
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Synonyme :  translation de brèche, translation de cassure, translation de césure.
Définition :  Opération consistant à utiliser une coupure comme point de départ pour le remplacement d'un brin d'ADN par un brin néosynthétisé.
Notes :
  1. Cette technique est utilisée pour introduire in vitro des nucléotides marqués dans l'ADN.
  2. Le terme « nick translation » ne doit pas être utilisé en français.
Anglais :  nick translation.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
translocation, n.f.
  1. Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
    Définition :  Clivage d'un segment de génome suivi de son intégration en un autre site.
    Anglais :  translocation.
    (Source : arrêté du 14 septembre 1990)
  2. Domaine :  Santé-Médecine.
    Définition :
    1. Opération chirurgicale consistant à modifier le trajet d'un tendon pour en changer la fonction.
    2. Aberration chromosomique consistant en la cassure d'un segment de chromosome qui se fixe sur un chromosome non homologue.
    (Source : arrêté du 2 janvier 1975)

transmission analogique
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Transmission assurée à l'aide de signaux analogiques.
Anglais :  analog transmission.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
transmission numérique
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Transmission assurée à l'aide de signaux numériques.
Anglais :  digital transmission.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
transport à l'élingue
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Technique de transport permettant de déplacer une charge accrochée sous un hélicoptère par une ou plusieurs élingues.
Anglais :  sling transport.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
transport maritime à la demande
Domaine :  Transport/Transport maritime.
Définition :
  1. Mode d'exploitation d'un navire consistant à l'utiliser sans itinéraire fixe.
  2. Par extension, activité d'un armateur qui place systématiquement son navire sur le marché de l'affrètement.
Anglais :  tramping.
(Source : arrêté du 18 février 1987)
transporteur intégral
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Entreprise ou groupe assurant tout ou partie d'activités.
Notes :
  1. Le transporteur intégral couvre la totalité de la chaîne de transport.
  2. On trouve aussi « intégrateur », qui n'est pas recommandé.
  3. Le terme « transporteur intégré » ne doit pas être utilisé.
Anglais :  integrator.
(Source : arrêté du 21 septembre 1993)
transporteur de palettes
Domaine :  Transport.
Définition :  Chariot, en général sans moteur, servant au déplacement au sol de charges sur de courtes distances.
Note :  Le terme « transpalette » est l'abréviation usuelle de « transporteur de palettes ».
Anglais :  pallet truck, transpallet.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
transposase, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Enzyme codée par un gène porté par un élément transposable et qui permet la transposition.
Anglais :  transposase.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
transposition, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Changement de la localisation d'un fragment d'ADN sur le génome.
Anglais :  transposition.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
transposon, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Voir :  élément instable.
transversion, n.f.
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Mutation au cours de laquelle une base purique est remplacée par une base pyrimidique, ou vice versa.
Anglais :  transversion.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
trappage, n.m.
Domaine :  Santé-Médecine.
Définition :  Phénomène par lequel des gaz inspirés sont retenus lors de l'expiration dans un territoire broncho-pulmonaire pathologique.
Anglais :  trapping.
(Source : arrêté du 7 décembre 1978)
travailleur installé
Domaine :  Économie/Marché du travail.
Voir :  travailleur en place.
travailleur en marge
Domaine :  Économie/Marché du travail.
Définition :  Travailleur ayant une faible probabilité de rejoindre un jour le groupe privilégié des travailleurs en place, même en proposant une embauche à un salaire inférieur à celui perçu par ces derniers.
Note :  L'antonyme est « travailleur en place » (anglais : insider).
Anglais :  outsider.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
travailleur en place
Domaine :  Économie/Marché du travail.
Synonyme :  travailleur installé.
Définition :  Salarié appartenant à un groupe qui détient par lui-même un pouvoir de nature à lui assurer un niveau de salaire élevé, un risque de chômage restreint, de bonnes conditions de travail, et dont la présence est de nature à faire obstacle à l'embauche des travailleurs en marge.
Notes :
  1. En anglais, le terme « insider » signifie également « initié », en langage boursier.
  2. L'antonyme est « travailleur en marge ».
Anglais :  insider.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
tremblement, n.m.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Vibrations aéroélastiques, irrégulières et de basse fréquence, affectant la cellule d'un avion.
Anglais :  buffeting.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
trémie, n.f.
Domaine :  Bâtiment.
Définition :
  1. Ouverture pratiquée dans un plancher pour permettre le passage d'un escalier, d'un ascenseur ou de certains équipements.
  2. Dispositif en forme de pyramide renversée destiné au stockage ou au passage de matières solides en vrac.
Anglais :  1.  floor opening. 2.  pit.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
trépan-benne, n.m.
Domaine :  Génie civil/Engins.
Définition :  Outil de forage constitué par une benne tubulaire lourde équipée de coquilles ouvrantes.
Note :  Il permet à la fois de creuser le sol par percussion et d'extraire les déblais.
Anglais :  hammer-grab.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
très gros plan
Abréviation :  TGP.
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Cadrage d'un détail du visage. Par extension, désigne toute prise de vue très rapprochée d'un objet.
Anglais :  big close-up.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
trichite, n.f.
Domaine :  Défense-Métallurgie.
Voir :  barbe.
trieur de cellules
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Appareil permettant de trier différents types de cellules ou par extension des particules subcellulaires.
Anglais :  cell sorter.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
troc, n.m.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Échange direct de biens ou services non retranscrit par une opération monétaire.
Note :  Dans le domaine publicitaire, le procédé du troc consiste, pour l'annonceur, à proposer à une chaîne de télévision un programme auquel il appose sa signature en échange de la cession d'espaces publicitaires entourant ou coupant le programme proposé. Dans ce cas, on peut également utiliser le terme « troc publicitaire ».
Anglais :  barter, bartering.
(Source : arrêté du 7 juillet 1994)
trou en un
Domaine :  Sport/Golf.
Synonyme :  as, n.m.
Définition :  Coup réussi qui permet de mettre la balle dans le trou en une fois.
Note :  Le terme utilisé au Canada est « trou d'un coup ».
Anglais :  hole-in-one, ace.
(Source : arrêté du 11 décembre 1992)
TTR
Voir :  tarification en temps réel
tunnelier, n.m.
Domaine :  Génie civil/Engins.
Synonyme :  taupe, n.f.
Définition :  Engin de génie civil servant à creuser des tunnels, travaillant de manière continue et à pleine section.
Anglais :  mole.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
turbocombustible, n.m.
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :  Combustible pour turbomachine.
Anglais :  turbine fuel.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
turbulence par temps clair
Domaine :  Défense.
Définition :  Dans l'atmosphère libre, turbulence non associée à des nuages.
Anglais :  clear air turbulence.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
tuyère orientable
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Définition :  Tuyère articulée autour d'un axe ou deux axes et permettant d'orienter l'axe de poussée.
Voir aussi :  braquage de tuyère.
Anglais :  swivelling nozzle.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
UAL
Voir :  unité arithmétique logique
unité arithmétique logique
Abréviation :  UAL.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Ensemble de circuits électroniques connectés logiquement de façon à réaliser, sous l'action de commandes élémentaires, les opérations arithmétiques ou logiques pour lesquelles cet ensemble a été conçu.
Anglais :  arithmetic logic unit (ALU).
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
unité de craquage à vapeur
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :  Installation dans laquelle se réalise le vapocraquage.
Anglais :  steam cracker.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
unité de fabrication finale
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Synonyme :  unité finale.
Définition :  Ensemble d'opérations de fabrication faisant suite à celles de l'unité de fabrication initiale et se terminant, suivant les fabricants, à la découpe des puces ou au test final après montage.
Anglais :  back-end, back-end line.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
unité de fabrication initiale
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Synonyme :  unité initiale.
Définition :  Ensemble d'opérations de fabrication débutant avec la première étape du traitement de la plaquette de semiconducteurs et se terminant, suivant les fabricants, avant ou après les étapes de métallisation.
Note :  Le terme « centre de diffusion » est également utilisé dans la profession.
Anglais :  front-end, front-end line.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
unité finale
Voir :  unité de fabrication finale
unité initiale
Voir :  unité de fabrication initiale
unité de réduction de viscosité
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :  Installation dans laquelle se réalise la viscoréduction.
Anglais :  visbreaker.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
unité de reformage
Domaine :  Pétrole/Raffinage.
Définition :  Installation dans laquelle on procède à l'opération de reformage.
Voir aussi :  reformage.
Anglais :  reformer.
(Source : arrêté du 12 janvier 1973)
unité de répétition
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Séquence d'ADN constituant le motif de base dans une région répétée.
Anglais :  repeat unit.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
unité de transcription
Domaine :  Génétique moléculaire.
Définition :  Région du génome située entre un site d'initiation et un site de terminaison de la transcription par l'ARN polymérase.
Note :  L'unité de transcription peut inclure plus d'un cistron.
Anglais :  transcription unit.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
unité de travail de séparation
Abréviation :  UTS.
Domaine :  Ingénierie nucléaire/Cycle du combustible.
Définition :  Unité servant à mesurer le travail nécessaire à la séparation d'uranium en deux fractions de teneurs isotopiques différentes.
Notes :
  1. Cette unité a la dimension d'une masse et s'exprime en kilogrammes.
  2. Le nombre d'UTS produites par an sert à caractériser la capacité d'une installation d'enrichissement de l'uranium.
Voir aussi :  teneur isotopique.
Anglais :  separative work unit (SWU).
(Source : arrêté du 30 novembre 1989)
usage multiple (à)
Voir :  utilitaire, adj.
utilitaire, adj.
Domaine :  Tous domaines.
Synonyme :  usage multiple (à).
Définition :  Se dit d'un véhicule capable d'assurer des fonctions très différentes : transport de matériel et de personnes, évacuation sanitaire, missions de combat, etc.
Anglais :  utility.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
UTS
Voir :  unité de travail de séparation
valeur de croissance
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Voir :  valeur vedette.
valeur efficace
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Valeur d'une grandeur constante produisant les mêmes effets énergétiques qu'une grandeur variable de même nature.
Note :  La valeur efficace de t1 à t2 d'une fonction y du temps est la racine carrée de la moyenne de t1 à t2 de la fonction y², carré de la fonction y.
Anglais :  root-mean-square value (RMS value).
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
valeur de père de famille
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Voir :  valeur de premier ordre.
valeur de premier ordre
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition :  Titre coté d'une société à forte capitalisation boursière, réputée pour sa sécurité et assurant généralement un dividende régulier à ses actions.
Note :  Dans cette acception, on dit aussi « valeur de père de famille ».
Anglais :  blue chip.
(Source : arrêté du 11 janvier 1990)
valeur vedette
Domaine :  Économie et finances/Banque-Marchés.
Synonyme :  valeur de croissance.
Définition :  Titre coté d'une société censée disposer d'un important potentiel de plus-value et exerçant en conséquence un fort attrait sur les investisseurs.
Anglais :  glamour stock.
(Source : arrêté du 30 septembre 1991)
vecteur, n.m.
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Molécule d'acide nucléique dans laquelle il est possible d'insérer des fragments d'acide nucléique étranger, pour ensuite les introduire et les maintenir dans une cellule hôte.
Note :  Par exemple, le bactériophage lambda et les plasmides sont des vecteurs utilisés pour cloner des fragments d'ADN.
Anglais :  vector.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
vecteur d'expression
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Vecteur possédant une région permettant l'insertion d'une séquence codante d'un gène entre les signaux indispensables à son expression.
Anglais :  expression vector.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
vecteur navette
Domaine :  Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition :  Vecteur capable de se répliquer dans au moins deux organismes différents grâce à des origines de réplication appropriées.
Anglais :  shuttle vector.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
vecteur de test
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Ensemble de signaux appliqués aux entrées d'un circuit en vue de provoquer une réponse.
Voir aussi :  séquence de test.
Anglais :  test vector.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
véhicule bicorps
Domaine :  Transport-Automobile.
Voir :  véhicule à deux volumes.
véhicule à deux volumes
Domaine :  Transport-Automobile.
Synonyme :  véhicule bicorps.
Définition :  Véhicule dont le volume de carrosserie est constitué de deux corps : un pour l'habitacle et l'espace pour les bagages et un autre pour le compartiment moteur.
Note :  La séparation entre ces corps est constituée par un décrochement à l'avant, à la base du pare-brise.
Anglais :  hatchback vehicle.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
véhicule monocorps
Domaine :  Transport-Automobile.
Voir :  véhicule à un volume.
véhicule transatmosphérique
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Véhicule aérospatial doté de moyens de propulsion, notamment aérobie, qui pourrait atteindre l'espace extra-atmosphérique et en revenir par ses propres moyens dans les conditions d'un aérodyne.
Anglais :  transatmospheric vehicle.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
véhicule tricorps
Domaine :  Transport-Automobile.
Voir :  véhicule à trois volumes.
véhicule à trois volumes
Domaine :  Transport-Automobile.
Synonyme :  véhicule tricorps.
Définition :  Véhicule dont le compartiment moteur, l'habitacle et l'espace pour les bagages constituent trois corps distincts dans un même volume.
Note :  La séparation entre ces corps est constituée par un décrochement, à l'avant et à l'arrière, à la base de la lunette.
Anglais :  notchback vehicle.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
véhicule à un volume
Domaine :  Transport-Automobile.
Synonyme :  véhicule monocorps.
Définition :  Véhicule qui réunit dans un même volume le compartiment moteur, l'habitacle et l'espace pour les bagages et dont le profil longitudinal de carrosserie forme une ligne en tous points convexe de l'avant à l'arrière.
Anglais :  one-box vehicle.
(Source : arrêté du 27 mai 1992)
vente en réseau par cooptation
Abréviation :  VRC.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Formule de vente reposant sur la constitution d'un réseau par cooptations successives de ses membres.
Anglais :  multilevel marketing (MLM).
(Source : arrêté du 11 février 1993)
ventilation, n.f.
  1. Domaine :  Tous domaines.
    Voir :  répartition.
  2. Domaine :  Transport/Transport aérien.
    Voir :  régulation.

vérificateur de prototype
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Synonyme :  testeur de prototype.
Définition :  Équipement de test manuel utilisé pour vérifier la fonctionnalité d'un prototype.
Note :  Ce type d'équipement permet également l'analyse de défaillances, l'évaluation et la caractérisation des circuits intégrés.
Anglais :  bench tester.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
vérification de la conformité aux règles d'interconnexion
Forme elliptique :  vérification des règles d'interconnexion.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Vérification effectuée par logiciel de la conformité des interconnexions électriques aux règles imposées par la technologie de fabrication.
Anglais :  electrical rule checking (ERC).
(Source : arrêté du 12 août 1976)
vérification des règles de conception
Abréviation :  VRC.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Vérification effectuée par logiciel des règles de dessin et des règles d'interconnexion.
Anglais :  DRC/ERC.
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
vérification des règles de dessin
Abréviation :  VRD.
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Définition :  Vérification effectuée par logiciel des dimensions géométriques d'un circuit imposées par sa technologie de fabrication.
Anglais :  design rule checking (DRC).
(Source : arrêté du 29 avril 1992)
vérification des règles d'interconnexion
Domaine :  Électronique/Composants électroniques.
Voir :  vérification de la conformité aux règles d'interconnexion.
verrière, n.f.
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Partie vitrée du poste de pilotage d'un aéronef.
Anglais :  canopy.
(Source : arrêté du 12 août 1976)
verrouillage sur le fouillis (langage professionnel)
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Calage avec asservissement de la fréquence intermédiaire du radar sur la fréquence médiane du spectre du fouillis d'échos.
Voir aussi :  fouillis d'échos.
Anglais :  clutterlock.
(Source : arrêté du 26 juillet 1988)
verrouilleur, n.m.
Voir :  verrouilleur de synchronisation
verrouilleur de synchronisation
Forme abrégée :  verrouilleur, n.m.
Domaine :  Audiovisuel/Vidéo.
Définition :  Dispositif permettant d'asservir le générateur de synchronisation sur un signal extérieur.
Anglais :  gen-lock.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
vêture isolante
Domaine :  Bâtiment.
Définition :  Revêtement extérieur préfabriqué qui comprend un isolant et une peau, destiné à être collé ou fixé mécaniquement sur la face extérieure d'une paroi.
Anglais :  insulating wall panel.
(Source : arrêté du 17 février 1986)
VF
Voir :  vidéofréquence, n.f.
vibreur de manche
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Dispositif permettant d'avertir le pilote de la proximité de l'incidence limite, grâce à une agitation artificielle du manche.
Anglais :  stick shaker.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
vibreur de palonnier
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Dispositif permettant d'avertir le pilote de la proximité de la perte de contrôle latéral à grande incidence, grâce à une agitation artificielle du palonnier.
Anglais :  pedal shaker.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
vidéo, élément de composition ou adj. invariable
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Qualifie ou désigne des applications ou des appareils relatifs à la formation, l'enregistrement, le traitement ou la transmission d'images de télévision ou d'images analogues, ou de signaux occupant une largeur de bande comparable.
Anglais :  video.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
vidéo-achat, n.m.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Achat effectué après visualisation sur un écran d'un assortiment de produits présentés en situation d'utilisation individualisée ou non.
Anglais :  videoshopping.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
vidéoconférence, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Voir :  visioconférence.
vidéofréquence, n.f.
Abréviation :  VF.
Domaine :  Télécommunications.
Synonyme :  fréquence vidéo.
Définition :  Fréquence appartenant à la bande des fréquences qui contient les composantes spectrales d'un signal d'image en télévision.
Notes :
  1. La bande des vidéofréquences s'étend par exemple de zéro à quelques mégahertz.
  2. Le terme « vidéofréquence » ou « vidéo » qualifie également un dispositif électrique dont la bande passante est la bande des vidéofréquences.
Anglais :  videofrequency.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
vidéographie, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Procédé de télécommunication permettant de présenter à un usager des messages alphanumériques ou graphiques sur un écran de visualisation.
Anglais :  videography.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
vidéovente, n.f.
Domaine :  Économie d'entreprise/Techniques commerciales.
Définition :  Vente après visualisation sur un écran de produits présentés en situation d'utilisation individualisée ou non.
Anglais :  videosale.
(Source : arrêté du 11 février 1993)
virus assistant
Domaine :  Génétique moléculaire/Virologie.
Définition :  Virus qui assure les fonctions manquantes d'un virus défectif, pour lui permettre de terminer son cycle infectieux au cours d'une infection mixte.
Anglais :  helper virus.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
visée oblique
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Visée latérale dans un plan sensiblement perpendiculaire à celui de l'orbite.
Voir aussi :  radar à visée latérale.
Anglais :  oblique sight, oblique view.
(Source : arrêté du 10 janvier 1986)
visioconférence, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Synonyme :  vidéoconférence, n.f.
Définition :  Téléconférence permettant, en plus de la transmission de la parole et de documents graphiques, la transmission d'images animées des participants éloignés.
Note :  On dit aussi « conférence vidéo ».
Anglais :  videoconference, videophone conference.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
visiophone, n.m.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Appareil permettant la visiophonie composé d'une caméra et d'un écran de visualisation associés à un poste téléphonique.
Note :  Le terme « vidéophone » est déconseillé.
Anglais :  videophone, visual telephone.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
visiophonie, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Association de la téléphonie et de la télévision permettant à deux correspondants de se voir l'un l'autre pendant leur conversation téléphonique.
Note :  Le terme « vidéophonie » est déconseillé.
Anglais :  videophony.
(Source : arrêté du 27 avril 1982)
visualiser, v.
Domaine :  Tous domaines.
Définition :  Inscrire les résultats d'un traitement sur un écran de visualisation.
Voir aussi :  afficher.
Anglais :  display (to).
(Source : arrêté du 30 décembre 1983)
vitesse critique
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Vitesse pour laquelle à débit donné, l'écoulement, dans un écoulement à surface libre, passe de l'écoulement fluvial à l'écoulement torrentiel.
Voir aussi :  tirant d'eau critique.
Anglais :  critical velocity.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
vitesse de Darcy
Domaine :  Hydrogéologie.
Voir :  vitesse de filtration.
vitesse décisive
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Vitesse maximale d'un aéronef en deçà de laquelle le pilote peut décider d'interrompre le décollage.
Anglais :  decision speed.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
vitesse de décrochage
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Vitesse d'un avion dans une configuration déterminée, à laquelle se produit la perte de contrôle de l'appareil autour de l'un quelconque de ses trois axes de référence.
Anglais :  stalling speed.
(Source : arrêté du 5 octobre 1984)
vitesse de filtration
Domaine :  Hydrogéologie-Hydraulique.
Synonyme :  vitesse de Darcy.
Définition :  Vitesse macroscopique fictive d'un fluide en mouvement à travers un milieu poreux saturé.
Voir aussi :  conductivité hydraulique.
Anglais :  Darcy's velocity, macroscopic velocity.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
vitesse d'infiltration
Domaine :  Hydraulique.
Définition :  Vitesse macroscopique de pénétration d'une eau dans un sol généralement non saturé.
Anglais :  infiltration rate.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
vitesse de libération
Domaine :  Sciences et techniques spatiales-Astronomie.
Définition :  Vitesse minimale que doit atteindre théoriquement un corps pour s'éloigner indéfiniment d'un astre, sous certaines conditions, malgré l'attraction gravitationnelle de ce dernier.
Notes :
  1. La vitesse de libération d'un corps quittant la surface de la Terre, dite aussi deuxième vitesse cosmique (en anglais : « second space velocity »), est de l'ordre de 11,2 km/s par rapport à un repère inertiel géocentrique.
  2. La vitesse de libération d'un corps quittant le système solaire, dite aussi troisième vitesse cosmique (en anglais : third cosmic velocity), est de l'ordre de 16,6 km/s par rapport à un repère inertiel géocentrique.
Anglais :  escape velocity.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
voie, n.f.
Voir :  voie de transmission
voie de transmission
Forme abrégée :  voie, n.f.
Domaine :  Télécommunications.
Définition :  Ensemble des moyens nécessaires pour assurer une transmission de signaux dans un seul sens entre deux points.
Notes :
  1. Plusieurs voies de transmission peuvent partager un support commun ; par exemple, dans les multiplex à répartition en fréquence ou les multiplex temporels, chaque voie dispose d'une bande de fréquences particulière ou d'un intervalle de temps particulier répété périodiquement.
  2. Une voie de transmission peut être qualifiée par la nature des signaux qu'elle transmet, par sa largeur de bande ou par son débit binaire. Exemples : voie téléphonique, voie télégraphique, voie de données, voie de 10 MHz, voie à 34 Mbit/s.
  3. Le terme « voie » peut être employé seul quand le contexte est tel qu'aucune confusion ne peut en résulter.
Anglais :  channel, transmission channel.
(Source : arrêté du 3 octobre 1984)
voix dans le champ
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Voix d'une personne présente à l'écran.
Note :  L'expression « voix in » ne doit pas être employée.
Anglais :  voice-in.
(Source : arrêté du 24 janvier 1983)
voix hors champ
Domaine :  Audiovisuel/Cinéma-Télévision.
Définition :  Voix d'une personne absente à l'écran.
Note :  L'expression « voix off » ne doit pas être employée.
Anglais :  voice-off, voice-over.
(Source : arrêté du 10 octobre 1985)
vol de réception
Domaine :  Transport/Transport aérien.
Définition :  Vol non commercial par lequel l'exploitant s'assure de la conformité d'un aéronef aux spécifications contractuelles et en prend livraison.
Anglais :  acceptance flight.
(Source : arrêté du 18 décembre 1990)
vol tactique
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Vol près du sol au cours duquel la vitesse, la hauteur ou l'altitude sont adaptées au relief et aux obstacles dans le but d'éviter la détection et le feu de l'ennemi.
Anglais :  terrain flight.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
volet fluide
Domaine :  Défense-Aéronautique.
Définition :  Système hypersustentateur dans lequel une nappe d'air soufflé éjectée vers le bas du bord de fuite de l'aile remplace les volets classiques.
Anglais :  jet flap.
(Source : arrêté du 17 avril 1989)
volume élémentaire
Domaine :  Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition :  Élément de volume de la scène se trouvant dans le champ de visée et d'où provient le rayonnement recueilli par le capteur.
Voir aussi :  capteur, pixel, scène, tache élémentaire.
Anglais :  ground volume.
(Source : arrêté du 27 décembre 1994)
volume sous coiffe
Domaine :  Sciences et techniques spatiales/Véhicules spatiaux.
Définition :  Volume disponible sur un lanceur pour y placer la charge utile.
Voir aussi :  capacité d'emport.
Anglais :  effective volume.
(Source : arrêté du 20 février 1995)
voyage à la carte
Domaine :  Tourisme.
Définition :  Voyage à forfait composé d'éléments choisis par le client parmi les possibilités proposées par un organisateur de voyages.
Note :  Le terme « voyage en kit » ne doit pas être employé.
Anglais :  package travel.
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
voyage à forfait
Forme abrégée :  forfait, n.m.
Domaine :  Tourisme.
Définition :  Ensemble de prestations de services (transport, hébergement, restauration, visites, excursions, distractions, etc) proposé à prix fixe par un organisateur de voyages ou de séjours.
Anglais :  inclusive tour, package.
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
voyage de motivation
Domaine :  Tourisme.
Définition :  Voyage de récompense offert par une entreprise ou un organisme pour stimuler un salarié ou un distributeur.
Anglais :  incentive-tour, incentive-travel, incentive.
(Source : arrêté du 30 juin 1992)
voyagiste, n.m.
Domaine :  Tourisme.
Voir :  organisateur de voyages.
vraquier, n.m.
Domaine :  Marine/Transport maritime.
Définition :  Nom générique des navires transportant des produits secs en vrac.
Note :  Suivant le produit transporté, on parle de céréalier, de charbonnier, de minéralier, de phosphatier, etc.
Anglais :  bulk carrier.
(Source : arrêté du 23 septembre 1987)
VRC
Voir :  vente en réseau par cooptation, vérification des règles de conception
VRD
Voir :  vérification des règles de dessin
vulnérabilité électromagnétique
Domaine :  Défense/Matériels.
Définition :  Caractéristiques d'un système susceptible d'être perturbé ou rendu inopérant par des interférences électromagnétiques.
Anglais :  electromagnetic vulnerability.
(Source : arrêté du 15 juin 1991)
zone d'accumulation
Domaine :  Hydraulique-Physique du sol.
Voir :  zone saturée.
zone aérée
Domaine :  Hydraulique-Physique du sol.
Voir :  zone non saturée.
zone d'ascension capillaire
Domaine :  Hydraulique-Physique du sol.
Voir :  frange capillaire.
zone non saturée
Domaine :  Hydraulique-Physique du sol.
Synonyme :  zone aérée.
Définition :  Zone du sol dans laquelle l'eau n'occupe pas complètement la porosité totale des roches et du sol.
Note :  Le terme « zone de rétention » est parfois utilisé comme synonyme de « zone non saturée ».
Anglais :  unsatured zone.
(Source : arrêté du 7 avril 1987)
zone noyée
Domaine :  Hydraulique-Physique du sol.
Voir :  zone saturée.
zone de rétention
Domaine :  Hydraulique-Physique du sol.
Voir :  zone non saturée.
zone de saturation
Domaine :  Hydraulique-Physique du sol.
Voir :  zone saturée.
zone saturée
Domaine :  Hydraulique-Physique du sol.
Synonyme :  zone de saturation, zone noyée, zone d'accumulation.
Définition :  Zone du sol dans laquelle l'eau occupe complètement la porosité totale des roches ou du sol.
Voir aussi :  nappe.
Anglais :  saturated zone.
(Source : arrêté du 14 septembre 1990)
zone saturée
Voir :  zone d'accumulation, zone noyée, zone de saturation

Index des termes définis dans ce glossaire

ablatif, -ive ablation abonné itinérant absorbeur-neutralisateur
absorption sur trajet au limbe accès direct accès séquentiel accord
accord à taux différé accord à taux futur accostage accroc
accroche accroupissement achat groupé acheminement par le chargeur
acheminement par le transporteur acheminement par le transporteur maritime acide désoxyribonucléique acide ribonucléique
ACP acquisition action éclair activité nucléaire
adaptateur adaptateur de phase adaptateur-rédacteur publicitaire ; adaptatrice-rédactrice publicitaire adaptation aérodynamique
adaptation au client adaptation à l'usager ADN ADN chimère
ADN circulaire ADN complémentaire ADN espaceur ADN hybride
ADN non répétitif ADN polymérase ADN recombiné ADN répétitif
ADN satellite ADN superenroulé ADN superhélicoïdal ADN surenroulé
ADN-z ADN en zigzag ADNc ADNz
adobe adresse adresse informatique aérodistorsion
aéroélasticité aérospatial AF affacturage
affacturage à forfait affacturer affactureur affaiblissement
affichage afficher agence d'architecture agenouillement
agent intercalant agro-industrie agroéquipement aguichage
aguiche aide mutuelle ailerette algorithmique
alignement des pales allègement de régime allocation conditionnelle allotissement
amarrage amorçage aléatoire amorçage d'une tuyère amorce
amortisseur amortisseur à fluide amortisseur de lacet amortisseur de tangage
ampli-syntoniseur amplificateur amplificateur de sonorisation amplification en chaîne par polymérase
amplification de gène analyse d'image numérique analyse d'objectif angle de dépression
angle de dépression à l'horizon angle d'inclinaison angle d'irradiation angle de prise de vue
animateur, -trice annonceur, -euse annuaire électronique antémémoire
anticodon anticorps monoclonal antiripage antivortex
aperçu aphélie apoapside apoastre
apogée appareil de forage appariement de formes appui gravitationnel
apside inférieure apside supérieure aquaplanage aquifère
architecture paysagère archives ardoise électronique arme à implosion
armement ARN ARN antisens ARN messager
ARN MIC ARN monocistronique ARN nucléaire de grande taille ARN nucléaire hétérogène
ARN polycistronique ARN polymérase ARN précurseur ARN prémessager
ARN recombinant ARN satellite ARNm ARNm polycistronique
arrangeur arrêt par épuisement arrêt de jeu arrêt de poussée
arrêt d'urgence arrière-pays portuaire arrière-plan (d') arrondi
as assainissement agricole assèchement assemblage d'images
assiette assiette nulle (en) assistance en escale assistance gravitationnelle
astromobile astronaute astronautique astronef
ATD ATF athermane attaquant
attaque à dose totale attelage attente (en) atténuateur
atténuation atterrir trop long atterrissage atterrissage sur le ventre
aubette audioconférence audiofréquence audition publique
authentification autocabrage autocaravane autocaravane à cellule
autocaravane intégrale autocaravanier, -ère autocariste autoconsommation
autodirecteur autofourniture autonome autoprotection
autorégulation autorisation autorisation de mouvement autorité des transports maritimes
avance rapide avers de pente en radar avion à flèche variable avion spatial
avion de transport régional axénique BAB bactérie lysogène
bactériophage bail à cheptel bail à effet de levier bail d'exploitation
bail financier baladeur baladeur radio balance
balayage balayage en ligne balise balise de ralliement
ballon-sonde bande d'atterrissage bande de fréquences banalisée bande de fréquences banalisée
bande de fréquences publique bande mère bande photographique bande transporteuse
bande vidéo banque de détail banque à domicile banque de données
banque d'entreprise banque de gènes banque génomique banque universelle
baraquage barbe bardage barre de commande
barre de dopage barre de pilotage basculement base de campagne
base de connaissances base de lancement bases (de l'économie) batardeau
bathymètre à lidar bâtiment industriel monovalent bâtiment industriel polyvalent batterie de gènes
bec basculant bec à fente bêche d'ancrage bénéfice publicitaire
bibliothèque de cellules bicylindre à plat biergol billet à ordre
billet ouvert billet de trésorerie bit blanc
blindage bloc de départ bloc d'obturation de puits bloc de poudre
bloc de poudre préformé blocage sonique BMTN bobine de démarrage
bogue bois boîte aux lettres bombe guidée
bombe orbitale bôme double bon bon d'échange
bon à moyen terme négociable BOP bord (à) bord à bord
bouchon de vapeur boucle boucle D boucle en épingle à cheveux
boucle en pile boucle R bouclier bouclier biologique
bouclier thermique bouffée de neutrons boule de commande bourdonnement
bourse professionnelle boutique hors taxes braquage de tuyère bras tangentiel
brèche brillant universel brin antisens brin sens
brisance brouillage brouilleur brûleur à double débit
BU bureau bureau des dépêches bureau d'études techniques
bureautique bus but cabestan
cabine individuelle câble coaxial câbliste cabrade
cadeau publicitaire cadre cadre de lecture cadre ouvert de lecture
cadreur, -euse cafétéria CAG caisse mobile
caisse profonde calculette cale de départ caléfaction
calibrage caloporteur caméscope campagne de combustion en réacteur
campagne d'évaluation CAN canal canal banalisé
canal de fréquences canal radioélectrique canal de radiofréquences canal RF
cantonnement capacité d'emport capital-risque capitaux flottants
captage capteur capteur actif capteur de luminescence
capteur d'orientation capteur passif capteur en peigne capteur solaire
capture caractérisation caravane caravanier, -ère
carburéacteur cardaner cardial carneau
carte génétique carte photographique carte physique carte de restriction
carte satellite carte spectrale cartographie de gènes cartographie de restriction
cartographie S 1 carton carton publicitaire cartouche de référence
cassure d'un brin catergol CATIF cavalier de jonction
CB CCR CDA cébiste
cédérom cellule assistante cellule détectrice cellule hôte
centrale aérodynamique centrale à inertie centrale inertielle centrale inertielle
centrale d'orientation centre d'affaires international centre auto centre automobile
centre de conception centre de diffusion centre de lancement centre de ligne
centre de magasins d'usine centre de scène cercle roulant cercle tournant
cession-bail césure chaîne de pilotage chaîne pyrotechnique
chalandage de firmes d'audit chalandage fiscal chalenge chalengeur, -euse
chambre de combustion chambre de compensation chambre multibande chandelle
chapeau charge hydraulique charge offerte
charge sous élingue charge utile chargement chargement par coulée
chargeuse chargeuse-pelleteuse chariot châssis-support
chatoiement chaud chaudière nucléaire chaufferie nucléaire embarquée
chaussette chemin au limbe chromosome minuscule double chronologie de lancement
ciné-parc circuit d'alimentation circuit intégré à application spécifique circuit intégré à la demande
circuit intégré précaractérisé circuit intégré prédiffusé circuit intégré prédiffusé programmable circuit intégré semi-personnalisé
circuit intégré spécifique circuit intégré spécifique à un client circuit intégré sur mesure circuit semi-personnalisé
circuit tampon circuit de télécommunication circuit virtuel circuit virtuel commuté
circuit virtuel permanent cistron CIV clair de Terre
clairance clameau claquade classification dirigée
classification non dirigée classification semi-dirigée cliché radar clicher
cloison de décrochage clonage clonage à l'aveugle CMG
CMH CMU coche coche de plaisance
cocuisson cocuit code temporel codet
codon d'arrêt codon d'initiation codon non sens codon de terminaison
coefficient de capitalisation des résultats coefficient d'égalisation coefficient d'infiltration efficace coefficient de production
coefficient de restitution coefficients d'égalisation entre détecteurs coentreprise cofrittage
cofritté, -e coiffe coïntégrat coïntégration
col d'une tuyère collecteur collimateur de pilotage colonie cellulaire
colonne en charge colonne humide colonne de production combiné
combustible mox combustible nucléaire combustion combustion en cigarette
combustion érosive combustion longitudinale combustion massique combustion nucléaire
combustion transversale extérieure combustion transversale intérieure comité de restructuration commande automatique généralisée
commande de déviation de poussée commande directe de portance commande du vecteur de poussée commande latérale directe
commande d'orientation commande de poussée commande de vol électrique commandement de zone
commission d'engagement commission de garantie commission de gestion commission immédiate
commission de placement commodités commutation analogique commutation de circuits
commutation de messages commutation numérique commutation de paquets commutation spatiale
commutation spatiale multiplexée commutation temporelle compartiment compartiment coupe-feu
compartiment individuel compatibilité compatibilité électromagnétique compensateur
compensateur à ressort compensation compensation de force centripète
compensation monétaire de groupe compétence génétique complexe majeur d'histocompatibilité composant
composante au sol composante spatiale composante terrestre composition colorée
comptant compte positif concatémère conception
conditionnement conditionnement d'un puits conditions internationales de vente conditions privilégiées
conducteur conductivité hydraulique conduit collecteur conduit collectif
conduite conduite d'un réacteur cône d'ablation conférence à distance
conférence vidéo confinement conjugaison connaissement abrégé
connaissement complet conservation internationale conservation nationale constriction
contingent contrat d'assurance vie universelle contrat à terme d'instrument financier contregyrer
contrôle en cis contrôle d'un réacteur contrôle en trans convergent
conversion de dettes en actifs convertisseur convertisseur A/N convertisseur analogique-numérique
convivialité copie d'antenne copie de diffusion copie pour antenne
corbeillage corépresseur corps de propulseur corps de rentrée
correction physiologique correspondant en valeurs du Trésor cosmide cosmonaute
Cot couche de demi-atténuation couche imperméable couloir exploré
coup de pied de coin coup sûr coup unique couper sec
couplage coupon couponnage coupure simple brin
courant d'altitude courbe de Cot courbe équipotentielle courbe isodébit
cours (dans le) coussin gonflable coussin de sécurité coûts salariaux indirects
couverture couverture fertile covoiturage crantage
craquage craquage catalytique crédit additionnel crédit-bail
crédit croisé crédit permanent crédit ponctuel crédit de restructuration
crédit de sécurité crédit à taux révisable crémaillère (parité à) créneau de lancement
créneau temporel criblage criticité crosse d'arrêt
cuisinette culbutage culot d'ergol culot d'ergol
culture vivrière cuvelage CVT cybride
cycle du combustible date butoir débit caractéristique débit de dose
débit d'une nappe débit de pointe débit spécifique débit de tarissement
débit unitaire débogage déboguer débogueur
débordement déborder débris spatial débrumage
décalage du cadre de lecture décalage du cadre de lecture déchéance du terme (de la créance) déclaration des ordres
décodeur décodeur stéréophonique décollage déconnexion
décontamination décoration urbaine défaillance défaillant, -e
défaut croisé défectif, -ve défense aérienne active défense aérienne passive
défense biologique défi défieur, -euse définition
déflecteur déflecteur de volet dégagement dégazement
dégyration dégyrer dehors DEL
délai d'allumage délai d'inflammation délestage délétion
délignage délignage esthétique démarchage téléphonique démarreur
démembrement dénaturation d'acide nucléique densité de flux thermique critique dépanneuse lourde
départ arrière départage dépasser déplétion
dépôt de garantie dépotage dépoter DEPS
dérapeur dérépression dérive salariale dernier entré, premier sorti
descripteur désorbitation désorbiter desservable
dessin de façade désynchronisation ponctuelle détachage détail d'exécution
détarage détecteur détection et télémétrie par la lumière développement durable
développement non durable déverminage dévideur diagnostic génétique
diergol diffusion dimensionnement diode électroluminescente
direction de visée discompte discompter discompteur
disque optique dissuasion distance franchissable distance génétique
distance proximale au sol distance de sécurité (à) distance-temps distance-temps au sol
distillation atmosphérique distribution distribution automatique distribution à programme variable
divers en vrac division divot document
doigt de gant donnée donnée d'apprentissage donnée contrapolaire
donnée copolaire donnée géocodée donnée en hyperespace spectral donnée en polarisations croisées
donnée en polarisations parallèles donnée satellitaire donnée par satellite donnée satellite
donnée de trame données de terrain données par visées multiples DORIS
dose létale dose létale moyenne dose limite dose maximale admissible
drainage-taupe droit d'antenne droit de diffusion droit de jeu
drone duc-d'Albe duplex (en mode) duplex
eau capillaire eau libre eau de rétention ébullition franche
ébullition nucléée écart écart d'inflation échange
échange cambiste échange de créances échange de créances contre des actifs échange de créances contre des actifs
échange décisif échange de devises échange de devises dues échange financier
échange renouvelable échange syndiqué échange de taux d'intérêt échange à terme
échangeur thermique intermédiaire écho fantôme écho mirage écorage
écorer écoulement laminaire écoulement non uniforme écoulement permanent
écoulement en régime d'équilibre écoulement stationnaire écoulement torrentiel écoulement transitoire
écoulement turbulent écoulement de type fluvial écoulement uniforme écoulement variable
écoulement varié écran écran acoustique écran antibruit
écran antiéblouissement écran de contrôle écran de protection écran tactile
écran témoin écran thermique écrasement écraser (s')
écriture directe éditeur effaceur total effet de position
effet de rapprochement effet de traîne efflorescence égalisation
égaliseur égalité électroporation élément binaire
élément instable élément mobile élément transposable élévation
élevon élingue de retenue emballage extérieur (de matières radioactives) emballage (de matières radioactives)
embargo émission à bande latérale unique émission BLU empilage
empiler empotage empoter empreinte génétique
empreinte à la nucléase encapsidation encapsulation enceinte
enceinte acoustique enceinte de confinement engorgement engorgement d'un sol
enjambement enregistrement fractionné enregistreur d'accident enregistreur de maintenance
enregistreur de vol enrobage ensemble de lancement entaille (de bord d'attaque)
entrée d'air variable épaisseur de demi-atténuation épaisseur réduite de la totalité de l'ozone épandeuse
épingle à cheveux épisode de drainage épisome épisome F
épissage épitaxie épreuve épreuve minute
épreuve de tirs au but épuisement épuisement spécifique équilibrage
équilibrage radiométrique équilibreur équilibreur avant-arrière équipe mobile de réparation
équipement de survie équipement de vie équipements intégrés ergol
ergolier ergols imbrûlés ergols résiduels erreur de piste
éruption escalateur escalier mécanique escalier roulant
espace des indices espace indiciel espace vide espaceur
espèces esquichage esquiche esquicher
essai de choc essai de pompage essai par pompage essaimage
étage vernier étagiste étanchement ETI
étiquetage génétique éveinage excédent de pertes (en) excédent de sinistre (en)
exclusivité exploitant expomarché expression transitoire
extension homopolymérique extensomètre extraterritorial extrémités cohésives
extrémités collantes extrémités franches exutoire facilité d'émission garantie
facteur d'antiterminaison facteur antitrappe facteur d'atténuation facteur de charge
facteur F facteur de fertilité facteur R facteur de résistance
facteur sigma facteur de terminaison facteur de transmission de dose faisceau (en)
faisceau inverse famille de gènes famille multigénique fauchée
fausse couleur fax fenêtre de lancement fermeture en fondu
fertile festonnement fiabilisation fiabiliser
fiduciaire fiducie filet ! filiforage
filtrage filtrage numérique (d'image) filtration filtre de déchatoiement
filtre d'enrobage fines finisseur fioul
fissile fixage fixage de puce fixeur de prix
flottant flottement fluctuations de vitesse fluence
fluide caloporteur fluorescence excitée par laser fluorodétecteur à laser fluorodétecteur en raies de Fraunhofer
flûte flûte marine flux critique fonderie de silicium
fondeur de silicium fonds commercial fondu fondu enchaîné
fondu fermé fondu au noir fondu ouvert forage d'exploration
force centripète forfait format formatage (d'une disquette)
formater forme fouillis fouillis d'échos
fouillis de mer fourche de réplication foyer fragment de restriction
franchisage franco camion franco wagon frange capillaire
fréquence audio fréquence vidéo frontal furet
furtivité fuseau fusée éclairante fusée de signalisation
fusée-sonde fuséologie fusion de gènes fusion traductionnelle
fusion transcriptionnelle fusionner gaine gaine de jambe
gaz de chasse gaz de pressurisation gazole GDM
gène artificiel gène chimère gène constitutif gène continu
gène de contrôle gène domestique gène extrachromosomique gène fragmenté
gène hybride gène précoce gène régulateur gène de régulation
gène silencieux gène de structure gène suppresseur gène de synthèse
gène synthétique gène tardif générateur auxiliaire de bord générateur de dessin de masques
générateur de tourbillons génération de séquences de test gènes en batterie génie informatique
génie logiciel génothèque genouillère géomatique
gerbage gerber gestion de risques gestion de taux